Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keiji Takeda
Shinigami de la 9ème division
Shinigami de la 9ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/08/2009

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Lun 24 Aoû - 3:02

Un petit groupe de shinigami étaient posté a des endroits de la ville dans un périmètre définit. Tous étaient sur ses gardes, des rapports disaient qu'un groupe de hollows avait été repérer dans la région que trois shinigami dans le secteur manquait a l'appel. C'est pour cette raison que keiji ce trouvait avec ce groupe de shinigami en mission, mais lui ne voyait pas cela comme une mission sérieuse.

Son ventre lâcha un petit gargouillis, signe assez évident qu'il avait faim. Keiji était allongé paresseusement sur le bord d'un immeuble. La tête appuyer contre sa main, les yeux a moitié fermé, il n'avait pas l'attitude des autres capitaines. Seul chose qui montrait qu'il était capitaine était son jinbaori, le long manteau blanc sans manche que porte les capitaines shinigami. Le jeune homme fouilla dans son kimono et sortit une pêche qu'il mangea en a peine 30 secondes. Son ventre ne fut pas pour autant calmé.


-bon dieu c'est chiant ici,
rumina Keiji, j'ai bien hâte de rentrer au seireitei manger quelque chose de plus consistant et espionner les nouvelles recrues fille qui prenne leur douche

Les autres shinigami près de lui, à environ 10 mètres, ne bronchèrent pas de leur poste, mais certain ricanait intérieurement face a la remarque du capitaine. Ce dernier finissait, toujours allongé, une petite bouteille en terre cuite rempli de saké, mais Keiji avait oublier de la remplir de nouveau alors il ne restait que deux gorgées de saké, ce qui le rendit encore plus de mauvaise humeur. Le capitaine se leva finalement, attrapa son sabre poser sur le sol et le glissa sous sa ceinture. Il s'étira lentement, jetant un regard vers les autres shinigami poster.


-hey les gars, relaxer, soyez pas aussi sérieux, si sa ce trouve les hollows sont même plus ici.

Trop vite il avait parler qu'un rugissement familier se fit entendre. Aussitôt les shinigami, ainsi que Keiji, bondirent vers la source du rugissement. Keiji lanca des ordres pour que les shinigami encercle les hollows. Arriver sur place, ils trouvèrent deux hollows qui avait chacun une forme animal tres vague, l'un avait son masque hérissé de pointe et l'autre avait l'apparence très vague d'un ours. Les deux étaient immense, trois fois la taille d'une voiture et caché entre deux poubelles, il y avait un enfant, terrifier et paralyser par la peur. il regardait la scène de combat que se livrait les deux monstres pour l'avoir lui, son amie avec qui il marchait tout a l'heure avait disparut. L'espace d'un instant il avait regarder ailleurs et elle avait disparut.


-vous deux attraper l'enfant, vous trois en position défensive et vous trois là vous rester la, les deux hollows ne doivent pas s'enfuirent. Allez y.

Keiji fonça vers les deux monstres en dégainant son zanpakuto. Son sabre brilla l,espace d'un instant et sectionna le hollow au masque hérissé de pointe en deux, ce dernier disparut en se désintégrant. Le hollow restant lâcha un rugissement et porta son attention vers la cachette de l'enfant, mais il n'était plus là. Son énorme tête se tourna vers une source lumière, deux shinigami entourait l'enfant et un autre lui tapa le front avec le pommeau de son sabre. Aussitôt l'enfant disparut dans un cercle de lumière bleuté, fessant rugir de colère le hollows. Le monstre se tourna alors vers Keiji et se hissa sur ses pattes arrière, prêt a frapper. le capitaine de la 9ème division resta sur ses gardes, tenant son sabre a deux mains et fixant son ennemi sans broncher. Le monstre bondit vers lui, toute griffes et crocs diriger contre Keiji, ce dernier disparut et réapparut sur le dos de l'animal. En un éclair la tête du monstre quitta son corps et se désintégra avant de toucher le sol avec son corps. Keiji dégagea le sang noir de son sabre en donnant un coup sec dans le vide, puis le rengaina.


-rentrer au Seireitei, moi je vais rester un peu plus longtemps ici, dit-il sans se retourné

Les shinigami retournèrent au seireitei par le portail a deux portes tandis que Keiji marchait tranquillement dans les rue en ayant prit soin de reprendre son corps humain. Sous cette forme il avait abandonné son kimono blanc et tout le reste pour un jean bleu, un t-shirt noir et une paire de soulier de course. Il commençait déjà a faire jour et déjà certaine personne commençait a ouvrir boutique, magasin ou leur bureau. Il y avait peu de monde, mais dans deux trois heures une activité plus grande prendra place. Il croisa un groupe de jeune punk, trop dans les vapes pour s'apercevoir de sa présence. Il arrêta devant une station service et acheta un sac rempli de sucrerie, mais aussi de nouilles instantané au gout de poulet et bœuf. Il acheta également des boisson gazeuses, mais aussi un paquet de six canettes de bière. La surprise du vendeur fut assez grande en voyant l'alcool, assez pour qu'il fasse une remarque.


-mon père me disait que boire avant 5h du soir était mauvais.


-ouais bien y doit 5h du soir quelque part,
répliqua Keiji en sortant de la boutique en ricanant.

Il sortit trop vite puisqu'il heurta quelque chose d'assez lourd, juste assez pour lui faire échapper son sac de victuailles.

-hé pourrait regarder ou tu vas, grogna-t-il en reprenant son sac, heureusement rien n'était tomber en dehors du sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Mar 25 Aoû - 11:54

    C'était comme si le sommeil avait décidé de prendre des vacances, elle ne cessait de se retourner à plusieurs reprises dans son lit, sans parvenir à prendre Morphée dans ses bras. Miho avait vraiment besoin de dormir, dans cinq heures, elle avait école. Et, elle ne tiendrait probablement pas la journée sans sommeil. La nipponne voulait à tout prix éviter de s'endormir en cours, sinon, bye bye l'image de l'intello sérieuse et attentive... Noooon ~ L'adolescente se forcerait à rester éveillé s'il le faut, elle ferait des tours au toilette pour inonder son visage d'eau et pour se maintenir debout, si ses jambes voulaient bien la soutenir.

    Miho passa sa main sur son front, gardant toujours les yeux clos, elle pensait à la journée d'hier. Elle avait encore vu des hollows, terrasser par des shinigamis, sans jamais le revoir lui. D'accord, c'était stupide de tomber amoureuse d'un parfait inconnu dont on ne connaissait pas le visage. Mais, elle n'avait pas oublié que l'individu n'avait pas voulu lui effacer la mémoire à elle... Cela lui avait fait grandement plaisir, parce qu'elle avait eu l'occasion d'ouvrir les yeux sur certaines choses. Et, chaque fois qu'elle pensait à ce visage assombrit par la nuit, chaque fois qu'elle pensait à cette longue chevelure neige, son coeur battait puissamment dans sa poitrine sans qu'elle ne puisse contrôler les battements. La demoiselle n'avait pas jugé bon de parler de lui à ses amis, elle avait peur que ses camarades de classe ne posent trop de question et que tout le monde soit au courant que la splendide, merveilleuse, et la superbe taupe Miho était amoureuse d'un parfait inconnu. Ils allaient tous se moquer d'elle, encore, en apprenant que la nipponne ne connaissait même pas un nom ou un prénom, elle ne connaissait que ses longs cheveux, et ce kimono bien différent de certains shinigamis. Bien entendu, vous comprendrez bien que Miho n'est pas au courant que Monsieur soit un capitaine, et surtout qu'il avait vingt fois son âge...

    Enfin bon, la vie continuait, et elle savait pertinemment qu'elle n'aurait jamais l'occasion de le revoir.

    Au bout de quelques secondes de réflexion, elle ouvrit les paupières, fixant le plafond d'un air triste. En ce moment, elle se sentait vraiment trop seule, sa mère n'était plus qu'à moitié présente. Elle avait l'impression de vivre toute seule à la maison, sa mère ne préparait même plus à manger, c'était à son tour. Même si ces tâches ne la dérangeaient guère, Miho s'inquiétait beaucoup pour sa mère. La raison de la souffrance de cette dernière était la disparition de son père. Son paternel qui n'avait plus donner signe de vie depuis de nombreuses années, même après des recherches éprouvantes. Miho avait abandonné depuis longtemps, parce qu'elle était persuadée qu'il était encore en vie, quelque part. Peut être était-il prisonnier ?

    La demoiselle prit sa douche, laissant l'eau chaude parcourir ses courbes fines, elle appréciait cette chaleur et elle avait l'impression d'être laver de tous ses soucis. Sauf que la voix de sa mère la sortie de ses pensées, elle se rinça rapidement, puis après s'être sécher et habiller, elle dévala l'escalier avec son sac à dos sur les épaules.

    " Tu n'es pas levé un peut tôt ? Je t'ai entendu marcher dans ta chambre... Je me suis dit que... Tu avais peut être faim... "

    " Merci maman, et je n'ai plus sommeil... "

    " Tu fais des crises de sommeil, encore ? "

    " Je ne sais pas... "

    La conversation fut coupée court, puisque la demoiselle était d'or et déjà en train de manger son déjeuner. Après avoir remercier puis embrasser sa mère, elle décida de prendre déjà le chemin de l'école, même si elle était trop à l'avance, elle avait envi de marcher, elle en avait besoin. Le paysage n'intéressait plus la jeune fille depuis longtemps, elle le connaissait par coeur, et elle avait longtemps espionner les habitants de la ville pour ses propres intérêts. Elle était persuadée d'être une futur espionne en herbe, mais voyez, il faut la laisser rêver. Même si elle avait des talents. D'ailleurs, étant trop plongé dans ses pensées, la demoiselle percuta quelqu'un et quelque chose... Des aliments emballés volèrent sur le sol, et Miho se précipita pour aider le garçon mécontent à tout ranger.

    " Excusez moi... Excusez moi... Je. J'étais dans la lune, et je n'ai pas fait attention... Je peux vous racheter les aliments abîmés, j'ai un peu d'argent de poche... et... "

    Elle n'eut guère envi de terminer sa phrase, parce qu'elle le voyait lui... Celui qu'elle cherchait, le shinigami étrange qui l'avait sauvé deux fois... La première fois était un hasard, mais la deuxième ? Miho était figée... Complètement figée. Elle ne croyait plus en ce qu'elle voyait...
Revenir en haut Aller en bas
Keiji Takeda
Shinigami de la 9ème division
Shinigami de la 9ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/08/2009

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Jeu 27 Aoû - 8:02

Keiji resta quelque secondes sans voix, pour lui temps semblait avoir ralenti. Les gens autour les rares voitures qui commençaient a traverser les rues n'existaient plus. Devant lui se tenait une jeune femme, une étudiante a voir ses vêtements, elle n'était pas comme les autre étudiante, puisque le capitaine la connaissait. pas personnellement, mais juste assez pour savoir que c'était une fouineuse qui savait rarement dans quoi elle fouillait.

Il se rappelait bien ce jour ou elle en avait payer les frais, mais le vrai moment qu'il se souvenait était dans une bibliothèque. Il pourchassait un Hollows, des années avant qu'il ne soit capitaine, ce monstre avait réussi a lui échapper deux fois de suite dans la même soirée, mais il avait réussi a le tuer. Malheureusement, une humaine avait perdu la vie se jour là et son âme dévorer par le hollow avant que Ookami ne le transperce et l'envoie a la Soul Society. Il l'avait sauvé a d'autre moment aussi, il avait vite compris que cette étudiante avait un
reiatsu plus grand qu'un humain normal, pas assez pour le matérialiser en arme, mais assez pour devenir un appât pour les hollows, un buffet ambulant vivant.

L'étudiante étourdie, s'excusait sans le regarder et commençait a dire qu'elle voulait payer ce qu'elle avait endommagé.


*et puis quoi encore...* pensa Keiji en levant un sourcil

Puis leur regarda se croisèrent, la jeune femme perdit soudainement sa voix. Et elle le regardait les yeux grand ouvert, comme si elle voyait un fantome. Son regard devenait gênant et Keiji leva les yeux pour regarder droit devant lui.

-laisse tomber pour ça, c'est que des nouilles.

Il détacha une bière de l'anneau en pastique qui tenait les cinqs autres ensemble, l'ouvrit et but une longue gorgée. Elle était froide, comme Keiji les préfèrait. Puis le grand homme prit son sac d'une main, contourna la jeune femme et continua son chemin. Mais il fit un quart de tour, regardant l'étudiante a nouveau.

-va a l'école, je répondrait a tes questions sur l'heure du diner, a plus

Puis il tourna dans une ruelle, mais bondit sur une poubelle, sauta sur un mur puis se donnant une pousser contre un mur pour terminer sur le toit d'un bâtiment ou il prit une autre gorgée de bière en marchant l'air de rien en fixant le ciel, parfois en sondant la zone si un hollow montrait le bout son masque blanc. Il sauta d'un toit a l'autre avec une facilité déconcertante. Ses pensée allaient et venait sur plusieurs chose, mais certaine revenait souvent vers l'étudiante. Avait-il fait le bon choix de ne pas effacer sa mémoire la première fois et les fois d'après ?. Il avait donné comme excuse la première fois qu'il n'avait pas fait attention a la présence de l'humaine et avait dit qu'il ignorait qu'elle était là. Il avait été pardonner pour cette fois, mais les fois suivantes, les excuses n'étaient plus valables, il aurait du appliquer le règlement dès le début, mais il ne l'avait pas fais. Pourquoi ?, il ignorait la raison lui même.

Il but sa quatrième bière, percher sur le toit d'une école, il ne resentait pas les effets de l'alcool. A vrai dire il était encore sobre, il lui fallait bien plus que cela pour être dans l'était saoul mort. Sa bière terminer, il lâcha un rot en écrasant la canette et la laissa tomber en bas ou elle rebondit a trois reprise sur le sol avant de terminer derrière deux buissons. Il regarda sa montre, fouilla dans ses poche et avala le première bonbon qu'il trouva. il se snetit soudainement libre, moins entraver. Il entendit un son mat venant du sol et vit son corps, gisant sur le sol.


*merde*

Au même moment un groupe de jeune fille passait juste a côté et en voyant le corps sans vie, elles lâchèrent des cries de terreur.

* merde de merde* pensa le capitaine en agitant un tic nerveux a son oeil droit.

Il plongea dans le vide et retourna dans son corps, crachant le bonbon et se releva en ricanant. Une petite foule était autour de lui.

-j'ai rien, j'ai rien, j'ai juste trébucher, aller pouvez partir, je suis pas mort.

Le groupe de jeune se divisa rapidement et Keiji lâcha un soupir de soulagement. Finalement, il devait avoir un peu des effets de l'alcool dans le corps. Il rangea le bonbon vert dans sa poche et en sortit un autre, celui la bien normal et au goute de menthe et framboise.

-qu'est-ce que j'vais bien raconter a cette gamine, moi, marmonna-t-il, surement pas la vérité, hello, j'suis capitaine de la 9eme division des Shinigami, je chasse des montres qui dévore des âmes humaine et qui vient souvent dans ton monde...nan pas comme ca, elle va me rire a la figure.

A cette instant il regrettait de ne pas avoir suivit l'équipe d'hier soir au Seireitei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Jeu 27 Aoû - 11:41

    C'était impossible, comment le hasard avait-il pu agir ainsi ? Elle avait mis des mois à le chercher sans succès, et là, par le plus grand des hasard, elle tombait sur lui. Qui plus est, il avait l'air bien réel, en chair et en os. Puisque quelques personnages avaient tourné leur regard dans leur direction, toisant avec intérêt le beau jeune homme aux cheveux longs et blancs. Mais alors qu'elle s'était pitoyablement excuser à plusieurs reprises, il repoussa d'un revers invisible de la main son offre. Remarque, c'était normal. Mais, même si ce n'était que des nouilles, imaginez qu'elles soient cassés par sa faute. C'est bien moins meilleurs... ! La nippone n'eut guère le temps d'ouvrir la bouche, parce qu'elle avait des centaines de questions à lui poser que l'individu prit congé après lui avoir dit qu'il répondrait à ses questions à midi...

    La bouche à moitié ouverte, choquée par cette rencontre imprévue, elle se demanda si elle ne devait pas lui courir après, mais trop tard, il bifurquait vers la droite et disparaissait de la vue de la demoiselle. Miho resta patoise pendant au moins dix bonnes minutes, sans pouvoir réagir. Elle se repassa dans les détails l'image de son sauveur en train de boire sa bière comme si de rien était, comme s'ils n'étaient que de simples bons amis de longue date qui se retrouverait ensuite.

    Pourtant, au fond d'elle, la demoiselle était persuadée qu'il allait se défiler et qu'elle ne le reverrait plus jamais. Elle se mit à courir jusqu'à la bifurcation, cherchant partout avec attention tout en rasant les murs pour que personne ne la voit. Sauf que bon, elle n'était pas très discrète, surtout en tenu d'écolière. D'ailleurs, son haut la serré toujours autant, mais si elle demandait un haut plus large, cela ferait vraiment étrange. Saleté de poitrine trop proéminente. D'accord, elle n'était guère la seule adolescente à avoir ce problème de poitrine, mais... Chez elle, on ne voyait que ça. Raison pour laquelle elle était toujours célibataire puisqu'elle prenait les garçons (99%) pour des gros obsédés... è___é Elle ne se laisserait pas vaincre, elle était solide et ferait toujours tout pour repousser les imbéciles qui ne pensait qu'à ses seins. Enfin bref, mise à part cette parenthèse complètement futile, la nippone ne trouva absolument personne dans les rues, alors qu'elle finissait par déboucher derrière son école.

    Si elle avait songé à lever les yeux, elle aurait vu le jeune shinigami (qui devait pas être si jeune que ça hein) sur le toit en train de boire sa bière comme un alcoolique. Pourtant, elle fut contrainte d'aller sagement à l'école... Elle n'en avait franchement pas envi, elle voulait mener à bien sa nouvelle recherche, en espérant qu'il soit encore dans les environs. Sauf que, pour la première fois, elle avait envi de sécher les cours. Raté... Le surveillant l'avait attrapé par le bras pour la tirer à l'intérieur de l'école.

    " Tiens, Mademoiselle Nakamura ! J'ai quelque chose à vous demander, un petit service. Hier soir, Jisuki a apparemment oublié qu'il devait nettoyer votre salle de classe, pourrez-vous le faire ? "

    C'était une question piège hein ? Elle n'aurait pas le choix de le faire de toute manière, qu'elle dise non lui vaudrait une bonne heure de colle en sa compagnie. Comme une enfant sage, elle nettoya la classe avant la sonnerie puis s'installa à sa table confortablement, plaçant déjà ses affaires devant elle. La matinée fut extrêmement longue, elle ne savait même pas où elle devait le retrouver. Et puis, faut pas trop rêver ma vieille, l'inconnu shinigami n'est certainement pas en train de l'attendre quelque part... C'est même peu probable. Après tout, la demoiselle ne le connaissait que de vue, et vice-versa. Miho passa sa main dans ses cheveux en poussant un soupire presque inaudible, elle répondit rapidement aux quelques questions du professeur qui fut étonné. Car, d'habitude, notre petite Miho avait l'art de donner des réponses supers complète, ce qui n'était pas le cas ce matin. Mais, le professeur arrêta de l'importuner au bout de quelques minutes du cours. Au moins, certains professeurs étaient compréhensifs, ils comprenaient facilement rien qu'en regardant son visage...

    Dès l'instant où la cloche sonna, la nippone sortit en trombe de la pièce. Elle qui était toujours la dernière à sortir, preuve qu'elle était en train d'évoluer : elle était la première aujourd'hui. Franchement, elle n'avait pas faim et tout ce qui la préoccuper, c'était de le revoir. Un ami de sa classe l'arrêta avant qu'elle ne quitte le couloir et sorte dans la cours :

    " Qu'est-ce qui va pas aujourd'hui Miho-Chan ? T'es malade ? Ou t'es amoureuse ? "
    " Rien, rien. J'ai juste quelque chose de super important à faire, c'est vital alors... euh, à cet après-midi ! "

    Miho coupa court la conversation alors qu'elle se retrouva devant l'école après avoir traverser la cours. Son souffle était haletant, mais elle ne s'arrêta pas pour autant. Son regard parcourait les environs avec vivacité. Quand soudain, elle entendit des filles parler non loin d'elle de... " Y-a un mec trop chelou qui s'est écrasé contre le sol, il a rien ! Je comprends pas... Il sort d'où ? " Sans attendre, la demoiselle courut dans la direction opposé aux jeunes filles. Et elle trouva celui qu'il cherchait, entouré de jeunes humains choqués par ce qu'ils venaient de voir. Miho ne réfléchit pas et attrapa le garçon par le bras, baissant la tête pour ne pas se faire reconnaître. Elle l'emporta dans une cage d'escalier sans un mot pour se retrouver sur le toit. Ici, il y avait d'origine beaucoup de monde à midi, sauf que la nipponne avait fermé à clé pour être tranquille...

    " Qu'est-ce que vous avez fait pour attrouper tout le monde... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Keiji Takeda
Shinigami de la 9ème division
Shinigami de la 9ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/08/2009

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Sam 29 Aoû - 10:51

Keiji s'amusait sur le coup a draguer quelque étudiante, les complimentant sur leur physique, leur rire, leur sourire, etc. bref tout c'est connerie qu'un type de son genre pouvait sortir et qui plaisait aux fille trop naive pour voir qu'il devait avoir le double de leur age physiquement, mais 15-20 fois le leur en réalité. Il s'amusait a discuter sur le style esthétique d'une jeune étudiante qui gloussait et rougissait par son attention, quand soudain il sentit que quelqu'un l'entrainait plus loin. Il fit exprès de faire un bye bye de la main aux gens, histoire qu'ils remarquent qui le tirait loin d'eux.

Il suivit sans dire un mot la jeune nipponne, regardant autour de lui pour satisfaire sa curiosité sur les lieux. Puis il se retrouva sur le toit avec la taupe. qui le questionna subitement sur ce qui venait de se passer. Sur le coup il avait l'impression d'avoir affaire a sa mère ou sa copine !. Comme s'il avait fait une bêtise, et c'était le cas, et qu'il devait rendre des comptes a cette fille.


-j'ai fait une petite erreur et je suis tombé voila

Ce n'était pas un mensonge, mais une demi-vérité. Mais il se doutait fort bien que ce genre d'explication ne suffirait pas a cette fille. Il ne dit rien de plus, pas d'autre explication, ni de tour de passe passe. Il fouilla dans sa poche de pantalon et sortit une barre aux chocolat qu'il mangea l'air de rien en allant récupéré son sac plus loin. Le problème était que son sac était sur le bord du toit et qu'une clôture en métal quadrillé l'empêchait de prendre son sac et ses deux dernières bières. Il grogna, coinça sa barre de chocolat entre ses dents et grimpa la clôture, laissant croire a tout moment qu'il pourrait tomber. Mais au lieu de cela, il attrapa son sac et retourna vers l'étudiante en grignotant les restes de sa barre de chocolat. Il ouvrit une autre cannette de bière et en but une petite gorgée avant de dire a Miho.


-bon allez j'vais répondre a 90% tes questions d'un coup comme ca te resteras le 10% pour plus tard, si il y a un plus tard. Tu ferais mieux de t'asseoir, parce que sa va faire un petit choc.

Il fit une pause, le temps ses paroles faces effet, but une gorgée de bière et poursuivit.

-Je suis le capitaine de la 3ieme division, Keiji Takeda. Je suis un Shinigami, un ange de la mort, je combat des monstres qui dévore les âmes errantes dans le monde ainsi que des humains. C'est monstre se nomme des Hollows, tu en a déjà vu quelque fois ou sentit de loin ou de proche leur présence. Ils sont attiré par le Réiatsu, de l'énergie spirituel. Dans plusieur culture ils nomment cela différement, mais cela revient a la même chose, c'est une énergie qui permet de faire vivre les gens, les animaux et toute autres choses qui vie. Certain humains ont plus de réiatsu que d'autre, qui leur permet parfois de voir les hollows, mais cela va a double sens, les hollows les voient et les sent mieux, cela en fait alors des proies.

Il prit une gorgée de bière, fouilla dans sa poche de pantalon et sortit un petit bonbon vert olive qu'il montra a la jeune fille.

-ca c'est un mod candies. Cette apparence que tu vois la est une protection contre les hollows. Elle camoufle mon réiatsu et empêche les hollows de me trouver quand je me repose ou que je dors. Elle me permet d'être vu par les humains aussi, cela me permet de faire des achats, de vivre parmis les gens, de paraitre normal, etc. Je crois que tu me crois pas vraiment alors je vais faire une petite démonstration.

Il lança de bonbon dans sa bouche, rien ne se passa. Le shinigami fronca les sourcils et cracha le bonbon.

-merde c'est un bonbon ordinaire, marmonna-t-il

Il plongea sa main dans la poche de son pantalon et sortit le véritable mod candies qui finit dans sa bouche. Aussitôt son corps fut séparé et le corps de Keiji tituba un moment avant de lever la tête et regarder le vrai Keiji qui lui dit d'aller plus loin. Devant Miho se tenait un autre Keiji, identique au premier mise a part les vêtements. Il portait un magnifique kimono blanc au manche très longues, une ceinture jaune et violet entourait sa taille et tenait sur sa gauche un katana. Par dessus cela il portait une veste longue sans manche qui touchait presque le sol avec le chiffre neuf en Kanji dessiné dans le dos.


-je sais que tu m'as déjà vu, la première fois c'était dans une bibliothèque. Ton amie est morte se jour là, mais ne soit pas triste, car elle se porte bien là ou elle est maintenant. Mon travail n'est pas seulement de tuer des hollows, mais aussi de trouver les âmes seuls et les envoyez a la Soul society, c'est là que les âmes vont quand leur corps humains meurt, les mauvaises personnes vont en enfer.

Il garda le silence, laissant le temps a la jeune étudiante de tout assimilé. Si elle le prenait mal, perdait la raison, il lui ferrait perdre la mémoire et elle n'aurait aucune souvenir de cette discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Mer 16 Sep - 19:48

    Après tout, même si elle avait tenté de ne pas se faire reconnaître par les autres camarades, qui ne connaissait pas la demoiselle aux cheveux noirs et aux lunettes ? Elle était la première de sa promotion. Tout le monde l'appelait la taupe parce que sans ses lunettes, elle ne voyait absolument rien : seul ses mains tendus et la connaissance des lieux (ainsi que sa superbe mémoire) pouvaient lui permettre de se repérer. C'était comme si elle était dans le noir complet. Ah ~ C'était un sacré handicape pour la demoiselle... Finalement, elle était parvenue à tirer le garçon dans un endroit reculé, peut être que certains allaient croire à une rumeur stupide du genre : Mademoiselle sort avec quelqu'un. Enfin, la coincée de base sort avec quelqu'un. Mais elle ne tarderait pas à contredire rapidement ses rumeurs. La demoiselle avait finalement lever les yeux vers Monsieur pour savoir, en détail, ce qui avait provoqué toute cette agitation. Il était fou ? Qui n'allait pas se poser des questions dans cette école ? Peut être même qu'un pauvre imbécile avait appelé les pompiers, par peur que le beau jeune homme aux cheveux neiges se soient casser quelque chose ? Après tout, il faisait partis des anges de la mort (et oui, la fouineuse aime rechercher des informations, mais elle ne trouvait pas toujours ce qu'elle voulait... Internet, ce n'était pas toujours super.) et tomber du haut de quatre étages ne devait rien lui faire.

    Mais, qu'est-ce qu'il était beau ! Plus beau encore lorsqu'on le voyait de face ! La demoiselle ne voulait plus le lâcher maintenant. Après tout, elle avait eu un vieux coup de foudre, qui n'était bien sur, pas du tout réciproque... Vu comment Monsieur lui parlait. En plus, il ne se prenait pas pour de la merde. Il semblait même un peu trop hautain à son goût, mais cela rajouter du charme au personnage... Miho contenait rapidement ses hormones et ses émotions, lui sauter dessus n'était pas son genre, elle n'était pas l'une de ses groupies hystériques qui flasher sur un beau goss. Elle construisait ses fantasmes uniquement dans sa tête, sans que personne n'ait l'occasion d'aller fouiner. La minette haussa un sourcil lorsque le bel individu sortit avec nonchalance qu'il avait simplement fait une petite erreur...

    " Une petite erreur ? Rectification Monseigneur, une grosse erreur ! Vous avez éveillé de nombreuses questions dans l'esprit de tous ces gens... Enfin, ce n'est rien, vos supérieurs ne vont rien en savoir, puisque vous allez apparaître dans le journal local ! "

    C'était un petit sarcasme lançait sans le savoir. La demoiselle était en colère, pour une raison qui lui échapper. Elle était peut être extrêmement jalouse après ce qui venait de se produire ? Miho plissa les yeux, réfléchissant sur la question. Elle n'avait certainement pas envi que tout le monde le connaisse... Parce qu'elle voulait le garder pour elle ? Ouais ~ C'est ça ma vieille, tu rêves. Quand il se barrera il ne prendra même plus la peine de venir te voir, il s'en fou de toi. S'il veut des filles, il prendrait des plus jolies que toi. Comment se casser le moral toute seule... Miho sentit ses épaules s'affaisser alors qu'elle perdait déjà courage. Si elle voulait réellement le garder près d'elle, il fallait qu'elle l'enferme. Mais ce serait une très mauvaise idée, déjà, il ne comprendrait pas et elle devrait lui donner des raisons de cet enfermement. Et en plus, la nipponne ne pourrait guère le retenir longtemps. Il était trop fort...

    Puis, sans qu'elle s'y attende, il répondit à toutes les questions qu'elle aurait aimé lui poser. Sans en louper aucune. Elle apprit beaucoup de chose sur les shinigamis, qu'il y avait des divisions, qu'il y avait des supérieurs hiérarchiques, que les shinigamis ont pour but d'anéantir les hollow. D'accord, il y avait beaucoup de chose qu'elle savait déjà. Mais... Mais c'était quand même ce Takeda qui le lui disait ! C'est comme si elle était en train de découvrir quelque chose. Qui plus est, son air choquer en disait long. Pourtant, tout ce qu'elle mémorisait le mieux, c'était le nom du garçon qu'elle souffla d'une voix inaudible :

    " Keiji... Takeda... "

    * Je t'ai retrouvé * Mais, il supposa rapidement qu'il n'y aurait sûrement pas d'autre fois, ce qui cassa d'avantages son moral. Allez, de toute façon, s'il est shinigami, il a sûrement de nombreuses années de plus que toi... Faut que Miho se mette ça dans le crâne, et c'est extrêmement compliqué. La demoiselle plissa à nouveau les yeux, puis leva enfin ceux-ci vers son interlocuteur. Elle croisa son regard, sans pour autant être intimidé. Même si au fond, elle l'était vraiment. Sa joie était contenue dans son coeur, et elle avait trop de mal à vouloir exploser. À ce rythme, elle allait plutôt imploser. Cela allait faire, BOUM comme dans un micro-onde. Puis, alors qu'il allait faire une démonstration, elle se mit à rire. Tout simplement parce qu'il s'était trompé, et que la manière dont il avait exprimé son mécontentement l'avait fait rire. Cela faisait combien de temps qu'elle n'avait pas réellement rit avec bon coeur ? Elle ne savait plus. C'était tellement loin. La demoiselle avait tant perdu à travers ses années... Miho examina chaque détail de l'action de Keiji, s'il savait qu'il ne fallait jamais tout montrer à la demoiselle, cela ne la rendait que plus curieuse. Désormais, elle savait assez de chose sur les shinigamis. Peut être qu'elle pourrait comprendre pourquoi son père à disparu sans laisser de trace ? La demoiselle était persuadée que ce n'était pas le fruit du hasard, parce qu'elle avait l'intuition que les shinigamis avaient un lien dans cette histoire... C'était l'intuition, et souvent, elle en avait de bonnes !

    " J'ai fait beaucoup de recherche sur le sujet, tu ne m'as réellement appris que le fond du travail des shinigamis... Mais tu m'en as beaucoup appris sur les hollows. Je ne savais pas vraiment pourquoi ils étaient attirés autant par moi... C'est l'énergie spirituelle qui les attire. Mais pourquoi est-ce que j'en ai une ? Je ne suis qu'une humaine... "

    Le visage de la demoiselle laissa un flot de tristesse caresser son doux visage alors qu'elle baissait un instant la tête vers le sol...
Revenir en haut Aller en bas
Keiji Takeda
Shinigami de la 9ème division
Shinigami de la 9ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/08/2009

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Jeu 17 Sep - 5:32

Le géant aux cheveux blancs fixait l'étudiante un moment avant de tourner son regard vers l'horizon. Une petite brise fit virevolté ses longs cheveux qui touchait presque le sol.

-personne ne m'a vue quand je suis tombé, personne ne me voyait quand j'était sur le toit, ils ont simplement vue une personne allongé sur le sol dans un angle bizarre. Si sa aurait été le contraire, je serais partit avant même que mon Gigai tombe.


Il retourna dans son corps artificiel, recrachant au passage le petit bonbon vert olive qui l'avait sortit du corps et le rangea dans la poche de son Jean. Il déballa un petit bonbon au fraise et l'envoya dans sa bouche, il laissa la sucrerie fondre un petit moment dans sa bouche pour en savourer le gout avant de tourner son regard vers la jeune femme. Elle avait l'air triste, perdu dans ses pensée, sans savoir que la plupart était lier au shinigami. Ce dernier s'approcha lentement d'elle après sa qu'elle ait posé sa question sur l'énergie spirituel et tout le reste.
Le kimono blanc et le sabre a sa ceinture avait laisser la place au vêtements de tout a l'heure. Keiji pouvait paraitre normal a nouveau.

-Tout les humains ont de l'énergie spirituel en eux, seulement la plupart l'ignore et ne l'apprennent que quand ils meurent. Le corps humain agit comme un gigai, il cache l'énergie spirituel ou l'âme humaine si tu préfère. Quand le corps meurt, donc la personne décède, l'âme est libre, mais n'a plus de bouclier pour se cacher.

Il fit une pause, fessant claquer le bonbon entre ses dents, puis poursuivit.

-il arrive parfois que certaine personne, comme toi, on trop d'énergie spirituel en eux et cette excès n'est pas caché par le corps et cella attire les hollows selon le niveau de particules d'énergie que la personne dégage. Mais il existe des objets qui cache entièrement l'énergie spirituel. Tiens va voir ce type a cette adresse.

Il sortit un bout de papier qui lui tendit, dessus il y avait une adresse et en dessous un nom : Urahara.

-il t'aidera. Il est plutôt sympa, le contraire du gamin au cheveux rouge qui bosse chez lui !.

Il la regarda droit dans les yeux, son regard descendit lentement vers la poitrine de la jeune femme et une étincelle de malice apparut dans ses yeux.

-oh j'ai une question. Ils sont vrai ou c'est juste du rembourrage ??,
demanda-t-il en pressant un seins avec le bout de son doigt, oh mais ils ont l'air vrai !. Waw les jeunes de nos jours sont plus fourni qu'avant !

Il ricana légèrement et retira son doigt. Puis ficha une sucette dans sa bouche.

-c'est quel bonnet ?? D ??, E ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Sam 10 Oct - 11:33

Il y avait des termes qu'elle tentait de mémoriser, puisqu'elle ne savait pas forcément ce que c'était. Après tout, la nipponne était en train de toucher à un tout autre univers, c'était tout à fait normal qu'elle ne sache pas tout. Mais être dans l'ignorance la mettait plus que mal à l'aise, une fille comme elle se devait de tout savoir : toutefois, hors de question de montrer à son interlocuteur qu'elle ne savait pas certaine chose, elle n'oubliait pas sa fierté la demoiselle ! Finalement, ce bel étranger décida de lui expliquer en détail (pour la rassurer sur) que personne n'avait rien vu. Oui mais il pouvait quand même y avoir un imbécile qui viendrait la voir le lendemain pour en savoir plus sur la chose qui était tombé du toit et s'était écrasé sur le sol pour se relever sans aucune égratignure. Il y avait de quoi être choquer, mais depuis quelques années, Miho ne l'était plus. Elle avait vu assez de chose choquante pour comprendre que le monde ne tournait pas rond et que de toute façon, elle n'était pas la seule à voir ces choses. Sur que la population japonaise devait compter au moins une vingtaine (si ce n'est même pas plus) de personnes qui avait hérité de ce don !

Devait-elle mener une enquête simplement pour en savoir plus ? La demoiselle doutait d'avoir des réponses concrètes, déjà qu'elle avait peur d'en parler. C'était tout à fait normal, elle n'avait guère envi de se faire insulter de folle ou d'aliéné !

" ... "

Miho écoutait attentivement l'homme sans savoir quoi dire. Toutes ces informations précieuses qu'il lui donnait ; elle les noterait tout de suite sur un papier pour bien les fourrer dans un coin de son esprit. Elle n'avait pas le droit d'oublier tout ça, elle devait retenir, retenir. De toute façon, elle savait déjà qu'elle avait tout retenu. Ce n'était pas pour rien que certain l'appeler parfois le cerveau. Elle mémorisait tout et n'importe quoi, et elle aurait même pu propager quelques rumeurs puisqu'elle était aussi à l'écoute de tout. Miho aimait parfois chopper des informations sur tel ou tel élève, rien qu'en passant près d'un groupe. Elle avait une bonne ouïe, et les messes basses ne lui échappaient pas. Ce n'était pas pour rien qu'elle se prenait pour une superbe détective !

Mais jamais les détectives avaient une chance pareil ! Une telle quantité d'information était à boire avec passion. Elle était plus qu'heureuse que cet être lui dise tout. Même si au fond, elle ne comprenait toujours pas pourquoi il agissait ainsi. Quel était réellement son moteur ? Il avait une raison, c'était certain, les gens, et même les esprits agissaient toujours pour des raisons ! Lorsque Kenji lui passa un bout de papier avec écrit le nom du magasin qu'elle connaissait, elle sursauta... Et, si elle avait été l'une de ses brunasses de l'école, elle se serrait peut être évanoui. Mais une détective comme elle ne le pouvait pas !

" M... Mais... Je le connais celui-là ! Je suis déjà tombée dans son magasin par hasard et je me suis... Sauver en courant. Il était trop bizarre... Et c'est qui le gas aux cheveux rouges ? Je n'en ai vu aucun... C'est aussi un shinigami ? Ce Urahara est vraiment trop chelou, je pourrais pas aller lui reparler, il va tenter de m'enfermer pour m'effacer la mémoire ! è___é Je le déteste ! "

Calme toi Miho... Après tout, tu ne peux pas détester quelqu'un que tu connais à peine ! Il était bizarre, et elle avait pris peur... Pris peur ? Non de non, une détective ne s'enfuit pas en courant sans avoir piocher un minimum d'information... ! Mais ce gas ressemblait à un véritable danger public avec son sourire béat... oO Quand soudain, elle sentit une pression sur sa poitrine alors qu'elle réfléchissait consciencieusement à ce qu'il venait de lui dire au sujet du fameux magasin. Elle voulait à tout prix ne plus avoir à se faire sauver, et donc, au moins cacher son énergie spirituelle. Hors de question par contre qu'elle redevienne une simple humaine. Mine de rien, elle aimait parler avec les esprits. Que...

Que...

*** bruit de coeur qui se brise ***

** c'est un pervers... un vieux pervers gâteux **

* PERVERS *

Le coup partit tout seule, après, il était possible qu'elle lui ait casser une ou deux dents : remerciement à la sucette qu'il avait fourré dans sa bouche. Non mais on était peut être dans un manga mais hors de question qu'elle se laisse tâter les seins comme ça ! Hors de question de se laisser faire ! Sinon il ferait bien pire è___é

" Je vous INTERDIT de me toucher ! Ce n'est pas parce que je vous apprécie et que vous m'avez donner des informations intéressantes que vous avez obligatoirement le droit de vous donner la permission sur certains choses ! PERVERS ! "
Revenir en haut Aller en bas
Keiji Takeda
Shinigami de la 9ème division
Shinigami de la 9ème division
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 14/08/2009

Connaissances
Race: Shinigami
Connaissance:

MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Mar 13 Oct - 7:20

Keiji tomba au sol, un petit bout de dent roula devant lui en même temps que sa sucette. La seul chose qu'il vit sur le coup fut des paires de seins qui tournaient autour de sa tête. C'était en partie la raison pourquoi il gardait un sourire nia sur les lèvres. Il se leva lentement en époussetant ses vêtements. Puis s'étira le dos jusqu'à sentir des craquements le long de sa colonne vertébrale.

-oh alors comme ca je te plait, intéressant

Il se massa la mâchoire en ayant un demi sourire, sur le coté qui n'avait pas été toucher par le puissant poing de la boxeuse en herbe. Il la regarda rapidement de haut en bas en s'approchant d'elle, mais gardant quand même une certaine distance, même s'il était prêt a stopper n'importe quel de ses attaques, qui abimait plus son faux corps que sa véritable apparence.

-c'est vrai tu est plutôt mignonne, avec tes lunettes sa te donne un certain charme. Le reste est parfait je trouve.

Il la regarda droit dans les yeux, regard perçant avec un fin sourire.

-mais je crois que au fond de toi, sa ta plut, oui parce que un homme t'a remarquer, oh bien sur j,aurais put y aller plus subtilement, mais je suis sur que tu a moitié apprécier que quelqu'un te remarque.

Il lâcha un petit rire, puis recula pour marcher un peu en rond. Il regarda sa montre, l'heure de pause allait bientôt se terminer.

- Hé, jeune Balboa, tu a envie voir un hollows ?, il n'y aura aucun danger je te le promet. Si t'es d'accord, viens a 19h au petit restaurant de nouilles au sud de la ville, entre la 20ieme et 5ieme rue. Les cours vont reprendre alors moi je vais y aller, bye bye

Il salua la jeune femme de la main avec un petit sourire, puis d'un coup il disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   Lun 2 Nov - 22:49

    Pourquoi ces mecs faisaient-ils une fixation sur sa poitrine ? D'accord, elle était belle et avantageuse, mais elle avait d'autres qualités ! Peut être pas physique... Miho se trouvait toujours aussi laide. La jeune fille contempla le visage béat de son interlocuteur. Alors qu'il venait de se prendre une belle gifle dans la figure, il souriait toujours autant. Mais qu'est-ce qu'il lui passait par l'esprit pour qu'il soit aussi joyeux ? Bien entendu, Miho ne le saurait probablement jamais...

    La demoiselle poussa un profond soupire fasse à la réaction première de ce vil individu qu'elle admirait temps. Elle ne savait pas pourquoi elle était si attirée par lui, elle ne savait pas non plus pourquoi son coeur battait dans sa poitrine tel un roulement de tambour. Elle ne savait pas pourquoi quelqu'un a qui elle n'avait jamais parlé plus de deux minutes lui faisait autant d'effet. Keiji par contre venait de comprendre ce que disait le coeur de la demoiselle. Il avait en quelques secondes comprit qu'il lui plaisait beaucoup. Miho ne savait pas vraiment si elle était amoureuse, enfin peut être... Elle n'avait jamais réellement ressentit cela. Pourtant, il y avait bien des signes qui lui faisait comprendre que ce n'était pas une simple attirance physique. Même s'il était pervers, il la fascinait.

    Elle était amoureuse d'un mort... Ah ~ Elle commençait sérieusement à devenir folle !

    — Ferme là ! Tu ne me plaît pas du tout ! Tu es vulgaire, pervers... et tu n'as aucun sens pratique en matière de filles !

    Bon elle y allait un peu fort. Il avait sûrement {évidemment} beaucoup plus d'expérience qu'elle en matière amoureuse. Il avait peut être plus d'une centaine de conquête à son actif ! Mais bon, Miho ne pouvait plus se contrôler et il fallait à tout prix qu'elle dise des choses méchantes pour qu'il arrête de la percer à jour... Il la détaillait avec un tel regard ! Pervers, vicieux... ! Mais tellement séduisant.

    Quoi ? Euh non ! Il n'était pas séduisant avec ses cheveux blancs neiges et ce visage parfait ! Il y avait dix fois mieux que lui hein !

    Tu parles... Il y avait des thons comme elle partout dans son école. Surtout les garçons qui n'avaient pas tous le charme de cet homme...

    — Mais... Que... Non ! Bien sur que non ! ... Tu ne me fais aucun effet... Et même si personne ne me regarde... C'est pas toi qui va changer quelque chose ! Et... Je suis laide ! La preuve ! Tu ... tu m'as appelé la taupe ! ... N'essaye pas de m'amadouer hein !

    Elle n'eut guère le temps de poursuivre, puisque Keiji précisa qu'elle allait être en retard en cours. En plus, il venait de lui proposer de voir un hollow. Non, un combat entre un shinigami (super canon) et un hollow... La nipponne savait qu'elle n'avait rien à craindre avec lui, il était extrêmement fort. Il l'avait déjà sauvé plusieurs fois, même si la première fois, il ne l'avait pas vraiment su. La demoiselle ne put que le laisser s'en aller, et alors qu'elle le voyait peu à peu disparaître au loin, elle cria sans gêne et sans peur :

    — J'EN VOIS TOUS LES JOURS DES TRUCS PAREILLES !

    Mais il était certain que si il lui proposait de venir, elle serait présente... Juste pour le revoir lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un, deux, trois, à Karakura !(pv Miho)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un... Deux... Trois... Soleil !
» [Christie, Agatha] Un, deux, trois...
» Un, deux, trois gilets
» Un bisou, deux bisous, trois bisous dans le cou !
» Un, deux, trois soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: PREMIERE SAISON-
Sauter vers: