Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Sam 31 Jan - 21:37

C'était l'aurore, le soleil distillait ses derniers rayons orangés et la nuit gagnait chaque instant un peu plus de terrain. Le soir tomba finalement couvrant la ville de ténèbres, les humains, pour contrer cet effet naturel, ne trouvaient rien de mieux de produire une lumière artificielle infecte qui empêchait de savourer le scintillement des étoiles. Méléa adorait cet instant, ce court intervalle, ce fugace moment où les lumières n'étaient pas encore allumées, cinq minutes de pur bonheur aussitôt suivies par ce monstrueurx gâchis. Ce soir là Méléa, comme à son habitude, s'était allongée sur un toît, avait délacés ses chaussures à talons et profitait de la fraicheur du vent. A demi-endormi, elle se releva soudainement, un peu plus au Nord de sa position, un Reiatsu était apparu, il était vague mais on sentait en fond une aura d'agressivité sans commune mesure. Méléa se redressa un peu, elle regardait dans la direction où était apparu le Reiatsu, un bref moment passa et elle soupira.

**Encore un imbécile d'Arrancar qui pense impressionner quelqu'un en déversant son Reiatsu n'importe comment...**

Au début pas très emballée par l'idée de devoir se déplacer pour quelque chose d'aussi futile, elle se décida finalement à y aller se disant que l'adversaire valait peut être la peine, l'espoir fat vivre après tout. Elle y alla, se déplaçant par Shunpo, la source de ce Reiatsu se trouvait dans le centre ville. Plus elle s'approchait et plus elle diminuait son propre Reiatsu pour finalement le dissimuler complétement. Les forces spéciales lui avaient appris une chose, se dissimuler parfaitement. Arrivé sur les lieux Méléa fût grandement déçue, ce n'était rien...un arrancar de bas étage même pas digne de curer les chiottes du Hueco Mundo. Méléa ne voulait pas s'approcher de trop, si son adversaire la repérait alors il commencerait un long monologue tout ce qu'il y a de plus déprimant. Méléa resta donc à une distance appréciable, elle avait les bras le long du corps, sa main droite s'ouvra légèrement.

Den'ki n°13 : Yari...

Dans le creux de sa main se concentra un peu d'énergie spirituelle, qui pris une forme longue et fine. Méléa regarda son adversaire une dernière fois puis lança son bras en écharpe d'un mouvement nonchalent. Le trait de Reiatsu fusa et atteint l'Arrancar sans même qu'il s'en apperçoive, toute la partie gauche de son corps avait été arrachée, une mort raide et presque indolore. Voici l'aute moment qu'adorait Méléa, l'instant où elle sent la vie de son adversaire s'échapper, ce n'est pas par sadisme ou cruauté mais par pure satisfaction d'avoir fini un combat. Sa joie fut telle qu'elle en oublia de réprimer son Reiatsu qui se déversait par vague. Elle restait là au milieu de la ville en plein ciel, debout, en transe, savourant cet instant éphémère. Son Reiatsu débordait toujours, les lumières les plus proches vaccillèrent, et s'étinrent plongeant le centre ville dans le noir. Méléa restait toujours aussi imperturbable profitant de la jouissance que procurait la mort d'un être faible. C'en était presque ridcule, Méléa le savait mais elle ne pouvait s'en empêcher.
Elle revint enfin à la raison et réprima tout de suite le flot qui emmergait d'elle, cela pouvait attirer des curieux et elle ne le voulait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Sam 31 Jan - 22:23

Les Arrancars...les plus faibles d’entre eux n’étaient que des appâts dont se servait Aizen pour attirer de plus gros morceau et tester leur force. Ce genre de petit insecte insignifiant pouvait parfois se révéler utile. En effet, Aizen était assis, tranquillement dans son siège haut placé du Hueco Mundo, sa tête soutenue par la paume de sa main. Il s’ennuyait quelque peu, jouer avec ses subordonnés. Il était tel Dieu au milieu des fourmis qui travaillaient, travaillaient et...Travaillaient pour sa grandeur. Les Hollow étaient les pions les plus utiles, les ouvriers les plus sérieux et les pion les plus dociles. Remplaçables à volonté, ignare. De braves petits ilotes serviles et peu puissant. Ils ne se rebelleraient jamais contre personne. Tel était la nature des choses. Aizen les avait séduit par ses pouvoirs, par cette puissance si...Particulière. Ce charisme qui, d’un seul sourire vous transformait en esclave. Tel Hinamori...Un pion très utile dans la désagrégation des relations entre les Capitaines de la SS le temps qu’Aizen fasse son oeuvre de traîtrise abjecte.
Il allait se retirer dans ses quartiers lorsqu’un Exequias arriva en courant...Ils avaient eu un gros poisson. Un très...Gros...Poisson. Un adversaire qui avait liquidé un arrancar furtivement en deux seconde...les traces de reiatsu étaient encore enregistré dans l’ordinateur...Il ne faisait aucun doute que l’assassin serait encore dans les parages...Aizen s’arrêta...Regarda l’Exequias...grand, maigre. Avec un masque d’os qui cachait l’intégralité de son visage. Aizen eut un de ces sourires terrifiants dont il avait le seul secret...le genre de mouvement de muscles buccaux qui terrorise toute personne censée se trouvant en position d’admirer cet espèce de bouche qui se tordait pour effectuer ce petit sourire satisfait. Il ne c’était pas battu contre un adversaire potable depuis...Longtemps. La Soul Society avait été un jeu d’enfant. Le dernier à lui avoir donné du fil à retordre était Tessai. Le chef des Nécromanciens. Mais depuis, il était devenu bien plus fort qu’il ne l’était autrefois. Son sabre était devenu plus meurtrier, sa vitesse, avait augmenté. Sa force, était décuplée par son envie de pouvoir et de destruction...Son reiatsu giclerait tel la lave d’un volcan qui entre en éruption...Enfin peut être un ennemi qui allait le satisfaire. Aizen demanda à ce que l’on ouvre un portail immédiatement vers le lieu de la ville de Karakura. Il prit soin de masquer son reiatsu dès que le portail fut ouvert. Et il avança d’un pas certain dans le vortex. Il senti ses particules se désorganiser...Voler à travers le vortex pour finir par se réassembler dans...Karakura. La ville qu’il prévoyait d’offrir en sacrifice. Il était prêt...Kyokasuigetsu attaché autour de sa taille...Il apparut dans le ciel de Karakura. Il faisait nuit. Les étoiles brillaient dans le ciel, et parsemaient le firmament de point jaune...Le ciel, était bleu marine et noir...on se serait presque cru dans l’espace à cette hauteur là... Aizen descendait un peu d’altitude... Ses cheveux bougeait avec le vent, et sa mèche qui tombait juste entre ses deux yeux faisaient quelques problèmes...mais cela n’était que broutille. Quel adversaire pouvait dégager un tel reiatsu. Un capitaine? Non, ce n’était pas un Shinigami...Alors un Vasto Lorde? Non, il n’allait jamais sur terre...Un autre Ryoka plus puissant? Possible... ce reiatsu était violent, et se diffusait dans l’air par vague...Cette violence si agréable...Un tel déchaînement...Une telle satisfaction de constater la bassesse des créatures inférieures et viles qui le servait, lui...Aizen Sosuke, le Dieu vivant des arrancars, l’Empereur du Hueco Mundo...Celui qui avait tourné toute la Soul Society en ridicule...Et d’un coup d’un seul, cette vague de pur bonheur disparu subitement...Ainsi, elle perdait parfois le contrôle d’elle même, se laissant subjuguer par ses émotions...Intéressant... Quel apothéose pour une soirée si ennuyeuse de combattre une véritable tigresse...Il descendit peu à peu jusqu’à la responsable de ce meurtre sur son serviteur...Un pauvre Hollow qui n’avait sûrement jamais vu les maîtres qu’il servait aussi loyalement... Aizen marchait sur l’air comme si il était palpable...sans bruit...Son reiatsu parfaitement masqué... La jeune femme était de dos...D’un Shunpo, il se plaça face à elle...Et se mit à la considérer du regard...Habillé de gris. Elle avait la mine sérieuse et dure...de long cheveux qui tombait gracieusement sur ses hanches...Son uniforme était composé d’une combinaison avec deux large épaulettes qui devaient probablement gêner ses mouvement en combat...Des formes gracieuses, une peau claire et fine...une véritable nymphe... Comment réglait elle son affaire? Avec son Zanpakuto? Ou bien du Kido? Que de question venait à la bouche du Seigneur des arrancars et qu’il allait découvrir lorsqu’elle lui dévoilerait tout son art...Sur le coup, Aizen ne sut si il la désirait physiquement ou si il allait la torturer pendant de longue heure par des illusions cruelle et morbides avant de l’achever. Il devait néanmoins conserver une certaine réputation...Il regarda la jeune femme droit dans les yeux...Son regard caramel traversant les âmes se plongeant dans le regard impassible de sa future adversaire...La voix se voulait chaleureuse, grave...les mot était enchaînés avec une telle aisance que cela ne pouvait être que l’oeuvre du serpent, une langue fourchue et vicieuse maniant les mots aussi terriblement que le Zanpakuto


-Mon arrancar aura au moins servi à quelque chose...J’avoue que je ne m’attendais pas à un adversaire d’un tel calibre ce soir. La nuit...la nuit éternelle du Hueco Mundo m’aurait elle finalement accordé une petite faveur dans le fait de combattre une charmante nymphe en plein milieu de la nuit alors que je m’ennuyai à mourir? Oh, je vous prie de m’excuser...je suis...Sosuke Aizen... Tu dois sûrement me connaître? Je suis l’Empereur du Hueco Mundo, et le commandant en chef des arrancars... Et toi...


Aizen lui tourna le dos, et commença à partir dans la direction opposée, sa veste fendue en deux sur le bout voletait de manière chaotique. Il marchait...Il semblait marcher sans fin vers une sorte de lumière...En fait, il n’avait même pas fait trois mètres. Histoire de prendre ses distances. Avait elle eu son serviteur par un coup de chance? Il fallait tout envisager...Voire si le diamand était brut...Si la pierre était aussi belle qu’elle n’y paraissait...Si ce n’était pas qu’une vulgaire copie d’une magnifique topaze jaune ou...D’un Saphir...Un Saphir bleu et profond comme l’océan...Oui...c’était un saphir...Aizen regarda le ciel l’espace d’une seconde puis tourna un peu la tête pour regarder la demoiselle à travers son épaule.... Son regard luisait dans la nuit, tel le fauve caché s’apprétant à bondir sur la pauvre gazelle sans défenses aucune pour résister aux griffes du lion...L’attaque fut rapide...Puissante, précise, le tout exécuté avec ce je-ne-sais-quoi de classe qui caractérise toute l’esthétique d’Aizen lorsqu’il se bat...L’alliance d’une efficacité redoutable avec une légèreté digne d’une danseuse de ballet...c’était parfait...En un mot c’était: Aizen... En une demi seconde il avait sorti son Zanpakuto, exécuté un Shunpo pour se retrouver derrière son adversaire...Et son sabre avait fendu l’air avec une telle aisance...Kyoka suigetsu semblait danser dans les mains d’Aizen...Puis, il acheva sa phrase.


-Mon adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Dim 1 Fév - 0:17

[HJ:En fait quand tu m'as décris c'était pas moi Embarassed parce que mon avatar n'est pas habillé normalement, en normal Méléa est fringué dans le même genre que Halibell mais avec une mini jupe et des talons hauts]

Méléa avait réussit à grand peine de contenir la vague de Reiatsu qui luttait en elle, retenir une telle vague de jouissance était presque un crime. Elle resta ainsi un instant, la tête penchée en arrière, les yeux fermés. Elle n'eut même pas cinq minutes de paix qu'un trouble fête venait d'intervenir. Elle ne l'avait pas vu, mais elle l'avait senti, un Reiatsu contrôlé mais loin d'être calme avait apparu juste devant elle, à quelques mètres. Elle remit sa tête dans l'axe et ouvrit ses yeux, c'était un homme, cheveux bruns, yeux marrons habits blancs tout les siens, peut être un Arrancar. Pourtant il n'avait apparement pas de masques ou de quelconque partie osseuse externe. Méléa le jugeait rapidement, elle ne le savait pourquoi mais tout en lui transpirait le mensonge, chacun de ses gestes semblaient être une chorégraphie étudiée, chacun de ses mots, tout en lui était faux, Méléa ne pouvait avoir confiance en ce type. Il restèrent pendant un petit moment à se regarder, puis il prit la parole en premier :

-Mon arrancar aura au moins servi à quelque chose...J’avoue que je ne m’attendais pas à un adversaire d’un tel calibre ce soir. La nuit...la nuit éternelle du Hueco Mundo m’aurait elle finalement accordé une petite faveur dans le fait de combattre une charmante nymphe en plein milieu de la nuit alors que je m’ennuyai à mourir? Oh, je vous prie de m’excuser...je suis...Sosuke Aizen... Tu dois sûrement me connaître? Je suis l’Empereur du Hueco Mundo, et le commandant en chef des arrancars... Et toi...

Sur ces mots l'homme se retourna et partit. Méléa fut au début assez surprise mais elle se ressaisit. Et heureusement, car l'homme disparut en un instant. Il réapparut dans le dos de Méléa et attaqua, le cou était porté avec une précision chirurgicale, le style du dénommé Aizen ressemblait vaguement à Nuime, son propre style de combat. Mais son sabre ne rencontra pas le corps de la Vizarde, il s'arrêta à une trentaine de centimètres. Méléa sourit.

-Venant d'un type comme toi il fallait s'attendre à une action de ce genre. C'est pour ça que depuis le moment où tu m'est apparut j'ai érigé ma protection...juste au cas où.

Tout autour de Méléa des murs presque transparents devenaient de plus en plus visibles. Le sabre du Shinigami avait buté contre la paroi situé dans le dos de Méléa. Une légère brise souffla, faisant voler ses cheveux et son haori de la 2ème division.

-Je suis désolé de te décevoir mais je ne te connais absolument pas, je suis partie de Soul Society voila bien longtemps et leurs affaires ne m'interressent vraiment pas, ne te vexe donc pas si je ne te connais pas. Tu dis être le maître de ces...Arrancars ? Comme dit le dicton tel maître tel serviteur...

Méléa se retourna, son invincible sourire sarcastique toujours aux lèvres.

-Den'ki n°24 Seki !!! C'est la technique qui arrêté ton sabre... (Méléa pencha légèrement la tête) et voici la technique qui vaudra ta perte !!! Den'ki n°13, Yari...

Le Reaitsu se concentra rapidement dans la main de Méléa formant une lance d'énergi spirituelle, c'était la même technique que contre l'Hollow mais en beaucoup plus concentré donc dévastateur. Méléa brisa son Seki et lança le Yari d'un geste rapide et sans fioritures du bras.

-Quand à moi je m'appelle Méléana Gekhi, Vizarde à temps plein.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Dim 1 Fév - 1:17

Aizen avait lancé son attaque...Elle ne cherchait pas à esquiver le coup de sabre...Il lui fallut une demi seconde pour comprendre ce qui se passait...Elle avait élaboré une protection à l’instant même ou il était apparu, et de plus...Il avait senti ses muscles se tendre à l’instant même ou Aizen avait tendu ses muscles pour l’attaque, le Shunpo et le coup de sabre...Elle avait donc pu suivre tout son mouvement...Passionant. Un tel adversaire...Mayuri et Kisuke, eux aussi scientifique aurait été subjugué de combattre un tel adversaire..L’étudier. Tenter de planifier ses actions...Aizen était...heureux. Enfin cela n’allait pas être plié en deux attaque comme à la SS. Cette femme était une grosse pointure, l’Exequias n’avait en rien menti. Il fallait à présent élaborer un plan pour pouvoir s’amuser un peu. Son reiatsu était pour le moment à un niveau beaucoup plus faible que celui d’Aizen...Sa protection l’avait dispensée de montrer des aptitudes de combat..mais la riposte devait suivre indéniablement derrière... Aizen poussa sur la protection pour se projeter lui même loin de la jeune femme... Il se remit en garde. Il senti son reiatsu bondir d’un coup...Pourtant, Aizen gardait son sourire. Il savait que l’attaque allait arrivé...Pourtant, il savait que cette attaque ne lui ferait rien. Non pas parce qu’elle n’était pas assez puissante...mais parce qu’Aizen était un expert dans la manipulation du Reiatsu, son analyse, sa conjecture..Le reiatsu n’avait aucun secret pour lui. Et lors de ses nombreux entraînement il avait aquis une maîtrise absolu du sien, et une capacité à juger son adversaire et son reiatsu à toute épreuve. Ajoutez à cela sa faculté d’analyse et vous obteniez un véritable monstre d’efficacité...Son adversaire était comme lui, implacable, ses coups ne cherchant non pas à blesser ou mettre hors d’état de nuire mais bien à tuer Aizen à chaque fois. Le ton de la plaisanterie n’était visiblement pas son style. Aizen en était encore à l’échauffement et elle, souhaitait déjà sa perte...Non, c’était trop tôt il fallait faire durer le plaisir davantage de temps. Qu’elle en vienne à lui dévoiler ses techniques de combat les plus sombre, les plus obscure...Elle se mit ensuite à parler. Et donna le nom de ses techniques... Aizen eut à nouveau sourire, pendant qu’elle parlait, il l’observait, la disséquait littéralement...Ce type de Kimono...Il l’avait déjà vu quelque part...Soi Fong...C’était le même kimono distinctif que celui de la capitaine de la 2ème division des armée de la Cour...Aizen trouvait se match décidément de plus en plus passionant.
Elle semblait cependant vraiment le sous estimer en parlant de la sorte...Soit, Aizen allait rentrer dans son jeu. De toute façon...Personne ne sortait vainqueur d’un combat contre Aizen une fois que celui-ci vous avait dans ses filets. Il prit une attitude plus calme et posée. Cette attaque visiblement casse cou n’était qu’une vulgaire diversion. Car tout le temps ou elle était restée immobile à attendre le coup d’Aizen, ce dernier avait déjà élaboré sa stratégie...Elle devoir rehausser son niveau de combat. Ou bien elle ne tiendrait décidément pas la distance face au Seigneur du Hueco Mundo.
Il la vit ensuite faire son attaque...Elle disait que c’était cette chose là qui allait faire sa perte? Vaste fumisterie... même si l’attaque était plus meurtrière que celle qui avait tué l’arrancar, tout était sous évalué. Vitesse, proportion du reiatsu, intensité...Elle semblait plutôt lente à s’adapter à son adversaire...Voilà qui était intéressant...Etait-ce un piège? Contre une ancienne capitaine des forces spéciales, toute les fourberies était de mise. En combat, seul Aizen les dépassait en perfidie...Alors que le reiatsu allait claquer sur son coup et dans un éclair bleuté le décapité...Aizen se contenta juste de mettre sa main libre devant, et de faire exactement ce qu’Ulquiorra avait fait à Kisuke...il dévia le flot d’énergie spirituelle le plus simplement du monde...Oui..L’échauffement était décidément un peu...froid. Mais quel intensité...deux vice capitaine aurait été largué dans un tel affrontement. Aizen continuait de regarder son adversaire dans les yeux, avec son sourire mi méprisant- mi content. Il écarta sa mèche de ses yeux et dit à son adversaire


-Vraiment, tu n’es pas sérieuse? Tu pensais vraiment que pour “çà” j’allais utiliser une de mes techniques? Désolé de te décevoir nymphe de la nuit..Mais, il en faudra plus pour me forcer à combattre...Ceci dit, je dois tout de même reconnaître que tu as bien planifié ton coup. Toute cette mascarade de me laisser me briser sur ta défense pour ensuite me contre attaquer rapidement...C’est vieux comme le monde mais efficace. Tu laisse la vague se briser sur les rocher et se disperser en millier d’embrun...j’adore tes tactiques...mais...Elles ne sont pas comment dire...Assez puissante pour m’atteindre à ton niveau...fait un effort. J’adore notre combat de plus en plus. Il y a trop longtemps que je n’ai pas pris de coup ou vu mon propre sang...


Elle était rapide, précise et concentré. Il fallait trouver une faille rapidement avant de lui laisser l’initiative. Il devait pas se faire contrer comme la fois précédente...Il avait en face de lui une experte en Kido... Parfait...vraiment passionnant. Aizen était un artiste dans cette discipline...excepté Tessai, personne jusqu’à présent n’avait pu se vanter de le surpasser. Lui qui réalisait des sort de niveau 90 sans invocation...Sans peine. Il suffisait juste d’y mettre la force suffisante, tout coulait de source...Tout était si simple dans cette discipline. Une fois encore, Aizen passa à l’attaque...un shunpo mais pas par derrière cette fois-ci, il était attendu dans cette direction. En fait, il c’était déplacé juste au dessus de la Vizard afin de la piéger lors de la remonté...Il avait masqué son reiatsu et ne l’augmentait que pendant un centième de seconde...Juste le temps nécessaire pour que sa main fasse un signe et qu’il lance un sort de Bakudo...sa voix chuchota la formule pour qu’il ne soit pas entendu. C’était le Bakudo 9. Le Geki, qui consistait à emprisonner l’adversaire dans un champ de force spirituel. Inutile de vous dire que les champs de force d’Aizen était d’une qualité supérieure. Rien de comparable avec même un capitaine lambda...Une fois que l’adversaire fut soupçonnée d’être immobilisé, Aizen réaparu à deux mètres devant l’ancienne chef de la garde royale. Il tendit sa main vers celle qu’il souhaitait ardemment faire souffrir pour son plus grand amusement. Et cette fois-ci, c’était une voix claire qui prononça en détaillant chaque syllabe, avec un certain amusement non dissimulé l’incantation:


-hado no Juichi (11): Tsuzuri raiden.

Un éclair jailli de l’index d’Aizen. Cette technique était une sorte de pouvoir supérieur au Byakurai car elle avait deux usage. Certes ses dégâts étaient moins importants, mais elle ligotait l’ennemi d’éclair assommant si il n’était pas déjà inconscient, une vraie petite saleté. Aizen la harcelait littéralement avec des combinaison dangereuse pour elle. Il voulait vraiment l’affronter et la confronter à lui...Il voulait que cette victoire fut esthétique, propre...En un mot, qu’elle soit tout l’art du combat qu’Aizen représentait. C’était une sorte de toile vierge qu’il fallait peindre...un sublime tableau de maestro en préparation...Après cette attaque qui fut de la fumée...Aizen sentait le reiatsu ennemi...Elle était naturellement vivante car cette attaque n’était pas mortelle. Toute la question était de savoir si elle avait esquivé ou pas...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Dim 1 Fév - 12:39

Le sort Den'ki n'avait pas atteint son but...heureusement, sinon l'Empereur du Hueco Mundo était en dessous de tout. Il avait dévié simplement avec sa main, un geste sans fioriture et simple. Méléa agrandit un peu plus son sourire, le combat prommettait.

-Vraiment, tu n’es pas sérieuse? Tu pensais vraiment que pour “çà” j’allais utiliser une de mes techniques? Désolé de te décevoir nymphe de la nuit..Mais, il en faudra plus pour me forcer à combattre...Ceci dit, je dois tout de même reconnaître que tu as bien planifié ton coup. Toute cette mascarade de me laisser me briser sur ta défense pour ensuite me contre attaquer rapidement...C’est vieux comme le monde mais efficace. Tu laisse la vague se briser sur les rocher et se disperser en millier d’embrun...j’adore tes tactiques...mais...Elles ne sont pas comment dire...Assez puissante pour m’atteindre à ton niveau...fait un effort. J’adore notre combat de plus en plus. Il y a trop longtemps que je n’ai pas pris de coup ou vu mon propre sang...

Cet homme venait de l'insulter, sans même se cacher. Sa statégie était de bas niveau, son propre niveau de combat insuffisant ? Méléa avait la très désagréable impression d'être sous-estimée, cela l'énervait, mais elle se contenait, elle maintenait confint le flot de Reiatsu. L'homme redisparut, Méléa ne le chercha même pas, il viendrait sûrment dans son dos, mais il vint d'en haut. En moins de deux elle seretrouva sous l'emprise d'un Bakkodo. Le n°9 plus précisement, Geki. Les liens étaient sérrés, cet homme serait il comme elle, un expert de Kido ? Non son niveau dépassait le simple Kido mais le propre niveau de Méléa lui avait permit de créer un nouveau style, plus puissant, plus complexe, plus en accord avec elle même. Aizen était réapparu devant elle, il tendit sa main libre devant lui et énonça "hado no Juichi (11): Tsuzuri raiden".
L'éclair jaillit de son index, fusa en sa direction. Un nuage de poussière se leva, épais et très opaque. De ces limbes fumeuses sortit une voix emplit de haine.

-Pour qui me prends tu ? Pendant plus d'un millnaire j'ai faitmien le domaine du Kido et de toutes ses formes. Le Reiatsu me parle comme à une confidente, je peux tout extraire de lui.

Le nuage de fumée se dispersa, petit à petit, laissant apparaitre la silhouette de Méléa.

-Il m'as simplement suffi de déverser mon Reiatsu dans les filets de ton Bakkodo. Quand à ton sort de destruction...

Le nuage de fumée se dispersa, découvrant Méléa, indemne, sa main droite tendue, à l'intérieure brillait le Tsuzuri raiden.

-Une autre propiété de mon Seki, il peut absorber certaines techniques énergétiques et les confiner dans une sorte de cocon... Mais le plus marrant, cest que maintenant ton sort m'appartient !!!

Au fur et à mesure de son monologue, Méléa pétait un câble, son Reiatsu devenait incontrôlable, s'écappant de son corps. Le retenir ne servait plus à rien, Méléa se laissa aller, déversant son Reiatsu en flot impétueux. Aussitôt les lumières de la ville s'éteignirent, les moteurs des voitures se stoppèrent, les passants dans la rue tombaient, genoux à terre, oppressés par la pression, par une pression invisible pour la plupart. Dans l'obscurité de la nuit la lumière de la main de Méléa n'en fût que plus voyante. Méléa ramena lentement son bras devant elle, puis tout aussi lentement elle laissa couler son Reiatsu dans le sort d'Aizen, le renforçant en puissance, en vitesse. La lumière grossit, encore, encore et encore pour finalement atteindre la taille d'une d'une boule d'environ un mètre de diamètre.

-Puisque je suis si sous-estimée, il ne me reste plus qu'à monter d'un cran.

Le bras toujours tendu en avant, Méléa brisa le sort qui retenait captive la boule d'énergie. La sphère se rua sur son ennemi sous la forme d'un rayon, sa vitesse était trente fois plus grande que celle de son dernier Yari, sa puissance destructrice ? On allait bientôt le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Dim 1 Fév - 17:22

Cette fois-ci, l’échauffement était bel et bien terminé...De la fumée s’élevait une voix qui dégoulinait de haine et de pouvoir... Un bloc brute de puissance muni d’un sabre. Enfin il allait pouvoir participer à un combat décent. Elle avait esquiver son attaque, comme il s’en était douté auparavant. Le sort de Bakudo l’avait bien atteint et elle avait été surprise et c’était retrouvé désarmée... Le long filet d’éclair toucha bien sa cible également...Mais elle utilisa de sa technique pour contrer le sort de Hado assez faible numériquement que Aizen lui envoyait... Ainsi donc sa technique pouvait en absorber d’autre? Vraiment remarquable. Aizen allait donc devoir utiliser des sorts de masse qu’elle ne pourrait absorber contre cette experte de la magie. Il tiqua quand même lorsqu’elle révéla que cela faisait plus d’un millénaire qu’elle pratiquait le Kido. Effectivement, tout cela s’expliquait un entraînement aussi long ne pouvait aboutir qu’a une force exceptionelle. Mais il n’était pas intimidé, ni impressioné par la révélation. Il avait fréquenté des gens bien plus vieux qu’elle, comme Jushiro Ukitake et Yamamoto... Ou encore Kyoraku. L’âge ne l’impressionnait en aucun cas. Il avait dépassé tous les anciens, tous ceux qui se prétendait si puissant de part leur expérience et leur âge...d’ailleurs, nombre de ces Hollow étaient plus vieux que lui. Et pourtant il les dominait. Aizen était intemporel. Il était puissant, tout simplement.
Aizen observa son adversaire faire apparaître une sorte de boule de lumière ou était emprisonné son sort... Voilà donc comment elle s’y prenait...Puis, son reiatsu monta encore d’un cran et la pression spirituelle se fit- plus forte de minute en minute...La ville commençait à être atteinte... Elle semblait entrer dans une sorte de frénésie. La SS ne mettrait pas longtemps à les détecter. Deux adversaires avec un tel reiatsu, heureusement ils leur fallait du temps pour envoyer une équipe à cause de leur bureaucratie stupide. Voilà pourquoi Aizen était meilleur qu’eux, il avait le pouvoir absolu, nul besoin d’autorisation d’aucune sorte pour agir. Il commandait et ses volontés étaient faites, sur la terre comme au ciel. Il était Dieu le Père en son monde. Et c’est cela qui faisait sa force, la force de ses Espada, de son armée et de ses deux fidèles capitaines. Le reiatsu de la jeune femme en apparence était particulier. Il était comme celui des Espada, à ceci prêt qu’il y avait plus de Shinigami que de Hollow en elle...Comment était-ce possible? Ses expérience sur les Shinigami n’avaient rien donné...Peut être un hasard de l’Histoire? Dans ce cas, elle n’était sûrement pas la seule à appartenir à cette race particulière d’hybride... Dommage qu’elle ne soit pas née à Hueco Mundo. Elle aurait pu avoir une bonne place dans l’Espada.
Le reiatsu de la belle devenait vraiment oppressant, la ville en était touché. Elle allait tuer ses pauvres gens sans broncher. Quelle femme! Rien à voir avec ces capitaines trouillard de la SS qui rechignait devant le sacrifice essentiel des humains qui n’était dans leur grande majorité que de la nourriture pour les Hollow. Un quelque sorte, ils étaient “dommages collatéraux”. La pression spirituelle ne fit rien à Aizen. Lui qui pouvait mettre à genoux un Espada d’un seul regard, ce reiatsu aussi nocif soit il ne lui ferait jamais rien ni dans le passé, ni dans le présent, et encore moins dans le futur. Il fallait néanmoins reconnaître que ce reiatsu peu courant en rage était intéréssant. Son regard devint plus mystérieux. Son sourire énigmatique, comme si il savait déjà ce qu’elle allait faire... Piéger le sortilège pour le renvoyer. C’était très fort... mais c’était une détaillante, Aizen était un grossiste. Il avait non seulement encore de nombreux tour en réserve, mais dans les pouvoirs de Manipulation personne ne pouvait l’égaler. Et la Vizard allait l’apprendre à ses dépends. Mais, pas tout de suite, plus tard. Le combat séreux allait commencer. Aizen ne pouvait plus se permettre ces petits tour de passe passe qui n’avait pour but que celui de tester son adversaire sans réellement la toucher. Vu les attaques qu’elle commençait à sortir, cette fois-ci l’intensité allait monter d’un cran. Avec son éternel sourire mystérieux il répondit à son adversaire.


-Quelle pression spirituelle...C’est très impressionnant. Aussi impressionnant que ton millénaire d’existence. Je comprend donc à présent pourquoi je n’ai jamais entendu parlé de toi. Tu es arrivé bien avant moi... Je suis très jeune à côté de toi. Mais...Cela est accessoire, après tout regarde. Je n’ai qu’environs 150 ans, et je t’ai déjà au minimum égalé dans le Kido... C’est triste mais... on trouve toujours génie plus précoce que soit...Néanmoins dans ton analyse, tu te révèle assez simpliste. Juste envoyer du reiatsu dans un sort de Kido pour l’annuler est en soit un exploit puisqu’il faut doser à la perfection la dose d’énergie nécessaire pour neutraliser l’attaque... je connais très bien cette technique... Deuxièmement...

Alors qu’un gigantesque rayon bondissait sur lui, prêt à l’écraser, le submergé comme un Tsunami et à l’emporté en le réduisant en poussière, il restait tel quel, sans montrer une quelconque volonté de parer son attaque... Pourtant, le monstre jaune fonçait droit sur lui, et il avait gardé le même reiatsu...Puis, une sorte d’aura rose et violette se manifesta autour de son corps... La pression spirituelle augmentait encore...Les vitres commençaient à se casser et des humains tombaient à terre dans le coma, les plus fragiles mourrait, leur âme étant brisé par l’addition de deux force aussi extraordinaire. Il pointa la lame de son sabre vers le bas, le tenant à deux main...prêt à faire remonter la lame avec une puissance prodigieuse afin d’annuler l’attaque. Puis, lorsque l’attaque se trouva juste devant lui, il fit tournoyer sa lame et le flux de l’attaque suivi la lame. Aizen fit un tour sur lui même et se contenta de faire disparaître l’attaque...Avant de revenir à son point de départ. Comment avait il pu faire une telle chose? Simple, c’était simplement la technique utilisé par Méléa mais à un plus haut niveau. Le but de la technique et son principe avait été inventé par Yoruichi, et était extrêmement simple. Une charge positive était attiré par une charge négative. Et si une force égale et opposé se rencontrait, elle s’équilibrait parfaitement. C’était exactement ce que Aizen avait fait. Il avait d’abord élevé sa charge de reiatsu au même niveau que celle de l’attaque de Méléa, puis il avait concentré se reiatsu dans sa lame, et au moment ou l’attaque allait le toucher, il a dévié son flux d’énergie en la chargeant de l’énergie opposé à celle qu’utilisait Méléa pour la dévier et l’annuler...Comme si le Ying et le Yang c’était rencontré. Il fit ensuite redescendre son niveau de reiatsu en moins d’une seconde au niveau de départ.

- Les attaques au reiatsu pur comme celle-ci, ou tu te contente d’envoyer de l’énergie sur la cible son très facilement contrée à un niveau auquel nous jouons...Tu n’as pas compris l’usage des sorts de destructions comme le Hado... Il ne s’agit pas d’attaquer l’adversaire mais bien de le détruire. Or, cela suppose qu’il soit avant toute chose immobilisé, sans possibilité de bouger. C’est le principe même du combat. D’abord contrôler, gagner dans la tête. Puis physiquement... J’aurais pu esquiver ton attaque de mille manières. Tu t’es trop concentré sur une victoire magique... Tu n’a pas compris? La magie ne te sera d’aucune utilité si je ne suis pas affaibli. Ou immobilisé. Il en est de même pour moi. Je ne faisais que m’amuser. Et je dois dire que c’était réellement passionnant. Tu as passé tout mes test avec brio. Sauf que...Maintenant, je me bat, je cesse de jouer...


Un Shunpo...une vitesse sans commune mesure avec sa première attaque au sabre... Cette fois-ci, c’était réelement un combat, et Aizen frappait non plus pour tester mais pour tuer. Il réaparu juste devant son adversaire. Sa main bougeant dans l’air avec une beauté, un style artistique, sans dépense superflue si mouvement trop grand. Le corps bougeait en parfaite harmonie en suivant la ligne cinétique qui partait du pied, remontait le long de la hanche, et finissait au bout de la lame de l’attaquant. La pointe du sabre se dirigea droit vers la tête de son adversaire pour la traverser tel un poignard lancé venant crever un melon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Mar 3 Fév - 19:02

Le rayon avait été arrêté, ce n'était pas une très grande surprise pour Méléa mais elle avait espéré obliger son adversaire à dégainer. Bien que cette dernière tentative eu raté Méléa n'était pas mécontente elle en apprenait toujours davantage sur ce personnage, à priori ex-capitaine. Puis il lui sortit un monologue sur l'écart d'âge qui subsistait entre eux et le peu d'importance que cela avait. Méléa été habituée à ce dialogue, combien d'ennemis lui avait sortit ce fameux argument ? Impossible de le dire en tout cas, et malgré ce petit monologue Aizen semblait enfin la prendre un tant soit peu au sérieux. Il lui avait même proposé une place dans l'Espada, Méléa n'aurai sut dire pourquoi mais cette proposition ne la répoussait pas tant que ça. Mais Aizen avait commis une faute, il l'avait sous-estimée et maintenant il osait lui insinuer cette proposition ? Méléa était loin d'être une chienne, elle ne connaissait ni maître ni obligations, en rejoignant un ordre militaire comme le Gotei 13 ou l'Espada elle n'aurait que trop l'impression d'être un jouet. Puis Aizen repris la parole, il lui disait que tout ceci n'était pour l'instant qu'un jeu, une sorte de test, et qu'elle les avait réussi...Grand bien lui en fasse !!

Maintenant, je me bat, je cesse de jouer...

En un Shunpo il se retrouva juste devant à une trentaine de centimètres, il visait la tête. Méléa surprise par le changement de ton, ne réagit pas tout de suite et qand enfin elle "émmergea" il était trop tard pour dégainer et parer, et son fourreau ne résisterait sûrement pas au choc. Le sabre se rapprochait, elle attendit et au moment au celui aller lui traverser la cervelle, elle se cambra dans une posture pour le moins acrobatique. Le sabre passa juste au dessus de son visage, sans pour autant regarder elle envoya son pied gauche en direction du Shinigami, elle effectua une dernière cabriole pour s'éloigner un peu.

-Plutôt pas mal je dois le reconnaître mais tu à commis deux fautes mon petit Aizen, la première est d'avoir cru qu'en tant qu'experte en Kido je serais innoffensive au corps à corps, ma maîtrise du Zanakuto est aussi bonne voire meilleure que celle du Kido. La seconde erreur a été de balayer la différence d'âge qui nous animes, vois tu alors que tu sortais de ton académie de Shinigami j'avais déjà eu le temps de mettre ma vie en jeu plusieurs centaines de fois, notre expérience du combat n'as aucune comparaison possible, tu es peut être un petit génie, mais j'ai rencontré plus vicieux et plus calculateur dans ma vie, tes petits plans ne dupent personne. Ta troisième et dernière erreur est d'avoir mise en colère une femme, et rien n'est plus dangereux qu'une femme... Retiens bien ça

Sur ces derniers mots elle posa sa main droite sur le manche de son arme.

Tu me fais l'honneur de dégainer, laisse moi faire de même, mais je préfère te prévenir une fois mon sabre sortit, je ne répondrai plus de rien.

Elle laissa la phrase résonner, et fit gisser lentement sa lame hors du fourreau dans un tintement cristallin. Lorsque vint la pointe, Méléa fit une courte pause, et d'un geste sec décrivit un arrondi dans l'espace. Son sabre était sortit. Comme en réponse à cette dernière action et ses dires précédents son Reiatsu bondit, ce n'était plus par petites vagues, la haine de notre héroïne débordait dans son Reiatsu, il bondissait dans toutes les directions détruisant sur son passages quelques faibles constructions humaines.

Le péché d'avoir déçu une femme est très lourd...

Un Shunpo...Méléa se retrouva sur le côté gauche d'Aizen. Elle attaqua d'une estoque visant le flanc gauche, puis comme pris d'un sursaut son sabre dévia vers la tête. Elle enchainait les attaques son corps bougeait comme lors d'une danse, elle touroyait, attaquait en grands coups de sabres, puis elle sautait, et son sabre aussi dansait mélant de grands mouvements puissants et de petits coups du poignets précis. Cet amalga d'arts martiaux, de danse et de Shunpo constituait le style de Méléa. Un style que l'on peut qualifier sans jeux de mots de mortellement beau...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Mar 3 Fév - 20:06

L’attaque d’Aizen fut esquivée, et la défense se suivit aussitôt d’une riposte. Elle envoya son pied vers Aizen, qui se contenta de parer d’un mouvement de bras pour dévier le coup. Cependant, cela le fit se reculer de quelques mètres... Ce style...Il ne reconnaissait. Un style de combat à main nue. Très atypique chez les Shinigamis. C’était donc bien une ancienne capitaine de la 2ème division des armée du Gotei 13. Aizen resta impassible...Il était là, sabre à la main. Il semblait n’avoir aucune peur...Aizen ne craignait personne. Il était un Dieu pour les arrancars et ses pouvoirs dépassaient ceux de presque tous les adversaires possibles et connus. Il était si fort qu’il n’avait plus l’habitude de faire face à de la résistance. La Vizard donna alors son analyse. Elle lui dit qu’il avait commis trois erreurs. La première était de croire qu’elle était faible au corps à corps parce que c’était une experte en Kido. A ces mots Aizen eut un sourire. Ils se sous estimaient l’un l’autre...Ils se méprisaient, mais l’Empereur des arrancars comme la vénérable Vizard prenait un plaisir fou à se combattre et déjouer les tactique de l’autre. Visiblement, l’ex capitaine de la 5ème division devait certainement faire des erreurs, si elle le disait. La seconde fut celle qui aurait pu le plus toucher Aizen. Lorsqu’elle enchaina en disant que leur expérience était incomparable, son sourire s’élargi. Si elle savait...Si seulement elle savait les choses qu’Aizen avait du combattre dans toute sa vie pour en arriver là. Elle ne parlerait pas ainsi. Après tout, Aizen était au moins aussi fort et expérimenté que Yamamoto qui était le plus âgé de tous les Shinigami. Lui qui dominait les Vasto Lorde, créatures les plus dangereuses que l’univers est porté en son sein. Lui, qui, grâce à ses arrancar allait mettre à genoux la Soul Society, on lui disait qu’il était, face à cette ravissante femme inexpérimenté? Il se retint de rire aux éclats. Ce n’était pas son style. La troisième erreur fut de loin sa préférée. Il avait donc commis l’acte le plus dangereux qui soit, mettre une femme en colère. Quelle merveilleuse parole. Ainsi donc cette nymphe se donnait des allures de révoltée? Qui était elle pour s’adresser ainsi à un homme que tout une dimension vénérait. Qui était-elle pour croire que Aizen avait peur d’elle? Quelle présomption stupide de sa part...Aizen releva alors la tête et la regarda à nouveau dans les yeux. Non...Il n’avait commis, comme à son habitude aucune erreur. Et ce qu’il sentait se développer en lui ce n’était plus une envie de la combattre, mais bel et bien une envie de la tuer. Cette misérable créature allait subir le courroux sublime du maître du Hueco Mundo. Une colère calme, tranquille, mais ce qui était sur, c’était qu’elle en voir de toutes les couleurs, et des plus sombres. Aizen était quelqu’un de sans pitié. Doté d’un sadisme exacerbé lorsque cette colère se manifestait. Elle y croyait vraiment. Aizen l’enttendit ensuite dire que puisqu’il lui faisait l’honneur de dégainer. Elle dégainerait aussi. Elle était plutôt forcé de le faire, bien qu’elle refusa sans doute de se l’admettre à elle même. Elle posa la main sur son arme. Aizen sentait l’excitation monter dans son corps. L’adrénaline, il regardait impassiblement. Le reiatsu calme. Il semblait en paix alors qu’le réalité il ne demandait qu’une seule chose, que cette lame quitte enfin ce damné fourreau pour qu’il puisse l’empaler sur la pointe de son Zanpakuto. Le combat de Titans était donc prêt...La lame quitta avec une beauté magnifique son étreinte. Décrivant un arc de cercle, il senti un vent faire bouger ses cheveux... le vent de la tempête d’une colère féminine. Rien de plus beau excepté peut être la colère des Dieux... Son reiatsu souffla deux immeubles... magnifique...Vraiment magnifique...Aucun doute. Elle méritait ce qui allait se produire...Aizen, se mit en garde, ne tenant son sabre que dans une seule main... Et conserva son niveau de reiatsu malgré le bond que venait de faire celui de son adversaire...Elle fonça sur lui...Il aurait pu la tuer de milles manières différentes à cet instant là...mais il gardait ses ruses un peu plus élaborée pour plus tard. Elle vint et l’attaqua sur le flanc gauche, son sabre s’apprêtant à le couper en deux. Aizen ne fit pas mine de parer. Une attaque frontale? Pour une capitaine des forces spéciales? Et qui plus est une femme en colère donc vicieuse? C’était tellement téléphoné comme feinte que Aizen n’eut même pas à réfléchir. Lorsque la lame, sans surprise parti vers la tête, sa main bougea aussi vite que celle de Méléa et elle se rencontrèrent dans un choc produisant une onde violente...Ils restèrent ainsi ainsi trois seconde, ce qui dans un combat de ce niveau est énorme. Trois seconde, c’est le temps pour Aizen de frapper cent fois l’ennemi. Puis, Méléa enchaîna avec une grâce et une beauté qu’Aizen n’avait que rarement vu...Il parait ripostait et reparait pour re riposter à une vitesse absolument délirante...Il devait s’adapter à ce style de combat. Aizen ne fonçait jamais tête baissé. C’était sa tactiques. Il était un vicieux, un manipulateur...Le combat n’était pour lui qu’un vaste théatre de marionette. Il compris alors que la faiblesse de ce style résidait justement dans sa beauté. Aizen n’éprouvait ni facilité ni difficulté à la parer, et ils semblaient de niveau égal..mais l’expérience...Cette fameuse expérience dont elle parlait...Aizen était un cérébral pur. Un stratège. Il planifiait tout... Il étudiait avec précision les caractéristiques de Méléa. Comme un ordinateur, il voyait les variable et attendait le bon moment pour prendre l’initiative... Il devait attendre le bon moment... Le sabre de Méléa exécutait sa terrible danse, et la vraie riposte d’Aizen était dans sa terrible préparation... Puis, le bon moment vint, alors que la charmante Vizard prenait l’initiative...Aizen la prit de vitesse d’un Shunpo et se retrouva au corps à corps avec la Shinigami, la lame du sabre de cette dernière ainsi que celui d’Aizen ne pouvant toucher ni l’un, ni l’autre...Aizen lâcha automatiquement son sabre pour pouvoir user de ces deux mains, puis il saisi le poignet de son adversaire et fit une clé...Il lui envoya ensuite un coup de tête...Puis la saisi à la gorge avant d’user de ces deux prises, sur son coup et son poignet en la collant contre lui, puis il pivota et en usant l’effet de levier de son corps il la lança puissamment dans les gravats provoqué par la décharge de reiatsu de l’ancienne Taisho...Une fois cette attaque faite...Il invoqua une formule de Hado massive et destructrice. Il se contenta de chuchoter la formule pour ne pas être entendu.


Hado 63: Raikoho


Aizen tendit sa main et une boule bleuté se forma très rapidement, avec de petite ondulation électrique et se précipita de toute sa puissance dans les gravats, provocant une explosion...La détonation fit un bruit sourd. Et la fumée montait jusqu’à Aizen. Ce dernier fit un Shunpo pour aller vers le sol afin de récupérer son Zanpakuto...Il était planté dans le bitume non loin de là. Aizen le prit et d’un bruit aigue le retira dans sa prison bétonné, il fit un petit geste pour enlever les miettes qui subsistaient à la pointe...Il faisait face à une grosse étendue de fumée noire...il devait être à cinquante mettre de là. Aizen regardait, le feu se refléttait dans ses yeux.


- Est-ce tout? Tout ce que j’ai pour avoir déçu une femme? Tsss...tu n’as donc rien compris. Ton expérience bien que plus ancienne est veine, comparée à la mienne. Ma puissance est inégalée et augmente chaque jour...Tu crois peut être que je ne sais pas que les experts du Kido sont les meilleurs combattants et les plus polyvalent? Pour qui me prend tu...Je ne suis ni un Homme, ni même une femme...je suis...Un Dieu...Et croit moi, un Dieu en colère est bien pire qu’une femme dans toute son hystérie la plus noire et la plus glauque... Tu penses pouvoir me vaincre en usant juste de ton reiatsu? Quelle naive pour quelqu’un d’aussi expérimentée que toi. Ton Zanpakuto ne sera jamais rien, même à l’état de Shikai, ou de Bankai, tu ne seras jamais que poussière devant un Dieu comparé à moi... Un univers entier se plie à mes volontés, et parmi celles que je domine se trouve des créatures plus puissantes que tu ne le seras jamais. Tu me crois faible parce que tu as tué un de mes arrancars? Et que je suis son maître? Pauvre folle...Ce que tu as vaincu était un pseudo arrancar de type Gillian. Les plus faibles de tous les arrancars...Même pas complet. Un déchet. Comme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   Mar 3 Fév - 21:08

Les deux adversaires virevoltaient, paraient, attaquaient, un ballet mortel mais dune beauté incomparable. Mais notre Vizarde ce fit surprendre, le traître lui fit un clé e bras et la projeta dans un tas de gravats. Aizen enchaina immédiatement avec un Hado. Les gravats explosèrent et prirent feu, l'homme s'avança et parla, il parla longuement, il dit qu'elle n'arriverait jamais à sa cheville, qu'elle ne serai toute sa vie qu'un déchêt. Ces derniers lui rappelèrent son passé, un passé douleureux certes mais sur lequel elle avait fait une croix. Le Reiatsu de Méléa était toujours aussi violent, non...il avait même décuplé, mais d'un coup...en quelques fractions de secondes tout disparut...plus aucune goutte de Reiatsu le Néant total. Les fumées se dissipèrent.

-Dans un sens tu a raison, tu est plutôt fort pour un gamin mais tu ne restera toute ta vie qu'un gamin...se donnant des airs de Dieu, de chef suprême mais ton raisonnement aussi brillant sera-t-il, ne sera que le raisonnement d'un être stupide et prétentieux.

La silhouette de Méléa apparut, calme, sereine, aucun Reiatsu, aucune pulsion de haine, absolument rien.

-Il est vrai que combattre comme je le fais depuis le début du...combat...n'est pas vraiment utile, c'est comme tenter d'imier quelqu'un sans vraiment y parvenir...Je pense que je devrai même te remercier, ton coup m'as remis les idées en place...Je t'ai sûrement sous-estimé, et c'est tout à mon tort mais maintenant....le jeu...est terminé. Et je compte bien me battre avec plus de sérieux.

Méléa avançait toujours son Zanpakuto à la main, regardant droit dans les yeux son adversaire. Dans sa tête mille plans se préparaient, elle réfléchissait à tout, à chaque réactions, chaque mouvement... Le temps de l'analyse était révolu, et il allait falloir combattre. Méléa avançait toujours, inlassablement, elle s'arrêta à un mètre du Shinigami. Un sourire fendit son visage, elle savourait....elle savourait le vent qui charriait les parfums de destruction...elle savourait le calme qui régnait à présent...le calme avant la tempête...Elle usa d'un Shunpo...Son visage était à présent collé contre celui d'Aizen, sa bouche sussura à son oreille :

-On peut reprendre le combat...

Elle disparut aussitôt, et réapparut dans son dos. Un léger murmure s'échappa de ses lèvres, inaudible au monde...

-Comme au bon vieux temps

Une décharge de Reiatsu se concentra dans les muscles de son bras....elle frappa...le Shinigami reçut le coup de plein fouet... Profitant de l'ouverture Méléa récita

Den'ki n°115 : Zen'shu

La déflagration souffla le terrain 500 mètres à la ronde...Les premiers coups du vrai combat étaient lancés...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec le chef des Arrancars (PV : Aizen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recettes avec Speedy Chef
» mousse au chocolat."maison".photos.
» GLACE FRAMBOISE OU FRAISE ou BANANE
» Episode 13 / Saison 2
» TUPPMANIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: ARCHIVE RPG AVANT SAISON 1-
Sauter vers: