Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Accueil des Vizards nécéssiteux....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Accueil des Vizards nécéssiteux....   Mer 7 Avr - 23:22

Voila pourquoi Kojiro devait rester dans le hangar alors que son groupe habituel était sorti. Il devait garder les lieux. Pour cette raison : accueil des vizards nécéssiteux. C'était totalement idiot : tous les vizards étaient maintenant connus, personne ne se cachait, et ce 1) depuis la mort d'Aizen, 2) depuis que la Soul Society avait décidé de ne plus les considérer comme des pestiférés. Alors, il y a 15 ans, des vizards anonymes avaient rejoint le groupe de Shinji, et même s'ils ne logeaient pas dans l'entrepôt, comme la majorité des anciens de l'Ere "Bataille de KArakura", ils se voyaient fréquemment pour discuter, s'entrainer, et se sentir moins seuls dans leur statut déséquilibré car n'appartenant à aucun monde en particulier.

Mais malgré ce, lorsque les autres décidaient de sortir, au moins un devait garder l'entrepôt. Par précaution, pour assurer une permanence (dit comme ça, on avait l'impression d'avoir affaire à une association humanitaire !). A moins qu'il y ait dans cet entrepôt quelque chose à cacher et qu'il fallait garder à tout prix, mais dont on ne lui avait rien dit. En y pensant, Kojiro soupira. Même si le temps avait passé, on ne lui avait pas laissé une place importante parmi eux. Peut-être à cause de son ancien statut (il n'était ni un capitaine ou un lieutenant comme les membres principaux du groupe, mais un ancien de la quatrième division), de sa timidité, ou encore à cause du fait qu'il entretenait une amitié respectueuse avec son hollow, même si Kosaburo aimait prendre le dessus au dépend du propriétaire du corps.

Du coup, il était tout seul dans ce grand bâtiment. La salle principale était un entrepôt sombre, avec ses poutres de métal, ses chaines qui courraient le long de poulies pour déplacer de lourds objets. Peut-être était-ce une ancienne entreprise de matières premières, il n'avait jamais su.
Il quitta cette pièce lugubre pour se diriger vers le sous-sol, qui était assez dépaysant : un long décor de désert, avec un peu de verdure parsemée par ci par là, et quelques rochers. Il regrettait le manque de verdure dans ce coin qui était pourtant un refuge pour lui. C'est là qu'il s'entrainait régulièrement avec les autres et apprenait à maîtriser son pouvoir. Il avait même trouvé un équilibre avec son hollow, qui s'occupait d'une partie de son zanpakuto pendant les combats, et Kojiro l'autre.

Alors qu'il s'apprêtait à faire cuire des Yakitoris sur le grill qu'on trouvait dans le sous-sol, perdu dans le désert, il entendit du bruit à l'étage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accueil des Vizards nécéssiteux....   Sam 10 Avr - 22:31

" - Un thé vert de Shikoku, s’il vous plait. "

La jeune fille qui avait fait sa commande leva ses yeux, de très beaux yeux, d’un bleu ciel, elle venait souvent dans ce café et Dragoral commençait à la connaitre bien, une jeune prodige de la peinture, qui venait boire un thé ici pour se détendre. Dragoral repartit préparer le thé et lui apporta avec un grand sourire, il la laissa tranquille et vint s’asseoir derrière le bar, sa journée touchait à sa fin, les principaux clients déclinaient en même temps que le soleil, il était bientôt l’heure de souper. Non pas que son travail ne lui plaisait pas, ce moment assis derrière le bar en regardent le soleil se coucher et les gens qui passe dehors, un grand moment de relaxation après une dure journée de travail et un repos avant la nuit souvent rude.

Serveur le jour et Vizard la nuit, heureusement que sa condition lui permettait de bien tenir. 15 ans ; 15 ans qu’il sert dans ce café un peu perdu dans les méandres de Karakura, et 15 ans qu’il arpente les nuits touts les soirs ou qu’il s’entraine aux combats, il ne savait pas vraiment pourquoi, enfin si maintenant il le savait, cette nuit la routine va se briser.

Voilà, c’est la débauche ( dans le sens de la fin du travail bien sûr … ), Dragoral marche assez vite, il veux rentrer vite chez lui pour aussitôt repartir. Il ouvrit à peine la porte et sortit de son gigai grâce aux pilules de Kisuke. Il s’étira longuement et sortit par la fenêtre, et sorte de rituel se laissa tombé, son appartement situé au 17 ème étage, Dragoral profita du vent qui siffla contre lui, un seul instant, mais cette instant est magique. Car le plus important ce n’est pas se qui va suivre mais l’instant présent. AU dernier moment, il exécuta un Shûnpo pour se retrouver au sol sans soucis. Il se mis à courir dans les dédales des ruelles, il courait jusqu'à port, jusqu'à un certain entrepôt.

Ses derniers temps, il avait vraiment beaucoup réfléchi et il décida que maintenant que la Soul Society ne considérait plus les Vizards comme des pestiférés , il allait enfin se montrer à la lumière du jour, enfin pour l’instant, il allait se présenter aux autres Vizards, Il habitait un entrepôt dans le port, Dragoral le savait depuis le début, voilà 15 ans que Dragoral travaillait seul, 15 ans durant lesquels il n’a jamais pu parler de sa condition de Vizard à personne, il en avait marre, il voulait enfin de la compagnie !
Il arriva à l’entrepôt, le plus grand de la zone, il avança prudemment, jusqu'à la porte, il frappa pour prévenir de sa présence et rien, personne ne lui répondit, il tenta alors d’ouvrir la porte, elle s’ouvrit avec peine en grinçant. Il entra alors dans l’entrepôt, les ténèbres avait gagné les lieux, et le silence aussi, il y n’avait que ses pas qui claquaient contre le sol, la poussière avait gagné le lieu, on l’aurait crû abandonné. Dragoral serra son katana dans sa main et avança prudemment, mais il n’y avais rien.

Tout un coup, un bruit, qui venait d’en dessous …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Accueil des Vizards nécéssiteux....   Jeu 15 Avr - 22:34

Kojiro était aux abois. Ce reiatsu lui était totalement inconnu. Pourtant quelqu'un avait mis en place, avant de partir, le kido protecteur de leur domaine...Il leva la main comme pour lever son épée, sauf que ce n'était pas son zanpakuto mais .... la brochette. En remarquant son erreur, il rougit violemment, posa la viande sur le grill et chercha son sabre, qu'il trouva posé à terre. Il marchait doucement dans la cave, les bruits de pas étouffés par le sable présent partout. Tout en tentant de se calmer afin de ne pas se trahir, il analysait le Reiatsu. Au fur et à mesure qu'il s'approchait de l'escalier menant dans l'entrepot, il découvrait de nouveaux indices sur le visiteur. Et alors qu'il était à la moitié des marches, il était persuadé qu'il avait affaire à un Vizard. MAis celui-là, il ne le connaissait pas. Il se sentit rassuré...c'était sûrement quelqu'un qui, comme lui il y a quinze ans, se sentait seul et avait besoin de se retrouver. Il rentra l'épée dans le fourreau, puis monta le reste des escaliers avec quiétude. CEpendant, il restait discret et surveilla les alentours lorsqu'il arriva à la trappe du sous-sol. Il regarda à droite, à gauche, pour repérer l'invité surprise. Enfin, il le vit. Un homme de bonne taille, les cheveux noirs et longs, une tenue ressemblant à un uniforme militaire. Un gigai, soupçonna-t-il, car il ne voyait de zanpakuto. Il sortit de sa cachette et s'avança vers le nouveau en affichant un sourire chaleureux.

- Bonjour, frère Vizard ! Je suis Kojiro !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accueil des Vizards nécéssiteux....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accueil des Vizards nécéssiteux....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» apprenti hôte d'accueil menant au bac pro services
» Arrankars vs Vizards
» Photo d'accueil
» Préposé à l'accueil chez Carrefour
» l'accueil de l'autre, en soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: PREMIERE SAISON-
Sauter vers: