Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]   Dim 8 Fév - 18:34

Une journée comme une autre commençait pour la Soul Society. Takeshi était dans son bureau, se détendant. Devant lui, une pile de papiers comme il n'en avait jamais vue se dressait, prête à l'engloutir. Il ne pouvait se défaire du sentiment que tout cela allait lui pourrir une bonne partie de sa journée, voire de la nuit, et pourtant, le Capitaine s'appliquait consciencieusement à remplir chaque papier comme il convenait, respectant les formalismes nécessaires, et y allant de sa petite note à chaque fois. Contrairement à beaucoup de ses collègues, Takeshi considérait que la paperasse faisait partie des attributions du Capitaine, voire du gradé plus généralement, et qu'il ne fallait surtout pas chercher à l'éviter.

Un shinigami de sa division toqua. Relevant légèrement les yeux de l'autorisation de construire une annexe à un logement qu'il étudiait à ce moment.

- Entrez.

Le shinigami entra, se tint droit, et fit un petit salut à Takeshi, qui l'invita d'un geste de la main à se mettre au repos et à s'expliquer.

- Capitaine, je voulais savoir si vous aviez besoin de quelque chose.

Un sourire subtil joua des lèvres de Takeshi.

- Dans la mesure où seul un Capitaine ou un Vice-Capitaine peut signer ces papiers, vous comprendrez que vous ne pouvez m'être d'une grande utilité. J'apprécierais par contre d'avoir une bouilloire de thé.

Faisant là une pause, Takeshi laissa ses yeux se perdre, le regard dans la direction des feuilles étalées sur son bureau. Puis il lui vint une idée, qui était supposée lui permettre de faire autre chose de sa journée qu'apposer sa signature sur ces maudits papiers. Le bleu de ses yeux vint troubler le shinigami qui se tenait là, attendant la suite - car il semblait évident que son Capitaine voulait rajouter quelque chose. Contrôlant son ton, car il se doutait que tous l'observaient, consciemment ou pas, Takeshi reprit donc calmement.

- Hu-um. Et si elle est disponible, j'aimerais que vous demandiez à la Vice-Capitaine Momo de venir ici. Car elle habilitée à m'aider dans cette tâche.

Faisant un autre signe, qui indiquait au jeune homme qu'il pouvait disposer, Takeshi se replongea dans ses papiers. Pourtant, il ne pouvait empêcher une partie de son esprit de penser à l'arrivée prochaine d'Hinamori. Il se sentait un peu gêné, parce qu'il avait remplacé "au pied levé" pourrait-on dire deux traîtres, dont Aizen, qu'elle n'avait visiblement pas voulu considérer comme un vrai traître. Ce qu'il comprenait tout-à-fait. Mais aujourd'hui, c'était lui, le Capitaine. Et avoir sa Vice-Capitaine à ses côtés serait plus que vital en ces temps troublés.

Un peu de temps passa, durant lequel Takeshi élimina les papiers les plus complexes et les plus spécifiques de la pile, ceux que lui seul pouvait traiter, de par les problèmes d'habilitations. Il restait le tout-venant, ce que les deux officiers les plus haut placés de la Division pouvaient signer. On toqua à la porte. À nouveau, le Capitaine invita ceux qui se tenaient à l'extérieur de son bureau à entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]   Dim 8 Fév - 22:44

L’air toujours aussi songeur, elle regardait les nuages défilaient devant ses prunelles caramels. Des questions ne cessaient de la harceler psychologiquement, elle sentait une fois de plus ses jambes fléchirent. Mais, bien heureusement, elle avait depuis longtemps mis ses genoux à terre. Était-ce vraiment bien de rester ici, à... attendre que le temps s’écoule comme l’eau d’une rivière ? Silencieusement, mais menaçante... ? Cette attente n’allait certainement rien lui apporter de concret, elle ne ferait que tremper son esprit dans de l’eau bouillante. Et, à nouveau, la souffrance l’envahirait. Pour ce qui était du sentiment de haine, il avait complètement disparu de son petit être. Seul le visage souriant de Gin portait à croire que c’était lui qui avait emmener son cher capitaine dans ses filets. Pardon, son... ex-capitaine. C’était Gin le traître, pas son capitaine. C’était impossible, il ne lui aurait jamais mentis aussi franchement.

La brunette baissa les yeux vers ses mains devenus moite de sueur. Hinamori ne devait pas replonger dans ce tourbillon d’incompréhension, elle savait quel effet cela avait sur sa petite personne. Ainsi, d’un bon précipiter, elle se redressa d’un bond quand soudain, une voix se fit entendre derrière elle. La voix d’un homme, qui semblait d’ailleurs un peu surpris par les gestes que venaient d’effectuer son lieutenant.

« Ah, bonjour. » Dit-elle d’une voix un peu confuse, en vue du bond d’environ un mètre qu’elle venait d’effectuer. Il était sûrement en train de penser qu’elle allait l’attaquer. Hem. Ce n’était pas vraiment le cas. Hinamori lui envoya l’un de ses plus jolies sourires, et elle constata que son interlocuteur se détendit.

Puis, après que la situation soit beaucoup moins tendu, il rétorqua :

« Le capitaine Raijuu aimerait vous voir tout de suite. »

Ce fut en cet instant que la jeune demoiselle s’en voulut, elle aurait dû songer à aller dans le quartier de sa division dans l’immédiat, et non rester ici à attendre. Son nouveau capitaine était seul, et devait être engloutis par des tonnes de paperasses. Néanmoins, au fond d’elle même, c’était bien la dernière chose qui la préoccuper. Après tout... C’était... Aizen son capitaine. C’était lui. Et non... Takeshi.
Hinamori eut un léger soubresaut, elle se trouva honteuse de penser ainsi, alors que son nouveau capitaine faisait tout pour que cela se passe bien entre eux. Puis, alors qu’elle remerciait le jeune garçon de sa division, elle remarqua qu’il tenait un plateau avec la boisson. Sans hésitation, elle tendit ses bras vers le jeune shinigami en lui disant qu’elle s’occuperait de lui apporter le thé. La mignonne shinigami gratifia ces mots d’un sourire, puis elle s’empara du plateau.

Après avoir parcourut plusieurs couloirs, monter plusieurs escaliers, elle arriva enfin en face du bureau de son capitaine. Elle inspira profondément puis expira cet glacial qui lui écraser les poumons, ses paupières se fermèrent pendant une fraction de seconde. Alors qu’elle réfléchissait.
Non, elle ne devait en aucun cas ignorer le statut de son nouveau capitaine. Parce qu’après tout, Takeshi était un homme très gentil. Elle ne pouvait le nier !
Au bout de quelques secondes de silence, elle finit par toquer. La voix de son supérieur l’incita à entrer, ce qu’elle fit. Puis, elle s’exclama d’une voix joyeuse, mais néanmoins teinté de mélancolie :

« Vous m’avez demander ? Désolé de ne pas être venu plus tôt, j’avais quelques choses à faire. Pour me faire pardonner, j’ai demandé à Sioji-San de me donner le plateau pour vous apporter moi-même le thé ! »

Son sourire était une lumière qui continuait de briller, mais, est-ce que son regard suivait ce sourire ? Elle s’approcha du bureau de son capitaine, souriant toujours, puis déposa le plateau en disant :

« Je vais vous aider... »

Elle se sentait vraiment désolé de ne pas être venu plutôt, surtout en voyant la tonne de papier poser sur le coté de la table.. Franchement Hinamori...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]   Lun 9 Fév - 2:05

Takeshi fut surpris de voir Hinamori seule, portant elle-même le plateau, et s'apprêtait à faire une remarque, pensant qu'on lui avait collé le thé dans les mains sans plus de cérémonie. Pourtant, sa Vice-Capitaine lui expliqua que c'était elle qui avait choisi d'agir ainsi. L'expression du Capitaine se mua en un mélange de sa surprise initiale et d'une certaine fierté. Il admirait les vertus des autres, notamment cette marque de respect émanant d'une Vice-Capitaine qui avait tout de même pas mal de raisons de ne pas se faire à la nouvelle donne. Dans sa voix, et dans le volume délibérément faible qu'il prit en parlant, transparaissait sa fierté.

- Momo-san, je suis honoré que vous soyez si disponible. N'en faites pas trop, je n'ai pas ordonné qu'on vous amène ici pieds et poings liés.

Un sourire bienveillant s'installa sur son visage. Dans la Soul Society, le thé était au cœur de tout un rituel, de par son inspiration fortement japonaise. N'étant pas japonais à l'origine, Takeshi n'avait pas forcément réussi à s'imprégner de tout ce qui pouvait entourer ces petites choses si importantes chez les cousins nippons. Pour autant, il voulait le respecter. Il se saisit de sa tasse, invitant du geste Hinamori à faire de même. Cette boisson avait quelque chose de fort, de réconfortant, quelle que soit la situation. Attendant que sa Vice-Capitaine et lui-même puissent pleinement profiter des effets du thé, Takeshi reprit, comme si un temps infime s'était écoulé depuis qu'Hinamori lui avait proposé son aide.

- Je n'en attendais pas moins de vous, Momo-san, et je dois encore vous remercier de votre aide. Mais ne vous sentez aucunement coupable. En fait, avec ces actions sur Karakura, j'en avais presque oublié le rôle administratif qui échoit aux haut gradés. J'ai déjà trié et mis de côté ce qui relève des seuls Capitaines, ainsi, nous pouvons nous concentrer sur ce qui est rassemblé ici, sans se demander qui doit signer quoi.

Là encore, ses propos se voulaient rassurants, prononcés sur un ton posé et amical. Bien qu'il ne sache pas trop comment, Takeshi voulait briser la distance qui s'établissait entre lui et sa Vice-Capitaine. Pas seulement parce qu'ils ne pouvaient être efficaces que comme cela. Il voulait aussi le faire parce qu'Hinamori avait clairement besoin d'aide, et qu'il était le mieux placé pour la lui apporter, malgré sa récente nomination à son poste. Alors qu'il commençait à remplir des papiers, et qu'Hinamori faisait de même à côté de lui, le Capitaine de la Cinquième reprit, sur un volume légèrement plus faible. Ses yeux se perdaient sur sa feuille.

- Momo-san...J'aimerais parler avec vous, en toute liberté. Je ne suis pas forcément...Très direct, ou très ouvert. On peut même me trouver froid. Mais j'aimerais que dans l'enceinte de ce bureau, nous parlions, comme deux personnes, sans considérations de grades.

Il soupira légèrement. Il est toujours difficile d'avouer ses propres faiblesses, surtout quand on a gravi les échelons jusqu'à arriver tout près du sommet, comme Takeshi. Mais il pensait que plus que tout, il devait l'honnêteté à Hinamori. Il arrivait après une période mouvementée pour sa Division, et s'il voulait s'installer pour durer, s'il voulait apporter de la sérénité à la Cinquième, Takeshi sentait que le seul moyen de faire les choses bien était de jouer cartes sur table. Il poussa un peu plus loin, bien décidé à ce que les choses commencent à se poser à ce moment.

- Je ne désire pas vous brusquer. Mais j'aimerais que nous parlions...D'Aizen.

Nulle haine n'avait transparu dans cette dernière évocation. Une hésitation légitime, quant à la façon d'amener le dialogue, avait ralenti le rythme des propos du Capitaine. Mais sur la fin, alors que son regard bleu ciel se posait sur sa Vice-Capitaine, Takeshi était resté neutre. Bien sûr, Aizen était un criminel pour la Soul Society. Mais Takeshi voyait surtout en lui un être qui avait totalement désorienté Hinamori. Et s'il fallait passer par un paradigme faux pour réussir à établir un contact concret, il y était prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]   Mer 11 Fév - 22:47

    Certes, cela n’avait pas été un ordre, mais, la demoiselle l’avait considéré ainsi. Pas de la part de son nouveau capitaine, non, de la part du shinigami qui lui avait dit qu’il avait besoin d’elle. Et puis, elle s’en voulait quand même de ne pas avoir été présente dès le début au coté de son capitaine. Après tout, elle était là pour l’aider dans ces tâches administratives, elle n’était pas là pour regarder le ciel et réfléchir à la trahison des deux capitaines. Depuis l’évènement, elle avait faillis à sa tâche, et cela la mettait vraiment mal à l’aise par rapport à Takeshi-San. Certes, d’après les traits de son visage, le sourire qu’il lui confiait, il n’était en aucun cas en colère. Au contraire, il était même ravis qu’elle soit arrivée si vite. De plus, il venait de lui dire cela avec des mots doux et amicaux. Takeshi était vraiment quelqu’un de très gentil, et d’attentionné. On voyait très bien qu’il ne voulait en aucun cas la brusquer. La preuve : il ne lui hurlait pas dessus à cause de cette longue absence. Et, elle le remerciait du fond du coeur. Aussi, Hinamori-Chan sourit à sa plaisanterie. Oui, il était certain qu’il n’avait pas demandé à ce qu’on l’amène tel une prisonnière.

    « Je m’en doutais Raijuu-San, et c’est gentil de votre part de ne pas avoir donner cette ordre ! » Elle avait dit ces propos sous le ton de la plaisanterie.

    Hinamori était ravis qu’il soit aussi gentil avec elle, et elle ne put que le prouver par un grand sourire. Même si ce dernier était teinté de tristesse, il était sincère. Elle n’était toujours pas rétablis de cette trahison à laquelle elle ne voulait point croire. La jolie shinigami s’installa au coté de son nouveau capitaine, prenant le thé avec lui. Elle crut que des heures s’étaient écoulés alors que seulement quelques minutes venaient de défilés. Puis, la voix de son interlocuteur la sortit de sa rêverie. Elle leva ses yeux caramels vers lui, et posa lentement la tasse devant elle, sur le bureau de son capitaine. Le fixant avec intérêt. Il avait déjà fait une grosse partie du travaille, et à nouveau une pointe d’agacement naquit dans le petit coeur fragile de la demoiselle. Hinamori hocha vivement la tête, et se hâta de lui répondre :

    « Oui mais, si j’avais été là un peu plus tôt, le travail serait sûrement terminé. Je suis normalement là pour vous aider dans cette tâche administrative. Et ainsi réduire la quantité de papier sur votre bureau ! »

    C’était son travail aussi. Lorsqu’on devenait vice-capitaine, plusieurs charges nous étaient donnés, dont celle-ci. Qui ne plaisait pas tellement. Et même si ce n’était pas qu’aux lieutenants de faire se travaille, ils étaient présents pour venir en aide à leur capitaine. Ainsi, elle se hâta de prendre un crayon pour commencer son travail, tout comme son capitaine. Hinamori commençait à lire attentivement chaque papiers avant de signer, si le travail n’était pas fait avec sérieux, ce n’était en aucun cas du travail.
    Puis, la voix de capitaine s’éleva à nouveau, la glaçant. Elle se figea. Parler ? Comment ça... parler ? De quoi ? De qui... ? Elle tremblait déjà de peur... jamais elle n’avait vraiment eu de discussion avec lui, mais pourquoi est-ce que cela la terrifier tellement ? Car, Takeshi était loin d’être le genre d’homme à vouloir la tuer sur place. Au contraire. Il faisait partis de ceux qui s’inquiéter pour elle.

    « Sans considérations de grades... ? » Répéta t-elle, comme un perroquet. Elle le regardait droit dans les yeux, se tripotant nerveusement les doigts. Que voulait-il lui dire ? À quel sujet ? Et pourquoi prenait-il un air aussi sérieux et grave ? Était-ce une information capital ?
    Elle fut très vite fixée.
    Aizen...

    Les prunelles caramels de l’adolescente se plongèrent soudain dans la tasse de thé qui ne contenait qu’un fond. Elle lui porta un très grand intérêt tout à coup. Aizen. Pourquoi était-il partis ? Pourquoi l’avait-il abandonné... ? Pourquoi l’avait-il laissé dans la plus grande confusion... ? Et... Pourquoi avait-elle aucunes réponses à toutes ces interrogations... ? À nouveau, elle sentit des larmes lui monter aux yeux, mais elle tenta de les refouler du mieux qu’elle put.
    Il fallait qu’elle en discute avec son nouveau capitaine... ? Mais, que pouvait-elle bien lui dire... Puis, alors qu’elle tournait lentement la tête sur le coté, elle murmura :

    « Je... Parler d’Aizen-San... ? Que voulez-vous que je vous dise ? »

    Cette question aurait pu être mal interpréter, mais elle n’était en aucun cas brutale dans son ton. Elle était juste désemparer par la question. Pourquoi se sentait-elle si faible, si démunie... ? Elle inspira profondément, et murmura :

    « Je... Je suis désolée... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]   Jeu 12 Fév - 21:35

Récupérer d'une blessure est un processus très long. Takeshi ne le savait que trop bien, pour avoir été blessé un certain nombre de fois dans ses missions. Et s'il ne se plaignait jamais, il n'était pas plus endurant à la douleur qu'un autre. Ici, on parlait d'une blessure morale, mais c'était un problème identique, voire plus grave encore qu'une blessure physique. Le Capitaine observa sa Vice-Capitaine en silence, alors qu'elle semblait de plus en plus gênée.

Puis il soupira, sans rien ajouter sur le moment. Ce soupir semblait empli d'une intensité toute particulière. Il ne pouvait se le permettre que parce qu'il était en la seule compagnie de sa Vice-Capitaine, et que personne n'irait le lui reprocher. C'était fatiguant, parfois, d'être Capitaine. Surtout quand les évènements les plus récents n'étaient pas du genre très amusants. Le regard de Takeshi se fit plus vague, moins inquisiteur que ce qu'il pouvait être en d'autres temps. Et sa voix douce, empreinte d'une certaine tristesse.

- Excusez-moi, Momo-san. C'est moi qui n'ai pas le tact nécessaire.

Le Capitaine de la Cinquième traça une réponse furieuse à une question idiote, et repoussa la feuille qui se trouvait devant lui. Puis il secoua la tête, et repoussa toute la paperasse, visiblement mécontent de ce qu'il venait d'accomplir.

- On va faire comme si je n'étais pas si impoli, Momo-san.

Prenant une longue inspiration, Takeshi resservit deux tasses de thé, et en tendit une à Hinamori.

- Maintenant, je vous prie de m'excuser pour avoir été le pire des goujats.

Un moment, le Capitaine ne bougea pas, puis il releva son regard bleu ciel. Un autre moment, il sembla sur le point de tendre un bras pour serrer les épaules de la jeune femme. Mais une certaine pudeur, et la volonté de ne pas aller trop vite. Tout cela était embarrassant, car on avait nommé Takeshi de manière soudaine, et il n'avait jamais pris le temps de se poser, préférant répondre aux appels urgents. Bien sûr, l'urgence était...Urgente. Mais la vie de sa Division ne valait-elle pas autant ? Il avait remis de la discipline, mais restait-il une âme ?

La voix de Takeshi trahit ses hésitations. En effet, c'est sur un ton fluctuant qu'il reprit.

- Je...Je voulais parler de tous ces problèmes que nous avons rencontrés. J'ai été absent, trop souvent. J'ai signifié au Capitaine Genryuusai que je désirais rester au Seireitei un moment, parce que je dois m'intéresser à ma Division, même si la situation est dangereuse à Karakura. Et pour commencer cela, je veux que vous et moi puissions parler sans retenue, Momo-san.

Un autre temps passa, durant lequel le Capitaine sembla réfléchir à diverses choses, puis tout écarter pour revenir à ce qui se passait dans l'instant présent.

- Pour commencer, pouvons-nous nous tutoyer ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]   Jeu 19 Fév - 12:43

    Voilà maintenant que son capitaine s’en voulait. Hinamori s’en voulut à nouveau de prendre un air si gêné après ce qu’il venait de lui demander. Certes, cela ne pouvait que la troubler, néanmoins, elle devait un minimum rester neutre. Pour son capitaine qui faisait vraiment tout pour qu’elle soit à l’aise. Ce n’était pas lui le fautif dans l’histoire, et elle le savait bien. Toutefois, la jolie brune ne parvenait pas à trouver qui l’était. Car, comme il me semble vous l’avoir déjà fait comprendre, pour elle, Aizen-Sama est toujours une pauvre victime. Tout ce qu’il a fait, il la fait sous la contrainte, comme si une lame invisible s’était glissée sur sa gorge. Elle en était persuadée, elle voulait s’en persuader. Et, la demoiselle ne parvenait pas à croire le contraire.

    Hinamori secoua nerveusement la tête, il fallait tout de suite qu’elle fasse comprendre à son très cher capitaine que dans l’histoire, il n’avait rien à se reprocher. Il ne manquait pas de tact, non pas du tout !
    Il avait même été très gentil et très doux, il ne devait en aucun cas dénigrer sa manière de faire. Car, il avait amené le sujet comme on sert des confiseries à une enfant. Il n’y avait pas été de manière brusque, oh que non, damnation, il ne devait pas penser cela !

    À nouveau, la jeune fille voulut ouvrir la bouche, mais encore une fois, rien n’en sortit. Elle remercia son capitaine de lui proposer un autre thé. Elle posa donc son crayon sur le coté de papier, un sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’elle s’emparait du thé. En signe de remerciement, la jeune Momo hocha énergiquement la tête.

      « Arigatô... »


    Puis, elle le posa sur la table. Elle n’avait pas envi de commencer son thé temps que Takeshi n’avait pas porté sa propre tasse à ses lèvres. Cette fois, la demoiselle n’avait pas quitter une seule seconde son interlocuteur du regard.


      « Rassurez-vous capitaine, vous n’êtes pas ce que vous dites. C’est moi qui ait du mal à me sentir à l’aise, et vous qui faites tout pour que je me sente mieux en votre présence. Je vous en remercie sincèrement. Alors, s’il vous plaît ne souligner pas quelque chose que vous n’avez pas fait. »


    C’était déjà un grand pas, car, désormais, elle se sentait un peu plus à l’aise. Même si le visage d’Aizen lui venait toujours à l’esprit. Elle devait voir Takeshi-Sama comme un capitaine, un homme fort, qu’elle devait écouté, qu’elle devait admirer. Pourtant, c’était toujours ce personnage là qui la mettait dans le doute. Si Takeshi avait été capitaine d’une autre division, sans nul doute qu’elle l’aurait admirer. Mais là, la situation était en tout point différent. Et elle se détestait de penser de tels horreurs de son camarade d’arme. Malgré les sourires de la demoiselle, on sentait toujours sa gêne qu’elle voulait caché.

    Ce qu’elle ne dirait pas, c’était qu’elle l’appréciait beaucoup pour ce qu’il était. Mais toujours, ce titre de capitaine revenait à Aizen-Sama. Rien qu’à lui...
    Alors pourquoi... Pourquoi cette traîtrise ?
    Le regard de la petite se baladait dans les yeux de son capitaine, mais, elle était ailleurs. Son esprit était encore partis, alors que son corps était bel et bien ici. Elle connaissait la situation à Karakura, et elle se prenait souvent à s’inquiéter pour le capitaine Hitsugaya, et avant tout... Son ami. Elle voulait aller le rejoindre avec son nouveau capitaine, pour les aider dans cette bataille. Hors, ce n’était pas ce qu’avait décidé Genryuusai... Il la savait instable. Et préférait qu’elle reste ici pour le moment.

    Hinamori hocha la tête, et dit alors :


      « On m’a toujours appris à parler de mes aînés et de mes supérieurs à la deuxième personne du pluriel... Je... Cela peut être pris comme une marque d’irrespect. Pourtant, je vous respecte. Vraiment, sincèrement. Vous êtes quelqu’un de vraiment bon et gentil. Et, moi je ne vois aucune froideur dans votre regard. »


    Elle parlerait sans retenue, oui, elle était décidée à écouter les paroles de son capitaine.
    Il avait l’air décidé de l’aider.
    Malgré que la demoiselle ne voyait toujours pas où elle devait s’améliorer, sur son mental en tout cas... Elle trouvait qu’elle allait bien. Elle trouvait qu’elle se sentait mieux, et qu’elle était prête à aller sur le terrain. Himamori baissa la tête, un petit sourire aux lèvres, puis elle leva de nouveau ses yeux caramels vers son beau capitaine, en lui disant d’une voix toujours teintée d’un peu de tristesse :


      « Je veux bien parler avec toi, sans retenu. Mon capitaine. »


    Était-elle soignée ?


    HJ - Je m'excuse pour le retard. >__<
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]   Ven 20 Fév - 20:56

Le Capitaine s'était légèrement tendu au fil de son attente, et hésita un moment après les dernières paroles d'Hinamori. Puis il laissa un petit soupir de soulagement lui échapper, et se détendit lentement. Takeshi eut un petit sourire simple qui resta accroché à son visage, et son attitude devint nettement plus calme et posée, comme il avait l'habitude de l'être. Ce n'était qu'une image, mais une image importante pour lui. Chassez le naturel, il revient au galop. Mais dans la voix du Capitaine, une partie de lui-même cherchait à exprimer toute l'affection qu'il avait pour ses frères shinigamis en général, et Hinamori en particulier.

- Merci, Hinamori-san. Alors appelle-moi Takeshi, si cela ne te dérange pas. Quand nous sommes en privé, nous pouvons nous dispenser des problèmes de forme. C'est ma conception des choses.

Cela pouvait sembler paradoxal, car Takeshi exigeait souvent des shinigamis de la Cinquième qu'ils le saluent dans les règles. Mais il y avait deux différences de taille : d'abord, Hinamori était la Vice-Capitaine, donc loin d'être n'importe qui, et ensuite, ils se trouvaient seuls dans la pièce. Takeshi goûta un peu du silence qui s'établissait si vite lorsque l'on n'était que deux dans une pièce. Il eut une pensée pour tous ceux qui ne supportaient pas l'absence de bruit, qui se sentaient obligés de remplir le vide par quelque chose à tout instant. Ils manquaient quelque chose. Hinamori avait-elle ce même goût ? Les yeux du Capitaine détaillèrent rapidement sa subordonnée. Là encore, il ressentit de la gêne, de par tout ce qu'il avait pu se passer dans les derniers temps. Puis il secoua la tête, chassant l'indécision.

- Je voudrais commencer la discussion. Ces derniers temps, je me demande si la direction que j'ai choisie est la bonne. J'ai besoin que quelqu'un d'autre me donne son avis, et je ne peux faire confiance qu'à toi pour cela, Hinamori-san. Tu peux tout me dire, le positif mais surtout le négatif.

Le Capitaine semblait réellement disposé à entendre la critique - alors qu'à la Soul Society, plus on montait en grade, plus on avait tendance à se croire invulnérable et infaillible. Mais Takeshi, dans sa quête de justice, n'avait que faire de son image. Ce qui comptait, c'était qu'au fond de lui, il aie la certitude d'agir au mieux, et d'aller dans le sens qu'il voulait, sans que personne n'influence sa trajectoire. À cette pensée, le Capitaine de la Cinquième Division laissa ses yeux se perdre dans le vague, alors qu'il montait une tasse de thé à ses lèvres, appréciant une autre gorgée de ce réconfortant si efficace.

- Après cela, je veux que nous parlions de nos buts, ensemble. Là encore, je vais ouvrir la danse.

Les lèvres de Takeshi s'étrécirent, au fur et à mesure que son sourire s'élargissait. Penser à ses objectifs avait toujours tendance à le réconforter, autant que le thé.

- Je veux que l'ordre de la Soul Society reste intact. C'est l'ordre des choses pour ce monde, c'est ce qui maintient l'équilibre. Vois-tu, Hinamori-san, ce que je veux, c'est l'harmonie. C'est pourquoi j'impose la discipline dans la Division. Pour atteindre l'harmonie, le monde a besoin que la Soul Society régule les pulsions de chacun. Et comment pourrions-nous contrer les pulsions des Hollows si nous ne savons même pas contrôler les nôtres ? C'est le problème qui se pose ici. Nous avançons tous sur la voie que nous nous choisissons, mais sous la houlette de Genryuusai-sama, nous pouvons agir ensemble. C'est notre ordre qui maintient les choses en place.

Takeshi soupira légèrement, comme amusé de ses propres propos.

- J'ai tendance à trop parler. Que penses-tu de tout cela, Hinamori-san ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des papiers, des papiers, et encore des papiers... [PV Hinamori]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tension au séchage de papiers de restauration . (allongement, Bulle, Bolloré, Kraft)
» A vos papiers et documents..._6° BCA_
» Avis de marché - Conseil Général des Pyrénées Atalantiques (64) - Restauration de documents d'archives, papiers, parchemins et plans (3 lots)
» Les sans-papiers
» Vendue Rolex Submariner 1680 avec ses papiers d'origine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: ARCHIVE RPG AVANT SAISON 1-
Sauter vers: