Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Ven 14 Aoû - 21:55

Il se surprenait par une telle décision et fut pris d'une hésitation lorsque la jeune fille lui répondit positivement. C'était trop tard pour se désengager, et cela serait déshonorant de ne pas respecter une promesse faite dans un moment aussi solennel. Cependant, la suite des opérations ne serait pas des plus simples. Il y avait quelque chose à prendre en compte concernant Katara, et Byakuya allait lui expliquer.
- Comme tu le sais, je suis un shinigami. Les shinigamis sont des âmes, d'où le nom de la Soul Society. Toi, tu es une humaine. Tu ne peux pas entrer à la Soul Society en tant que tel. Il va te falloir utiliser un autre système.
Il n'avait aucune idée de la façon dont les humains qui avaient réussi à venir à la Soul Society pour sauver Rukia, mais ce qu'il savait, c'était qui était à l'origine de ce phénomène. Cela horripilait Byakuya de devoir faire appel à LUI. Celui qui était responsable de tout ce qu'il se passait et qui secouait le monde des morts comme celui des vivants. Celui qui avait condamné Rukia en pensant faire disparaitre un de ses crimes en lui confiant un Gigai piégé. Urahara Kisuke. D'autant plus que cet homme allait bien sûr se gausser de la situation en piquant le Capitaine de la Sixième Division. Ce qui était encore plus inadmissible pour Byakuya était surtout le fait qu'Urahara connaitrait un des ses secrets, un vrai crime d'ailleurs : faire entrer une humaine et la faire passer pour une âme. Pourquoi prenait-il autant de risque ? Ce n'était pas entièrement pour aider une inconnue. Ce qui avait motivé sa décision, c'était son lien avec Hisana. Et pour Hisana, Byakuya était prêt à tout.
Il y avait peut-être une seconde solution. Mais celle-là n'était pas non plus enviable et tout aussi illégale. Même si ce délit ne méritait pas la peine de mort (C'était Aizen qui, en utilisant le Conseil des 46, avait imposé cette punition), et que Rukia n'aurait jamais du endurer ça pour avoir fait ce geste.
Cette seconde solution....
- Pour aller dans le monde des Shinigamis, tu dois te transformer en âme. La première possibilité serait de passer par un portail spécial mis en place à un shinigami habitant sur terre. Urahara Kisuke. Une fois passé le portail, je t'attendrais de l'autre côté car le chemin qui relie ce portail à la Soul Society est semé d'embuche et tu ne pourrais survivre à cela. Une fois là-bas, il faudra de faire passer pour une shinigami. Ta connaissance de la Soul Society sera primordiale pour faire illusion. C'est très important.
Il accentua énormément sur le "c'est très important", comme si c'était vital. Ce qui n'était pas si loin de la vérité.
- La seconde option serait que tu deviennes Shinigami. Pour cela, tu dois utiliser un Zanpakuto, un trancheur d'âme, et faire un Seppuku.
C'était une manière crue (et cruelle) de présenter la chose. Le Seppuku était une tradition ancienne du Japon, qui voulait que pour retrouver son honneur et se laver de ses pêchés, le fautif devait se suicider en inserant un katana au travers de son corps.
- Tu recevras alors une petite partie du pouvoir des shinigamis et donc te mouvoir sans aucune difficulté parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katara Sakurai-Kuchiki
Lieutenant de la Sixième Division
Lieutenant de la Sixième Division
avatar

Féminin
Nombre de messages : 173
Age : 88
Localisation : dans l'ombre de Byakuya
Date d'inscription : 06/05/2009

Connaissances
Race: shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Dim 30 Aoû - 16:00

Les choses étaient dites. Les grandes décisions étaient prises en ce moment-même dans le dos de la Soul Society. Personne ne saurait jamais rien. Ce qu'ils s'apprêtaient tous deux à faire serait leur secret, il s'agirait d'un nouveau lien qui les unirait. Vivre à ses côtés, retrouver sa douceur à son égard, retrouver ses petits moments qui avaient fait que la jeune fille s'était attachée à lui était tout ce qui comptait pour elle. Après tout, y avait-il quelque chose qui la retenait ici ? Non. Du moins, pas encore. Cependant, il fallait pourtant admettre que les solutions que proposait Byakuya méritaient réflexion. Ni l'une ni l'autre ne semblaient simples. La première consisterait donc à se faire passer pour une shinigami. Elle pensait en être capable. Après tout, elle avait passé tellement de temps entre les murs du Seireitei qu'elle s'y repérait sans aucun problème. Elle savait se rendre dans les quartiers de la Sixième division, rejoindre le domaine des Kuchiki, éviter soigneusement les quartiers de la Onzième bien qu'elle était toujours très intriguée par Kenpachi, savait où trouver Matsumoto quand le capitaine Hitsugaya râlait encore après sa disparition subite et savait également où trouver Hanatarou quand elle cherchait du calme et la douceur du garçon.

Oui, elle connaissait très bien tout ça. C'était tellement réel. Ca ne pouvait que l'être. C'était elle. Parce qu'ils prononçaient tous son prénom. Ils l'appelaient tous 'Katara' et non pas 'Hisana'. Alors c'était à elle que tous s'adressaient. C'était à elle qu'ils destinaient leurs sourires et leur gentillesse. Rien qu'à elle, n'est-ce pas ?

La seconde solution quand à elle semblait un peu plus extrême. Se suicider, elle l'avait tant voulu de nombreuses fois mais à présent qu'elle était mise devant la possibilité de le faire, c'était tout autre chose. Malgré cela, passer par ce Urahara semblait compliqué et désagréable pour Byakuya et cette histoire de tunnel ne la rassurait pas plus que cela.

Mais dans ces cas-là, elle se tuerait avec le zanpakûto de Byakuya ? Et ce serait de lui dont elle hériterait quelques pouvoirs shinigami ? En devenant ainsi, aurait-elle la possibilité de revenir parmi les humains ? C'était idiot comme question mais elle avait besoin d'avoir des réponses à toutes ces interrogations.

Pourtant, quand elle leva la tête pour croiser le regard gris de Byakuya Kuchiki, le doute sembla s'envoler. Oui, elle voulait rester auprès de lui. Bien qu'il était froid et détaché, elle souhait rester à ses côtés
.

" Permettez-moi de réfléchir quelques jours. Je dois prendre la bonne décision, n'est-ce pas ? Pour qu'il n'y ait jamais aucun regret. Ni de ma part, ni de la vôtre, Byakuya. "

Sa main attrapa la main du shinigami et ses yeux se posèrent sur le gigai toujours inconscient à ses côtés. Elle en approcha sa main libre et glissa ses doigts dans les longs cheveux noirs de la forme inanimée.

" Peut-être devriez-vous réintégrer ce corps. Si quelqu'un venait à entrer .... "

Elle ne continua pas sa phrase, les yeux rivés sur le corps inerte qui avait les traits de cet homme qu'elle chérissait tant. C'était un peu douloureux de le voir ainsi. Il semblait ... mort ...

" Allez-vous demeurer à Karakura encore longtemps ? Quand puis-je vous donner ma réponse ? Car ne doutez pas un instant de mon désir de vous suivre là-bas. Je viendrais. Je vais vous suivre à la Soul Society. Je dois faire le point sur la meilleure façon pour nous de me faire entrer là-bas. Celle qui vous mettrait le moins en danger. Je suis parfaitement consciente de l'importance du nom Kuchiki et je ne veux en aucun cas lui faire déshonneur. Je ..."

Elle hésita un instant, baissant les yeux.

" Je ne veux pas que vous regrettiez .... "

_________________




Katara's Theme

Pourrais-je un jour vous appeler 'mes amis' ?
Merci à Inoue Orihime pour le kit ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Lun 31 Aoû - 20:17

Katara réfléchissait profondément. Et c'était tout à fait compréhensible. CE n'était pas comme si Byakuya lui avait proposé de boire une tasse de thé. Pour tous les deux, cette décision était des plus complexes, car ils allaient être liés de façon beaucoup plus proche : par la confidence.
L'effort qu'allait devoir faire Katara à la Soul Society pour que leur stratégème ne se dévoile pas devrait être intense. Certes, elle connaissait bien la Soul Society par ses rêves, mais elle ne devrait pas faire comme si elle connaissait tout le monde, comme quand elle avait découvert Byakuya. Car eux ne la connaissaient pas. Et certains risquaient de s'interroger. Le Capitaine serait très égoiste sur ce coup par rapport à la Soul Society : si on découvrait cette situation, il ferait perdre au Gotei 13 un capitaine de plus. Bah....il verrait bien. De toute façon, pour le moment, Katara n'était pas décidée. Elle aussi devait bien réfléchir entre le pour et le contre.
Byakuya se préparait à ce qu'elle accepte la première solution, somme toute beaucoup plus simple et moins effrayante. Et la moins coupable des deux aussi. Il se préparait donc psychologiquement à rendre visite à Urahara Kisuke. Il ne pouvait envoyer quiconque d'autre à sa place. Moins il y aurait de personnes dans le secret, mieux il serait conservé.

Si elle choisissait la seconde solution, ce qui signifiait que Katara devrait le faire avec Senbonzakura. Et dans ce cas, l'impact devrait être court : si elle récupérait trop de puissance du Capitaine, elle risquait de ne pas pouvoir survivre à la pression spirituelle qu'elle allait recevoir. Ce n'était pas le cas d'Ichigo quand Rukia avait fait le transfert, puisqu'Ichigo avait une force exceptionnelle en lui. Mais tout le monde n'était pas Kurosaki, il ne voulait pas prendre de risque.
Il voyait dans les yeux de la jeune fille que le trouble la saisissait tout entière. Cette enfant était désespérée, elle avait eu une existence peu enviable, et pourtant elle hésitait. C'était preuve d'une grande sagesse. Ce n'est pas parce qu'on a tout perdu (ou qu'on le pense) qu'il faut réagir sans la moindre réflexion, sans être en accord avec soi-même.
- Tu n'as pas réagi instinctivement.
De cette manière, il lui fit comprendre qu'il aurait été déçu du contraire. Et que, du coup, elle s'en sortait en tout bien, tout honneur.
- Donne-toi le temps de penser et de peser le pour et le contre.
Avant qu'il ne puisse dire quoique ce soit, Katara s'empara encore une fois de sa main. Byakuya regarda leurs deux mains sans broncher. Elle avait besoin de contact tactile, un peu comme les aveugles. Non pas parce qu'elle était aveugle des yeux, mais plutôt aveugle du coeur, à force de perdre ses repères. Si jeune et déjà tellement de vide autour d'elle. C'est normal qu'elle s'accroche à l'espoir d'être quelqu'un pour une personne qui compte pour elle. Byakuya était-il sans coeur à ce point pour refuser cela ? Ce n'était pas mère Thereza, il l'avait prouvé avec Rukia, mais lui aussi avait connu le vide du coeur. Rukia lui en voudrait - il de mieux traiter une inconnue que sa propre soeur ? C'était probable. Mais Rukia était compréhensive, notamment si le sujet d'Hisana était évoqué, et même sans cela. Rukia n'était pas quelqu'un qui éprouvait de la jalousie, mais plutôt de la compassion.
Byakuya regarda son gigai qui trainait, comme si son occupant était évanoui. L'apparence de faiblesse qui s'affichait sur le visage de cette chose répugnait le Capitaine au plus haut point. Il n'aimait pas le gigai qu'on lui avait fait, avec cette apparence de jeune étudiant, qui attirait le regard des jeunes filles dans la rue. Il avait autre chose à faire de toute façon sous sa forme d'âme.
- La durée de mon séjour m'est inconnue.
Il fronça les sourcils légèrement.
- Ne réfléchis pas à la façon de prendre le moins de risque pour moi. Tout est déjà réfléchi. Il y a deux solutions. Choisis celle qui te convient le mieux.
Ainsi aussi, il marquait le fait qu'il n'avait pas besoin d'être protégé.
- Mais si tu acceptes de partir à la Soul Society, il te faudra opter un comportement en conséquence. Ce qui risque de beaucoup te couter. Seras-tu capable de te contrôler ?
Il s'interrompit pendant une seconde, avant d'ajouter :
- Quand tu te sentiras prête à partir, tu me le signaleras.
Il disparut pendant une minute, laissant Katara seule et revint aussi rapidement qu'il était parti. Il tendit sa main droite vers Katara et lui tendit une petite boite close, si on excepte quelques petites ouvertures. De petits mouvements faisaient vibrer la boite.
- C'est un papillon de l'Enfer. Je pense qu'il ne m'est nul besoin de t'expliquer de quoi il s'agit. Celui - ci est très rare. Il appartient à l'élevage particulier de la famille Kuchiki. Rien ne peut le distinguer des autres Papillons de l'enfer, à part qu'il ne révèle ses messages qu'aux chefs du clan. C'est un moyen de communication ancestral des Kuchikis lorsqu'ils doivent recevoir des messages personnels des hautes instances, ou encore de son domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katara Sakurai-Kuchiki
Lieutenant de la Sixième Division
Lieutenant de la Sixième Division
avatar

Féminin
Nombre de messages : 173
Age : 88
Localisation : dans l'ombre de Byakuya
Date d'inscription : 06/05/2009

Connaissances
Race: shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Jeu 3 Sep - 22:05

Bien-sûr que le trouble la saisissait toute entière ! Ce n'était pas bénin ce qui était en train de se passer dans cette chambre d'hôtel ! Sa vie allait radicalement changer. Elle avait besoin de poser le pour et le contre, de savoir ce qu'il en était exactement de ses sentiments. Byakuya reprit alors la parole et étrangement ses mots la saisirent. Elle se sentit rassurée et enfin à la hauteur de cet homme qu'elle chérissait tellement. Elle esquissa un sourire doux, et sembla soulagée. Il paraissait même moins froid. Beaucoup moins. N'était-ce pas rassurant ? N'était-il pas en train de s'habituer à elle ? A sa présence ? Peut-être s'attacherait-il à elle une fois qu'ils seraient à la Soul Society. Elle ne pourrait être elle-même qu'avec lui. Lui seul connaîtrait la vérité. Lui seul.

Et ce secret les relierait tous deux bien plus qu'aucune autre chose.

Elle avait alors saisi la main de son aîné et glissait sa main libre dans les cheveux du gigaï qui reposait à ses côtés. Etrange poupée vidée de toute vie et dont l'âme lui serrait également la main. La scène aurait pu paraître étrange, presque romantique. Presque. Car nulle trace de romantisme entre ces deux êtres. Etait-ce dommage ?

Peut-être ...

Nul savait ce que pouvait ressentir Katara au fond de son coeur; Même elle l'ignorait. Elle n'avait aucune notion de l'amour. Elle savait seulement qu'elle était attachée à lui et qu'il représentait tout ce dont elle avait toujours rêvé pour retrouver un équilibre presque normal. Mais pour le moment il était là, il lui avait proposé de venir avec lui et de vivre à ses côtés au Manoir Kuchiki. Il ne savait pas combien de temps il resterait alors elle était heureuse, tout simplement.

Elle aimerait pouvoir venir le voir un peu et profiter simplement de sa présence, pour qu'ils ré-apprennent à se connaître et retrouvent peut-être la tendresse qu'ils avaient là-bas ....


Cependant, pour le moment, elle tentait de trouver la meilleure solution pour ne pas porter préjudice au nom Kuchiki. Elle ne souhaitait pas que Byakuya se mette le Gotei à dos. Il en était hors de question. Mais pourtant lui ne semblait pas s'en soucier. Surprise, elle le regarda dans les yeux comme cherchant à le sonder. S'inquiètait-il pour elle ? Souhaitait-il réellement faire au mieux pour elle ? Elle était touchée. Sincèrement. Elle n'avait pas l'habitude qu'on prenne soin d'elle.

" Me contrôler ? " répéta-t-elle doucement. " Comme .... comme ignorer mon amie Rukia ou bien .... ignorer tout ce que j'ai partagé avec Renji ? Faire comme s'ils m'étaient inconnus ? " demanda-t-elle, sachant pourtant quelle serait la réponse. Un voile triste passa dans ses yeux. Rukia, Renji, elle les aimait tellement. Ce serait douloureux de devoir faire comme si elle ne connaissait rien d'eux. Et s'ils ne l'aimaient pas ? S'ils n'aimaient pas cette Katara qui serait face à eux ? " Oui je ... si c'est le prix à payer pour être à vos côtés alors ... alors oui ....Je saurais me contrôler. Je ferais de mon mieux pour que rien ne vous sois reproché me concernant. "

Et la jeune femme était sincère et drôlement déterminée. Pourtant, ses doigts se serrèrent sur ceux de Byakuya. Elle craignait vraiment que ces personnes qu'elle aimait tant et qu'elle crevait d'envie de retrouver ne l'appréçient et pire la rejettent. Elle en souffrirait. Et la perspective de partir là-bas lui paraissait bien moins douce. Mais elle le voulait. Elle gagnerait leur amour. Elle les connaissait. Elle savait ce qui leur plaisait. Alors elle toucherait de nouveau leur coeur, peu importe le temps que cela pourrait prendre.

Quand la main de Byakuya quitta la sienne, elle ressentit un frisson et le regarda s'éloigner avant de revenir vers elle rapidement, comme s'il craignait la laisser seule trop longtemps. Il lui tendit alors une petite boîte dans laquelle se trouvait un papillon de l'enfer. Elle sourit et prit la boîte avec grande délicatesse dans ses mains, la sentant frétiller. Mais ce qui la toucha fut qu'elle avait entre les mains un papillon bien particulier. Un papillon du clan Kuchiki réservé à leur unique usage personnel.

" Je vous contacterais par son biais alors. Bien que je sache où vous logez à présent. Peut-être pourrais-je venir vous rendre visite en attendant ? " demanda-t-elle en observant le papillon bouger dans sa boîte.

" Byakuya ... est-ce que ... Je ... Y a-t-il des violoncelles à la Soul Society ? "

Sa seule véritable passion dans ce monde était de jouer du violoncelle. C'était vital à sa santé mentale et si les choses allaient se compliquer comme elle le pensait là-bas, elle aurait bien besoin de la chaleur de son instrument à défaut de pouvoir recevoir celle de cet homme qui lui en avait pourtant déjà tant donné auparavant....

_________________




Katara's Theme

Pourrais-je un jour vous appeler 'mes amis' ?
Merci à Inoue Orihime pour le kit ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Mer 9 Sep - 17:21

Comment Katara pouvait-elle ne pas comprendre l'intérêt du contrôle de soi sur ce coup ? Byakuya dut lui expliquer d'une voix posée le pourquoi de cela, même si cela devait être difficile pour la jeune fille. Mais elle devait saisir que c'était essentiel pour que leur subterfuge fonctionne. A la moindre erreur de Katara, l'attitude des deux êtres allait paraître louche.
- As - tu vu ma réaction dans la rue lorsque tu m'as appelé ? Je ne te connaissais pas et tu t'approches en sachant tout de moi. Je me suis souvenu d'un de mes songes et de mes paroles, mais nous ne pouvons être sûrs que les autres personnes que tu connaisses aient les mêmes visions que moi. Si tu les connais, mais eux non, cela leur paraîtra bien étrange et ils risquent de devenir soupçonneux. Si tu ne penses pas être capable de ça, il est inutile d'aller à la Soul Society.
C'était une phrase particulièrement démoralisante, mais s'il ne se montrait pas suffisamment sévère et raisonnable, cette histoire risquait de tourner court et dramatiquement, qui plus est.
- Si tu viens avec moi à la Soul Society, tu devras passer pour un nouveau Shinigami. Une simple âme ne pourrait jamais m'accompagner dans le Sereitei ni dans mon domaine. Ca serait indescent. Un Shinigami apprend avant tout à avoir la Maîtrise de soi.
Il fit une pause un peu longue, assez volontaire, pour laisser à Katara le temps de la réflexion, afin que ses mots portent.
- CEpendant, si tu t'es déjà liée à eux dans tes rêves, ça sera possible à nouveau là bas.
Enfin une parole rassurante. Mais il ne disait pas cela pour la soulager. Enfin, pas vraiment. C'était tout simplement logique. Dans les descriptions que KAtara avait faites, Renji et Rukia étaient exactement comme ils étaient en réalité. Katara n'aurait qu'à reprendre tout à zero, voila tout.
La présence du papillon de l'enfer sembla la réconforter un peu. Cela devait être émotionnel pour cette enfant, alors que pour Byakuya, c'était avant tout une question de pratique. Les Papillons de l'enfer, hors ceux du clan, pouvaient se diriger vers des destinataires autres que la cible désignée. Ce n'était pas vraiment le cas de ceux des Kuchikis.

Katara devait sentir que la séparation était proche, car elle demanda à venir le voir dans cet hôtel où il résidait sur terre. Il ne sut quoi répondre pendant un instant, avant de dire d'un ton impérieux :
- J'ai beaucoup à travail à effectuer à Karakura.
Petite phrase lapidaire signifiant qu'il ne serait pas souvent présent dans l'hôtel. C'est vrai qu'il avait beaucoup à faire sur place, vu les évènements qui se suivaient et des batailles à venir. Katara devrait prendre en compte qu'il resterait souvent innaccessible, que ce soit sur terre ou à la Soul Society. Il était un shinigami, Capitaine de surcroit, donc un militaire ayant de grandes responsabilités. Il n'avait pas autant de temps libre que Renji ou les autres lieutenants fréquentant au grand désarroi du noble les débits de boisson.

C'est alors que KAtara poussa une question incongrue. Des violoncelles ? Byakuya parut surpris (ça se voyait à ses yeux) avant de réagir de façon assez douce.

- ...Nous devons avoir des instruments de musique classique.....Donc peut être des violoncelles...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katara Sakurai-Kuchiki
Lieutenant de la Sixième Division
Lieutenant de la Sixième Division
avatar

Féminin
Nombre de messages : 173
Age : 88
Localisation : dans l'ombre de Byakuya
Date d'inscription : 06/05/2009

Connaissances
Race: shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Mer 23 Sep - 0:57

Le discours de Byakuya n'était guère encourageant. Ces personnes qu'elle aimait tant, qu'elle chérissait tant, elle devrait faire comme si rien ne les liait. Elle devrait faire attention à chaque mot, à chaque geste, à chaque regard. Elle ne devrait pas laisser une quelconque parole montrer qu'elle les connaissait. Serait-elle capable d'y arriver alors qu'elle était parfois tellement imprévisible ? Oui. Elle le devait. Pour Byakuya. Parce que lui prenait des risques en la faisant entrer à la Soul Society. Et puis, si elle était auprès de lui, ça irait. Tant qu'il était là, tant que lui savait, tant qu'elle pouvait se rapprocher encore et encore de lui et retrouver cette relation qu'ils partageaient, alors ça irait. Elle serait forte. Elle ne montrerait rien face à eux et apprendraient à les redécouvrir.

Elle caressa du bout des doigts la boîte contenant le papillon de l'enfer et afficha un sourire amère. Oui. Peut-être que les choses redeviendraient comme avant. Peut être qu'elle s'entendrait de nouveau très bien avec Rukia. Peut-être partageraient-ils de nouveau avec Renji leurs délires qui exaspéraient tellement le capitaine de la sixième division. Peut-être .... Ou pas .... Et si ils la détestaient ? Et s'ils ne l'appréçiaient pas ? Elle avait eu tant de mal à en approcher certains ....

" Je serais forte. Tant que je suis auprès de vous, ça m'ira."

C'était après lui qu'elle courait depuis tant de temps. Lui était là et elle savait qu'il était loyal. Il ne l'abandonnerait pas maintenant qu'elle l'avait trouvé. Il ne la laisserait pas derrière lui. Et ça, ça lui suffisait. Elle lui demanda alors combien de temps il comptait rester sur place et si elle pouvait venir lui rendre visite à l'hôtel mais il répondit de façon évasive. Elle prit cela pour un non. Après tout, il était sûrement très occupé mais elle ne comptait pas le faire patienter des semaines et des semaines pour lui donner sa réponse. Elle avait juste besoin de prendre du recul et de boucler sa vie d'ici. Comme finir un chapitre pour en ouvrir un nouveau. Tout simplement.

Dire au revoir à son ancienne vie pour être capable d'en débuter une nouvelle.

Pourtant, elle avait besoin de savoir une dernière chose. Elle pouvait tout abandonner derrière elle mais certainement pas le fait de jouer du violoncelle. C'était trop important pour elle. Alors elle lui demanda. Ca paraissait sans doute incongru mais elle ne put retenir un sourire à sa réponse. Un sourire tendre et doux.

" Alors, ça me va. " dit-elle en se relevant doucement pour se mettre debout, tenant la boîte dans ses mains. " Je vais rentrer. Je repasserais chercher mes vêtements secs demain dans la journée. Laissez les à l'accueil, ainsi je ne viendrais pas vous importuner. " murmura-t-elle en le regardant. C'était difficile de se séparer de lui. Elle avait l'impression qu'il allait disparaitre. Elle s'approcha de la sortie mais se tourna vers lui, hésitante.

" Ne ... ne partez pas sans moi, Byakuya .... "

Parce qu'elle avait peur, au fond d'elle, qu'il ne l'abandonne. Elle ne le supporterait pas. Ce serait beaucoup trop dur. Et là; ce serait sans doute la fin pour elle.

_________________




Katara's Theme

Pourrais-je un jour vous appeler 'mes amis' ?
Merci à Inoue Orihime pour le kit ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Byakuya Kuchiki
Capitaine de la Sixième Division
Capitaine de la Sixième Division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 447
Date d'inscription : 10/12/2008

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Mer 30 Sep - 22:07

Byakuya ne parvenait pas toujours à comprendre l'attachement que Katara lui portait. La jeune fille s'accrochait à son rêve à la manière d'un noyé à une bouée, mais elle ne savait pas ce qui l'attendrait de l'autre côté de la Soul Society. Il s'était voulu rassurant, à la base, car il savait que la fille y tenait. En fait, c'est CE QUI LA TENAIT.

Mais déjà, elle avait dû se rendre compte que la réalité n'était pas la même que dans ses visions. Byakuya n'était pas un homme agréable et souriant ; il était froid et ne souriait jamais. L'existence n'était pas faite pour s'amuser. Il menait une vie austère. Comment pouvait-elle être tentée de vivre avec lui ? qu'est-ce qu'elle lui trouvait au final, mis à part des paroles qui lui auraient donné de l'espoir mais qu'il n'avait pas prononcé (du moins, il s'en souvenait vraiment peu). Enfin, si elle y tenait, elle verrait bien elle-même comment cela allait se passer à l'avenir. Malgré tout il n'avait pas l'intention de reculer, c'était à elle de décider de la manière dont elle allait partir pour la Soul Society.

Car elle allait sûrement venir, maintenant qu'il avait dit qu'il y aurait des violoncelles. Enfin...qu'il y aurait...rien n'était moins sûr, puisque les instruments de musique de la Soul Society étaient peut être des instruments de musique classique d'extrème orient, pas forcément de musique de chambre. Toutefois cela ne serait pas un problème ; on pourrait envoyer un shinigami en chercher un dans un magasin spécialisé. Byakuya était cultivé, mais, à vrai dire, il ne savait pas exactement ce qu'était un violoncelle. Curieux, il se disait que lorsque Katara sera partie de l'hôtel (comme elle allait le faire) pour rejoindre son quotidien bousculé par leur rencontre, il irait prendre des renseignements.

Il rejoignit son Gigai sans trop de difficulté, retrouvant son apparence qu'il détestait tant. Il aurait préféré rester sous la forme d'âme, mais utiliser un Gigai permettait d'observer mieux les évènements sur Karakura que sous la forme d'âme.
Spoiler:
 

Elle était à deux secondes du départ et pourtant quelque chose la retenait. Elle ne craignait qu'une seule chose : qu'il l'abandonne. Il avait pourtant donné sa parole, un papillon de l'enfer du Clan Kuchiki. que fallait-il faire de plus pour la rassurer ?
Byakuya la fixait de ses yeux gris tirant sur le bleu. Il se demandait ce qu'il pourrait bien faire.

- Je te raccompagne.

Il attendit qu'elle ouvre la porte pour qu'il sorte après elle. Le groom à l'accueil les regardait avec attention pour tenter de prévoir une demande mais Byakuya ne lui accorda pas un regard.

- Viens demain soir ici-même. A 20 heures.


Mais il n'ajouta rien de plus, ni dans la parole ni sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katara Sakurai-Kuchiki
Lieutenant de la Sixième Division
Lieutenant de la Sixième Division
avatar

Féminin
Nombre de messages : 173
Age : 88
Localisation : dans l'ombre de Byakuya
Date d'inscription : 06/05/2009

Connaissances
Race: shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Jeu 22 Oct - 21:43

Contre toute attente, au lieu de la laisser partir seule, Byakuya lui signifia qu'il la raccompagnait. Surprise, elle fut néanmoins touchée et heureuse de pouvoir prolonger ce moment quelques minutes encore. C'était sans doute un peu bête mais être auprès de lui, c'était tout ce qui lui suffisait. Et le sentir marcher à ses côtés alors qu'ils rejoignaient le hall de l'hôtel lui donnait une sensation étrange. Comme si cette scène était normale. Elle esquissa un sourire et resserra son gilet sur elle. Il pleuvait encore un peu. Elle allait se dépêcher de rentrer pour ne pas prendre froid.

S'arrêtant non loin de la porte de sortie, elle se tourna vers Byakuya et le regarda dans les yeux.

- Viens demain soir ici-même. A 20 heures

Elle opina du chef et resta un instant à le regarder avant de se décider à affronter l'extérieur.

" Alors à demain .... "

Elle se mordilla la lèvre inférieure et se retint à grand peine de se serrer contre lui. Mais elle se retint et quitta les lieux après un dernier regard. Demain, elle le reverrait alors elle n'avait pas à se faire de soucis.

_________________




Katara's Theme

Pourrais-je un jour vous appeler 'mes amis' ?
Merci à Inoue Orihime pour le kit ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Yokai

avatar

Féminin
Nombre de messages : 878
Age : 35
Date d'inscription : 10/01/2009

Connaissances
Race: Infernal
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Jeu 22 Oct - 23:13

hj :on ferme le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katara Sakurai-Kuchiki
Lieutenant de la Sixième Division
Lieutenant de la Sixième Division
avatar

Féminin
Nombre de messages : 173
Age : 88
Localisation : dans l'ombre de Byakuya
Date d'inscription : 06/05/2009

Connaissances
Race: shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Jeu 22 Oct - 23:37

HJ : oui, je pense que c'est bon pour celui-ci ♥️

On a plus qu'à attaquer le prochain avec la décision de Katara XD

_________________




Katara's Theme

Pourrais-je un jour vous appeler 'mes amis' ?
Merci à Inoue Orihime pour le kit ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Yokai

avatar

Féminin
Nombre de messages : 878
Age : 35
Date d'inscription : 10/01/2009

Connaissances
Race: Infernal
Connaissance:

MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   Lun 2 Nov - 17:21

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la réalité prend le dessus [PV Bya-Bya ♥]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tu sais que tu es un fan du Titanic quand...
» Quand Yvan Muller se prend pour Ken BlocK .
» L'ODYSSÉE D'UNE FEMME AMOUREUSE de Bernard Simonay
» Quand les voisins regardèrent au-dessus de la clôture, ils furent horrifiés… Alors ils commirent l’impensable.
» Quand on prend parce que l'autre a mal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: PREMIERE SAISON-
Sauter vers: