Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Presque la routine quotidienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Presque la routine quotidienne   Dim 18 Avr - 14:01

Aizen était mort, vive Aizen? Voilà ce que certains arrancar avaient osé scander. Giovanni, lui, avait assez évolué durant ces derniers temps au point de rejeter cet Aizen qui les utilisait comme des pions. Et oui, car la particularité du jeune Giovanni était le fait qu'en tant qu'arrancar incomplet, il se complétait seul, au fur et à mesure du temps qui passait. Son intellect s'étendait, sa puissance augmentait, on en venait même à se demander s'il existait une limite pour cet arrancar. Il était à présent le deuxième arrancar le plus puissant de tout l'hueco mondo, alors que quinze ans plus tôt, ce n'était qu'un vasto lorde relativement insignifiant. Certains le disaient même capable de détrôner Stark sous peu.

Mais pour l'instant, rien de tout cela ne l'importait. Il était sur terre pour une toute autre mission. D'après les renseignements, certains arrancar rebelles se trouvaient dans la zone de karakura. Giovanni avait décidé de se déplacer en personne pour éliminer ces gêneurs. Certes, il était devenu l'une des figures importantes du hueco mondo et nombreuses étaient ses victoires. Si bien qu'il avait acquit quelques capacités relativement utiles grâce à ses propres aptitudes.

Mais revenons à nos affaires courantes. A peine le garganta s'était-il ouvert sur karakura, que déjà Giovanni avait repéré les reiatsu fautifs. Peu importe qu'ils essaient de se cacher, ils ne pourraient lui échapper. Sans plus de préparations il se précipita sur sa cible et très vite se trouva dans une ruelle, face à deux arrancar, visiblement surpris de le voir soudainement apparaitre.

Arrancar: "Merde, Giovanni!"

Giovanni: "Inutile de chercher à échapper à la sentence. Vous avez été jugé, et vous devez vous douter du verdict."

Arrancar: "Ainsi tout est fin..."

L'arrancar n'eut même pas le temps de finir sa phrase que déjà le sabre de Giovanni s'était fiché dans son estomac, Giovanni ayant bougé si rapidement que l'œil ne pouvait suivre ses mouvements. D'ailleurs, pour ce mouvement, Giovanni avait fait grandir son masque un bon coup. Le sabre consumait l'arrancar très rapidement et bientôt ce dernier avait disparu, Giovanni se redressant. Il battit l'air avec son sabre et regarda le deuxième arrancar qui s'était préparé à recevoir Giovanni.

Giovanni: "Toute résistance est futile."

L'arrancar dégaina son zanpakutoh dans le but de libérer sa puissance, mais Giovanni avait été plus rapide. Un mouvement de bras avait fait naître une grande langue de feu, s'enroulant autour du cou de l'arrancar. La seconde d'après, son exécution était terminée. Voici une des aptitudes que Giovanni avait acquises d'un shinigami qui s'était dressé face à lui.

La mission était maintenant finie et Giovanni rengaina son arme. Il posa sa main sur son visage et son masque disparut à nouveau. Il porta l'autre main à sa ceinture pour prendre le magatama qui s'y était formé et sans cérémonie l'avala. Voilà une bonne chose de faite.

Giovanni: "Oh? Déjà?"

Giovanni faisait allusion aux shinigami qui venaient d'apparaître dans son dos. A vrai dire, la venue d'un arrancar de la stature de Giovanni ne passait jamais inaperçue. Et apparemment, les shinigami étaient mieux organisés maintenant, pour parer aux venues d'arrancar. Du moins, c'est ce qu'ils semblaient croire. Lentement Giovanni se tourna vers eux, histoire de savoir à qui il faisait désormais face. Trois hommes vêtus de kimono noir. Hélas pour eux, aucun d'eux ne présentait de signe distinctif qui aurait pu laisser penser à un officier ou à un shinigami un peu au dessus de la moyenne. C’était dommage, ils ne tiendraient pas longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Karyudo Hiroki
Shinigami de la 2ème division
Shinigami de la 2ème division


Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Presque la routine quotidienne   Dim 18 Avr - 14:30

La terre. Voilà un moment que Hiroki n’y avait pas mis les pieds. A vrai dire, sa nouvelle position lui imposait plus de discipline. Il en était à devoir demander la permission pour faire un passage sur terre, même très bref. Mais bon, cela ne décourageait pas l’homme quand il s’agissait de refaire ses stocks de nourriture humaine. Et puis Soi Fon devait être admirative de lui...un petit peu...au moins...quand même...un chouia...peut-être.

Le shinigami marchait paisiblement dans les rues, cherchant des yeux l’objet de ses désirs. Bien vite, il se figea, le sourire apparaissant sur son visage. Le voilà, l’objet tant convoité, le distributeur de boisson. Tel un sioux, Hiroki se rapprocha très rapidement et discrètement de la machine, même s’il savait bien qu’aucun humain ne pouvait le voir. Il se posta devant la machine contemplant sa marchandise. Des canettes de jus de mangue, de pèche, de soda, et diverses autres boissons chatoyantes. Voilà qui faisait son bonheur.

Hiroki : "Yay. Voilà ce que j'appelle le bonheur. Bon et bien voyons voir comment sortir ces canettes de cet objet."

Il remarqua la petite fente destinée à recevoir des pièces de monnaie. Hélas, le shinigami n'en comptait aucune sur lui. Il lui faudrait en trouver quelque part. Peut-être qu'il en trouverait par terre. Ou alors chez cette humaine, Orihime, qu'il avait connu lors de son premier passage sur terre. D'ailleurs, elle devait être plus vieille maintenant. Elle était au moins trentenaire pensait-il. Après une brève mais efficace réflexion, la décision était prise. Le shinigami ira chez Orihime en regardant au sol s'il trouvait des pièces. Après une simple concentration sur les empreintes spirituelles qu'il avait laissées il y a quinze ans, le shinigami se mit en route de la maison d'Orihime.

Hiroki: "Ces empreintes sont encore bien ancrées. Impressionnant. Y a pas à dire, j'avais déjà un bon niveau il y a quinze ans."

Et le shinigami eut un rire exagéré, fier de son autocongratulation.

Quelques temps plus tard il fut face à la demeure d'Orihime. Enfin, du moins, l'ancienne demeure de la jeune fille. Effectivement, en approchant son visage la petite plaque à côté de la porte, il ne reconnut pas le nom de la rouquine.

Hiroki: "Ah. Elle n'habite pas ici. Donc j'ai fais tout ce chemin pour rien? Et en plus, je n’ai même pas trouvé de pièces..."

Et le shinigami fit marcher arrière, dépité. Il revint vers la machine sans avoir pu remplir ses poches. Quelles solutions lui restait-il pour trouver des pièces. Bien peu il fallait l'avouer. Il pouvait toujours essayer de se trouver un travail à l'aide de son gigai. Grâce à ce travail, il toucherait un salaire. Et grâce à ce salaire, il pourrait probablement louer un appartement assez coquet, malgré sa taille qui ne serait probablement pas excessive. Mais le shinigami était déjà sûr qu'il s'y sentirait bien. Qu'il se sentirait chez lui. Ensuite, il s'achèterait un petit frigo pour maintenir au frais toute ces boissons qu'il affectionne tant. Mais ce n'était que dans le cas où le petit appartement n'était pas meublé, s'il l'était déjà, il n'aurait pas besoin d'acheter un frigo. D'ailleurs, avec son maigre salaire, il n'aurait probablement accès qu'à un petit studio dans un coin pourri. Mais c'était bien peu de chose.

Hiroki: "A quoi suis-je en train de penser? Je ne pourrais pas louer de studio avant d'avoir ma paie. Hors, je ne toucherais d'argent qu'à la fin du mois, ou au milieu si je demande une avance. Mai pendant quinze ou trente jours où vais-je bien pouvoir vivre? Je pourrais vivre dans le métro, mais ça risque d'être un peu trop bruyant. Ou alors une vieille maison abandonnée. En ce cas là, je n'aurais pas besoin de louer un appartement. Mais ça risque d'être dur à trouver ce genre de chose. Je peux toujours essayer de dormir sous un pont, malgré le froid. Une couverture et ce pourrait être bon en fait. A moins que..."

Hiroki se figea, il venait d'avoir une idée. Une meilleure idée à vrai dire. Une chose un peu moins folle que tout le plan qu'il échafaudait. Il s'approcha tranquillement du distributeur et s'appuya dessus, regardant, ou plutôt surveillant, les alentours. Il eut un petit geste brusque, les mains dans le dos, et le verre se brisa. Il se tourna et passa ses mains à travers la vitre brisée. Il remplit ses deux bras de dizaines de canettes de précieux breuvage et reprit sa route tranquillement.

Hiroki: {Victoire}

C'est alors que, fanfaronnant gaiement sur el chemin du retour avec ses précieuses trouvailles, il sentit une pression spirituelle fort inquiétante. Cela ressemblait bien à un arrancar, mais c'était beaucoup plus puissant que l'arrancar que Hiroki avait rencontré. Non, celui-là devait être fort, très fort. Hiroki en vint même à se demander s'il ne faisait pas partie des ces arrancar qui avaient pris le pouvoir au hueco mondo après la disparition d'Aizen. Ce reiatsu agressif semblait venir de derrière l'immeuble face à lui, dans une sorte de ruelle sombre. Et plus encore, il n'était pas seul. Il était accompagné de trois reiatsu de shinigami.

Hiroki: "Et merde, c'est quoi encore ça?"

Il s'approcha discrètement et tout en restant contre le mur de l'immeuble passa sa tête afin de voir ce qu'il se tramait. Un arrancar roux toisait trois shinigami qui étaient visiblement venu pour l'arrêter. Sans même connaitre les tenants et aboutissants de la bataille à venir, Hiroki sentait que les shinigami étaient foutus. Lui même ne voulait pas sortir à découvert. Certains auraient associé cela à de la lâcheté. Lui voulait simplement rentrer à la soul society tranquillement pour déguster ses boissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presque la routine quotidienne   Dim 18 Avr - 21:50

Giovanni, toujours face à ces shinigami sentait que le combat finirait vite. Trop vite? Cela ne se pouvait. Il n'y avait pas de durée moyenne d'un affrontement qu'il fallait respecter (sauf pour un manga). Il pouvait très bien jouer avec les shinigami ou décider de les éliminer immédiatement.

Shinigami: "Tu es fini arrancar."

Giovanni n'était pas le genre d'arrancar joueur qui les aurait laissé vivre plus longtemps. Et puis, on l'a bien vu par le passé, nombre de joueur ont fini le combat en étant terrassé par les proies du jeu. Ce n'était là pas une alternative possible.

Donc, sans plus de sommation ou de réflexion, Giovanni dégaina son sabre et décapita deux shinigami en un seul geste il s'approcha lentement du troisième et lui enfonça le sabre dans l'estomac. Etant donné qu'il avait été très rapide, l'arrancar put apprécier la combustion des trois corps presque en même temps. Et une fois leur combustion terminée, trois magatama apparurent à son flanc. Giovanni les récupéra et les avala immédiatement sans plus de cérémonies.

Il fallait bien avouer que leurs pouvoirs étaient étranges. L'un d'eux pouvait créer un dôme d'invincibilité avec son arme tout en envoyant des projectiles et en retrouvant son énergie. C'était presque parfait, si ce n'était pas aussi faible. Un deuxième pouvait invoquer un animal ridicule qui pouvait se battre comme dix hommes...mais dix hommes estropiés alors. Le dernier se voyait attribuer un équipement qui le rendait surpuissant. Enfin, dans les limites du raisonnable. le pauvre homme n'aurait pu faire face à un arrancar normal avec ce soit disant équipement. C'est donc relativement déçu que Giovanni s'apprêtait à partir, jusqu'à ce que...

Giovanni: "Tu es là depuis longtemps?"

Giovanni s'adressait à un shinigami qui se cachait derrière un mur, non loin. Il ne l'avait pas senti jusque là car il fallait avouer que l'homme émettait peu d'énergie. Etait-il faible? Etait-il très discret? Giovanni ne put le déterminer sur le coup.

Giovanni: "Approche et offre moi un combat, et surtout des capacités décentes"

Mais l'homme n'était pas décidé à venir. Giovanni en vint presque à douter de sa présence. L'avait-il rêvé ou l'homme était parti entre temps? Dur à savoir. Du moins, jusqu'à ce que Giovanni remarque par l'ouïe et la vue un petit caillou être projeté. Probablement par un pied maladroit qui ne l'avait pas vu.

Giovanni déploya son masque et coupa l'immeuble en large. Une des petites capacités utiles qu'il avait récupérées d'un shinigami. L'immeuble s'effondra donc et le shinigami caché apparut face à lui. Immédiatement, Giovanni remarqua un détail intéressant. Il s'agissait d'un brassard à son épaule. Ce shinigami était donc lieutenant, et le chiffre deux sur ce brassard indiquait qu'il faisait partie de la deuxième division. Cela aurait pu être une information utile si Giovanni connaissait un tant soit peu les divisions shinigami.

Giovanni: "Un lieutenant de la deuxième division. Voilà qui est intéressant."

L'arrancar fit disparaitre son masque, mais subsister un doute concernant cette puissance spirituelle qu’il avait du mal à sentir. Le shinigami la cachait-il vraiment bien ou n'avait-il pas beaucoup de puissance? Si c'était le dernier cas, soit les lieutenants shinigami étaient mauvais, soit il se basait sur autre chose que la force. Ce pouvait être intéressant.

L'arrancar ne lui laissa pas le luxe de l'initiative et se jeta immédiatement sur lui, sabre en main, prêt à le découper. Lieutenant ou pas, il n'aurait pas de traitement de faveurs. Giovanni se battrait contre lui comme contre les trois shinigami ou les deux arrancars précédents.
Revenir en haut Aller en bas
Karyudo Hiroki
Shinigami de la 2ème division
Shinigami de la 2ème division


Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Presque la routine quotidienne   Lun 19 Avr - 15:00

L'arrancar était doué, il n'y avait pas à dire. En un instant il s'était débarrassé des trois shinigami qui le gênait. Et ce sans utiliser plus de pouvoirs que cela. Il fallait lui reconnaître cela. D'ailleurs, les trois corps se consumèrent et apparurent sous la forme de magatama à la ceinture de l'arrancar. Magatama qu'il s'empressait d'avaler. Voilà qui était intéressant.

A présent, Hiroki se demanda ce qu'il allait se passer. L'arrancar avait défait ses détracteurs et semblait décider à partir. Pourtant, il ne bougeait pas. L’avait-il repéré? Ce serait drôlement ennuyeux.

Giovanni: "Tu es là depuis longtemps?"

Apparemment oui. Hiroki se fit plus petit encore et essaya de dissiper jusqu'à la moindre parcelle de son énergie. S'il était repéré, il devrait probablement se battre. Et se battre était drôlement fâcheux. Surtout quand 'l’adversaire était puissant, comme celui auquel il faisait face désormais.

Giovanni: "Approche et offre moi un combat, et surtout des capacités décentes"

De quoi parlait-il. De capacités. Etrange discours que le sien. Hiroki ne tarderait pas à comprendre ces mots, mais pour l'instant, il y avait plus urgent. Disparaitre. Hiroki se fit encore plus discret, mais cela ne suffit pas. Il entendit l'arrancar s'affairer à la tâche, et bientôt une grande partie de l'immeuble au dessus de sa tête commença à glisser. Glisser vers lui qui plus est. Et la ligne de coupe se situait juste au dessus de sa tête. Il l'avait échappé belle on pouvait dire. Reste que le shinigami ne pouvait pus échapper à son destin et décida de sortir de sa cachette qui de toute façon allait disparaitre avec le fracas de l'immeuble, et il se présenta face à l'arrancar.

Giovanni: "Un lieutenant de la deuxième division. Voilà qui est intéressant."

Hiroki se figea un instant. Il était drôlement bien renseigné l'arrancar. Lui même n'aurait pas pu dire grand chose sur al tête de mort lui faisant face. Et en parlant de tête de mort, ce dernier fit disparaitre son masque en un claquement de doigt. Voilà qui était intéressant. Hiroki ne put encore déterminer ce que cela voulait dire, mais cela restait intéressant.

Hiroki: "Hum...oh...Un arrancar...euh...de chez les arrancar...c'est euh...intéressant."

Effectivement. Le lieutenant de la deuxième division faisait pale figure face à l'arrancar. Mais peu importait. L'important serait de survivre à cet affrontement. Voire d'éliminer l'arrancar face à lui. Comment s'y prendrait-il? Certes, Hiroki savait que sur le plan de la puissance brute, il ne pourrait pas grand chose contre son adversaire. Mais jamais Hiroki n'avait brillé par la puissance brute. D'ailleurs beaucoup oublié que la force brute n'était pas le seul moyen de vaincre. Hiroki était arrivé à sa place actuelle grâce à son intellect. Et il espérait qu'une fois de plus, cet intellect le sauverait.

D'ailleurs, l'arrancar ne lui laissait guère plus de choix puisque déjà il l'assaillait de coups. Hiroki esquiva tant bien que mal ces attaques. Il sortit son zanpakutoh pour arrêter in extremis une attaque qui lui aurait, à coup sûr, emportait la tête. il profitait de ce bref battement pour dégainer son katana et tenter une attaque direct sur l'arrancar avec celui-ci. Hélas pour lui, l'adversaire, peu commun, arrêta son attaque avec un doigt.

Hiroki: "Je déteste quand ils font ça."

Hiroki se dégagea et s'éloigna rapidement de son adversaire tout en le surveillant. Il planta ses sabres au sol et fit apparaitre, en un instant deux bonnes boules de feu, une dans chaque main. Voilà la technique qui lui avait permis de porter un bon coup à Yoruichi, quinze ans auparavant. Enfin, cette fois-ci, la technique était plus au point que l'approximation de l'époque, et surtout, plus puissante.

A vrai dire, si elles paraissaient être deux, les boules de feu étaient au nombre de quatre en réalité. Et oui, le shinigami ne lésinait pas sur ses entrainements. Il envoya tout ça sans cérémonies sur l'arrancar, récupéra ses sabres et disparut grâce à un shunpo. Il verra bien si l'arrancar pourrait gérer tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Presque la routine quotidienne   Sam 24 Avr - 0:49

Hiroki: "Hum...oh...Un arrancar...euh...de chez les arrancar...c'est euh...intéressant."

Le shinigami face à lui était vraiment très étrange, il fallait l'avouer. Voilà qu'il baragouinait des choses incompréhensibles, disant, d'après ce que l'arrancar avait compris, qu'il était un arrancar venant de chez les arrancar. Mais cela ne déstabilisa pas Giovanni le moins du monde et il attaqua le shinigami avec technique et puissance.

Heureusement pour lui, le shinigami se révélait plutôt doué, esquivant nombre de ses coups, en bloquant d'autre, et se payant même le luxe de contre-attaquer. Certes, la contre-attaque n'était pas assez puissante pour inquiéter Giovanni, mais tout de même, c'était appréciable. L'arrancar bloqua la lame adverse avec un doigt et entendit le shinigami se plaindre de cette défense. Giovanni eut un sourire. Voilà un individu pour le moins intéressant. Il avait hâte de voir les capacités de son adversaire, et surtout, de les lui prendre en même temps que sa vie.

Puis, le shinigami se replia vivement et avec agilité. Il fallait reconnaitre que ce lieutenant était plutôt athlétique et savait se servir de son corps. Pas un faux mouvement, pas un geste inutile. Il savait se déplacer de manière optimale. Giovanni ne le savait pas, mais c'était là une preuve d'appartenance à la deuxième division, les forces spéciales. Du moins, parmi les puissants sièges de la division.

Le shinigami se redressa et envoya deux boules de feu qu'il tenait auparavant dans ses mains. Du moins, c'est ce que Giovanni croyait. Il détruisit l'une des sphères enflammées par un fauchage de son sabre et stoppa l'autre au creux de sa main pleine de reiatsu. Hélas, il remarqua bien trop tard que deux autres sphères s'étaient détachées des premières et tentaient de le prendre en tenaille. Il réagit au dernier moment en lâchant son sabre et en levant ses deux mains, de chaque côté de son corps pour arrêter les attaques.

Ces dernières explosèrent avec fracas au creux de ses mains, occasionnant tout de même quelques brûlures, l'arrancar n'ayant eu le temps de se préparer à les arrêter. Mais à peine avait-il évité une grosse explosion faciale, que l'arrancar sentit deux lames lui mordre les épaules. Le shinigami avait profité de tout cela pour lui infliger de lourds dommages en se servant de sa capacité à marcher dans les airs et d'une certaine cinétique de chute.

Giovanni s'écarta vivement du shinigami en récupérant son sabre et regarda son adversaire. Comme il l'avait deviné, son adversaire avait d'autres atouts dans sa manche, ne comptant pas sur la puissance brute pour remporter ses victoires. Ce n'était pas le moment de se laisser aller. Giovanni décida de ne plus laisser de répits à cette adversaire, pour éviter qu'il n’échafaude d'autres tours de passe-passe comme celui-ci, et sans plus attendre, se rua vers lui grâce au sonido.

Les coups de sabre pleuvaient sur le pauvre shinigami qui avait bien du mal à tenir face à tout cela. D'ailleurs, à un moment, Giovanni réussit à le désarmer. Le katana du shinigami vola et partit se figer dans le sol, non loin derrière. L'arrancar profita de ce moment pour frapper son flanc avec son propre sabre. Il aurait d'ailleurs découpé le shinigami en deux à ce moment précis si ce dernier n'avait pas arrêté la folle lame avec son propre zanpakutoh. Au lieu de ça, le shinigami s'en tira avec une petite entaille au flanc gauche. Du moins, vu que ce dernier ne se dégagea pas immédiatement, Sacrificio commença à brûler le shinigami, qui du coup, se retira bien vite et prit ses distances. Un magatama apparut à la ceinture de Giovanni.

Giovanni: "Voilà qui change la donne n'est-ce pas?"

Giovanni regarda le magatama un instant mais ne l'avala pas encore. Il décida qu'il pousserait le shinigami à dévoiler ses capacités de lui-même. Ainsi, il saurait de quoi serait fait le magatama. Même s'il n'avait pas consumé le shinigami en entier, la blessure infligée était suffisante pour promettre à Giovanni une part de la puissance de son adversaire assez intéressante. Et puis, l’arrancar était capricieux. Il préférait avaler ces précieux magatama une fois l’adversaire entièrement consumé et le magatama plein.

Giovanni: "Voyons voir ce que cela me réserve!"

Et sans plus attendre, ni même laisser le temps au shinigami de récupérer, Giovanni se lança sur lui et recommença sa pluie de coups. Il remarqua que le shinigami n'avait pas eu le temps de récupérer son sabre tombé plus loin. D'ailleurs pourquoi avait-il deux sabres? L'un de ces sabres était le zanpakutoh que reçoit tout shinigami au départ, mais qu'en était-il de l'autre? Certes, il existait des shinigami possédant deux sabres, mais en principe, les deux sabres sont semblables. Alors que là, tout les différenciait. L'un était un katana comme on en voit beaucoup, de couleur noire et violette, tandis que l'autre était court et assez loin du style katana.

Mais il n'aurait probablement jamais de réponse puisque déjà il avait trouvé une ouverture vers la nuque du shinigami et venait de porter une attaque mortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Presque la routine quotidienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Presque la routine quotidienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hayley Long - Lottie Biggs n'est presque pas cinglée
» Tout sur Slayers Hentaï (ou presque)
» Routine soin du visage
» Que faire lorsque la routine, la monotonie s'installe dans un couple ?
» Scénette de la vie quotidienne du bien, ou du mal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: PREMIERE SAISON-
Sauter vers: