Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand un nom devient une personne (Pv : Katara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand un nom devient une personne (Pv : Katara)   Mar 10 Nov - 20:11

*Karakura, territoire ou vivent les humains. Terre de désolation et de laisser aller, d’après notre lieutenant préféré qui venait ici de façon à effectuer une mission de contrôle sans réelle importance, et peut être en profitera t’il pour aller voir ce bon vieux Kurosaki. Le temps était radieux en cette après midi ensoleillée et Renji apprécia le fait de pouvoir marcher et prendre son temps pour étudier cet environnement si différent. Notre chère shinigami coiffé avec son ananas rouge écarlate était réapparu près de l’école de Karakura, endroit dans lequel Renji à passé pas mal de temps. Il décida de la revisiter rapidement se rappelant les différentes scènes qu’il ait pu y vivre en présence de Kurosaki, Rukia et les autres. Alors que la nostalgie s’emparait doucement de lui, il entendit un rugissement tout près de lui.

Et oui, un des nombreux sbires du Hueco Mundo était actuellement placé sur le terrain de baseball placé sur le complexe sportif non loin de l’école où il se trouva. C’est alors qu’une main se plaça automatiquement sur la garde de Zabimaru. Renji décolla en prenant appui se jetant par la fenêtre d’une salle de cours dans laquelle personne ne pouvait le voir appart une jeune femme qui suivit son regard ce qui eut la conséquence de le perturber légèrement. Simple coïncidence ou bien elle avait la capacité de voir les âmes à la manière de Kurosaki dans sa jeunesse. Peut importe la réponse à cette question énigmatique. Renji sauta et n’hésita pas à trancher le masque du hollows plus que naïf. Une fois ceci bel et bien réglé, Renji décida de se rendre dans le centre ville de la cité de Karakura pour y analyser la vie dans ce monde qui s’auto régie si bizarrement. C’est alors qu’il arrivera dans ce quartier où toute cette population fera sa petite vie sans lui voué aucune attention. Quel bruit gênant comment pourrions nous vraiment vivre dans un monde où chaque personne tente de se faire comprendre en criant plus fort que l’autre.

C’est alors que dans tout ce vacarme Renji entendit un nom. Katara Sakurai… Ce nom, il l’avait déjà entendu de lèvres de son capitaine lorsqu’il était songeur sans pour autant avoir eu plus de détail que cela. Renji essaya de retrouver à travers la foule à qui appartenait ce nom. C’est alors que Renji suivit le regard de la personne qui disait au revoir pour tomber sur les yeux noirs et profonds d’une jeune femme tenant un violon d’une main et disant au revoir d’une autre. Elle partait alors, mais son regard restait figé à l’intérieur des pupilles de Renji qui ne pouvait se l’enlever. Il se mit alors en tête de la suivre pour voir où est ce qu’elle se dirigeait et priait pour ne pas avoir à faire à une autre « urgence » aussi futile soit-elle. Elle semblait être une jeune femme en pleine santé mais rongé par la mélancolie d’une monotonie sans fin. Comment savoir cela au premier regard ? Et bien elle à les mêmes yeux, les mêmes que Renji lorsqu’il dut se détacher de Rukia. Son cœur emplit de solitude sous une carapace de neutralité.

Elle sortit alors de son sac à main son téléphone probablement pour lire l'heure tout en esquivant un à un les passants de cette rue piétonne bondée de monde. Renji ne disait rien, il admirait simplement cette femme de qui, il ne connaissait rien appart son nom et qu’elle était celle qui avait troublée l’impassible capitaine Kuchiki. Tout ceci suffisait pour faire d’elle l’énigme de la journée et voir plus. Plus la jeune femme est entrée dans un édifice dont Renji s’empêcha d’aller s’installer. Enfin rester devant la vitrine à la regarder car Renji devait en savoir plus. Mais c’est alors que contre toute attente, elle le regarda dans les yeux, mais elle ne pouvait logiquement pas le voir. Qu’elle journée bizarre, les shinigamis perdraient ils de leurs furtivités ?*

|Baka ! Qu’est tu fais à rester ici depuis tout ce temps t’as pas autre chose à faire |

"Tais-toi sotte pour une fois je t’ai rien demandé."

*Mais il était compréhensible de croire que Renji qui n’a jamais réellement porté d’attention à quelqu’un d’autre reste bêtement immobile devant la vitrine d’une librairie tenue par des humains sans aucuns intérêts. Enfin cela restait encore à prouver à Renji qui semblait comme subjuguer par cette jeune femme.*
Revenir en haut Aller en bas
Katara Sakurai-Kuchiki
Lieutenant de la Sixième Division
Lieutenant de la Sixième Division
avatar

Féminin
Nombre de messages : 173
Age : 87
Localisation : dans l'ombre de Byakuya
Date d'inscription : 06/05/2009

Connaissances
Race: shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand un nom devient une personne (Pv : Katara)   Mar 10 Nov - 20:52

Ca aurait pû être une journée ordinaire pour Katara. Mais depuis qu'elle avait vu Byakuya dans le monde réel, depuis qu'ils s'étaient rapprochés et surtout depuis qu'ils avaient enfreint l'interdit, les journées ne seraient plus jamais ordinaires. La jeune femme vivait là ces derniers moments à Karakura. Bientôt, elle partirait avec Byakuya pour la Soul Society, travaillant à son service en se faisant passer pour une shinigami. Elle deviendrait l'Intendante du domaine Kuchiki. Un endroit qu'elle connaissait par coeur pour l'avoir tant de fois exploré au cours de son coma et de ses songes. Elle allait pouvoir revoir des personnes qu'elle connaissait mais dont elle devrait pourtant rester éloignée. Byakuya l'avait prévenue. Si lui avait de vagues souvenirs d'elle, ce n'était sans doute pas le cas de tout le monde. Rukia, Renji, ces deux personnes qu'elle chérissait autant que le capitaine de la 6ème division, ils n'avaient sans doute plus souvenir d'elle. Et elle ne se faisait pas trop d'illusions pour ceux qu'elle avait croisé une fois ou deux. Elle était tellement insignifiante ...

Elle savait qu'il serait difficile d'évoluer dans un monde où elle connaissait des personnes qui ne la connaissaient pas. Mais elle l'avait accepté. C'était le prix à payer pour rester auprès de Byakuya. Et à présent, elle était devenue shinigami grâce au détenteur de Zenbonzakura. Elle avait récupéré une partie des pouvoirs de Byakuya. Et sa vie allait changer.

Alors non, la journée n'était pas ordinaire. Elle annonçait le jour proche où elle quitterait cet endroit. Elle avait demandé quelques jours à Byakuya, le temps de régler certaines choses, pour ne pas à avoir à revenir ici sans que ce soit important.

Mettre fin à ses cours de violoncelle.
Quitter son travail.
Mettre son appartement en ordre qu'elle comptait garder pour qu'il serve de pied-à-terre aux membres de la Soul Society qui seraient en mission sur terre (après tout, c'étaient ses parents qui le lui avaient payé pour se débarassé d'elle alors elle allait s'en servir jusqu'au bout)

Elle quittait d'ailleurs son dernier élève à qui elle donnait des cours depuis un an. Ils s'étaient quitté dans la grand rue et elle avait commencé à s'éloigner quand elle entendit la voix du jeune garçon résonner derrière elle.

- Bonne chance Katara Sakuraï !!!!!

Elle se tourna en souriant et lui fit un petit geste de la main. Elle avait expliqué qu'elle déménageait car elle avait trouvé un travail intéressant. L'excuse était bonne et fonctionnait parfaitement.

A présent, elle se rendait à la librairie pour récupérer son dernier planning. Elle ne ferait que quelques heures dans les jours à venir et espérait pouvoir revoir Stark comme il le lui avait promis avant son départ.

Son sourire commercial sur les lèvres, elle entra dans la boutique après avoir jeté un coup d'oeil à son portable - Byakuya lui avait dit qu'il la contacterait par ce biais. Quelques paroles échangées par politesse et elle patienta un instant qu'on lui donne son emploi du temps. Mais quand elle tourna la tête vers la vitrine, elle se figea. Elle écarquilla les yeux alors que son coeur s'emballait.

Renji ...

Renji était là et il la regardait.

Quand sa collègue vint lui donner son planning, elle se rendit compte qu'elle avait cessé de respirer. Elle récupéra la feuille rapidement, s'excusa et sortit de la boutique, ses grands yeux noirs si expressifs posés sur Renji. Depuis combien de temps ne l'avait-elle pas vu ? Dans ses songes, ça faisait un moment. Mais le voir dans la réalité, c'était tellement troublant. Elle savait qu'il existait mais elle pouvait enfin le voir vraiment. Se souvenait-il d'elle ? Se rappelait-il leurs 'chamailleries', leurs rires, leurs moqueries destinées à déstabiliser Byakuya ? Se souvenait-il des moments qu'ils passaient tous les deux à parler de tout et de rien, à ne pas parler du tout et à se soutenir mutuellement ?

Les sourcils froncés par l'inquiétude, elle s'arrêta devant lui, se moquant à présent qu'on puisse la voir parler toute seule. Elle quittait la ville. Alors qu'est-ce que ça pouvait bien faire ?

" Renji ... ? "

Elle se mordilla la lèvre inférieure. Dans ses songes, elle lui aurait sauté dessus, ici, elle ne le pouvait pas. Que devait-elle ? Sous la surprise, elle avait prononcé son nom, mais n'aurait-elle pas dû faire comme si elle ne le connaissait pas ? Elle baissa les yeux, troublée, perdue, avant de les relever vers lui.

Que devait-elle faire ?

_________________




Katara's Theme

Pourrais-je un jour vous appeler 'mes amis' ?
Merci à Inoue Orihime pour le kit ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quand un nom devient une personne (Pv : Katara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guénard,Tim] Quand le murmure devient cri
» Quand le passé devient un ennemi.
» Wacom Inkling : quand l'infographie devient réelle !
» quand une chaussette devient collant de poupée
» Quand l'art devient une injure et que la religion y répond.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: PREMIERE SAISON-
Sauter vers: