Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tatsuya Nagayama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuya Nagayama
Humain à pouvoir
Humain à pouvoir


Masculin
Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 12/09/2010

MessageSujet: Tatsuya Nagayama   Dim 12 Sep - 16:30

Votre personnage de RPG
Humain



Nom : Nagayama
Prénom: Tatsuya
Age 26 ans
Caractère : Tatsuya a un vrai caractère de merde. C’est vulgaire, certes, mais il n’y a pas d’autres termes pour le qualifier. Il est soupe au lait, casse-pied et est vraiment sûr de sa très chère personne. Elevé dans la richesse et la démesure, il part du principe que tout lui est acquis, que les autres ne comptent pas et qu’ils sont limite inutiles s’ils ne servent pas ses ambitions. C’est un vrai salopard qui fait peu de cas des sentiments des autres, qui ne supporte pas les chouineurs et les faibles. Un faible, c’est fait pour être écrasé. Vulgaire dans ses propos, il est parfois un peu long à la détente et on peut même se dire que décidément, il n’a vraiment pas inventé le fil à couper le beurre. Mais ce n’est qu’une facade. Tatsuya n’est pas aussi stupide qu’il veut bien le laisser croire et il possède un charisme certain qui ne laisse ni les femmes ni les hommes indifférents. Il attire le regard, il aime ça et il en profite. Est-il utile d'ajouter que, parfois, il peut se montrer violent ?

Description physique: Mesurant près d'un mètre quatre-vingt, Tatsuya est grand pour un japonais et il l'assume complètement. Beau, élancé, musculeux comme il se doit, il a parfaitement conscience de son physique de mannequin (il a d'ailleurs eu l'occasion de poser pour divers publicités) et sait en jouer. Ses cheveux châtains lui chatouillent la nuque et les épaules et il les fait couper toujours pour les faire arriver à cette longueur-là. Ainsi, ils mettent en valeur son visage masculin néanmoins aux traits fins. Ses yeux gris sont charmeurs, étirés en amande et son sourire n'est jamais réellement sincère. Beau corps, belle gueule.

Nom du pouvoir : Il n'y a pas de nom à son pouvoir, ou alors il n'est pas au courant.

Description de votre pouvoir : Tatsuya a la faculté (ou le malheur) de pouvoir ressentir les émotions des personnes qu'il touche. Que ce soit de la joie, de la tristesse, de la médisance ou tout autre sentiment, il les ressent et peut donc s'en servir contre les gens.

Histoire: (je crois que je me suis un peu laissée emporter. Désolée pour la longueur ... )

- Ta-chan ?

- Mmh ?

- Tu crois qu’on restera ensemble pour toujours ?

Un sourire sincère étira les lèvres de Tatsuya alors qu’il attrapait la main de Shigure dans la sienne, la serrant avec force et tendresse.

- Bien-sûr. Jamais rien ne viendra se mettre entre nous. Tu m’as choisi, non ?

Il tourna son visage vers le jeune homme de six ans son cadet et lui caressa doucement la joue.

- Oui !! Je t’ai choisi !! répondit le jeune garçon, un large sourire aux lèvres. Tatsuya était à lui. Il en serait ainsi pour toujours. Son cœur se mit à cogner fort dans sa poitrine quand l’homme qu’il aimait se pencha sur lui pour l’embrasser. Si le bonheur ressemblait à cela, alors oui, il signait tout de suite et pour toujours.


Tatsuya se réveilla en sursaut. Il était en sueur, tremblant, le cœur frappant bien trop vite dans sa poitrine. Il se passa une main sur le visage et se redressa doucement dans son lit pour s’asseoir.

« Bordel … » cracha-t-il avec hargne.

Deux ans et demi plus tôt.

- Ta-chaaaaaaaaaaaaaaaaaan !!

- Bordel, commença le jeune homme en se passant une main sur le visage. Arrête avec tes’Ta-chan’ ou j’t’éclate !

Un rire presque enfantin lui parvint en réponse et Tatsuya se demanda pourquoi et comment il était allé s’enticher de ce gosse qui avait à peine dix-huit ans. Mais il savait pourquoi. Alors qu’il était encore enfant, il avait découvert qu’il pouvait ressentir ce que ressentaient les gens qu’ils touchaient. Ce fut ainsi qu’il découvrit qu’il exaspérait son père, qu’il amusait sa mère et qu’il faisait peur aux domestiques à cause de ses caprices et de ses colères. Son paternel avait depuis bien longtemps arrêté de croire qu’il ferait de lui un héritier idéal de son immense fortune et ça n’avait que pousser Tatsuya à continuer à le pourrir en grandissant.

Ressentir ce que pouvaient ressentir les gens s’était avéré être un plus pour lui. Fini les hypocrites qui n’en avaient qu’après son pognon, les imbéciles qui n’en voulaient qu’à sa belle gueule et qu’à son corps. Il contrôlait tout cela et ne se faisait plus avoir. Il les avait tous à leur botte et s’était montré à son père sous un nouveau jour. Avant toute signature de contrat, Tatsuya pouvait savoir si oui ou non les futurs associés allaient tenter de couler l’affaire familiale. Faire un tri était simple et efficace.

Tatsuya avait donc fini par être utile à son père et la relation se passait relativement bien. Il se fichait des affaires, profitait de sa jeunesse et rendait des services à son vieux, rendant fière sa mère. Ce n’était vraiment pas difficile de faire plaisir aux parents. A côté de ça, il faisait toutes les conneries possibles et ne s’en privait guère.

Et il y avait eu ce foutu gosse. Shigure qu’il s’appelait. Il avait failli le renverser avec sa voiture et avait été à deux doigts de lui en coller une mais rien ne s’était passé comme prévu. Ce gosse l’avait complètement retourné. Quelque chose dans ses yeux et dans ses sentiments l’avait bouleversé. Et il avait fallu qu’il s’en entiche, autorisant ce mioche à rester auprès de lui. Et sans même s’en rendre compte, Shigure s’était plus ou moins incrusté dans la maison qu’il occupait en dehors de la ville, en pleine forêt. Une maison dans le plus pur style traditionnel où il aimait se reposer.

Il ne se souvenait même plus comment tout cela était arrivé. Mais en moins de temps qu’il en fallait pour dire ‘ouf’, Shigure s’était installé dans sa vie. Et jamais, jamais il n’avait ressenti la moindre hypocrisie, la moindre méchanceté, la moindre chose négative à son égard. Jamais. Ses sentiments étaient si purs et innocents que ç’en était effrayant. Sans même s’en rendre compte, ce gosse l’avait mis à ses pieds car il était la toute première personne à être sincère avec lui. La toute première et la seule.

La seule.

- Ta-chan …

Tatsuya fronça les sourcils alors que la voix du garçon était différente. Lui qui était si enjoué semblait complètement éteint.

- Pourquoi t’fais la gueule ? T’as perdu ton doudou ? le taquina-t-il un peu méchamment. A vrai dire, il détestait quand Shigure n’était pas bien mais il était bien incapable de le montrer et encore moins de le dire.

Shigure releva un regard plein de larmes vers lui et là, Tatsuya ne se marra plus du tout. Shigure ne pleurait jamais. Jamais. Auprès de lui, il se sentait toujours bien.

- J’suis malade …. J’vais mourir …. Ta-chan … j’veux pas mourir ….

Le jeune garçon éclata en sanglots alors que Tatsuya n’avait toujours pas ingurgité l’information. Comment ça ? Et pourquoi Shigure pleurait-il à présent ? Il avait l’étrange et désagréable impression qu’il ne contrôlait plus son corps et pourtant, en deux pas, il rejoignit le garçon et le serra dans ses bras. Il fut alors pris dans le bouleversement des émotions de Shigure et son cœur s’en serra si fort qu’il en eut mal et que des larmes quittèrent ses joues.

Là, tout de suite, les mots de Shigure le frappèrent enfin et il fut pris d’une rage qu’il n’avait jamais connu;

- C’quoi c’bordel !!! Arrête de dire des conneries !!! Ca t’amuse hein, de m’faire marcher comme ça !!!!

Mais pourtant, il savait que ce n’était pas un mensonge. Beaucoup de choses s’expliquèrent alors. Les migraines de Shigure, ses fatigues, sa pâleur de plus en plus présente et ses malaises. Tout cela avait une cause et ça ne plaisait pas du tout à Tatsuya.

Il attrapa Shigure par les épaules et le secoua en lui faisant face.

- T’as pas l’droit d’crever, tu m’entends ?!! T’es à moi !! Et ce qui m’appartient, ça crève pas !!!

Pourtant, il n’y eut rien à faire. Shigure était en phase terminale d’une leucémie qui n’avait pas été diagnostiquée. Les rayons, les chimio n’avaient rien changé. Les traitements l’avaient rendu encore plus malade et il avait perdu ses longs cheveux noirs. Et tout cela pourquoi ? Pour que les médecins annoncent qu’il était trop tard et que le garçon finirait par succomber.

- Ta-chan ?

- mmh ?

- Tu crois qu’on s’aimera pour toujours ?

Tatsuya serra le corps affaibli de Shigure dans ses bras. Tous deux allongés dans le lit du plus âgé, ils regardaient le soleil se coucher par la baie ouverte sur le petit jardin traditionnel. Quand les médecins avaient déclarés qu’il n’y avait plus rien à faire, Shigure avait refusé de rester à l’hôpital. Tatsuya et lui s’étaient donc enfermés dans sa maison en forêt et n’en étaient pas sorti.

La main de Tatsuya se posa sur l’arrière de la tête du garçon, calée par le nœud du foulard qui masquait le crâne chauve de Shigure.

- Bien-sûr. Tu m’as choisi, non ?

Un léger sourire éclaira le visage fatigué du jeune garçon.

- Oui, je t’ai choisi, murmura-t-il.

Tatsuya lui sourit en retour, observant son visage défait. Ses joues creusées, sa peau si livide, ses lèvres craquelées. Pourtant, alors qu’il avait si mauvaise mine, il le trouva beau parce que les sentiments que le jeune malade ressentait étaient toujours aussi purs et doux. Il n’était pas en colère contre la maladie ou contre quoique ce soit d’autre. Il était reconnaissant d’être auprès de l’homme qu’il aimait alors que Tatsuya se sentait complètement inutile.

- Je suis fatigué …. J’peux avoir mon bisou avant de dormir ? quémanda-t-il, toujours ce sourire fatigué aux lèvres.

Tatsuya ne se le fit pas dire deux fois. Il se pencha doucement et embrassa ces lèvres abîmées, les pressant amoureusement contre les siennes.

- Je t’aime, Ta-chan …

Ses paroles se perdirent alors qu’il avait déjà fermé les yeux.

- Moi aussi … je t’aime, Shigure ….

Un dernier sourire fendit le visage du garçon avant que son souffle ne cesse. Le dernier sentiment qu’il ressenti avant de s’éteindre se transmit à Tatsuya qui fut gonflé un instant durant d’une bouffée de joie intense. C’était la première fois. La seule et unique fois. Tatsuya lui avait dit qu’il l’aimait et ça l’avait rendu heureux. Et là, seulement là il s’était autorisé à abandonner et à se laisser mourir.


Deux mois suivant l’enterrement de Shigure, Tatsuya décida de faire place nette dans la maison. Tout ce qui appartenait au garçon, les photos, les cadeaux, les mots, sa peluche, tout fut rangé dans une boîte qu’il se promit de ne jamais ouvrir. Toute leur courte vie à deux était enfermée dans une vulgaire boîte à chaussures qu’il aurait bien aimé jeter mais il s’en sentit incapable. Faire cela aurait été rejeté Shigure et il ne le pouvait pas. Pourtant, s’il avait fait tout cela deux mois plus tôt, il ne resterait plus rien tant il avait été en colère contre celui qui l’avait lâchement abandonné. La colère s’était estompée mais la souffrance était toujours là.

Plus jamais. Il était hors de question qu’il revive cela un jour. Prendre les gens et les jeter était bien plus amusant. Passer sa colère sur eux, c’était bien mieux et c’était comme ça qu’il vivrait à présent. Sans attaches. C’était bien moins douloureux et il était bien mieux seul.

Et aujourd’hui, il avait presque réussi à se remettre de cette absence. La boîte ne fut jamais ouverte mais elle est restée dans la maison, posée sur une étagère. A présent, le Tatsuya arrogant et désobligeant a repris sa place. Il était redevenu comme avant Shigure et ne comptait absolument pas changer à nouveau.

AUTRE : une chose que Tatsuya ignore est que l'esprit de Shigure le suit partout où il va, attaché à lui sans relâche, attendant le bon moment pour le laisser.

***


Hors rpg

Prénom ( facultatif ): //

Age: /

Expérience Rp: //

Comment avez vous connu le forum: j'ai soudoyé quelques personnes ...

Code du règlement: [OK PAR KATARA]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tatsuya Nagayama
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Himuro Tatsuya
» Shiba Tatsuya
» Ueda Tatsuya
» Créas by Miaka-hime
» [Johnny's] Tokio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: Bleach RPG Accueil :: Présentation de votre personnage :: Présentation validée :: Habitants de Karakura-
Sauter vers: