Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Glace bien méritée....[pv Hiroki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Mer 13 Mai - 16:37

Le soleil étincelait sur le grand parc en ce début d'après-midi. Naturellement, un tas de personnes en avaient profités pour se balader, et c'est ainsi que des petits groupes de gens allaient de-ci de-là, goûtant avec plaisir à une si belle journée dans un lieu si verdoyant et reposant. Il faut dire que pour une ville aussi grande que Karakura, avoir un tel parc était une bénédiction, un véritable cœur de verdure rafraichissant au sein de la métropole. Guère étonnant qu'autant de monde vienne s'y régaler. Les plus enthousiastes de ces visiteurs étaient évidement les enfants. Excités et sur-motivés, ils se baladaient en courant, criant et riant parmi les arbres et les plantes, ravis d'un tel lieu de jeu. Mais c'était sans oublier l'attraction principale pour eux de ces lieux: le marchand de glaces!

Ce dernier , surtout par un si beau temps passait toute la journée dans le coin, à arpenter chaque allée du parc pour proposer ses douceurs glacées. Evidement, les enfants le prenait comme lige de mire dés qu'ils l'apercevait, ce qui faisait qu'il paraissait constamment entouré d'une petite horde de gamins gravitant autour de son stand ambulant. Ayant plus que l'habitude et ne se laissant pas débordé, ledit marchand s'exécutait avec précision et rapidité, répondant à chaque commande tout en surveillant ses marchandises. On aurait dit qu'il était partout à la fois, alors que la foule d'enfant ne semblait en rien le déranger. Mais, juste après avoir remis un double cornet chocolat, il remarqua quelque chose d'étrange. Il était persuadé d'avoir laissé en réserve plusieurs sundays derrière son comptoir, dont un sunday à la fraise, et pourtant, il n'y avait plus rien. Seulement un billet dont la valeur dépassait largement le prix d'une glace. Le vendeur ne comprenait pas. Par quel miracle ce sunday avait pu disparaitre sous nez, et qu'en plus on le paye largement plus qu'il le fallait. Cette interrogation prête à lui trotter toute la journée dans la tête, l'homme n'en continua pas moins son travail, qui lui n'attendait pas. La chaine de confection des mets glacés reprit son cours normal.

A quelques pas de là s'éloignait Dante, égal à lui même dans son large manteau rouge de cuir et ses vêtements assortis, la lame de son épée et les crosses de ses revolvers brillants sous les rayons du soleil, ses courts cheveux blanc en bataille, mais surtout, un sunday à la fraise déjà entamé fermement tenu entre ses mains. C'était un des rares plaisirs de Dante en dehors de se reposer. Manger des pizzas et des sundays. Evidement, en tant qu'arrancar, cela ne comblait en rien sa faim, d'un tout autre genre. Mais lui avait prit goût à dévorer autre chose que ses congénères et de fait, malgré le fait que cela soit nécessaire à sa survie, en venait à bien plus apprécier cette dégustation de mets humains que les siens. Voila des repas qui ne prenaient aucune vie, ne faisaient de mal à personne et s'obtenaient sans efforts. Un petit bonheur en soi, quoi. Par contre, si on vient à se demander pourquoi précisément les sundays à la fraise et les pizzas......on tombe devant un grand silence. Peut être que Dante lui même n'en a aucunes idées. EN tout cas, le fait est qu'il semble adorer ça. Et en une pareille journée si ensoleillée, pas de meilleur endroit pour en trouver que le grand parc de la ville. Comme cela, on ne pouvait pas se tromper.

Tout en goûtant avec plaisir sa glace, il s'éloigna néanmoins des allées arpentées par les passants. Car si lui en effet leur était totalement imperceptible, ce n'était pas le cas de son sunday, et la dernière chose qu'il désirait était bine de voir un attroupement se former autour de lui pour contempler un sunday volant qui se vidait tout seul. C'est donc dans l'herbe du parc, en terrain vierge hors des chemins, sous le couvert des arbres, que Dante commença tranquillement sa ballade. Il faisait durer le plus longtemps possible sa glace pour la savourer un maximum, qui plus est qui était un maxi-sunday, il avait donc largement le temps de se promener en même temps. Les paysages du monde des humains comme celui-ci lui plaisaient toujours autant, il en profitait ainsi presque autant que de sa glace, arpentant les lieux sans paraitre déranger quoi que se soit, comme si il ne faisait pas parti de cette réalité. Finalement, au hasard de sa marche, il finit par tomber sur un ruisseau. Décidant que cet endroit en valait bien un autre pour rompre momentanément son avancée, il s'assit tranquillement au bord de l'eau.

Ici, on devrait normalement lui ficher la paix. Il était à l'écart des habitants, et donc des shinigamis qui les protégeaient. Il avait de plus réduit la pression de son reiatsu au minimum. Et comme à ce qu'il savait, rien de vraiment important ne se trouvait dans ce parc, la probabilité qu'il y croise un shinigami était quasiment nulle. Il faut dire que jusqu'a présent, quasiment à chacun de ses visites à Karakura, il était tombé sur quelqu'un qui pouvait le voir. Il espérait donc que pour une fois, on lui ficherait une paix toute relative. Le regard perdu dans la frondaison des arbres, sa cuillère continuant de prélever régulièrement son dû de sunday à la fraise, l'esprit au calme, Dante profitait tout simplement de l'instant....
Revenir en haut Aller en bas
Karyudo Hiroki
Shinigami de la 2ème division
Shinigami de la 2ème division
avatar

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Jeu 14 Mai - 14:55

La ville de Karakura était assez étonnante. Voilà à peine deux jours que notre shinigami avait débarqué dans la petite ville humaine, et déjà il avait revu Urahara Kisuke, croisé un arrancar et rencontré une des ryoka qui avaient investi la soul society pendant qu'il était encore emprisonné. Il n'était à vrai dire pas mécontent de ces rencontres qui avaient pu lui apprendre des choses. Surtout sa rencontre avec l'arrancar, ce qui lui avait permis d'identifier grossièrement le reiatsu d'un arrancar. Même si cet arrancar avait essayé de cacher son reiatsu, c'était sans compter les talents d'analyse d'Hiroki, qui avait réussi à en faire une empreinte en lui, histoire de pouvoir reconnaître un arrancar quand il en croiserait un. Il savait qu'il pouvait aussi en reconnaître grâce à leur bout de masque blanc, c'était d'ailleurs ce que la soul society conseillait aux shinigami. Mais Hiroki trouvait que ce n'était pas vraiment fiable.

Ses pas pour découvrir la ville dans son gigai l'avaient mené dans ce qui ressemblait à un parc. Un espace vert sur une grande distance, des infrastructures apparement prévu pour les jeux des enfants, des adultes sur des bancs, prenant le soleil, et surtout des enfants criant et braillant sur toute l'étendue du parc. Voilà donc un terrain de chasse pour hollow. Hiroki se demanda si le shinigami surveillant la ville avait prévu des choses pour protéger cet endroit. Si un hollow débarquait, serait-il assez rapide? Hiroki lui, préférait ne rien avoir à faire à vrai dire. Occir les hollow pour leur offrir la rédemption, et guider les âmes des défunts à la soul society, voilà ce qui ne lui plaisait pas. Heureusement pour lui, il n'avait jamai eu à le faire, même s'il connaissait le protocole.

C'est alors qu'il le vit passer devant lui, cet homme qui mangeait une concoction humaine. D'après le regard médusé d'un gros bonhomme qui vendait ce genre de choses aux enfants, Hiroki en arriva à deux conclusions. Soit ce n'était aps courant que des hommes de cet âge achètent ce genre de choses, soit il ne l'avait pas vu. En tournant la tête sur son passage, Hiroki remarqua l'arme que l'homme portait dans son dos. Il opta donc pour la deuxième conclusion, personne ne voyait cet homme parce qu'il était une entité spirituelle munie d'un zanpakutoh.

Hiroki: *Tiens donc, encore une rencontre interessante.*

Hiroki se mit donc en tête de suivre cet homme, mais en se faisant discret et en prenant ses distances. Il se mit donc à agir comme un humain l'aurait fait. C'est à dire sourire, regarder le soleil, se détendre, et saluer les jeunes demoiselles. A vrai dire, il essayait de se fondre dans la masse, et il y arrivait très bien. On aurait dit un jeune célibataire dans un parc, ce qui n'était pas totalement faux en soi. Et apparement, il avait plus de succès que ses modèles humains, qui eux pénaient conidérablement pour ne décrocher ne serait-ce qu'un sourire de leurs dulcinés. Mais voilà, ceci n'était qu'une mission pour Hiroki. Il ne comptait en rien s'enticher d'une humaine et devoir se la trimballer pour ne suivre qu'un homme. Cela n'en valait pas la peine.

Plus tard, Hiroki rejoint donc l'homme qui s'était assis au bord d'un ruisseau, dégustant toujours son achat. Hiroki s'approcha silencieusement. Il analyait en même temps els faibles emannations de reiatsu que l'homme relachait contre son grès. Ca n'était pas évident, car justement, ce dernier les réduisait le plus possible. Il en vint à la conclusion que l'homme portait un zanpakutoh, et que ce devait être un arrancar comme l'autre, ou une entité qu'il ne connaissait pas y ressemblant. Il se planta alors devant l'homme, surpris.

Hiroki: "Dingue, ça vole et ça se fait manger!"

Comme toujours, Hiroki aimait jouer la carte du lent d'esprit. Faire l'humain ou le lent d'esprit revenait presque au même parfois, il fallait bien l'avouer. Après avoir attendu un instant, laissant un gros blanc, Hiroki se ressaisit et arrêta de jouer à l'humain.

Hiroki: "Bon d'accord, ça ne prend pas, c'est ça? Tu dois probablement sentir que je suis un shinigami, déjà. Et toi, tu es un arrancar c'est ça? J'avais entendu que les arrancar portaient des résidus de leur masque de hollow, c'est étrange. Dis moi, pourquoi tu mange ce truc humain alors que le parc grouille d'humains?"

Hiroki était restait debout face à l'hiomme. Certes, son attitude pouvait en dérouter plus d'un, mais tel était le but recherché. Le shinigami ne tarda pas à s'asseoir également, non loin du ruisseau et de l'homme, sur un rocher. Il était toujours à l'interieur de son gigai, et même si des humains pouvait le voir parler à un sundae volant, il n'en avait cure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Sam 16 Mai - 23:11

Merde est un traduction assez correcte de ce que pensa Dante quand une personne vint se planter devant lui. Il développa intérieurement l'expression lorsque ladite personne s'exprima. Il croyait pourtant s'être mit suffisamment à l'écart pour éviter ce genre de situation. Et voila qu’une personne venait le débusquer même jusqu'à là. Qui pouvait ensuite prétendre qu’il avait ne serai-ce qu’un peu de chance ? Pour en avoir, il devait tricher avec de toute façon. Mais là, le problème s’avérait épineux. Difficile de faire croire à ce nouveau venu qu’il ne voyait pas autre chose qu’un sunday flottant dans les airs et se vidant de son contenu. Le mieux paraissait de faire disparaître au plus vite le fautif, à savoir la glace. Ce qui embêtait assez l’arrancar. Le sunday à la fraise était un de ses seuls plaisirs dans la vie, et l’idée d’y attenter le contrariait considérablement. Mais il ne pouvait continuer de montrer une telle chose à cet humain. Rien de ce dilemme ne se voyait par contre sur la face de Dante, qui malgré tout gardait un visage impassible et inaltérable, comme à chaque fois qu’il était sérieux, qu’on le voie ou pas.

Mais c’est alors que son vis-à-vis reprit ses propos, interrompant le choix cornélien de Dante. Pour lui causer une surprise plus grande encore. Un shinigami, lui ? Décidément, voila de quoi le surprendre, et pas qu’un peu. Lui qui croyait les shinigamis toujours enrubannés dans leurs robes noires comme les arrancars dans leurs habits blancs. Enfin, se fier à ce critère aurait été maladroit, il suffisait qu’il se regarde dans une glace pour cela. N’empêche, il ne s’y attendait quand même pas. Il faut dire que s’il apprenait à consulter plus souvent ses pesquisas, cela n’arriverait pas. Bon, pas qu’ils aient une capacité extraordinaire, mais à une si courte portée, même ex auraient sentis la pression spirituelle d’un shinigami. C’est d’ailleurs ce qu’ils faisaient maintenant qu’il pensait à eux. Un peu tard, mais bon, cela lui servirait de leçon pour une prochaine fois….bien que peu certain au vu du caractère de Dante. Pas vraiment grave après tout.

Donc, pour l’instant, toujours tranquillement assis et inexpressif, Dante assimilait les propos et interrogations dudit shinigami, tout en terminant avec délectation son dessert. Il fit d’ailleurs ensuite purement et simplement disparaître le gobelet et la cuillère d’une simple et brève pression de reiatsu, histoire de ne pas s’encombrer et de ne pas polluer les environs. Il fut ensuite seulement tout à son visiteur. Apparemment, la personne en question le connaissait autant que lui, vu ses propres interrogations. Quiconque ayant connu un tant soit peu les arrancars n’aurait même pas demandé s il en faisait parti, au vu de sa pression spirituelle si caractéristique, surtout d’aussi prés. En tout cas, ce shinigami ne se montrait pas non plus agressif ou belliqueux, au contraire de ses autres expériences. Peut être avait il finalement un peu de chance…

En tout cas, il était content de voir que son interlocuteur s’asseyait non loin sans se démonter. Il avait l’air d’une personne réfléchie et intelligente. Autant donc le traiter en tant que tel. Sas quitter sa position, ses mains reposants juste tranquillement sur ses jambes, Dante répondit d’une voix sereine et égale.


Je suis en effet un arrancar. Et mon morceau de masque est ailleurs sur mon corps, c’est pour cela que vous ne le voyez pas. Quand au fait que je mange cette glace, hé bien c’est parce que j’ai finis par aimer ça et que je ne compte en rien me nourrir de ces innocents, mes semblables hollows suffisent à calmer ma « faim ». Tout simplement.

Dante fixa en retour son interlocuteur d’un regard interrogatif, d’un air de lui demander ce qu’il allait faire à présent. Qu’il le crois ou non, de toute façon, il ne lui se serait pas adressé à lui de la sorte si c’était ensuite pour l’attaquer sans raisons. L’arrancar n’avait plus qu’à espérer que ce raisonnement soit juste, à présent. Aussi resta-t-il tranquillement assis dans l’herbe à patienter.
Revenir en haut Aller en bas
Karyudo Hiroki
Shinigami de la 2ème division
Shinigami de la 2ème division
avatar

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Dim 17 Mai - 21:34

Hiroki écouta attentivement la réponse de Dante. a vrai dire, voilà qui le surprenait un peu, mais juste un peu. Il savait déjà que els arrancar pouvaient contrôler leur faim et la fréquence de leur repas, et heureusement d'ailleurs, sinon le monde humain serait ravagé par des combats incessants et la soul society serait en état de guerre permanent. Mais voilà qu'ilo apprenait que certain arrnacar pouvait influencer leur régime alimentaire et choisir de ne pas se nourrir d'humains, ou plutôt d'innocents comme disait cet arrancar. Voilà une chose que l'on avait pas souvent le loisir d'entendre, un mouton noir. Au lieu de se ranger dans le rang et de simplement répeter les actions de ses semblables, celui-là préferait en faire à sa manière, suivre son chemin de vie. Restait à savoir si celui-ci était le bon.

Devant le regard interrogatif de Dante, Hiroki ne put s'empecher de plaisanter. Cela avait l'avantage de détendre une situation qui, même si elle n'était aps très tendue, pouvait rapidement se corser. Et puis, si cet arrancar était si different, il pourrait être de bon aloi de s'en faire un allié, voir peut-être un ami.

Hiroki: "Bon...alors les choses sont claires, tu ne mange pas d'humains. Bien, je pense qu'il ne me reste plus qu'à te tuer, c'est ça?"

Hiroki laissa un moment de silence avant de sourir, laissant comprendre à Dante que ce n'était qu'une plaisanterie de sa part. Pourtant, c'est une chose logique qu'aurait fait n'importe quel autre shinigami. la raison que le shinigami lambda aurait pu fournir à ce moment là aurait sûrement été la suivante: l'arrancar et le hollow étaient ses ennemis.

Hiroki: "J'avoue que ce n'est pas commun de voir un hollow qui ne se nourrit pas d'humains, comme il est rare de voir un shinigami qui ne cherche pas à occir tout les hollow qui croisent sa route. Si tu n'attaques pas les humains, c'est parce que tu trouve qu'ils sont innocents, et qu'ainsi ils ne méritent pas tes foudres? Mais que fais-tu des humains qui font de mauvaises actions? En contrepartie tu t'attaque aux autres hollow, qui contrairement à toi veulent juste epancher leur soif d'humains, peu importe la nature de leur victime."

Hiroki laissa une petite pause pour voir si son interlocuteur comprenait ses propos et voyait où il voulait en venir.

Hiroki: "Pour ma part, je n'attaque pas les hollow qui croisent mon chemin, même si c'est la base des actes d'un shinigami. Les hollow furent autrefois des humains, c'est juste que désormais ils sont gouvernés par des instincts primaires de destruction et de cannibalisme. Ils ne sont pas plus coupable à mes yeux que certains humains. Parce qu'il faut se souvenir que ces hollow étaient autrefois de bons humains, qui n'ont pas eu de chance certes, mais de bons humains. Les mauvais humains, eux, vont en enfer. A vrai dire, cher arrancar, tu te rendras vite compte que tout ces idées préconcues qui circulent dans la soul society comme le fait que proteger les humains et occir les hollow est une chose naturelle pour un shinigami, ne m'atteignent pas vraiment. A vrai dire, je t'avouerais, je n'ai pas vraiment de vocation."

Hiroki eut un petit rire. C'était tellement étrange de parler de ce genre de choses avec une personne qu'il venait de rencontrer, et qui plus est était sensée être son ennemi. Peut-être qu'il voyait en cet être une certaine similitude avec lui, à sortir des entiers abttus et à oser remettre en cause des jugements vieux de plusieurs siècles.

C'est alors qu'un cri retentit dans le parc. Certes, la plupart des humains n'avaient rien entendu, mais les deux entités spirituelle près du ruisseau l'avaient bien entendu, et surtout reconnu. Il s'agissait là du cri d'un hollow. Hiroki eut un petit sourire et tourna la tête pour apercevoir le monstre en question.

Hiroki: "Je me disais bien que ça devait finir par arriver. Un endroit bondé comme le parc est plein de nourriture pour une bête aux instincts primaires. Je me doutais aussi qu'avec une ville aussi grande que Karakura, un seul shinigami ne serait aps suffisant pour la surveiller, surtout s'il ne focalise pas son attention sur des endroits aussi stratégiques que ce parc."

Hiroki ne bougea porutant pas d'un pouce. Le hollow en question n'était rien d'autre qu'un hollow. Il sentait que ce ne pouvait être un arrancar, même s'il ne le voyait pas d'où il était. Ce genre de hollow ne lui posait aucun problème. Il se doutait également que cela ne devait pas poser de problème à sa nouvelle rencontre. C'est d'ailleurs pour cela qu'il ne bougeait pas. Il voulait voir quelle réaction aurait cet étrange arrancar. Et puis il fallait bien avouer que la protection des humains n'était pas une des priorités d'Hiroki.

Hiroki: "J'ai l'impression qu'il a faim."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Mar 19 Mai - 23:33

Dante avait écouté attentivement son interlocuteur. D'abord par simple curiosité puis a fur et à mesure avec de plus en plus d'intérêt. Ce shinigami n'était décidément pas banal, à se comporter ainsi avec un ennemi héréditaire et à tenir de tels propos. Bon, lui même n'avait pas une expérience poussée sur la question, mais il en savait tout de même assez pour deviner qu'il n'y aurait pas beaucoup de shinigamis pour se comporter de la sorte. En quelque sorte c'était une aubaine pour lui, vu qu'il semblait que cette personne là paraissait plus réceptive à ce qui comme lui sortait de l'ordinaire. Pas une personne formaté et tirée d'un moule avec des idées préconçues immuables. Cela allait faciliter d'autant leurs échanges, et c'était tant mieux. Ne pas avoir à se battre changerait agréablement l'arrancar. Il écouta donc tout le long son vis-à-vis, imperturbable si ce n'et un fin sourire venu ourler ses lèvres. Car en plus de cela, ce shinigami tenait un discours que Dante s'était déjà tenu en lui même. Il n'aurait alors pas imaginé l'entendre prononcé par une toute autre personne, de plus à peine rencontrée il y a quelques instants. Aussi après que le "jeune homme" eut éclaté de rire, Dante, toujours confortablement callé en face de lui, lui répondit d'un ton tranquille et serein.

Croyez-moi, j'ai eu tout le temps de réfléchir à la question. J'ai été hollow avant d'être arrancar après tout, je suis bien placé pour savoir ce qui l'en est. Je n'ai en effet aucune rancœur ou haine envers mes frères. Hommes bons ou mauvais, tous peuvent devenir hollows par un coup du sort, comme moi. Mais est-ce que parce qu'ils sont peut être innocents, doit-on pour autant les laisser dévorer d'autres gens innocents? Je ne pense pas. De plus, même si je ne peu rien faire pour guérir mes semblables, je peu au moins les délivrer de cette "existence" faite de massacres. Je ne suis pas pour autant un saint étant donné que je tues sciemment des personnes dans le fond innocentes, mais c'est cela ou laisser une âme se faire du mal à elle même en faisant du mal aux autres.

Par contre votre propre choix m'étonnes. Grace à votre zanpakuto, vous pouvez justement purifier ces victimes devenus hollows, vous n'avez pas à les juger coupables ou non. Et si vous n'avez pas de vocation, pourquoi donc être devenu shinigami? Ce n'est pas quelque chose que l'on fait par hasard, non?


Sur cette dernière interrogation, Dante attendit la réponse de son interlocuteur, curieux de savoir son avis. Mais quelque chose vint interrompre leur discussion, à savoir le cri démonstratif et des plus reconnaissables d'un hollow. Ce qui était assez contrariant pour lui. En effet, si Dante venait à Karakura, c'était pour se changer les idées et faire autre chose que chasser du hollow, ce qu'il faisait constamment au Hueco Mundo. Jusqu'a présent, il n'en avait d'ailleurs jamais croisé ici, à croire que les shinigamis qui s'occupaient de la zone étaient efficaces. Enfin, d'après les dires de celui qui était à ses cotés, pas assez apparemment. Il faut dire qu'il apprit par la même occasion qu'il n'y avait pas plusieurs mais un seul shinigami pour protéger toute la ville. Assez inconscient de la part de ceux qui avaient décrété cela, même quelqu'un de très fort ne peut être partout à la fois dans une si grande ville. Au cri en tout cas, ce hollow était très proche, quelque part dans le parc, vu que quand il les ouvrit en grand, même les pesquisas plutôt nuls de Dante le perçu. Et pas une seule pression de shinigamie dans les environs, mais par contre bien trop d'esprits de personnes. Et vu qu'apparemment son compagnon de discussion, au ton de ses propos et à son attitude, ne comptait pas plus se remuer, Dante voyait déjà ce qu'il devait faire. Enfin, au moins, cela ne devrait durer qu'un instant.

Dégainant d'un seul mouvement fluide un de ses pistolets automatiques de son holster, Dante prit un air sérieux et décidé tout en se relevant droit sur ses jambes. Son regard déjà tourné vers son objectif, son bras armé, il lâcha juste ces quelques mots dans le vent, d'un air à la fois enjoué et ennuyé.


Il n'aura bientôt plus faim du tout alors. Décidément, les shinigamis font assez mal leur travail. Affecter une seule personne pour protéger tout ce monde, et les seuls supplémentaires de passage ne se bougeant pas plus.....

L'instant d'après, il avait disparu. Sonido.

Il réapparu à quelques distances de là, à deux mètres du hollow affamé qui arrivait au beau milieu du parc. Le monstre était sur le point de s'en prendre à un groupe d'enfants ignorants et insouciants en train de jouer, mais il n'eut en fait pas le loisir de faire ne serai-ce qu'un pas de plus.


Bala

Sous cette énonciation, la pression spirituelle de Dante se condensa e un point précis au bout de son poing, dans son arme à feu spéciale. Et quand dans le même instant il pressa la gâchette, ladite pression fut propulsée à une vitesse fulgurante sur sa cible, laissant apparaitre des cercles concentriques dans son sillage. Le tir frappa de plein fouet la tête du hollow en question, à l'étrange forme semblable à celle d'un crocodile, qui fut littéralement pulvérisée sous l'impact. L'instant suivant, le reste du corps spirituel se désagrégeait pour finir à l'état de poussière soufflée. Les enfants continuaient de s'amuser comme si de rien n'était. Souriant faiblement à ce spectacle, Dante rengaina son arme d'un coup, puis réutilisa à nouveau le sonido, revenant se poster devant l'étrange shinigami de tout à l'heure. Se rasseyant à sa place précédant, il haussa un sourcil interrogatif dans le même temps tout en reprenant la parole de manière décontractée.

Alors, où en étions-nous?
Revenir en haut Aller en bas
Karyudo Hiroki
Shinigami de la 2ème division
Shinigami de la 2ème division
avatar

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Ven 22 Mai - 0:00

Durant toute l'intervention de Dante, Hiroki avait la main levé, près à lancer un sort sur le hollow. Vu la puissance du hollow et sa propre puissance, il ne doutait pas de la réussite de son entreprise. Mais à vrai dire, il préferait regardait Dante se bouger. Il affichait un certain sourire. Il savait toujours y faire pour parvenir à ses fins, c'était le genre de choses qui faisaient plaisir.

Dante disparut pendant une seconde et repparut proche du monstre Hiroki fut tout de même surpris par cette vitesse. Certes, ce n'était pas une vitesse qu'il n'arrivait pas à suivre, mias il fallait bien avouer qu'il avait été surpris de voir ce hollow se mouvoir aussi vite. Et pourtant, il l'avait bien remarqué, ce n'était pas un shunpo. Qu'est-ce que cela pouvait être? Un autre type de mouvement rapide, probablement utilisé par les arrancar. Voilà qui piquait sa curiosité. Même si l'arrancar n'atteignait tout de même pas la vitesse de Yoruichi, cette technique restait assez interessante pour être analysée, et pourquoi pas exploitée.

Puis l'arrancar surprit une nouvelle fois notre shinigami en prononçant un mot. "Bala". Voici apaprement une autre technique des arrancar. Cette technique ressemblait quelque peu au cero, mais elle était beaucoup plus rapide d'execution. Le cero était connu des shinigami de bas niveau comme une attaque devastatrice qu'il fallait craindre. Mais les shinigami de plus haut niveau ne s'en faisait aucunement pour un cero. Ils savaient très bien que tout cet amas de puissance prenait du temps, assez de temps pour mettre hors-service l'ennemi. Mais cette technique présentait l'interêt de combler les lacunes du cero. Elle n'était peut-être pas aussi puissante que le cero, mais elle présentait l'avantage de la vitesse d'execution.

Puis l'arrancar revint vers lui. Cette foisèci, Hiroki, au courant de ce mouvement rapide, pris soin d'en suivre le mouvement, le déroulement et tout ce qu'il pouvait oberver dans cette première analyse. Il en vint à la premiere idée que le sonido ressemblait assez au shunpo, mais à la sauce arrancar, c'est à dire en utilisant une bonne dose de reiatsu brut, comme les autres techniques des têtes de mort.

Hiroki afficha un sourire gené à Dante et baissa son bras.

Hiroki: "Oups...j'ai menti."

Hiroki se rassit tranquillement sur son rocher. Les techniques arrancar présentaient un interêt pour lui, et il venait peut-être de trouver celui qui pourrait lui en apprendre plus, sans avoir à l'observer en combat, tout en evitant les attaques.

Hiroki: "Je crois que l'on en était au moment où je te demandais si tu pouvais m'en dire plus sur cette technique de déplacement."

Hiroki souriait. Il était toujours dans son gigai mais se disait que celui-ci pourrait finir par le gener. Surtout quand le shinigami de Karakura arriverait, attiré par le cris du hollow et verrait un humain discuter avec un homme portant un zanpakutoh et dégageant une légère aura de hollow. Mais il ne s'en faisait pas tant pour ça. Le shinigami s'occupant de Karakura, il le savait bien pour l'avoir lu, n'était pas vraiment à craindre. Il pourrait même probablement le neturaliser avant même que celui-ci ne prononce un mot à leur encontre...s'il venait un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Dim 24 Mai - 4:15

Dante avait tout juste haussé un sourcil quand le shinigami lui avoua qu’il n’avait en fait en rien compté laisser les humains à leur sort. Après tout cela le rassurait. L’essentiel était que tout ces gens n’étaient du coup pas en danger. Qu’il ait eut à se bouger pur rien ne le dérangeait pas plus que ça, la force de l’habitude l’ayant conditionné. De toutes façons, deux précautions valent mieux qu’une et plus proche est l’attaque, plus elle a de chances de réussir. Car on a beau dire, même des choses qui nous semblent figées et évidentes peuvent être perturbées. Il suffisait d’un hasard, d’un fait inattendu pour que tout vire mal. Aussi lui restreignait-il ce risque au maximum en agissant le plus directement possible. Cela avait au moins le mérite de donner des résultats sans compromis.

Le sourcil en question se rabaissa, retrouvant tranquillement sa position originale au dessus du regard de l’arrancar quand Hiroki l’amena sur le sujet du sonido. Apparemment, le sujet semblait grandement intéresser son interlocuteur. Ce qui le dérangeait un peu car si le shinigami comptait sur lui pour s’épancher en longues explications techniques, il allait être largement déçu. Lui n’était vraiment pas du genre à analyser ou détailler une technique. Il la faisait, c’est tout. En connaître les raisons lui importait peu, du moment que cela fonctionnait. Il préférait voir le monde simplement, comme il se montrait, que se perdre en schémas compliqués sur sa « véritable » nature. Les choses étaient parfois bien assez compliquées comme cela sans en plus chercher soi même les complications. Pas une traduction d’un manque d’intelligence de la part de Dante, plutôt un manque d’intérêt pour le fond des choses. Lui était fait pour affronter franchement les choses en face, en première ligne, et c’était alors là qu’il excellait.

Il répondit donc tranquillement à Hiroki, toujours confortablement allongé dans l’herbe, d’un air pas vraiment concerné. Après tout, le shinigami pouvait faire ce qu’il voudrait de ce qu’il voyait ou entendait. Cela lui permettrait au pire de mieux comprendre les pouvoirs des arrancars pour ensuite mieux les combattre, et cela lui allait très bien.


He bien, pas grand-chose de plus, non. Comme son nom l’indique, c’est une technique de déplacement visant à se mouvoir un bref instant à la vitesse du son. C’est une dépense subite de reiatsu brut qui le permet, mais je ne sais pas si vous shinigamis pouvez le réaliser.

De la manière dont il disait cela, on aurait dit qu’il lui proposait une tasse de thé. Ce qui l’aurait à peu prés autant ému. Quand on passe sa vie à combattre, aborder toute considération se rattachant à ce domaine en devient d’une banalité effrayante. Bien que prononcer des mots à une personne le changeait considérablement de ses réflexions solitaires.
Revenir en haut Aller en bas
Karyudo Hiroki
Shinigami de la 2ème division
Shinigami de la 2ème division
avatar

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Lun 8 Juin - 0:20

[HJ Bon on va dire que tu as mentionné le nom de Sonido, parce que mon personnage ne connait pas le nom sans ça XD]

Ainsi, le sonido, puisque tel était son nom, était un déplacement qui visait à égaler la vitesse du son. Voilà qui ressemblait au shunpo pour ce qui était de la vitesse, mais voilà, c'était tout. Le shunpo visait à parcourir la plus grand distance avec un nombre minimum de pas. L'objetcif et la technique n'était pas les même, mais les resultats s'équivalaient.

Une dépense brute de reiatsu, comme il s'en doutait. A vrai dire, nombre de technique arrancar fonctionnaient sur ce modèle. Il était vrai qu'un shinigami ne pouvait pas vraiment faire de telle choses de façon innée, comme le faisaient les arrancar, mais il se disait qu'il y avait moyen d'utiliser ce qu'il venait d'apprendre à son avantage. A vrai dire, il avait déjà sa petite idée sur la question. De retour à la soul society, il mettrait en pratique toute ces théories qu'il amassait sur terre.

Hiroki: "Au fait, cher arrancar renegat, il ne me semble pas avoir entendu ton nom. Penses-tu qu'il puisse être approprié ou juste poli de me le dire, ou alors cela est impossible à cause de nos differences?"

Hiroki s'approcha un peu de Dante et dit sur un ton affirmé.

Hiroki: "Parce que sache que je me fiche des differences. Les differences forgent les differentes personnalités qui peuplent ces mondes. Et puis, en y reflechissant bien, je ne trouve pas que l'on soit si different l'un de l'autre. Nous n'avons juste pas suivi les même chemins."

A vrai dire, le fait de demander l'identité de cet arrancar, plaçait Hiroki dans l'obligation de décliner la sienne également. Il reflechissait à ce que cela pouvait entrainner. Il avait déjà dévoiler son identité à Orihime, mais il avait confiance en cette jeune fille. Il ne connaissait pas encore assez cet arrancar pour lui faire confiance, mais il se disait aussi que ce dernier ne pourrait rien faire de plus en connaissant son nom. D'ailleurs, un ennemi pouvait difficilement faire quelque chose avec son nom. Cela était plus délicat quand il s'agissait d'un allié ayant des interactions avec son camp.

Après y avoir bien reflechi, Hiroki prit le risque de tout de même se dévoiler à cet arrancar. Après tout, il esperait bien s'en faire un allié, sans pour autant que cet arrancar ne soit par la suite relié à la soul society. Une sorte d'allié personnel, et non "allié de camp".

Hiroki: "Je m'apelle Hiroki, Karyudo Hiroki."

[HJ Oui je sais, j'ai été un peu long à répondre, et je men excuse.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Mar 9 Juin - 0:18

Dante fut un peu surpris des propos du shinigami, pour ne pas changer. Il n’avait pas cru qu’il tiendrait tant d’importances à de simples présentations. Mais il était vrai qu’après tout, cela se faisait, alors pourquoi pas, pour ce que cela importait à l’arrancar. Mais il était vrai que si un nom n’éclairait en rien sur une personne, cela rendait au moins une conversation plus aisée. Ce dont il n’avait d’ailleurs jamais songé jusqu'à présent. Il manquait décidément de sociabilité, mais il fallait au moins évoquer pour sa défense que le Hueco Mundo n’est pas un lieu très causant. Surtout vu sa propre position des plus particulière.

Il répondit donc sans se faire prier à la demanded’Hiroki, un léger sourire soulignant ses propos de même qu’une mine affable mais bienveillante.

Et moi Dante, Dante tout court. Si vous teniez tant à savoir cela, il suffisait que vous le demandiez avant, je n’y voyais aucun inconvénient, juste pas songé que cela vous intéresserait !

Se frottant la tête d’un air décontracté, comme pour passer le temps, faisant par cela tournoyer sans vraiment s’en rendre compte sa chevelure d’argent, Dante s’affala encore plus, si c’était possible, dans l’herbe et la pelouse confortable. S’il n’y avait pas nécessité, il ne voyait en effet pas de raisons de s’agiter ou de se dépenser à gesticuler. C’était après tout un de ses rares loisirs dans sa dimension d’origine, rester étendu à ne rien faire, si ce n’est flemmarder et se reposer. Rien qu’un acte aussi insouciant était pour lui un véritable bonheur. La paix, c’était bien souvent la seule chose qu’il demandait quand il était de repos. Après, on faisait avec ce qui voulait bien vous tomber dessus, c’était selon.

Et puis, en somme, discuter comme cela était assez reposant. Plus que devoir se défendre contre une attaque caractérisée de la part de quelqu’un qu’on ne voulait pas abimer. Après, qu’il ne soit pas si différent de Hiroki, comme disait ce dernier, il en doutait quand même un peu. Il y avait après tout certaines choses qu’il avait fait dont il doutait que le shinigami ait fait si horrible. Ils avaient beau peut être se ressembler par leur caractère ou autre, leur nature profonde était tout de même à des éons. Mais bon, en soit, cela ne changeait pour le moment rien à la situation. Donc autant continuer à en profiter ! Puis le moment qu’il était en train de partager avec son antithèse finit par le rattraper. Lui vint alors à l’esprit que si pour lui, rien de grave ne découlerait de cette rencontre, bien au contraire, ce ne serait peut être pas le cas de son compagnon.

Haussant ainsi un sourcil étonné, toisant le shinigami par dessus la courbe de son torse, il interpella alors son confrère de repos d’un ton curieux.

Mais dites moi, dans l’hypothèse où l’on vous surprendrait à « pactiser » ainsi avec « l’ennemi », vous risqueriez gros, non ? J’imagine, à ce que j’en ai entendu dire, que la hiérarchie de la Soul Society n’est pas toujours bienveillante avec les écarts d’attitude pareils, non ?

Puis une pensée de plus vint effleurer son esprit, se qui le fit s’éclaffer de rire dans l’instant. Contenant malgré tout comme il pouvait son hilarité, il fit alors part au shinigami ce qui lui était venu dans la tête, encore franchement amusé par cette idée.

Remarquez, si j’étais à votre place, je ne ferais guère mieux, voir pire. J’ai toujours eu un certain problème avec l’autorité et aimé faire les choses à ma façon. J’imagine que je ne ferais pas long feu chez vous…..rien que de me voir planté seul au milieu d’une foule de shinigamis me parait risible !
Revenir en haut Aller en bas
Karyudo Hiroki
Shinigami de la 2ème division
Shinigami de la 2ème division
avatar

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Jeu 25 Juin - 18:55

Hiroki écouta la question de Dante avec interêt et un petit sourire apparut sur son visage. C'est sûr que si un shinigami était surpris à être aussi amicale avec un arrancar, ça aurait put mal se passer pour lui. De même que s'il désobéissait sciement aux ordres. Mais Hiroki n'en avait cure. Il faisait déjà ce qu'il voulait à la soul society et en comprenait bien le fonctionnement. Il savait bien qu'il était là-bas considéré, sauf par quelques initiés, comme un shinigami de bas étage, et encore, dans le cas où l'on se penchait sur son cas. Il faisait bien attention à utiliser des noms d'emprunt quand il devait être confronté à un autre shinigami, ou alors il faisait en sorte que sa présence passe inaperçue, comme un fantôme. Tout ça, couplé avec son aptitude à entrer dans la troisième division comme si c'était chez lui et changer toutes les archives comem bon lui semblait, faisaient de lui un vrai fantôme. Et ça tombait plutôt bien avec son zanpakutoh.

Hioki: "Je doute que quelqu'un de la soul society puisse me surprendre ici, dans ce gigai. Vous avez du remarquer que ma présence n'est genante en rien. J'ai appris à contrôler ce flux de reiatsu, de façon à pouvoir l'effacer."

Il ne fallait pas comprendre par là qu'il pouvait arrêter tout flux de reiatsu, puisqu'une telle chose était impossible, qui plus est dans un gigai fait d'energie spirituelle, mais il arrivait à rendre tout cela plus ou moins invisible.

Hiroki: "Et quand bien même il y aurait un problème avec mes actes, je saurais faire ce qui est necessaire pour me proteger. Et puis vous savez, j'ai déjà passé une centaine d'années en prison, et pourtant, je suis toujours là. Mieux encore, je me trouve sur terre sans autorisations aucunes, et sans problèmes non plus. Je doute que n'importe quel shinigami puisse en faire autant."

Hiroki sourit et soupira exagerement tout de même. il était vrai que cet ordre militaire des choses n'était pas toujours pour lui plaire, mais il avait réussit à faire avec. Probablement grâce à une experience passée dans l'une de ses nombreuses vies antérieurs, qui sait?

Hiroki: "Mais être habillé comme les autres est un peu ennuyant parfois, même si cela permet de passer inaperçu. Cet ordre militaire a ausi ses mauvais côtés. Mais bon..."

Hiroki: "...cessez donc de vous en faire pour moi. en tant qu'arrancar, votre position fait de vous la cible favorite de tout les shinigami qui seraient amennés à croiser votre route. D'ailleurs, en y pensant, le shinigami qui s'occupe de cette ville ne devrait pas tarder à débarquer. Il a entendu le hollow mais ne la pas détruit lui même. Il va probablement chercher la cause de cette disparition. A moins qu'il ne soit juste bete."

HS Déolé encore une fois...cette fois-ci le retard est plus grand...mais c'est qu'en ce moment j'ai eu...enfin, je n'vais pas étaler ma vie...XD Désolé encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Lun 13 Juil - 23:29

Décidément, Dante était tombé sur un shinigami atypique. Et ma foi, tant mieux pour lui, vu qu'un shinigami "ordinaire" aurait cherché depuis longtemps à l'affronter, avant toute conversation, gâchant sa journée, et pire que tout, son sunday. Comme quoi, il pouvait aussi avoir un peu de chance de temps à autres. En suivant le fil des explications d'Hiroki, il comprit en même temps une chose, à savoir que les shinigamis étaient bien plus humains qu'il ne l'aurait cru. Des rares brides de savoir qu'il avait sur eux il les avaient imaginés comme les rouages d'un système de protection guerrière implacable, uniquement axé sur sa tache en délaissant le reste d'une existence humaine. Mais eux aussi avaient leurs caractères, leurs humeurs, leurs comportements particuliers, leurs façons de faire, leurs divergences, bref, tout ce qui formait une société humaine en ce bas monde. Dante trouvait que cette nomination de "dieu de la mort" ne rendait du coup pas vraiment justice à leur vrai nature, lui les auraient appelés les "humains de la mort". Un terme qui n'était en rien péjoratif pour lui, tant il regrettait son humanité perdue, et tant il appréciait qu'un organisme comme eux ait su malgré tout conservé justement cette vitale humanité, par delà la mort et leur devoir.

Cette pensée ragaillardit l'arrancar, qui se releva finalement le sourire aux lèvres, époussetant au passage d'un geste distrait ses vêtements. Tendant aux aguets ses maigres ressources en perception spirituelle, il cherchait à détecter l'approche de toute pression spirituelle importante tout en se préparant à prendre congé du shinigami devant lui. Qui avait raison en le désignant comme le plus probable d'avoir des ennuis dans les prochains instants. Heureusement, le shinigami en surveillance du coin ne semblait pas particulièrement réactif, ce qui lui permettait de saluer cette agréable rencontre en bonne et due forme. Se tournant d'ailleurs vers la personne en question, échangeant avec elle un dernier regard droit dans les yeux, franc et compréhensif, il lui adressa une fois encore ces quelques mots, d'une voix amusée et enjouée, les traits de son visage calmes et détendus.

Vous avez raison, rester ici ne serait pas prudent, je vais donc vous laisser vous laisser de votre coté et rentrer "chez moi". Comme vous paraissez ne pas avoir de problèmes de votre coté, je pense que l'on se reverra alors avant que tout cela ne soit terminé. Et puis chassez votre ennui, vous risquez d'avoir fort à faire récemment. Sur ce, amusez vous bien avec vos collègues!

Sur un ultime sourire cynique, Dante se détourna dans une envolée de son grand manteau, claquant au vent, sa chevelure blanche bercée par la brise, ses armes étincelantes comme d'anticipation devant ce qui les attendaient. Il se dirigea alors d'une marche mesurée et énergique dans les profondeurs du parc, en direction de la déchirure dans la réalité qu'il était en train de créer à l'abri des regards, qui lui permettrait de rejoindre le Hueco Mundo. Son "chez lui" semblait l'attendre avec impatience, et il se ferait une joie de répondre avec les honneurs à cet accueil, comme toujours. La main déjà portée à son zanpakuto, un fin sourire mauvais présent sur ses lèvres, préparant son énergie spirituelle à se déchainer, il s'éloigna du monde des humains et ses plaisirs pour rejoindre le monde des hollows et ses horreurs. Mais ce n'était pas comme si il n'avait pas l'habitude....
Revenir en haut Aller en bas
Karyudo Hiroki
Shinigami de la 2ème division
Shinigami de la 2ème division
avatar

Nombre de messages : 369
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   Lun 20 Juil - 18:06

Hiroki regarda l'arrancar s'éloigner après avoir pris congé de lui. Chasser son ennui? Il aurait fort à faire d'ici peu? Hiroki se demanda si ce Dante faisait allusion à Aizen qui se renforçait de jour en jour, disposant d'une armée à la puissance assez impressionante. Le nouveau maître du Heuco Mondo était-il déjà assez fort pour eradiquer la soul society? Et si cela arrivait, qu'est-ce qu'Hiroki ferait? Se battrait-il au péril de sa vie pour sauver ce monde spirituel et son vieux roi decrépi? Vaquerait-il à ses occupations otut en cherchant une cause à défendre tout en laissant sombrer la soul society dans le chaos? Il n'en avait aucun idée pour l'instant. Après tout, c'est vrai, quet interêt avait-il à sauver la soul society? Il n'avait plus d'ami là-bas, sauf peut-être Soi Fon, et encore, pour le peu qu'il l'avait cotoyé. Mai pour l'instant la soul society lui était utile, donc il continuait à y retourner, mais la situation pourrait bien changer.

Shinigami: "Mince, il est où le hollow?"

Hiroki se retourna et vit ce shinigami à la coupe de cheveux assez amusante. Il s'occupait de la ville de Karakura. Voilà de quoi s'amuser un petit moment. Il s'approcha de l'homme, toujorus dans son gigai.

Hiroki: "Oh bonjour monsieur. Vous êtes habillé marrant non? Vous allez à une convention ou un truc du genre? C'est quel manga ça? Sinon, sympa la coupe."

Le shinigami responsable fut d'un coup très embarassé. Se pourrait-il qu'un humain l'avait vu? Comment allait-il expliquer tout cela à cet humain sans pour autant tout faire rater? Hiroki riait intérieurement, voilà qui serait suffisant pour apporter du rire au reste de l'après-midi. Il eut une dernière pensé pour cet arrancar qu'il venait de rencontrer. Peut-être leur route reviendrait à se croiser. Cela pourrait être interessant, qui sait?

HJ Ouais bon, c'pas non plus...m'enfin, du coup, je cloture le sujet...donc euh...voilà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Glace bien méritée....[pv Hiroki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Glace bien méritée....[pv Hiroki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes coupes de glace
» Glace menthe chocolat sans sorbetière !!
» Comment bien ranger ces BD
» [Pratchett, Terry] Les Annales du Disque-Monde - Tome 26: La Vérité
» Glace à la fraises photo avec sorbetière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: PREMIERE SAISON-
Sauter vers: