Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une entrée en douceur (Libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une entrée en douceur (Libre)   Mar 8 Sep - 0:20

20 h 00, Karakura...
Tsss… C’était ça les affres du tourment ? Une ville toute naturellement...humaine ?
Voici qu’il arpentait les rues d’un pas calme, guère décidé, sans que rapidité ait son mot à dire. Son sourire diabolique s’était légèrement perdu, sans toutefois perdre de sa teneur, tandis que ses yeux analysèrent de manière suspicieuse l’allure générale des lieux. On aurait pas dît qu’il y faisait chaud mais presque. Il étouffait ! Peut-être alors vantait-il les refuges des cadavres, ce qu'on appelle aussi cimetière. Qu'importe...Il se rapprochait du centre ville, croisant âmes charitables et manants errants. Des collégiens, lycéens avaient eu l’intelligence de rester en groupe, quand bien même ils ignoraient tout de la menace flottante sur leur tête. Huenco Mundo…Soul Society…et l’éventail d’aliénés aux pouvoirs démentiels appelés aussi Vizards. Les bandes de fumiers.. Personne n’avait daigné l’attendre afin qu’il débute l’entracte avec eux.

Un haussement d’épaule répondit à ses chères réflexions et fit sursauter par la même occasion une gente dame, bien aimable de passer à coté de lui. Après tout, il arborait fière allure avec sa haute stature, chapeau géant et lunettes jaunes l’accompagnant éternellement. Il lui arrivait d’accoster deux - trois jeunes filles afin de leur demander l’heure, alors qu’il portait une montre. 
Etait-ce une piètre manœuvre pour se rapprocher de l’humanité ? Ouais.. Ça l’amusait. C’en était plus que drôle, quand on savait que ces êtres attiraient les emmerdes tels que les Arrancars ou les hollows sur leur jolie petite tête.
Trêve de jugement, il pénétra un bar. De quoi se remplir la panse, et comptait par la même occassion se satisfaire d’un bon vin, dont la couleur était similaire au sang. A défaut d’ôter des vies dans le coin…
Son habituel sourire vint orner ses lèvres, devoilant ses charmantes petites canines, avant qu’enfin, il ne s’adresse au serveur et lui demande d’une voix inaudible :
"- Un milk shake à la cerise."
Il engloutissait tout aliment dont la teinte était pourpre. 
Oui, Durante, excentriquement extraordinaire, s’attardait sur de ridicules choses et banalisait l’essentiel, ne lui trouvant rien d’original au final. La folie chez lui voulait qu’il se range du coté des barges au charme ténébreux, même si la démence, jamais, n’aurait raison de lui.
Et il entama sa première et fine bouchée, léchant la mousse comme s’il s’agissait d'une peau,...avant d'engloutir d’un trait la mousse !
« - Mais quel gourmand ce maître »
Le bount s’étouffa légèrement, et cessa son breuvage. Surpris, très surpris qu’on lui adresse la parole alors qu’il tenait à être seul.. Avec son milk shake. 
« - Tu crois qu’il va s’en prendre un deuxième ? ». Durante lança un œil torve à ses voisins de gauche, invisibles, quand de l’autre coté il croisa le regard d’une jeune fille, ses prunelles grosses comme des peches rivées sur lui. Plait-il ?
« - Héé… t’as une touche, Master. »
Il grogna, proféra quelques jurons et s’occupa finalement de sa boisson, lâchant cruellement ses deux assassines pipelettes. Il donnerait cher à cet instant pour leur clouer le bec. Mais le moment n’était pas aux chamailleries. Que la demoiselle d’à coté prenne ses jambes à son cou le laissa tout aussi indifférent. Il n’était pas fou. 
" - Allez voir ailleurs si j'y suis, mes jolies. Moi, j'ai du pain sur la planche " fit-il de sa voix rauque, ingrat comme jamais.Et quel pain ! Boire et se vautrer dans un bar était à ses yeux une forme de pénible labeur, comparé aux combats où il pouvait, finalement, jouer de ses atouts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une entrée en douceur (Libre)   Sam 19 Sep - 10:22

19h00, Maison de Zenko ( Karakura )
Devant son ordinateur, Zenko jouait à différent jeux tout en écoutant de la musique sur une machine high-tech. Jouant sans arrêter depuis 2 jours, Zenko avait des grandes cernes et se décida à arrêter pour aller voir l'éventuelle courrier qui pourrait lui être adressé. Marchant en grognant, il ouvra la porte, se dirigea vers la boîtes à lettres et l'ouvra. 5 lettres tombèrent sur le sol. Il les ramassa et rentra chez lui immédiatement. Zenko détestait être dehors. Il posa les lettres sur la table et commença à lire la première, puis la deuxième, la troisième, la quatrième. Son regard s'arrêta sur la cinquième : " Facture d'électricité ". Quel ennuis, pourquoi fallait-il payer l'électricité ? Néamoins, Zenko prit une veste, son porte-feuille ( qui contenait de l'argent volé ) et partit payer ses împots à la mairie.

19h30, Mairie de Karakura
Être dehors, que d'ennuis, climat froid et beaucoup trop de gens. Zenko détestait partir de chez lui pas parce qu'il ne pouvait pas utiliser ses objets high-tech ( un peu quand même ) mais parce qu'il se méfiait des shinigamis. Ces êtres ignobles qui les avaient crées et qui était revenus pour les exterminés. Zenko entra dans la mairie ( remplie d'humain ). Trop d'humain, trop de queue. Il détestait faire la queue. Il attenda patiemment en essayant de ne pas tuer les humains. Quand vint son tours , il paya et partit. Un quart-d'heures de queue pour payer, inutile et ridicule. Zenko s'apprêtait à rentrer chez lui quand il se souvint que la dernière fois qu'il était sortit de chez lui, il avait découvert un fabuleux bar où il y avait des boissons délicieuse. Il se décida d'y aller dans le seul but d'engloutir un tas de boissons.

20h00, Bar
Zenko entra dans le bar et s'assit à côté d'un homme étrange qui semblait parler tout seul. Cette homme avait commander une chose appelé " Milk-shake à la cerise ", Zenko voulait gôuter à cette boisson. Il se décida à commander :


" Un soda, un milk-shake à la cerise et, euh... trois bière. "


Zenko dégusta son soda assez rapidement. Il n'aimait pas sa tout compte fait. Il but une bière et observa son milk-shake et commença à le boire et le finit en moins d'une minute. Il buva sa deuxième bière et se tourna à sa droite. Son étrange voisin parlait toujours tout seul. Tout d'un coup il haussa la voix et parla à une jeune qui commençait à partir. Elle devait surement croire qu'il était fou.

" - Allez voir ailleurs si j'y suis, mes jolies. Moi, j'ai du pain sur la planche "

Il ne put s'empêcher de lacher un léger rire que son voisin entendit immédiatement. Son voisin avait une carrure impressionnante et semblait être d'une cruauté effroyable.


" Elle ont du te prendre pour un fou. Mais pas moi, moi aussi sa m'arrive de parler tout seul. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une entrée en douceur (Libre)   Ven 9 Oct - 20:19

Non.... là, sans le vouloir, il sursauta aux dires de son voisin. Quel choix de condescendant. De la bière, voilà les pillules des humains qu'il ne fallait absoluement pas boire, en tant que Bount. Mais peut-être que celui-ci était l'exception qui confirmait la règle. A peine avait-il posé pied à terre que Durante avait compris le sens de cette entrée peu fracassante, mais bien interessante. Il n'attendait pas de se retrouver seul ici, son milk shake vide entre ses mains et ses armes légèrement bruyantes. Le serveur essuyait ses verre tout en regardant le vampire d'un oeil torve. Bien gras et grossier dans son obervation, Durante ne s'était pas attendu non plus à un parangon de vertu qui s'occuperait seulement de ses clients. Non...tout être s'occupe des problemes d'autrui et les repand à travers le monde comme une maladie.

Dans tous les cas, ce n'était pas un blâme, puisque l'humain avait entendu dire qu'en ces lieux grouillaient d'ombres etranges qui, comme des gloutons, happaient la vie des pauvres créatures miserables tels que les humains. Mais pour en revenir à l'interruption verbale de ce bount, Durante ne put s'empêcher de se retourner à son encontre et de lui sourire de toutes ses dents, sans oublier l'utilisation d'une voix sortie d'outre-tombe :

- Je suis fort amusé de te voir parmi des nôtres, bounto. Mais, pour ta royale information, fit-il pareil à un complice car fort amusé de cet echange, je ne parlais pas tout seul...Peut-être que toi...aussi, tu aimes avoir de la compagnie, n'est-il pas vrai.. ?

Et c'est brusquement qu'il retrouve sa place initiale, droit comme un poteau, la paille entre ses dents afin de sucer le reste de sa boisson delicieuse. Il était rare en ces temps que Durante puisse tomber accidentellement sur l'un des siens - qu'il a forcément renié. Néanmoins, si tel cas arrivait, l'idée qu'un peu d'actions agitent les bounts de cette ville fourmilla dans sa tête, à savoir qu'entre Bounts, il valait mieux se serrer les coudes que l'inverse. Mais dans ce cas-ci.... 
Car avec Durante, sa carte maitresse était l'imprevisibilité.

- Montre-moi celui ou celle avec qui tu aimes tant parler, Bounto. Puis, donne un nom à ce costard cravate sur patte, moi je porte celui de Durante, mais tu peux tout aussi bien m'appeler Mister. D.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une entrée en douceur (Libre)   Lun 12 Oct - 19:34

[Hrp]J'avais oublié que Zenko bégayait[/Hrp]

Je suis fort amusé de te voir parmi des nôtres, bounto. Mais, pour ta royale information
. Je ne parlais pas tout seul...Peut-être que toi...aussi, tu aimes avoir de la compagnie, n'est-il pas vrai.. ?

Oui. Tu ne po-possède-derai pas une Do-Doll ?

Son voisin repris sa position initial. Il commença à engloutir le fond de milk-shake. Se pourrait-il qu'il soit un bount ? Il n'en restait plus beaucoup, il avait presque tous été exterminé par les shinigamis. Zenko n'en voulait pas au shinigami, il leur était reconnaissant car grâce à eu il pouvait être un nolife immortel.

- Montre-moi celui ou celle avec qui tu aimes tant parler, Bounto. Puis, donne un nom à ce costard cravate sur patte, moi je porte celui de Durante, mais tu peux tout aussi bien m'appeler Mister. D.

Durante savait qu'il était un bount, soit-il était hyper-renseigné, soit il était un bount lui aussi. Néamoins il se leva et murmura à l'oreille de Mister D. une phrase plus ou moins mystérieuse.

Moi, le co-costard cra-crave-vate sur pa-pa-pattes, je m'appelle Zenko.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une entrée en douceur (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une entrée en douceur (Libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] transformer la sortie casque en entrée micro
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» J'ai vu de la lumière alors je suis entré... [Osmauz']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: ARCHIVE RPG AVANT SAISON 1-
Sauter vers: