Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour retrouver la lumière [Tempa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nataku Araharu
Shinigami Exilé
Shinigami Exilé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 23/10/2009

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Pour retrouver la lumière [Tempa]   Jeu 5 Nov - 19:38

Elle déposa ses ailes plus grises que blanches, parsemées de tâches de sang ici et là, sur son piètre futon, tandis qu’elle repensa à lui et à tous ses conseils. Grâce à cet autre ange, non déchu et beau comme jamais, l’espoir était revenu. Bien-sûr, un chagrin énorme était venu emplir son cœur puisqu’elle se retrouvait de nouveau seule, et ce, pour toujours. Après tout, elle n’avait ni droit ni pouvoir sur ceux qu’elle aimait, et ne souhaitait pas de toute façon abuser d’un quelconque privilège. D’un pas léger elle se retira de son lit, et rangea ses couverts avec peu d’entrain. Il fallait savoir que la jeune femme ne vivait pas dans un milieu aisé, mais comptait bien évoluer depuis peu, afin d’aider les autres, qui était son rêve le plus cher. Il était dans sa nature d’aider autrui, pour la simple et bonne raison que Nataku se sentait utile en agissant de la sorte et qu‘elle aimait agir ainsi.

Enfin, après avoir dérangé pour ranger mieux encore sa petite vaisselle, ses maigres affaires, et économisant le peu de nourriture qui lui restait pour le chemin qu’elle s’apprêtait à faire, la jeune femme quitta son petit havre de paix, pauvre et désolant, mais toujours chaleureux… Puis l’odeur de l’ange des sables y demeurait comme pour l’apaiser. Elle ne put que plonger dans ses plus récents souvenirs, et un sourire s’égaya … Vêtue d’un long kimono blanc, d’un pantalon flottant et en loque, la jeune femme avait attaché ses cheveux en un chignon négligé, et portait sur son dos une longue besace en laine, dans laquelle s’y réfugiait son uniforme de vice capitaine, quelques fruits et deux affaires de plus. Ce ne fut pas lourd en soi, mais il fallait se dire que la menue silhouette de Nataku, en plus d’être extenuée, supporta déjà difficilement son poids. Mais la volonté de retrouver Raito fut la plus forte.

Elle rejoignit alors les grandes portes que Jidanbo gardait avec tout l’honneur qui lui revenait, et à sa rencontre, lui demandant aussi de se baisser pour lui chuchoter quelques mots :

- C’est bon. Je suis prête.

La nuit dernière, celle-ci s’était tout simplement entretenue avec lui pour qu’il lui ouvre les immenses & lourdes portes. Et comme tout se faisait dans le secret, il n’y avait pas de raison que les shinigamis du Sereitei en sache quelque chose. Jidanbo au début avait complètement refusé, trouvant l’aventure trop risquée pour la jeune femme. C’est qu’il tenait à elle lui aussi. Néanmoins, elle arriva à le convaincre en lui montrer son uniforme, en lui rappelant qui elle avait été. Et puis.. L’espoir était revenu.

Il lui ouvrit donc la porte de manière très rapide, espérant que personne n voit leur cachotterie. Évidemment quelques yeux garderaient en tête la scène ici présente, mais personne n’irait trahir Jidanbo, l’ami et protecteur du Rukongai. Enfin, de l’autre coté, elle sentit son cœur se serrer, car le fait de retrouver ce lieu, de savoir qu’elle rencontrerait du regard les membres du Gotei 13, la rendrait heureuse… Bien qu’il fallait être invisible dans sa mission. Connaissant ainsi par cœur le chemin labyrinthique du seiretei, à savoir qu’au début, la ligne était longue et droite, avant de passer deux gardes, cette dernière usa de stratégie complètement primaire afin d’attirer l’attention des gardes pour passer avant qu’il ne revienne à leur poste. Un bruit de caillou alors avait suffit…
Enfin dans les nombreuses allées, elle se dirigea tout naturellement dans le quartier de la treizième division.

Elle s’était mise à courir afin de posséder plus de chance pour éviter qu’un siège ne la voit. Ne manquant alors aucune occasion, parce qu’elle ne courrait pas vite, faible qu’elle était, elle parvint enfin au quartier ciblé. Seulement… seulement.. Elle ne s’était pas attendu à tomber nez à nez sur un siège, peut-être par manque de vigilance. Malheureusement, elle ne pouvait pas avoir échoué déjà aussi vite…
Non… pas tout de suite. Et pourquoi l’espoir ne réussissait à la soutenir sur le coup. Alors, elle tourna rapidement les talons et rebroussa chemin pour semer le siège. Quelle idiote, elle n’était pas assez forte pour utiliser son shunpo…Mais elle courut, ne sachant plus trop quoi faire hormis chercher une cachette. Ici ? Non… tout était foutu à dire vrai. Le siège allait vivement la rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 31
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: Pour retrouver la lumière [Tempa]   Ven 6 Nov - 21:39

Cela faisait longtemps que Tempa n’avait pas put venir voir la treizième division. D’habitude, il était dépassé par son travail mais là, il avait l’occasion de sortir. Aussi, ni une ni d’eux, il alla donner lui-même le courrier destiné à la dite compagnie.


Après avoir donné le message aux deux troisièmes sièges (qui s'était battut pour avoir l'enveloppe a donné au capitaine), il sorti pour se retrouver ...nez à nez avec une silhouette féminine. Bizarrement, lorsqu’elle l’aperçut, elle tenta de fuir. Si c’était un shinigami de la seconde division, elle n’était pas vraiment doué, non il penchait plus pour une visiteuse nocturne. Il se retrouva d’un shunpo devant elle, et peut être par
vice. Il colla sa tête contre le buste de la jeune fille.

*Whouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuhouuuuuuuuuuuuu.*

Tel un chat il frotta sa tête ainsi se blottissant quelque seconde contre cet étrange adversaire. Puis reprenant son sérieux, il dit.
-"Bon assez plaisanter. Tu n’a pas l’air d’une shinigami pourtant tu en as le maintien. Qu’est ce que vous cherchiez à faire ? "Puis lorsqu’il se rendit compte de l’état de la frêle personne qui était devant lui il ajouta.

Que tu as été une shinigami, ou que l’on t’en a retiré le titre, vous ne devriez pas faire subir votre corps de privation élémentaire.
J’ai n’ai pas grand choix à vous proposer. Soit vous m’accompagner dans un endroit discret et l’on mange dignement tout en me disant ce qui vous amène ici. Soit je me verrais obliger de porter ma main au sabre et je serais chagriné de devoir entamer les discussions par la force.

Hum, vu votre état actuel, j’ai du mal à croire que vous auriez pu, vous infiltrer seul dans la Soul society avec votre état actuel, vous avez été aidé n’est
ce pas?
Si vous choisissez la solution la plus pacifique, accrochez vous à moi on ira plus vite.
Malgré le corps faible, malgré le fait de se tenir devant un troisième siège, elle gardait un port, un maintien de guerrière. On aurait dit une petite lionne qui n’attendait que de devenir adulte.

Tu préfère manger quelle spécialité de pays ? Nippone, Chinoise, Française, anglaise ?

Des bribes de voix commençait a ce faire entendre.
- Dépêchez-vous de décider de la chose à faire, jolie demoiselle. Eux ne seront pas aussi patient que moi dépêcher vous de choisir.
Plus le temps, il l’a plaqua contre le mur, l’embrassa, le temps du passage de l’escouade. Il étaient cinq, et a vrai dire ils rigolèrent tout en étant jaloux de ne pouvoir faire la même chose que Tempa.

*Woooooooooooooooooooooooooooooohouuuuuuuuuuuuuuuu, trop bien. Heeeeeeeeeyyyyyyyy mais j’y pense, faut pas qu’elle croit que je l’aime maintenant que je suis avec Ines chérie. Bon Tempa, tu évite de faire l’imbécile*

-"Heuuuuu, pour ce qui vient de se passer, on va dire que c’est un secret entre nous, d’accord ? J’ai quelqu’un que j’aime, et je ne voudrais pas qu’elle imagine des choses." En disant cela, il se sentait assez bête, mais il préférait être sincère.


[bleu pour les pensées, rouge pour les parole de Tempa, Violet pour les paroles des autres]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataku Araharu
Shinigami Exilé
Shinigami Exilé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 23/10/2009

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Pour retrouver la lumière [Tempa]   Dim 8 Nov - 1:00

La jeune femme fut.. Sidérée. Les yeux ronds comme des billes, faisant presque la moitié de son visage, zieutait avec incrédulité l’agissement douteux de ce shinigami. Alors qu’elle s’était plus ou moins attendue à …quelques remontrances bien senties, à savoir d’abord pourquoi une intruse papillonnait en ce lieu interdit, Nataku se retrouva avec une tête chevelue entre.. Elle n’osa y penser en fait. Grâce au ciel, il semblait avoir repris son peu de sérieux et la jeune femme souffla intérieurement. Ce fut pire que ce qu’elle imaginait. Pas dans le sens qu’elle n’avait aucune chance de remplir à bien sa mission, mais surtout parce qu’elle venait de tomber sur…quelqu’un de très versatile. D’imprévisible. Elle demeurait alors septique, ne sachant pas du tout comment réagir. Il était certes mignon au fond mais l’apparence était très trompeuse.

Puis elle se vexa, toujours intérieurement de ses commentaires sur son physique. Oui, certes aussi… elle ..était rachitique, pas jolie, son corps maigre dévoilait la misère dans laquelle elle vivait, et pour ponctuer ses pensées, la demoiselle posa ses deux bras sur son corps comme pour se cacher. Ridicule. Mais ce fut bien instinctif de sa part…Et elle n’osa pas non plus le regarder droit dans les yeux. Il fallait bien se priver pour les autres…Les enfants avaient plus besoin qu’elle d’énergie. Un petit sourire illumina son visage lorsqu’elle repensa aux fripouilles. Elle tenta un :

- Je…

Mais il parlait assez rapidement, l’empêchant ainsi de s’exprimer. Il est vrai que sa présence aiguise mille questions, et elle avait tellement peur qu’il.. ne la considère comme une voleuse ou autre.. Et s’il la ramenait dans la chambre 46 ? Elle devint rapidement livide lorsqu’elle repensa à ça, totalement terrifiée à l’idée d‘être confronté à une nouvelle justice.. Étonnée , faussée par des preuves non tangibles. Et c’est alors qu’il changea le cours de ses pensées rien qu’en lui donnant l’eau à la bouche.
Il est cruel !!
Nataku jamais ne pourrait accepter n’importe quelle nourriture, déjà qu’elle avait eu difficile à déranger Wonsul, penser à se restaurer au Sereitei ? Impensable ! Et pourtant…elle pouvait, si cela était en cachette. Néanmoins, le bon-sens de la jeune femme lui dictait de refuser, par principe. Tant pis si elle se nourrissait pas, que ce soit par gourmandise ou par obligation.

C’est alors qu’elle commençait à accélérer la turbine afin de choisir. Après tout, s’il lui proposait son aide, ça ne pouvait qu’être la seule et bonne solution. Nataku n’était pas pour la violence, encore moins pour un combat - sans raito ! - alors…Mais contre toute attente, elle resta hébétée quand il la plaqua contre le mur. Elle n’avait osé bouger mais sa conscience elle, venait d’hurler. Encore par convenance et respect, elle dût se maîtriser afin de ne pas le repousser et lui sauter à la gorge, quand bien même c’était une tactique assez peu banale pour tromper l’ennemi. Non.. L’ancien Vice-Capitaine qu’elle était, préféra fixer le sol et diriger toutes ses pensées vers un seul être… Wonsul.
Elle lui répondit alors du tac au tac, tant qu’à faire il lui tendait une perche :

- J’ai aussi quelqu’un mon bon monsieur, alors je pense que tout ira pour le mieux maintenant, n’est-ce pas ? Fit-elle en haussant le sourcil, ayant repris un peu de sa confiance.

En vérité elle n’était avec personne, Wonsul D’Ongil ne lui appartenait absolument pas, et jamais elle n’oserait dire son nom pour ne pas le salir, mais rien que l’idée d’être embrassée par quelqu’un l’avait chamboulée, au point de se retrouver honteuse par rapport à son ange du désert. Qu’importe elle chassa ce monologue intérieur d’un geste de la main et daigna enfin lui répondre, d’une voix douce, toujours...:

- Je vous expliquerai tout en détail, mon cher, mais s’il faut à tout prix se cacher, je vous accompagnerai sans problème. Je ne suis pas une ryoka, ne vous méprenez pas s'il vous plait...

Et comme pour mettre en avant ses paroles, elle le dépassa de deux pas, attendant qu’il prenne la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 31
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: Pour retrouver la lumière [Tempa]   Dim 8 Nov - 16:02

La femme en question avait des lèvres agréables. Il est tout de même rassuré qu’elle soit aussi avec quelqu’un, car avec un peu de chance, cela resterais leur secret.
Peut être par défit, peut être par fierté elle avança de quelque pas pour lui signifier qu’elle le suivait. Il la prit par la taille et la porta avec douceur presque comme … un enfant ou un objet très précieux et fragile en disant :

-"Ne vous offusquez pas de ce geste. Il n’est pas révélateur de mes pensées."Alors il courut assez rapidement, on peut même dire qu’il mélangeait sprint et shunpo avait grande agilité augmentant ces foulés comme personne à part peut Kazuki qui avait copié ces propres techniques. Personne ne le voyait, et afin, peut être était-ce un risque mais il engloba de son reaitsu la surface afin que nul ne ressente celui de Araharu.

Arrivé devant les cuisines du sereitei ou plutôt la porte dérobée des cuisines, il parla pour la première fois à demoiselle.
-Madame, vous avez un vocabulaire qui suit un peu trop l’étiquette à mon gout mais je ne vous jugerais pas à ceci, après tout à chacun son éducation n’est ce pas, patientez ici un instant je vous prie.

Il fit partir dans le réfectoire tout les cuisiniers et serveurs, ramena deux chaises dans les cuisines, fit entrer Araharu et sorti tout un attirail de couteaux, et de hachoirs, de verre,de fourchettes et de cuillères .
-"Puisque vous ne m’avez pas répondu sur la nourriture que vous désiriez manger, je choisirais moi-même. "

Les goûts de Tempa était particulier mais finalement assez fins.
Il confectionna des sushis mais plutôt que de le faire avec des poissons d’eau
de mer, opta pour une nouvelle recette à base de poissons de rivières. Ensuite, il roula du riz en boulette, fit une sauce simple, rapide mais agréable ainsi qu’un bol de potage. Tempa après cela, réalisa en repas plus traditionnel, huit yakitoris chacun (brochette nipponne), à base de fromage, de bœuf et de poulet.
Pour clôturer ce repas, il opta pour … une dame blanche mais en plus d’un nappage de chocolat et de chantilly fait à la main, il versa sur le contenu : une cerise et un filet de coulis de fruit rouge dans la coupe. Etait ce un signe du destin ? Toujours est il que les coupes étaient en cristal pur et représentait toute deux la robe d’un ange et sa paire d’ailes. Le visage n’était pas dessiné comme si, le créateur de ces coupes attendait toujours le modèle qui donnerait vie à son œuvre. Nul doute que le service n’était pas donné a n’importe quels shinigamis mais bien aux classes haute de la société et Tempa commençait seulement à être bien vu des familles les plus importante du seretai… militairement parlant bien sur.

Un dîner presque parfait dirait certain arrosé d’un vin blanc français assez cher qui se mariait fort bien au poisson, au goût plutôt sucré comme l’aime la majorité des femmes.
Après avoir servi la jeune femme, plutôt que de toucher son plat, il engagea la conversation.

-"Plutôt que de faire un interrogatoire, et tout ce qui à de plus déplaisant, nous allons parler librement, donc à présent, je vous prierais de parler dans un langage plus courant.

Tout d’abord j’aimerai connaître, votre prénom et votre nom."

Après avoir entendu la réponse de son interlocutrice, il gouta d’une très légère bouchée le sushi, et continua.

-"Je me nomme Tempa Shakam, troisième siège de la compagnie numéro 10. Maintenant que nous avons fini les présentation, rentrons dans le vif du sujet. Un temps passa.


Pourquoi vous avoir glissé subrepticement à l’intérieur du sereitei dans votre état ? Votre courage vous fait honneur ainsi que votre volonté, mais au vus de vos capacités, j’ai le sentiment, que vos muscles ne vous permettrait pas de tenir longtemps contre un shinigami expérimenté."

[Réponse de Arahure, silence ou ce que tu souhaite]

Pourquoi s’être infiltré précisément dans les bâtiments de la treizième compagnie ?
J’ai entendu parler un peu de vous. Les enfants de la rue vous apprécient beaucoup. C’est bien, de les aider à vivre et leur donner un peu d’humanité. Mais, si vous vous voulez continuer à les aider, ne croyez vous pas que cela passe aussi par une bonne hygiène de vie? Vous avez une belle étincelle de vie dans le regard, mais si vos forces vous lâchent par ce que vous aurez tout donné aux enfants. En premier lieu, vous ne serez plus capable de survivre sans
quelqu’un, et ensuite, vos protégés ne sauront plus se protégé seul et subvenir
à leur besoin.


Ne prenez pas mal ce que je dis, on pense souvent que les shinigamis sont brute et égoïste, si c’est le cas, alors je suis l’un des seul à me préoccuper de l’avenir des gens.

Et je suis sur que nombre de personnes sont comme moi. Pour la dernière phrase qu’il venait de prononcer, ce n’était pas forcément vrai mais, sa réputation était pour ainsi dire, consommé. Les shinigamis, avait souvent peur de celui que l’on surnommé la bête humaine et en même temps on l’appréciait pour son dévouement sans égale à la protection des hommes sous son commandement, à plus grande échelle a tout le sereitei.
Quand au gens dans les différents districts, pour faire simple, les rumeurs s’étaient encore amplifiées, supposant même qu’il était en réalité un esprit de démon qui avait intégré le corps d’un humain.
La seconde rumeur disait de lui, qu’il était une sorte de héros bref, ce titre et en général les compliments qu’on pouvait lui faire le gênait presque, il ne s’en sentait pas digne après tout.

Bon, maintenant, que dois-je faire. *Soupir* Si je fais ne fait pas de rapport sur elle alors que je viens de passer un moment avec vous, sa paraîtra suspect, et je pourrais même me faire réprimander. Par contre si je ne fait un rapport, Tout ce temps passé n’aura servit à rien, on peut même dire que j’aurais comme sanction fait un acte contre ma conscience et ma volonté. Il l’aimait bien cette jeune femme et sa ne l’aidait pas à prendre sa décision… C’est alors qu’il se rendit compte qu’il venait de réfléchir tout haut.

*Pfff, je pouvais pas me taire ? Quel boulet je fais, maintenant, elle va te prendre soit pour un fou, soi pour un imbécile, soit elle te prendra de pitié. *
Un petit plis de contrariété passa très fugitivement sur son front.

Le dîner avait été délicieux, un cuistot aurait fait payé certainement très cher, le menu qu’il venait de concocté. Pourtant, absorbé par la conversation, il n’avait presque pas toucher à son plat, il mangea donc rapidement son potage, ses sushis, ses yakitoris et sa dame blanche améliorés. Mais pour Tempa, ce n'était pas exceptionnel, il faut dire, que ce que l'on prépare pour les autres est toujours meilleur que ce que l'on se prépare pour soi même. Bon mais sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nataku Araharu
Shinigami Exilé
Shinigami Exilé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 23/10/2009

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Pour retrouver la lumière [Tempa]   Mer 18 Nov - 22:08

La jeune femme ne s’en offusquerait guère, il est vrai qu’elle ne se faisait jamais embrasser de la sorte mais comme il semblait tenir à une personne…enfin tenir à sa façon, car aimer quelqueun et embrasser une inconnue relevait de l’incompréhension. Un homme incompris dans ce cas ? Sans doute.. Elle ne chercherait pas à le savoir, puisque son objectif premier était de retrouver Raito. Néanmoins, le jeune homme continuait à la titiller en de pics intrigants. Son langage…suivre l’étiquette ? Et lui alors. Elle était mitigée entre rire de son reproche ou s’en vexer, mais n’en fit rien et baissa la tête, désarmée par les propos de ce garçon. Un shinigamii fort étrange…

Cela étant dit, Nataku fut ravie que monsieur daigne choisir pour elle puisqu’elle n’aurait jamais eu le cran de le faire. De plus, demander à manger n’était pas dans ses habitudes, seulement elle se souvint avoir fait la même chose avec Wonsul…elle lui avait proposé un plat peu ragoûtant, et s’en était excusée.
Dans tous les cas, la chose la plus gênante fut sans aucun doute le fait d’être porté par lui, et bienveillant qu’il était, il semblait vraiment tenir à ce qu’elle ne tombe pas sur plus féroce que lui. Elle remercia dieu d’avoir laissé sur le chemin un individu aussi galant que lui. Les lieux n’avaient guère changé, on pouvait constater que les murs et logements avaient été maintes fois refait, n’oubliant pas que le Seireitei était régulièrement attaqué par l’ennemi. Elle se demandait alors si le tout était bien protégé…et fut rassurée que Wonsul, un être digne de sa place, fasse parti du Gotei 13. Il méritait amplement sa place…

La jeune femme allait s’asseoir dans la salle où on avait congédié tout le personnel… et se demanda après suite qui était réellement ce shinigami. D’après son uniforme il ne portait ni le haori, ni l’insigne des lieutenants.. Mais il semblait être bien placé parmi les sièges. Après quelques longues minutes, patientant tout en redoutant la visite impromptue d’une autre personne, et qui sait si la situation ne s’emballerait pas ensuite, Nataku vit arriver un arsenal de…produits frais et préparés avec minutie. Les yeux ronds car elle-même étonnée par ce chef d’œuvre, elle se mordit les lèvres, incapable de résister à ce festin. Son ventre gronda alors à ce moment là, et elle dût baisser la tête pour s’en excuser.

Lui demandant ainsi son prénom, elle ne chercha pas à toucher aux plats, et répondit d’une très douce voix :

- Nataku Araharu…

Et par la suite, elle fut bien surprise de constater qu’il était membre de la dixième division. Cela-dit, la question de savoir qui était lieutenant et capitaine de la dixième division ne se posa pas. Elle ne s’était d’ailleurs jamais trop familiarisée avec cette division. Mais dans la treizième elle connaissait plus que bien Ukitake..comment réagirait-il, s’il la voyait…Elle rougit à cette simple interrogation, tout en ayant quitté le regard du prénommé Tempa. Ce dernier par ailleurs, au joli prénom, rompit le silence en donnant un constat, et pas des moindres. Il disait que la femme n’était pas assez forte ? Il avait raison. celle-ci se sentit achevée par ses paroles, et se demanda si les dires anciens de Wonsul était exact. Il avait dit voir une force en elle..et pourtant…QUOI ! Elle osait remettre en doute ses paroles ? Sacrilège !

- Je vous remercie de vous inquiéter, cher troisième siège, mais je me débrouille très bien, vous savez. Quant à mon intrusion…certes interdites.. Je…

Elle hésita un long moment…mais il reprit la parole, lui permettant de se libérer de chaînes inutiles. Néanmoins, elle fut sidérée de savoir qu’il avait entendu parlé d’elle. Ce fut la première fois qu’on lui apprenait une pareille information. Elle n’avait toujours pas touché au plat si délicieux de ce jeune homme, et n’osait encore moins, après cette révélation. Mais devait-elle faire honneur au repas néanmoins.. Par pure politesse ? Elle y toucha alors, dérangeant les plats de ses frêles mains et poignets, avant de se servir maigrement. Elle attrapa les baguettes et le laissa terminer, rougie et gênée.
Elle toucha à la dame blanche aussi, chose à laquelle elle n’avait pas goûté depuis bien cent longues années. Et elle trouva ça tout bonnement délicieux, le gout apaisa ses craintes, et lui redonna même le sourire. Si on lui avait dit qu’elle mangerait un tel dessert lors de son intrusion dangereuse….elle n’y aurait pas cru. Peu importe, elle déposa sa serviette sur ses lèvres en deux trois coups, et lui offrit son plus tendre sourire :

- Comment dire… Tempa, c’est bien cela ? …Je sais bien, je ne suis qu’une misérable roturière. J’aimerai toutefois retrouver quelque chose qui m’appartient. Je suis une ancienne résidente du Gotei 13, mais l’on m’y a chassé.. Évidemment, je n’était pas complètement en cause, mais …me voilà dans cet état, prête à tout pour retrouver mon zanpakuto. Yama-jii me l’a confisqué et l’a confié au capitaine de la treizième division. Je sais bien que si vous m’aidez, vous pourriez encourir de graves conséquences, même pour moi, mais je veux prendre le risque. Je retrouverai ma force avec Raito, mon zanpakuto. Et j’ai besoin de cette force pour vivre et protéger les autres. Je le veux.. Très sincèrement. Alors, je vous en conjure, cher Tempa… Aidez-moi.

Elle se demanda néanmoins pour quelles raisons elle fit taire son ancien statut …celui de Vice-capitaine de la neuvième division.. Ce n’était pas rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 31
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: Pour retrouver la lumière [Tempa]   Dim 29 Nov - 16:20

[désolé pour l'attente, j'avais du mal à trouver l'inspiration, j'espère que le post te conviendras^^]
Tempa avait écouté silencieusement ce qu’avait dit Araharue.
-"Petit ange des bas fond, car c’est là le surnom que vous donne vos protégés, je comprends votre douleur d’être séparé de votre zampakuto. Seulement, si le commandant en chef vous a confisqué votre arme, ce doit être à cause de votre puissance. Ordinairement, on ne confisque pas les armes sauf pour des personnes à fort reiatsu.

Il est déjà incroyable que vous ayez réussi à survivre malgré votre puissance de l’époque. Je m’explique, selon moi vous avez été sois une troisième siège soit une lieutenant. Ordinairement les gens de cette puissance sont envoyés à la mort. J’imagine de plus que si vous étiez une véritable menace pour le sereitei, vous ne vous tiendriez pas devant moi. Aussi, si vous vous présentiez directement au capitaine de la division, peut être accèderais t’il à votre requête.
Car nombeux sont les shinigamis qui ont eut des altercations similaire à la votre voir qui ont fait des actes d’une ignominie sans borne et qui s’en sont tiré.

Je suis quelques parts de la vieille école. Un shinigami sans honneur, sans fierté ne devrais pas faire de requête et implorer mon aide.
Mais, si une shinigamie, a de noble dessein, je ne peux pas la laisser dans la
détresse.


Prouvez-moi que vous n’avez été une shinigami exilé que par erreur judiciaire. Alors je ferais en sorte que vous retrouviez votre lame.

Si vous êtes en mission, vous devez tuer un adjuchas, mais que trois de vos coéquipier se batte contre un hollow dans la direction adverse et qu’a deux kilomètres de là, deux âmes sans défense se font également poursuivre par un hollow et que vous êtes très limité dans le temps, que ferez vous ?"

A cette question fondamentale, il n’y avait pas de vrai bonne réponse. Cependant, Tempa avait décidé que si la personne qui se tenait en face de lui était d’un caractère trop dur ou trop faible, il ne devrait rien faire. En tant de guerre, se faire des alliés était important, mais si ceux-ci se révélait dangereux pour ses propres force du fait d’une faiblesse ou au contraire trop enclin au combat, il était dangereux d’aller plus loin dans
l’aide.

[À toi de choisir la version que tu veux^^]

Version 1

Tempa n’avait pas trouvé le test de la devinette convainquant. Elle s’était trop penchée sur ces propres faiblesses pour pouvoir réussir à aider de potentiels alliés, et ne ferait pas une bonne aide à la soul society. Il en était réellement embêté mais retrouver l’arme de cette jeune et jolie femme mettrait en péril l’équilibre de la soul society.

Il commençait à raccompagner Nataku lorsque l’improbable se produit. Elle avait changé sa réponse. Celle-ci rentrait dans les attentes de Tempa, il se retourna lentement.

-"Ainsi donc, vous modifiez votre réponse. Bien, je préfère cela, un shinigamis sans âme et qui ne sait faire confiance à ces hommes n’est pas fait pour combattre dans notre institution. Pour ma part, j’aurais sorti mon bankai, lui aurait tué le hollow qui combattait mes hommes, pendant que je serais allé combattre celui qui allait attaquer les deux âmes terrifiées. Et seulement après je filerais comme le vent réaliser ma mission.
Actuellement, dans ma compagnie, je recherche non pas des soldats qui exécutent sans mots dire ce qu’on leur demande mais des combattants
qui réfléchissent, analyse, se basent autant sur la confiance en ses
partenaires que sur sa propre force. De plus, plus le nombre de siège est
important, plus l’on doit faire confiance aux capacités de ces subordonnés."


L’étrange duo parcourait à présent un bâtiment inconnu à tous les soldats non gradés. Il arrivait devant un guichet, l’homme ne connaissait Tempa que de par son nom et son visage mais jamais il n’avais eut a faire à lui.
Loin des oreilles indiscrètes, sur la table un bloc de papier, des stylos et autres fournitures administratives.
Cette salle est un peut particulière, elle n’appartient à aucune compagnie particulière mais est sous l’instance du gotei 13. Tempa fit une sorte de traité qui obligeait Nataku à offrir son aide si la sécurité du sereitei vacillait.

Puis il expliqua une chose particulière.
-"Il est de nombreuses choses qui sont inconnus à la majorité des gens parfois même à des capitaines. Ici, vous ne verrez pas de bakoto, ou autre magie dangereuse si vous avez été sincère. Par contre, le document réalisé plus celui que tu signeras atteste que tu devras te plier aux exigences de l’employé au guichet. Détrompe-toi si tu pense qu’il n’a pas de pouvoir."
L’employé, un homme petit, chauve, à lunette avec une robe poussièreuse, lut rapidement le traité, celui-ci décrivait que nataku serait une allié du sereitei, que si celui-ci était menacé et par extension le rukongai, elle devrait prendre les armes contre l’envahisseur. Elle serait alors considérée comme la défenseur du rukongai car tel serait son poste premier. Les ordres qu’elle pourrait avoir émaneraient de la première, de la sixième, de la dixième et de la treizième compagnie si cela arrivait.
Le traité serait obligé d’être tenu face à l’étrange promesse qu’elle allait faire à l’employé.
-"Madame, je suis poète et écrivain, je vais écrire un poême selon la technique japonaise, cela s’appellera un haiku. Voici, celui que je vous impose et vous devrez y apposez votre signature en échange de quoi, la restitution de votre
zampakuto se fera."


A qui rukongai s’attaquera, périra t’il par ta lame, sans quoi tu brûleras.

L’employé ajouta, madame, ne prenez pas cela à la légère, car ce que mon zampakuto écrit, il le réalise toujours, et ces flammes là sont plus brulante que des flammes de l’enfer. Un capitaine lui-même risque de mourir lorsqu’il ne tien pas compte de ce qu’il a approuvé par sa signature. [le zampakuto de l’homme est la plume qui t’a servit a signer^^]
Je vois d’ore et déjà votre prochaine question, et non, seul la personne elle même peut signer pour elle sans quoi la sentence s’applique automatiquement sur celui qui a usurpé l’identité de quelqu’un.

[ je te laisse le soins de faire venir l’employé avec ton zampakuto dés lors que ton perso aura signé]
-"Monsieur Shakam, veuillez signer votre présence qui atteste le fait que vous m’avez rendu visite."
Tempa suivit les exigences de l’homme et attendait surtout de voir la réaction de Nataku.

Version 2

Tempa avait trouvé le test convainquant. Le test avait fait ressurgir les différentes capacités enfouie de Nataku, il n’y avait rien à ajouter.
-"Suivez moi madame." De long couloir d’abord régulièrement utiliser puis des bâtiments fantome, ou les trace de pas étaient étouffé par la poussière se succédait. Puis les lumières, se tamisèrent, on ne voyait presque plus rien, seul d’innombrables bougies montraient le bout du chemin.

Enfin, il arrivèrent à une salle éclairé par des lumière bleuté donnant un atmosphère … magique. La se trouvait un guichet, avec derrière un employé qui ne connaissait pas Tempa si ce n’est de nom et de visage et au centre de la salle, une table avec des feuilles blanches, des stylos, et des fournitures administratives.
Cette salle est un peut particulière, elle n’appartient à aucune compagnie particulière mais est sous l’instance du gotei 13. Tempa fit une sorte de traité qui obligeait Nataku à offrir son aide si la sécurité du sereitei vacillait.

Puis il expliqua une chose particulière. Il est de nombreuses choses qui sont inconnus à la majorité des gens parfois même à des capitaines. Ici, vous ne verrez pas de bakoto, ou autre magie dangereuse si vous avez été sincère. Par contre, le document réalisé plus celui que tu signeras atteste que tu devras te plier aux exigences de l’employé au guichet. Détrompe-toi si tu pense qu’il n’a pas de pouvoir.
L’employé lut rapidement le traité, celui-ci décrivait que nataku serait une allié du sereitei, que si celui-ci était menacé et par extension le rukongai, elle devrait prendre les armes contre l’envahisseur. Elle serait alors considérée comme le défenseur du rukongai car tel serait la tâche qui lui était fixé. Les ordres qu’elle pourrait avoir émaneraient de la première, de la sixième, de la dixième et de la treizième compagnie si cela arrivait.
Le traité serait obligé d’être tenu face à l’étrange promesse qu’elle allait faire à l’employé.

-"Madame, je suis poète et écrivain, je vais écrire un poême selon la technique japonaise, cela s’appellera un haiku. Voici, celui que je vous impose et vous devrez y apposez votre signature en échange de quoi, la restitution de votre zampakuto se fera."

A qui rukongai s’attaquera, périra t’il par ta lame, sans quoi tu brûleras.

L’employé ajouta, madame, ne prenez pas cela à la légère, car ce que mon zampakuto écrit, il le réalise toujours, et ces flammes là sont plus brulante que des flammes de l’enfer. Un capitaine lui-même risque de mourir lorsqu’il ne tien pas compte de ce qu’il a approuvé par sa signature.
[le zampakuto de l’homme est la plume qui t’a servit a signer^^]

Je vois d’ore et déjà votre prochaine question, et non, seul la personne elle même peut signer pour elle sans quoi la sentence s’applique automatiquement sur celui qui a usurpé l’identité de quelqu’un.
[ je te laisse le soins de faire venir l’employé avec ton zampakuto dés lors que ton perso aura signé]

-"Monsieur Shakam, veuillez signer votre présence qui atteste le fait que vous m’avez rendu visite."

Tempa suivit les exigences de l’homme et attendait surtout de voir la réaction de Nataku.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour retrouver la lumière [Tempa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour retrouver la lumière [Tempa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hypnose pour retrouver le désir
» [SOFT] GParKS, pour retrouver sa voiture grâce au GPS du téléphone.
» CameraTrace pour retrouver un appareil volé...
» 15 programmes pour retrouver un téléphone ou une tablette Android perdu ou volé
» Site pour retrouver ses couleur gw favorites chez d'autre marque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: PREMIERE SAISON-
Sauter vers: