Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 souvenir à l'hopital

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: souvenir à l'hopital   Sam 24 Jan - 18:09

Tempa était allongé sur un lit d'hôpital lorsqu'il se réveilla. Il se sentait faible, au dehors, on devait déjà parlé de son acte, soit comme une énorme idiotie soit comme un gars au courage exemplaire.
Pour lui, c'étais peut être un peu des deux.
A la base, ce devait être une mission banale. Une activité étrange de reiatsu avait alerté le capitaine, un groupe de trois homme plus Tempa avait donc été désigner pour s'assurer qu'aucun danger n'était réel. La mission aurais pu s'arrêter là, il rencontrèrent plusieurs hollows en chemin, mais chose étrange il était tous idendique et ni trop fort ni trop faible, le hollow mourrait chaque fois. La des civils tremblaient de peur attendant leurs morts. L'escouade tuait, retuait la créature sans succès.
La fatigue commença se faire sentir dans le groupe, le combat perdurait un peu trop longtemps, les membres se reposaient à tour de rôle afin de se ménager. et protégeaient les civils du mieux qu'ils pouvaient.
Un membre, le plus faible l'équipe, se fit toucher, et le hollows appelait ces alliés. Ce soir, pensaient t'il certainement c'était festin de shinigamis.
Une Demi douzaine d'ennemis firent leur apparition et chargèrent le groupe de combattant, les membres, fatigués, battirent en retraite, harassés et blessés voir gravement blessé.
Seul Tempa, n'étais que peu blessé, non pas qu'il ne se fasse pas toucher, mais son katana, lui permettait de récupéré physiquement même si la fatigue était toujours présente.
Il était certain que les hollows ne lâcheraient aucune victime. Hogosha habuku fut invoqué, l'arme devint une claymore à la lame bleuté. Tempa se voyait donner les ordres a ces coéquipiers:
"Fuyez le combat, faites le rapport au capitaine, je vais avoir besoin de renforts rapidement."
Je vais les tenir en respect le plus longtemps possible. Les soldats et civils partirent protégé par la silhouette disparaissant du 4ème siège.
Une heure et demi passa, les blessures étaient plus nombreuses et Tempa ne touchait plus aussi aisément les hollows. C'était la fin, il n'étais plus très loin de la mort à présent, il ne ressentait plus vraiment la douleur. Une idée lui vint, le dernier espoir: d'une pierre coupante, il se lacéra le visage aux pommettes et aux joues.
Un rictus de haine, barrant la bouche, il hurla, d'un coup, trancha le premier hollow, les autres n'étaient plus sur de réussir. Restait monsieur je me clone et cinq de ses acolytes.le shinigami ne pensait plus, tuer, c'était devenu son mentra. Les hollows attaquèrent en groupe le guerrier solitaire, un hollow tomba mais alors qu'il mourrait, il se prit encore plusieurs coups de clymore. Tempa, pendant se temps recevait coups de griffes, de crocs. Peu a peu à force de massacre, il ne resta que trois hollows plus les clowns. Une explosion retentit alors. Le quatrième siège fut propulsé sur un mur. Il ne put se relever de suite, Hitsugaya Toshiro, était arrivé avec les membres de la compagnie. Un mouchoir pour enlever le sang coagulé du visage du jeune guerrier, et celui ci retrouva ces esprit l'espace d'un instant. La compagnie massacrait chacun des hollows notamment le hollow se clonnant. Capitaine, heureux de vous vo... Tempa sombra dans l'inconscience.
Il se réveilla ainsi dans ce lit.
Il voulu se lever mais on le lui avait interdit, et le premier homme de la compagnie avait acquiescer sans mot dire. Etat physique rétablie, mais une trop grande fatigue pour l'instant lui avait on dit. Bravant l'interdit, le jeune homme se leva, considérant qu'on avait besoin de lui dans la dixième division, un médecin shinigami lui fit une pichenette sur le front et hop, inconscient à nouveau.

Seule ma volonté de les protéger et ma folie leur ont permit de s'en tirer se répétait t'il. Mais jamais je n'aurais du me rentrer dans cette folie. J'aurais pu blesser n'importe qui. Voila pourquoi il se considérait comme un idiot et comme un soldat ayant fait son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Mar 27 Jan - 23:12

Revenu à la Soul Society, le capitaine Kojiro Saionji avait dû se rendre dans les locaux de la Quatrième Division où de nombreux membres de son unité avaient été accueillis pour des soins urgents. La bataille générale avait fait de nombreux blessés. Il rendait visite à ceux dont le séjour se prolongeait et s'inquiétait pour nombre d'entre eux. C'est à cette occasion qu'il entendit parler par un membre de la Dixième Division, lui-même hospitalisé, d'un cas étrange de Hollow. Encore un. Kojiro, en tant que capitaine de la Troisième Division, devait absolument en savoir plus sur le sujet. Le Shinigami de la Dixième indiqua le nom et le prénom de celui qui avait affronté et défait ces Hollow très spéciaux. 
Après s'être renseigné, Kojiro sut que la personne en question était gravement blessé, et qu'il avait failli ne pas survivre à son combat. Le Capitaine fut précédé par un membre de la Quatrième Division, un gamin aux cheveux noirs mi-courts, des yeux d'enfant, le regard hagard, timide mais compétent. Un certain Hanatarou Yamada. Il donna quelques explications sur l'état de santé du patient, qui ne cessait de tomber dans l'inconscience, étant dans un état de fatigue particulièrement avancé. Kojiro finit par entrer dans la chambre et découvrit le shinigami, allongé sur un lit, en train de dormir (de façon forcée, comme l'expliqua Hanatarou Yamada), car il voulait quitter sa chambre d'hôpital. Kojiro afficha un petit sourire discret. Cet homme était un combattant : dormir ou se reposer était contre sa nature. Cependant, il avait devoir prendre du repos : un soldat blessé manque d'efficacité sur le terrain. 
Le jeune capitaine indiqua au Shinigami de la Quatrième Division qu'il attendrait dans la chambre. Hanatarou s'étonna, s'inclina respectueusement devant le capitaine et quitta les lieux. Kojiro s'empara d'une chaise collée contre un mur, afin d'accueillir les visiteurs et s'y assit avec grâce. Il attendit avec patience que le shinigami brun se réveille. 

Revenir en haut Aller en bas
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Mar 27 Jan - 23:39

Il faisait nuit, la lune était belle, il régnait dans la chambre une
atmosphère paisible. Seul au dehors, l'eau de la fontaine brisait
légèrement le calme imposé par tous notamment par le clapotis de l'eau.
La fontaine versait doucement l'eau dans un bac en bois qui se
renversait inlassablement dans un petit bassin.

Pendant quelques secondes, Tempa contempla le paysage a travers la fenêtre. Sans ce retourner, il s'esclama:
Puis je connaître votre identité monsieur? Mon corps ne répond pas encore au mieux de ces capacités.

Lentement, le 4ème de la division alluma la lampe. * Stupeur*, avec difficulté, Tempa s'agenouilla, les mains ainsi que le front touchait terre.
Je suis désolé de cet acceuil un peu froid monsieur, pardonnez moi. J'espère ne pas vous avoir fait attendre ni perdre votre temps.

Hanatarou Yamada fit irruption dans la pièce.
Assis cria t'il, il me semble vous avoir demandé de ne pas quitter votre lit.

Butté, Tempa resta dans la même position, en signe de respect envers le capitaine. Certe, son corps était encore très faible et le faisait un peu souffrir, mais on ne recevait pas un capitaine dans sa chambre tous les jours.

C'était un honneur et en tant que telle, il fallait mettre les formes. A travers son image, même à l'hopital, il représentait la dixième division.

Intérieurement, il se demandait qu'elle pouvait être le motif de la venue de l'un des soldats les plus prestigieux de la Soul Society.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Mer 28 Jan - 22:06

Le patient ne s'éveilla que durant la nuit. Il ne se tourna pas de suite vers le capitaine qui attendait avec énormément de patience, car il suivait d'un regard attentif le va et vient des shinigamis de la quatrième en train de dispenser leurs soins. Kojiro était d'une grande curiosité et tout l'interessait, et il ne se retourna pas de suite lorsque le shinigami se réveilla. Ce ne fut que lorsqu'il entendit sa voix qu'il sortit de ses pensées et redirigea son attention sur lui.
Le Shinigami avait le visage tourné vers la fenêtre, mais il avait senti qu'il y avait une personne étrangère dans sa chambre. Ses capacités à repérer un Reiatsu se remettaient progressivement en place. Cependant, il n'avait pas réussi à reconnaître la puissance du Reiatsu, car il parut surpris, après qu'il eut allumé la lumière, de trouver un capitaine dans sa chambre. Il se leva en vitesse et s'inclina respectueusement devant Kojiro, qui afficha un petit rictus de gêne.
Il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit ; Hanatarou Yamada voulut remettre au lit le shinigami malade, car il devait rester allité, mais le Shinigami de la Dixième Division marquait toujours son respect malgré tout. Un verfent défenseur de l'honneur, c'était admirable. Kojiro, qui n'était pas encore à l'aise avec ce genre de comportement, étant trop jeune capitaine, noble mais ayant vécu au Rukongai, les formalités et le protocole n'étaient pas sa spécialité. Aussi, il s'approcha de Tempa, posa un genou à terre et aida en douceur le shinigami à se relever et à se réassoir sur son lit.
Hanatarou Yamada vit cela avec stupéfaction. Un capitaine, faire ça ! Hanatarou était en fureur contre lui-même et vint aider (mais sur le tard) le capitaine à remettre son patient au lit. Une fois que cela fut fait, Kojiro se tourna vers Hanatarou.

- Hanatarou-san, je vous prierais d'amener de quoi boire et manger pour le convalescent et pour moi.

Hanatarou s'inclina et partit en courant puis il revint au bout de cinq minutes, le visage en sueur, la respiration courte. Il laissa un plateau repas sur la table de chevet, l'autre sur une table adaptée pour le repas des malades.

- Veuillez nous laisser seuls à présent. Je vous appelerais en cas de problème.

Hanatarou s'inclina encore - Kojiro pensa qu'il avait vraiment des reins solides - et ferma la porte en douceur. Kojiro se rassit sur la chaise de visiteur et croisa les jambes. Il afficha un petit sourire.

- La bienséance de la Soul Society voudraient que vous décliniez votre identité à un capitaine, mais les bonnes manières veulent que je vous réponde. Je suis Kojiro Saionji, Capitaine de la Troisième Division. Et vous êtes Tempa Shakam, Quatrième Siège de la Dixième Division. Vous vous êtes remis ?

Ce n'était pas une simple question de politesse, Kojiro était vraiment sincère en lui demandant cela. L'influence de son ancien capitaine, Ukitake Juushiro, se ressentait.

Revenir en haut Aller en bas
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Jeu 29 Jan - 17:38

La sollicitude avec laquelle Kojiro Saionji s'était inquiété de l'état du quatrième siège eu un résultat négatif et contraire aux attentes du capitaine.Une vague inquiétude se
lisait sur le visage de Tempa Shakam.

Ai je un ordre de mission? Mon capitaine requière t'il mon bras? D'une main, il enroulait négligemment le katana, et de l'autre et bien, il enroulait la lame d'un drap.

Mon état importe peu si ma présence est requise. Je me reposerais en route.
Kojiro Saionji fit un geste apaisant afin de tranquilliser notre jeune tête brûlé.

Le capitaine avait affiché son sourire en fermant la porte il prenait donc plaisir à cette
discussion.


C’était la première fois qu’un capitaine voulait voir personnellement le jeune adulte,
Tempa étudia plus en profondeur son visiteur de marque. Les cheveux long cascadant librement ses épaules. Les yeux vifs et rieur. Le port noble, la figure du capitaine inspirait confiance. Sa
tenue était de simple facture mais donnais un air distingué. Il se tenait toujours droit sans donner une impression de rigidité.

Tout ça détendit le jeune shinigamis mais pas aux point de relâcher les formules de politesses et
d’usages. Lentement, Tempa attendit que le capitaine commença à manger avant de tremper ses lèvres dans le vin puis dans la bonne chère. Le repas étais simple mais riche
afin de remettre d'aplomb le jeune soldat. A la fin du repas, Tempa pris la théière. Elle était finement décoré et ce n'était pas les tasses de simples soldats. Dessus, des visages et aucun n'étais la réplique de l'autre, tous avaient été recouvert de peinture avec une précision remarquable. C'était de la vaisselle de capitaine ou de lieutenant.
Certainement celle du lieutenant Kotetsu Isane, on disait d'elle qu'elle avait une passion pour la
porcelaine.

Pour que la vice capitaine prête des biens aussi précieux, elle devait être au courant de
la venue du capitaine.


Monsieur, je ne suis pas expert dans l'art de faire la conversation. Il fait doux dehors à cette heure ci et les confidences n'en seront que plus facile. Allons dans le jardin. Ne vous inquiétez pas
pour moi, ma santé me le permet, vous me direz de cette façon le pourquoi de votre venue.

[ la passion de la porcelaine est une idée à moi non du mangas]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Jeu 29 Jan - 22:49

Immédiatement, lorsque Kojiro lui demanda dans quel état il était, Tempa réagit comme s'il devait partir en mission immédiatement, et se préparait déjà à lever le camp, alors que cela aurait été suicidaire de l'envoyer sur le terrain alors qu'il tenait à peine debout. Kojiro admira sa volonté et son courage, mais il secoua la main en affichant un grand sourire.

- Ne bougez pas, je vous prie. Si vous aviez un ordre de mission, ce n'est pas le Capitaine de la Troisième Division qui vous la donnerait, mais le capitaine Hitsugaya. Je suis juste venu pour discuter avec vous de ce qu'il s'est passé sur terre.

Au début, le Shinigami s'était montré assez méfiant, mais il décida enfin de se détendre, ce qui fit plaisir à Kojiro, qui n'aimait pas les tensions, et puis qui l'avait rassuré. Cependant, le jeune homme cherchait à garder une certaine distance, et Kojiro ne lui en voulut pas. C'était normal, et il devrait accepter malgré tout qu'on lui parle avec déférence. Il fut obligé de manger le premier, sinon Tempa n'aurait rien fait. Il se sentit obligé de commencer à manger en premier, appréciant une nourriture simple mais bien cuisinée et gouteuse, comprenant un ensemble d'ingrédients revitalisants. On avait même apporté du thé, et Kojiro put apprécier de voir que le service à thé ressemblait beaucoup à celui de sa famille. Ce n'était pas le même, mais il en partageait des caractéristiques, ce qui laissait sous entendre que le propriétaire était une personne de haut rang, un capitaine et un vice-capitaine. Et vu que le Capitaine Unohana devait être occupée, Kojiro pensa qu'Hanatarou avait parlé de la présence du capitaine de la Troisième à Kotetsu Isane et qu'elle s'était dépêchée de préparer une tablée digne d'un militaire de haute dignité.
Une fois le thé dégusté, Tempa réclama à sortir pour parler. Kojiro sentit que c'était un homme qui détestait rester inactif après une longue immobilisation, alors que d'autres auraient préféré se reposer. Courageux et volontaire. Le nouveau capitaine n'eut pas le coeur de le forcer à rester au lit et accepta sa proposition. Aussi, malgré les difficultés du patient pour sortir de la chambre, il ne bougea pas. Cela pouvait froisser l'honneur de prendre en pitié. Pour un soldat, c'était une humiliation. Aussi, même s'il souhaitait l'aider, il ne bougea pas. Une fois sortis de la chambre, ils traversèrent de longs couloirs où couraient des shinigamis de la quatrième division en plein travail. L'un d'eux vint arrêter Tempa et Kojiro mais le nouveau capitaine fit comprendre d'un regard que tout irait bien. Le guérisseur n'insista pas et s'excusa platement avant de continuer son chemin.
Une fois parvenus à l'extérieur, Kojiro respira le bon air de l'extérieur et perdit son regard sur le magnifique jardin zen de la Quatrième Division, où étaient cultivées des plantes pour les potions ou des baumes.

- Vous avez raison. Il est très agréable de se promener ici.

Il attendit qu'ils fassent quelques pas de plus avant de commencer à parler.

- J'ai cru comprendre que le combat auquel vous avez participé sur terre vous a confronté à un genre inédit de Hollow. Pourriez-vous m'en parler ?

OOC : JE l'imagine bien collectionneuse de porcelaine, en plus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Ven 30 Jan - 17:18

Pendant un instant, Tempa s’interrogea sur le pourquoi de la question. Mais après tout pourquoi pas. En une seconde tout revînt à l’esprit de Tempa, l’avancée rapide de l’équipe, l’impossibilité de tuer ce hollow, l’appel au festin de ces alliés et enfin, l’arrivée de la compagnie.


En fait, ce hollow avait comme capacité se cloner en quelque sorte. L’original, observait en se terrant. Pendant ce temps, les clones attaquaient, poursuivaient les civils. Au vu de la force de cet ennemi, je dirais qu’il attaquait à distance. Il recevait l’expérience des coups, la vitalité de ces victimes, mais pas les dommages occasionnés par ces adversaires frappant les clones.

Ce qui m’inquiétait plus, c’est que au bout d’un moment, il appela d’autres ennemis. Il était net que ceux ci avaient une entente.

Peut être n’appartenaient ils pas aux sbires d’Aizen, mais pour moi, ils nétaiet là en tant qu' éclaireur. La difficulté du combat, était que les clones attaquaient sans relâche, et leurs blessures étaient réel même si elle n’était pas très puissante.

Les autres âmes tourmentés, étaient commune et assoiffé de sang, de haine et de
peur quant je me suis rué sur eux. En fait, il s’attendait à de la peur, de l’hésitation mais pas à de l’ardeur aux combats.
Maintenant, je dois la vie à pas mal de choses. D’abords, à mon shikai, car celui ci m’a permit de tenir jusqu’à l’arrivée des renforts.
Ensuite, à ma volonté de protéger mon escouade quitte à perdre la vie s’il le fallait et enfin à Hitsugaya Toshiro et aux hommes de la compagnie venu en renfort.


Honteux de sa folie, le jeune homme passa sous silence sa frénésie. Il ignorait totalement si celle-ci était connu des capitaines, ou encore dans les autres compagnies.

A vrai dire,Tempa redoutait de plus en plus le combat, qu’arriverait il si, en pleine tourmente, sa soif de sang le faisait attaquer ces propres frères d’armes, ou encore ces proches?

Le doute était la pire des choses qui puissent arriver à un soldat, et s’il raconta tout ou presque tout à Kojiro ce soir là, c’était plus à lui même qu’il parlait.

Lorsqu’on parle de larmes, on montre aux autres sa propre faiblesse. Pour Tempa, c’était comme une soupape de sécurité, et s’il ne pleura pas ce soir là, c’était par ce que sa tristesse était bien au delà des larmes.

Triste de se sentir impuissant face à soi même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Sam 31 Jan - 22:37

Kojiro écouta attentivement et avec beaucoup de sollicitude les explications et les sentiments de Tempa. Cet homme était précis dansson récit, Il devait être efficace sur le terrain car très observateur. Heureusement, car du coup les détails avancés permettront à la Troisième Division de lister un nouveau type de Hollow. Des éclaireurs...bien sûr.....Ou peut-être des têtes brulées en manque d'action. Aizen n'avait pas de l'autorité sur tout le monde. 
Sensiblement,Tempa l'avait échappé belle, car il avait entendu dire qu'il y avait beaucoup de morts dans sa division, ce qui n'était pas son cas, et peut-être qu'il s'en sentait coupable. Il était toujours difficile d'être le survivant lorsque ses amis étaient à ses côtés, morts. Tempa avait une volonté fantastique de vivre et de se battre, guidée par quelque chose d'inconnu. Envie de vengeance ? Amour, Haine ? Les raisons de se battre sont nombreuses, mais une chose est essentielle : c'est la force qu'elle procure. Kojiro était admiratif, et il voulut dire quelque chose, lorsque...
Il fut interrompu par le capitaine Kuchiki. Etonnant que cet autre capitaine noble se déplace de lui-même pour annoncer quelque chose à un confrère, mais Kojiro le comprit lorsqu'il sut que c'était le Grand Genryusei qui l'avait convoqué. 
Kojuro remercia Byakuya puis se tourna vers Tempa et le salua brièvement. 

- Je suis désolé de devoir vous quitter si vite. N'hésitez pas à en parler au Capitaine Kuchiki, il avait des unités sur place. 

Puis il s'éloigna grâce au shunpo. 
Revenir en haut Aller en bas
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division


Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Sam 31 Jan - 23:17

La Soul Society était-elle renversée au point qu'il devait se déplacer en personne pour transmettre un message à un capitaine ? N'y avait-il pas des messagers pour ça ? Les papillons de l'enfer ? Byakuya aurait refusé avec véhémence si cette demande n'avait pas été formulée par Yamamoto en personne. En quittant le bureau du Numéro 1 du Gotei 13, il se mit à chercher le Reiatsu de Kojiro et finit par le trouver à la Quatrième Division. Et dire qu'en plus, il allait devoir mettre les pieds dans ce nid de malade et de Shinigamis de basse fosse ? L'ouverture entre division..... Byakuya soupira. Il n'était pas sûr que cela fonctionnerait, mais tant pis. Yamamoto devait avoir ses raisons.
Byakuya, toujours aussi rapide, parvint sans encombre à l'endroit où se trouvait Kojiro. Il s'adressa à lui avec beaucoup de froideur, comme il le faisait toujours. Kojiro s'excusa auprès du blessé, et s'éloigna. Il avait même conseillé à Byakuya d'écouter ce que le shinigami avait à dire.

Byakuya fixa son regard sur le shinigami en question, et la première chose qui le frappa, ce fut cette ressemblance....avec lui-même. Longs cheveux noirs, des yeux bleu gris, des yeux fins aux cils longs, et cette fameuse écharpe blanche qui ressemblait à celle légèrement verte de la sienne. Presque un clône de lui, version rôturier. Le pauvre n'avait pas l'air en bien grande forme. Normal, il était sûrement à la quatrième Division parce qu'il avait subi des dommages. Et vu qu'il était de la Dixième, il devait être un des rescapés du massacre. Byakuya se tourna vers le patient. Sans dire un mot,d'un simple regard, il lui intima de parler.


OOC : ne t'oblige pas à réécrire le récit de Tempa, tu peux juste mettre "Tempa lui raconte ce qu'il a dit à Kojiro...

_________________

Thèmes musicaux de Byakuya | Présentation de Byakuya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Lun 2 Fév - 2:12

C’était étrange de parler à une personne ressemblante. C’est vrai qu’à plusieurs reprise, des shinigamis s’étaient trompé d’interlocuteur.

Même forme de visage, même silhouette. C’était vraiment frappant. Cependant, la grande différence entre les deux hommes étaient la perception du regard. L’un avait le regard froid mais respectueux, l’autre donnait une impression de douce protection.

L’air vivifiant de l’extérieur faisait du bien à Tempa. La stature droite, respectueuse, suite à la demande implicite du presque sosie, le quatrième homme de l’unité fit sont rapport, sans démonstration d’affection.

Durant toute la durée de son élocution, Tempa resta droit, attendant les éventuelles questions que poserait son interlocuteur.

Il n’y avait que l’écharpe et le regard qui les distinguait. Bon, c’est vrai que Kushiki Byakuya était mieux habillé mais n'oublions pas que celui ci appartient à la noblesse.

Un médecin, sorti, et vint voir le capitaine.
Messieurs, pouvez vous continuez votre conversation dans la chambre de Monsieur Tempa, c'est que la nuit est déjà bien entamé et un malade est plus fragile que d'autre.

Entre le regard froid et distant de Kushiki Byakuya et Tempa qui ne bougeait plus, telle une statue attendant les ordres, le jeune médecin ne savait plus quelle position adoptée. On aurait dit, un vers rampant aux pieds de son maître.

Vraiment le type que détestait Tempa, le genre de mec qui ne souciait que de son avancement, près à marcher sur les autres, et qui vous poignardais dans le dos au moment ou ne s’y attendait pas. Nul doute que s’il était un hollow, le quatrième l’aurait souffrir sans aucun remord.

Ainsi donc, le quatrième attendait la décision du capitaine. Quant au 1er homme de la sixième division il avait l’air de prendre plaisir à torturer mentalement ce vil médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division


Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Mer 4 Fév - 1:16

Byakuya écouta attentivement le récit du shinigami brun. Il était persuadé que certains capitaines auraient été ravis d'avoir un clône pour pouvoir les remplacer pendant qu'ils se la coulent douce. Il pensa bien évidement à Kyoraku Shunsui, le modèle en matière de paresse. Mais Byakuya n'était pas de ce genre. Au contraire, il détestait déléguer et il détestait partager.
L'histoire sur les hollow que lui conta Tempa ne lui plut pas du tout. De plus en plus, des hollow de nature différente et de plus en plus vicieux faisaient leur apparition. Et encore, on ne parlait même pas des arrancars. Voila qui n'était pas rassurant pour la Soul Society. Du coup, Byakuya se fera un plaisir de durcir le prochain entrainement de sa division.
Alors que Tempa venait juste de terminer son récit, un médecin sortit du bâtiment, et s'adressa sans aucune marque de respect aux deux Shinigamis. Et se moquant presque de parler d'une telle manière au capitaine Kuchiki. D'ailleurs, la réaction de Byakuya ne se fit pas attendre. Il fixa son regard glacial (qui gêlerait même un ours polaire !). De son côté, Tempa restait de marbre, l'ignorant totalement.
Byakuya détestait qu'on manque de déférence à son égard. Si Tempa était dehors à parler avec lui, c'est qu'il le voulait. Un guerrier avait son honneur, et qu'un médecin donne des ordres à un guerrier sur ce ton, en avançant en plus un mot humiliant pour quelqu'un de leur rang, de leur profession : "fragile".
Oui, un malade est fragile, parce qu'il a des faiblesses physiques. Mais normalement, un médecin devait savoir parler avec tact, et ce n'était pas vraiment le cas de ce médecin en particulier. Jamais le capitaine Unohana n'aurait parlé de la fragilité sur ce ton. Et elle aurait laissé faire Tempa. Un homme trop confiné, même malade, avait besoin de voir l'air. Un homme ne peut rester inactif trop longtemps, surtout s'il a l'activité quotidienne d'un Shinigami. Ce médecin manquait de psychologie, et Byakuya n'avait pas l'intention de laisser passer cela.
Son regard implacable ajouta un poids supplémentaire sur les épaules du médecin . Il se mit à regarder le ciel, les étoiles qui y apparaissaient

- Le ciel est clair, la nuit est agréable. Nous resterons dehors. Si Tempa a besoin d'un médecin, je vous ferais signe.

Son regard se fit plus incisif encore que précédemment. Le médecin avait du mal à tenir le coup et il regardait fixement le sol.

_________________

Thèmes musicaux de Byakuya | Présentation de Byakuya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Jeu 5 Fév - 1:36

Tempa ne savait quelle attitude adoptée. D’un côté, une petite leçon d’humilité ne faisait de mal à personne. De l’autre, les humiliations, il n’étais pas trop pour.

Il préféra méditer en regardant la voûte céleste. La constellation du phénix, la constellation du dragon, la constellation du kirin, la constellation du serpent sur le dos de la tortue.

Le ciel était parfaitement clair et les étoiles brillaient comme la parure d’une princesse.
"Si, je dois mourir un jour, j’aimerais pouvoir partir en regardant une nuit comme celle là."
Cependant, il était hors de question de mourir tant que la compagnie avait besoin de ses services.

"Je suis encore trop faible pour pouvoir protéger mes amis et mes frères d’armes. "

Le médecin, avait tellement de pression sur ces épaules qu’il venait de s’endormir... à
cause de son fardeau.

Capitaine, puis je vous poser une question? Lors de mon combat, pendant un court instant, peut être
quelques secondes, j’ai eu l’impression d’être le prolongement de mon épée et non le contraire. Est ce cela l’approche du bankai?


Ses forces lui revenait avec le sentiment de liberté. Le vent jouait avec ces cheveux et sa
tenue ample de shingamis.


Une seul envie lui venait, et ce n’était pas de se reposer, non, c’était d’accompagner de belles dames, converser avec elles, et pourquoi pas d’entretenir une relation avec l’une.
Oui demain, il irait se promener. De plus, la période des spectacles sur l’eau ne tarderait pas à
venir, et avec elles de charmantes demoiselles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division


Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Sam 7 Fév - 20:06

Même si Byakuya n'en montrait rien, il était assez troublé par Tempa. Il lui ressemblait même au niveau du caractère ? Rester à regarder la nature, les yeux fixés vers le ciel, se perdant dans une ambiance sereine au point d'oublier le monde autour de soi. Il n'avait jamais rencontré quelqu'un comme lui, qui prenne le temps de regarder les astres la nuit. Byakuya esquissa pendant une micro-seconde un micro-sourire.
Le calme revint grâce aux interventions coordonnées des deux shinigamis. Au final, l'impétueux médecin finit par s'endormir. Ce fut Tempa qui le premier brisa le silence. En posant une question. Décidément, depuis le passage d'Ichigo à la Soul Society, le bruit avait couru qu'il était "facile" d'avoir un bankai, et tout le monde essayait-il d'en avoir un ? Mais sa façon d'aborder le sujet était assez fine, et pleine de perspicacité. Byakuya aimait cette façon de parler. Pas trop directe, intelligente. Cet homme souffrait de rester inactif, d'où son envie de parler de combat alors qu'il revenait d'une difficile épreuve. Ce fut peut-être ça qui donna envie à Byakuya de lui répondre.
- D'un point de vue théorique, vous devez le savoir depuis l'Académie des Shinigamis, le Bankai constitue le point d'orgue du pouvoir d'un Shinigami, où celui-ci doit apprendre à connaître son Zanpakuto, à le comprendre, à le combattre, le dominer et le vaincre.
Byakuya ne parlait pas à Tempa en face. Il parlait tout en regardant le ciel, comme s'il était un professeur faisant la leçon à une classe et ne s'adressant à personne en particulier. Une étoile se mit à briller avant de disparaître. La vie était si fragile, même chez les astres. La beauté et la puissance sont éphémères....
- Le fait que vous êtes, comme vous dites, le "prolongement de votre épée" prouve que votre Zanpakuto est prêt à aller plus loin dans votre pouvoir et à passer à une étape suivante. Laissez-moi deviner...
Il fixa soudain brutalement son regard bleu-gris directement dans les yeux bleus du shinigami de la Dixième division.
- Cela s'est passé alors que vous êtiez en danger de mort.
Byakuya n'attendait pas de réponse. Il savait. C'était comme ça qu'un Zanpakuto se montrait, la plupart du temps, prêt à commencer la lutte : il forçait son propriétaire à survivre à une mort imminente. Lui procurait une force permettant de se dépasser, de dépasser la mort.
- C'est là que votre entrainement au Bankai commence. Il faut montrer du respect envers son sabre, le remercier de vous avoir sauvé, mais il faut prendre garde à ce que vous ne deveniez pas plus longtemps son prolongement. Sinon, vous échouerez. Un bankai réussi et achevé signifie que le Zanpakuto est vôtre, qu'il est le prolongement de votre esprit, votre coeur, votre force, votre allié. Pas votre maître.
Un signal d'alarme s'alluma dans le cerveau de Byakuya. Jamais il n'en avait dit autant à personne au sujet du bankai. Pourquoi cet homme du commun, ni capitaine, ni vice-capitaine, un Troisième siège peut-être, pouvait le mettre tant à l'aise ? Byakuya n'était pas le genre à copiner et à créer des réseaux d'amitié ou de solidarité. Mais Tempa, qu'il connaissait pourtant que depuis quelques minutes, avait sur lui cette influence.
Il trouva bientôt une raison : il lui rapellait comment lui était lorsqu'il était plus jeune.

_________________

Thèmes musicaux de Byakuya | Présentation de Byakuya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Lun 9 Fév - 23:03

Byakuya avait plongé son regard droit le sien, Tempa s’était laissé faire.

Il lui avait également apprit de nombreuses choses sur le bankai. Ainsi donc, il se rapprochait du
stade du bankai. Le bankai était une technique normalement qui ne s’apprenait qu’après un long temps d’étude et de combats. Savoir que son sabre était prêt à prêter sa puissance au jeune homme l’emplissait d’une fierté, d’une satisfaction.


Lentement, Tempa se rendit compte que le capitaine lui avait consacré énormément de temps, pourtant le capitaine avait une réputation d’homme peu causant.


Il ne fallait pas abuser de la gentillesse de Byakuya, aussi, le quatrième homme n’insista
pas plus sur la question.


Le jeune homme sorti sa lame de son fourreau. Elle brillait de mille feux. Autrefois Tempa avait juré qu’elle protégerait la compagnie toute entière y comprit le capitaine au quel il était totalement dévoué.

Soudain, il prit conscience que la fatigue s’était envolé, laissant place à une
réflexion et un besoin d’être utile à la communauté.


Capitaine puis je vous demandez une faveur? J’ai honte de devoir vous impliquer dans ma requête.
Je voudrais m’assurer que ma force m’est revenu. Aussi si vous l’acceptez, frapperais je d’une taillade le plus fort possible, d’un mouvement de droite à gauche. Par contre, pour m’en assurer, il me faudra libéré mon Zampakuto.



La question n’avait pas pour but de défier Byakuya, mais c’était la seul solution car il ne connaissait pas le niveau des shinigamis de la quatrième division. De plus à toute personnes étrangère à son service, il se serait retenu. Seulement, le fait que son interlocuteur était capitaine prouvait qu’il pouvait frapper sans ce retenir. A vrai dire agresser un être qu’il commençait à apprécier mais qu’il ne connaissait pas vraiment le répugnait mais c’était là le seul moyen de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division


Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Mer 11 Fév - 23:22

Il terminait ses explications sur le bankai, lorsque le shinigami dégaina. Tempa regardait attentivement sa lame, avec admiration, avec respect. Rares étaient véritablement ceux qui montraient autant de reconnaissance envers leur arme. Certains oubliaient qu'elles faisaient partie intégrante d'eux et de leur personnalité. Au moins, Tempa, lui, prenait cela en compte. Il semblait aller beaucoup mieux, et c'est pour cela que sa lame avait envie de bouger, de s'éxercer, de faire ses preuves. C'est pourquoi il fit une requête particulière au capitaine de la Sixième Division.
Ce rôturier le prenait-il pour médecin sans frontière ? Pourquoi lui aurait-il fait honneur en dégueinant et en lui permettrant de vérifier sa force ? Byakuya ne bougea pas sa tête dans l'immédiat. Il regardait droit devant lui et se demandait s'il devait céder à une telle demande. Aider ? Une faveur ?
Cependant il devait répondre. Même froidement. Mais ne pas rester en silence. Il regarda alors Tempa droit dans les yeux et posa sa main sur la garde de son arme. Il lui accordait cette faveur. Après tout, le Shinigami avait mis des formes dans sa phrase. Et c'était un guerrier, qualité remarquable qu'il fallait encourager alors que la Soul Society battait de l'aile. Byakuya attendait le coup de Tempa, tandis qu'il réfléchissait en son fort intérieur.
Peut-être que si tellement de personnes se permettaient de le prendre avec légèreté. C'était à cause de son comportement récent, sa faiblesse soudain apparue aux yeux des autres... Il n'avait pas tué son vice-capitaine, ni Ichigo Kurosaki, il se montrait magnanime....Il n'était donc plus le grand Byakuya Kuchiki de l'éminent clan Kuchiki ?

_________________

Thèmes musicaux de Byakuya | Présentation de Byakuya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Jeu 12 Fév - 12:07

"Hogosha habuku", la lame se métamophosa en une magnifique claymore, mais verte
contrairement aux attentes de Tempa.
Celui-ci la regarda furieusement. Pendant un temps, la lame sembla se moquer de la réaction ,
mais bien vite, son comportement ressembla à celui d’un petit garçon boudeur. Enfin, la lame pris la couleur bleue, symbole de la puissance complète du jeune shinigami.

Le regard bleu profond, on se sentait plonger dans l’infini, à contempler ces yeux résolus
à vérifier sa force. Les femmes adoraient contempler son visage lorsqu’il affichait cette résolution.

L’homme s’était rendu compte que Kushiki Byakuya, s’était perdu dans ces pensées
un très bref instant. Il ne voulait pas surprendre l’homme, mais ne voulait surtout pas montrer qu'il s'était aperçus du bref relâchement du capitaine.

Il banda ses muscles, la frappe fut directe. Tel un raz de marée, une tornade, elle percuta le
katana du capitaine à l’endroit même ou Tempa l’avait indiqué précédemment. La puissance était
tellement marqué dans ce coup, que le capitaine et le jeune garçon furent éjectés à plusieurs dizaine de mètres l’un de l’autre. Son capitaine autrefois était étonné qu’une telle force ne rechercha pas un poste plus élevé à l’intérieur de la compagnie, après tout il avait le niveau pour devenir 3ème siège mais la quatrième place lui convenait.

Il avait cassé de nombreux bras de shinigamis et de hollows avec cette technique, et encore, en utilisant pas même la moitié de la force dégagé contre le fameux capitaine.

Nul doute à présent que celle-ci lui était revenu, non, mieux elle avait encore augmenter.

Pardonnez moi d’avoir encore une fois d’avoir porter la main sur vous. Je vous remercie pour cette passe d’arme.
La tête incliner vers le sol, le dos raide et courbé, et les pieds encrés dans la terre, il ne put voir la réaction de Byakuya Kushiki. Était elle stupéfaite, moqueuse, respectueuse, indifférente, froide? En tout cas, cette nuit, il avait beaucoup apprit, et en cela, il en était redevable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division


Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Jeu 12 Fév - 13:48

Hogosha Habuku, tel était le nom de l'arme de Tempa. Le capitaine, toujours plongé dans ses pensées, regarda discrètement la Claymore qui avait une réaction inhabituelle (c'est ce qu'il déduisit en voyant la tête du shinigami. Il ne parut être satisfait que lorsqu'elle eut une couleur bleu, s'accordant ainsi à la couleur des yeux de son propriétaire. C'était pour bientôt, conclut le noble.
A peine Tempa eut-il levé son Zanpakuto sur le capitaine que déjà Byakuya avait sorti le sien avec une rapidité exceptionnelle. ce n'était pas pour rien qu'il était si réputé. Mais il fut surpris de voir l'effet de l'épée, car le choc entre les Katana furent si violents, que l'un et l'autre furent éloignés de dix mètres. Puissance, précision. Pour un malade, il semblait bien remis. Cette action eut d'ailleurs l'effet de réveiller le médecin endormi qui, craignant une intervention de Byakuya, préféra rentrer dans le bâtiment plutôt que d'admirer quelques secondes le senbonzakura. Mais Byakuya n'avait pas libéré son Shikai. Il analysait en profondeur l'attaque qu'il venait de subir. Puissance, certes, mais Byakuya se sentit presque vexé. Aussitôt, Tempa se sentit obligé de s'excuser en s'inclinant devant le capitaine, désolé d'avoir dû tester sur lui la puissance de son arme. Byakuya, éloigné par la puissance de l'arme, se dirigea vers lui mais il ne rangea pas son Katana.

- Vérifier la puissance d'une arme signifie que vous n'auriez pas dû vous retenir.

Il attendit que Tempa relève la tête et Byakuya focalisa son regard déterminé et impératif sur le visage du jeune shinigami. D'un ton sec et autoritaire, il dit d'un mot lapidaire :

- Recommencez.

_________________

Thèmes musicaux de Byakuya | Présentation de Byakuya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Jeu 12 Fév - 17:22

Sous la demande impérative de Byakuya, Tempa, re-banda ses muscles, entre temps, la lame était revenu à son éclat vert quelle préférait nettement.

Sauve les hogosha eizoo, la lame vibrait de plaisir à l’idée de frapper à nouveau un sabre des plus forts. De suite cette fois ci, la lame devint bleuté en concordance avec les yeux du shinigami.

D’un coup, le souvenir de son frère dans les bras du hollow, la volonté de protégé ceux qui lui étaient cher, et la volonté de vaincre un adversaire fort du moins de l’égaler augmenta sa puissance.
Précision, Force, Rapidité, Habilité, le claymore fendit l’air pour croiser le faire avec Byakuya. Une nouvelle fois les deux hommes furent éjecté par l’impacte des épées mais cette fois ci bien plus loin que le coup précédent.

Le pommeau de sa claymore était ce qu’il affectionnait le plus de son arme: Finement dessiner,
quand à la lame, elle imposait le respect. Bien équilibrée malgré sa longueur, légère pour son poids.

Cette fois-ci, Byakuya paraissait satisfait de la performance.

Des hommes du commun, aurait déjà eu les bras en charpies, ou du moins les bras inutilisables pendant au moins quelques minutes. A partir de maintenant, Tempa estimerait cet homme qui lui avait apprit autant de choses sans le montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division


Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Ven 13 Fév - 0:34

Cette fois-ci, Tempa y alla franco. Et Byakuya vit la différence immédiatement, la distance qui les sépara cette fois-ci fut plus grande. On sentait la puissance mais aussi la sincérité du coup, la volonté de frapper. Cette fois-ci, Byakuya rangea Senbonzakura dans son fourreau. Il se rapprocha d'un pas lent du Shinigami de la Dixième division, son écharpe, ses vêtements et ses cheveux ondulaient dans la brise légère. Il avait les yeux légèrement clos, avant de revenir aux côtés de Tempa. Il faisait toujours ça quand il était en train de réfléchir. Mais il ne dit rien de ce qu'il pensait au plus profond de lui-même. Il resta silencieux quelques secondes, regardant avec attention les décorations de la Claymore. Il avait toujours été étonné de voir que des Zanpakuto pouvaient être si attentifs à leur apparence. Ce n'était au départ qu'une arme de combat. Mais il ne fallait pas oublier pour autant le caractère de son porteur. Et visiblement, Tempa et lui partageaient la qualité de prendre soin de son apparence, de se donner un port noble. Peut-être que finalement, Tempa n'était pas un rôturier. Un noble déchu, peut-être ? Bah, il ne poussa pas plus loin sa réflexion, et il ne poserait pas la question au Shinigami. S'il devait prendre des renseignements, il ne le faisait jamais directement. Il demanderait à un de ses serviteurs de s'en occuper. Plus il faisait la connaissance de cet homme, plus il était intrigué par lui. Etrange, quand on connait le comportement de Byakuya, qui s'intéressait plutôt à lui-même qu'aux autres.Et il le montrait d'une façon particulière.

- Lorsque ma division et la Dixième auront un entrainement conjoint, vous m'affronterez.

Au moins il n'y allait pas par quatre chemins. Il jeta un dernier regard à Tempa, prouvant qu'il avait été sincère, qu'il n'avait pas dit ça que pour la forme. Puis il s'éloigna du Shinigami, d'abord en marchant, puis disparaissant dans un shunpo.

_________________

Thèmes musicaux de Byakuya | Présentation de Byakuya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempa shakam
Shinigami de la 10ème division
Shinigami de la 10ème division


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 30
Localisation : lorraine
Date d'inscription : 21/01/2009

Connaissances
Race: shinigamis
Connaissance:

MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   Lun 16 Fév - 1:39

Proposer un nouvelle affrontement à Tempa, signifiait que celui ci avait intéressée
Byakuya.

Se sentant en pleine forme, un rapide examen devant un docteur eut suffit, pour laisser les porte de l’hôpital ouvert.

Qu’il se sentait bien à nouveau libre. Étant la nuit, sa compagnie ne devait pas être
opérationnel ce jour là. Tempa décida alors de se promener dans le Rukengai afin de passez la nuit auprès d’une femme plus chaleureuse qu’un vulgaire lit.

Le voilà ainsi parti pendant de longues heures à flâner en ville là ou les belles demoiselles aimaient poser et se faire admirer. Et si je prenais un verre de saké pensa t’il. Quelques plaisanteries graveleuses dans la salle, quelques accolades, l’ambiance était bon enfant.

Alors? qu’es que va devenir le Madasarami? Il avait totalement oublier cet imbécile.

Ce type avait provoqué plusieurs rixes où des personnes dans le monde spirituelle avaient
décédés. Ainsi, la cours martial l’avait sanctionné il devait purger sa peine: chaque âmes tuée
dans le monde spirituelle devait être vengé. Ainsi pour une âme qu’avait assassiné Madasarami, il devait tuer quinze ménos, vus que le nombre de victimes s’élevait à douze personnes, il devait tuer cent quatre vingt menos.

Cependant, la compagnie manquait cruellement de soldats. Cette imbécile pourrait fort bien
s’occuper des nouvelles recrues. Malheureusement, une sanction n’était jamais remis en cause.

Une visite chez le commandant Mayamoto était de rigueur vus que le capitaine et le lieutenant était en mission.
Celui ci après avoir écouté attentivement Tempa pesa le pour et le contre. La chambres des 46 examina la demande de suite.

La délibération de la cour était comme le proposait notre jeune héros de venir rechercher cet imbécile. Celui si serait en liberté conditionnel: une grande nouveauté, et elle était très
rare qui plus es.

Après cela, le commandant fit venir le jeune garçon et lui conseilla de rencontrer Urahara Kisuke, la seul personne capable d’ouvrir une porte entre le monde physique et le Hueco Mundo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: souvenir à l'hopital   

Revenir en haut Aller en bas
 
souvenir à l'hopital
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le souvenir du coquillage.
» le souvenir de toi
» Votre meilleur souvenir à Disney
» souvenir d'école....
» Souvenir Douloureux ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: ARCHIVE RPG AVANT SAISON 1-
Sauter vers: