Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 rencontre dans la grisaille [Hiraku Hime]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: rencontre dans la grisaille [Hiraku Hime]   Jeu 19 Fév - 20:19

Après le soleil de Las Noches et la sécheresse, le ciel morne et le vent de Karakura, balayant les feuilles des arbres du parc de la ville qui parvenaient, après avoir parcouru un bout de chemin, à un quartier du centre-ville au milieu duquel se trouvait le plus grand bâtiment. Grande bâtisse de couleur blanche sur le toit duquel venait souvent le privaron 101, ancien espada déchu. Celui-ci était assis au coin du bâtiment qui offrait une splendide vue du parc, si le temps s’y prêtait. Il le regardait d’un air absent et ne semblait pas être dérangé par le vent qui soufflait assez violemment. Il se leva de l’endroit où il était assis. Il n’avait pas décidé de s’éterniser, comme il le faisait souvent lors de ses escapades. Non, aujourd’hui il avait décidé d’aller se dérouiller un peu en faisant la chasse aux hollows et bien entendu aux shinigamis qui patrouillaient, dont le but premier était d’annihiler ces premiers. D’ailleurs, il constatait que le nombre de hollows grimpaient dangereusement et celui des shinigamis proportionnellement.
Il parcourait ainsi la ville, à la quête de cibles de choix, après avoir quitté le bâtiment blanc. Cependant, il ne s’en prenait que très rarement aux humains sauf peut-être à ceux qui avaient une énergie spirituelle supérieure aux autres. Mais ça ne courrait pas les rues ! Malheureusement pour lui, il trouva pas grand-monde, voire quasiment personne, que se soit hollows, shinigamis ou humains. Déçu, il haussa les épaules. Ce serait pour une prochaine fois. Avec une mine encore plus déçue du fait de son regard mélancolique qu’il ne quittait jamais, il décida de retourner à l’endroit où il avait pris l’habitude de se percher et, arrivé brusquement sur le toit qui semblait ne pas avoir accepté son poids par le craquement sourd qu’on avait pu entendre, il remarqua une silhouette. Son air passa de la déception à celui de l’étonnement mélangé à celui de la méfiance. A combien de mètres pouvait-elle se trouver ? Deux-trois mètres, tout au plus ? Il savait parfaitement bien que ce n’était pas un quelconque ennemi, vu que le reiatsu de l’inconnu était semblable au sien mais sans doute moins fort. Quoiqu’il arrivait, il ne baissait jamais sa garde, ou presque jamais dirons-nous.

- Tu pourrais me dire ce que tu fais ici ?

Une question posée avec tout le tact qu’il était possible. Il considérait la bâtisse comme son lieu de fréquentation depuis déjà dix ans, il avait donc pris l’habitude de le considérer comme sienne.
Il s’avança et constata avec plus d’attention qu’il s’agissait en fait non pas d’un arrankar, mais bien d’une arrankar ! Il rajusta ses paroles :

- Désolé pour cette entrée, je n’ai pas l’habitude de voir des gens ici. Je me nomme Reiko et toi ?

Il était cependant resté distant de la jeune arrankar. Il attendait tout simplement une réaction de son interlocuteur, tout en la fixant de son regard mélancolique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rencontre dans la grisaille [Hiraku Hime]   Mer 4 Mar - 14:01

Depuis quelques temps Hime obtenait ses permissions avec beaucoup de facilités, sans doute que le nombre croissant d'Hollow cacherait sa présence, en fait peu lui importait la raison seul le résutat comptait : elle pouvait s'échapper pour quelques heures de Las Noches. Les grands murs blancs du palais commençaient sérieusement à l'étouffer et elle se mettait à rêver de liberté, notion complétement absurde pour le petit chien obéissant qu'elle était mais cette chose si incompréhensible avait fini par creuser son nid dans la tête de l'Arrancar. En arrivant dans le monde humain elle avait constaté avec une certaine déception que le temps était gris, sale et triste. Elle marcha penant une heure ou deux dans les rues de Karakura avant de se décider à trouver une endroit lui permettant de se reposer. Après seulement une dizaine de minutes de recherche elle trouva un grand bâtiment, il était parfait de là haut elle aurait une vue imprenable et moins de chance qu'un opportun ne vienne la déranger. En haut elle s'assit sur le bord du toit, posa son Zanpakuto à côté d'elle et ferma les yeux, elle inspirait de grandes goulées d'air, mais dans ces grandes inspirations lui venait un Reiatsu étrange, ce lieu contenait d'infime trace de Reiatsu, comme si quelqu'un venait ici régulièrement depuis pas mal de temps. Elle prit son Zanpakuto et sortit un bout de la lame de son fourreau, elle se contemplait, puis elle remarqua une silhouette dans son dos, assez grande mais la mine beaucoup trop sombre pour paraitre amical, l'inconnu fit un pas et on entendit un craquement sonore, Hime rengaina dans un petit claquement.

- Tu pourrais me dire ce que tu fais ici ?

Etonnée par le ton employé Hime se retourna, le visage mimant une moue interrogatrice et perplexe. L'inconn reformula sa question plus poliment et Hime sourit. Elle ne connaissait cet home ni d'Adam, ni d'Eve et pourtant elle voulait lui parler, elle voulait partager un peu de ses émotions avec lui.

-Mon nom ? Cela n'as pas vraiment d'importance pour quelqu'un comme vous...quand à la raison de ma présence en ce lieu...je profite simplement de la vue et de l'air frais, je ne pensais vraiment pas déranger...mais je peux m'en aller si vous le désirez.

Hime se remit dans sa position initiale, face au parc, le vent faisait voler ses cheveux roses et les petites banderoles noires sur son Zanpakuto. Sa journée de repos et de détente se finirait peut être un peu plus tôt que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rencontre dans la grisaille [Hiraku Hime]   Sam 7 Mar - 21:53

    - Mon nom ? Cela n'as pas vraiment d'importance pour quelqu'un comme vous...quand à la raison de ma présence en ce lieu...je profite simplement de la vue et de l'air frais, je ne pensais vraiment pas déranger...mais je peux m'en aller si vous le désirez.

    Le privaron ne dit rien quand son interlocutrice s'exprima. Etait-ce à cause du fait qu'elle refuse de se présenter ? Ou alors son explication quant au fait qu'elle soit là ? Non rien de tout cela c'était juste le sourire qu'elle avait eu en le voyant. Et que voulait-elle dire par "quelqu'un comme vous"? C'était lui aussi un arrankar non ? Il trouvait la réaction de l'arrankar injustifiée mais il ne voulait par contre pas qu'elle parte, c'était si rare de trouver quelqu'un de sa race dans le monde réel, ou plutôt dans un autre lieu que le désert et Las Noches. Tandis qu'il se tenait à quelques mètres de là ou l'inconnue se tenait, il s'approcha d'elle et se tint à côté d'elle.
    Il regardait quelques instants le parc tandis que le vent continuait de balayer les environs. Il lui parla sans tourner sa tête vers elle.

    - Désolé pour la réaction de tout à l'heure mais c'est rare de voir des arrankars ici, et surtout d'en voir qui viennent juste profiter de l'air du monde réel.

    En effet il était rare que les arrankars viennent de leur plein gré ici. Et sans avoir reçu de mission quelconque. Il tourna la tête et la dévisagea rapidement. Il fut assez surpris de la voir avec des cheveux qui li arrvaient jusqu'au mollet. Ce n'est pas courant me direz-vous. Mais elle était plus petite quelui là il n'y avait aucun doute. Elle n'avait pas non plus la tenue abituelle des arrancars. Lui à part l'haori en plus, il la portait comme tout le monde.

    - Vous ne voulez toujours pas me dire votre nom, chère inconnue ?

    Il la vouvoyait maintenant. Il avait décidé d'être plus poli avec elle et seulement avec elle. D'accord il n'avait pas de tact pour parler aux gens mais de là à ne pas vouloir donner son nom... Il aurait suffit de lui parler sur le même ton et c'était réglé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rencontre dans la grisaille [Hiraku Hime]   Jeu 12 Mar - 20:13

La réponse d'Hime semblait semblait rendre perplexe l'homme en blanc...
Hime se retourna lorsque ce dernier reprit la parole...

- Désolé pour la réaction de tout à l'heure mais c'est rare de voir des arrankars ici, et surtout d'en voir qui viennent juste profiter de l'air du monde réel.

Ainsi peu d'Arrancar venaient ici ? Etrange pourtant c'était un endroit tellement beau, l'air soufflait par rafales fraîches, l'air ne semblat pas alourdit par la poussière d'un désert, ici le soleil succèdait à la lune et le ciel y était bleu sans aucun artifice. C'était un véritabe paradis sur Terre (c'est le cas de le dire) pour notre demoiselle. Elle ferma les yeux et se replongea dans ses exercices de "zenitude" (^^) inspirant calmement et expirant avec tout autant de paix.
Elle sentit l'Arrancar, parce qu'il était un Arrancar, s'approcher...

- Vous ne voulez toujours pas me dire votre nom, chère inconnue ?

Hime rouvrit les yeux et dévisagea l'inconnu, à présent elle discernait les détails de son corps, il était grand, mince, son masque prenait la moitié de son visag. Le détail le plus surprenant était cette lueur triste dns les yeux...
La question de Reiko avait décontenancé la jeune Arrancar.

-Vous ne deviez pas me vouvoyer...C'est indigne de votre rang... Vous savez je connais bien la hiérarchie de Las Noches, même les déchûs...vous en faites partie, vous êtes Privaron Espada, le 101... Votre rang devrait vous interdire de me parler, je ne suis que la n°24, une faible sans importance...

Hime se tut, on entendait le vent mugir et s'engouffrer dans les ruelles de la ville.

-Vous savez c'est la première fois que je viens dans le monde réél, et je n'ai, pour l'instant, rien trouvé de plus beau... Je n'en ai vu qu'une partie mais il a plutôt l'air bon d'y vivre, loind de la guerre, tout du moins j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: rencontre dans la grisaille [Hiraku Hime]   Lun 16 Mar - 13:32

    -Vous ne deviez pas me vouvoyer...C'est indigne de votre rang... Vous savez je connais bien la hiérarchie de Las Noches, même les déchûs...vous en faites partie, vous êtes Privaron Espada, le 101... Votre rang devrait vous interdire de me parler, je ne suis que la n°24, une faible sans importance...

    Non, ce qu'il avait entendu était bien vrai, on ne l'avait pas oublié lui et son numéro qui fut un chiffre autrefois. L'ex-primera espada fit une moue désaprobatrice en éntendant ce qu'elle lui disait. Son rang ne voulait plus rien dire. Il était redevenu arrankar désormais, ayant perdu la courrone et étant viré du trône de l'espada. Il sentait comme qui dirait de la déception dans sa voix. Elle comme qui dirait se plaignait de son numéro. 24...Elle se trouvait aussi dans la partie des arrankars forts.
    Il n'eut pas le temps de rétrorquer à ce qu'elle a dit car et le vent lui soufflait aux oreilles, et son interlocutrice s'exprima de nouveau.

    -Vous savez c'est la première fois que je viens dans le monde réél, et je n'ai, pour l'instant, rien trouvé de plus beau... Je n'en ai vu qu'une partie mais il a plutôt l'air bon d'y vivre, loind de la guerre, tout du moins j'espère...

    Tiens, une dégoutée du désert de quartz. Cela eut le don de réduire son regard à une expression neutre. Loin de la guerre... Nous y serons bientôt car ce monde était sûrement considéré comme une zone-tampon, en proie aux assauts de son monde et défendue par son antithèse. Lui, était comme cette zone tampon, neutre.
    Il s'assit sur le rebord du toit. Il prit son souffle et lui dit.

    - Je ne suis plus un espada, je suis un arrankar désormais. Je me contre-fiche de mon rang vu que c'est un rang déchu comme tu le dis si bien. Tu peux me tutoyer, cela m'est égal. Cependant le fait que tu te considères comme faible me déçoit, la force ne sert qu'à garder son rang, pas d'en monter. Si tu joues tactique, tu peux aussi bien vaincre n'importe qui.

    Lui-même fut étonné de ce qu'il venait de dire. Lui qui n'est jamais habitué de parler de cette manière. Par contre concernant son point de vue sur le monde dans lequel il se trouvait actuellement, il ne dit rien. Il ne voulait pas lui retirer l'espoir d'avoir trouvé un lieu de paix. Enfin du moins pour l'instant.

    - Que détestes-tu, notre monde où ceux qui sont au pouvoir ?

    Les deux étaient liés mais il voulait savoir le point de vue du numéro 24.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rencontre dans la grisaille [Hiraku Hime]   

Revenir en haut Aller en bas
 
rencontre dans la grisaille [Hiraku Hime]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un peu de lumière dans la grisaille
» Un peu de couleur dans cette grisaille !!!
» martin pecheur dans la grisaille...
» Une main dans sa culotte...
» Du vent dans mes mollets - Moussafir / Mam'zelle Roüge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: ARCHIVE RPG AVANT SAISON 1-
Sauter vers: