Bleach Highway
Bleach Highway

Forum fermé
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Naturellement...rigide (Akane)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Naturellement...rigide (Akane)   Mer 14 Oct - 4:28

Une averse comme on en connaît peu. Le temps s’est dégradé depuis ce matin, et Ban regrette amèrement de vivre entre quatre murs. Hier encore le soleil s’était fait roi, mais aujourd’hui même…tout laisse à désirer. C’est en ayant cherché la nourriture qu’il se retrouve les cheveux mouillés et raplapla. Les gouttes ruissèlent sur les murs et perturbe l’ouie fine de l’homme serpent, dont le statut est nouvellement celui d’un Shinigami. Il se fait à cette idée, la meilleure dans toute son existence parce que jamais encore il n’a connu une paix intérieure aussi profonde.
La perte du passé y est certes pour quelque chose, lui qui veut tirer un trait sur ces réminiscences douloureuses afin de vivre comme tout âme normale dans ces quartiers propres. Mais il s’avère que, même avec un sale temps, il arrivait à se remémorer des scènes regrettables.
D’un geste de la tête, il les chasse et pénètre une galerie inconnue. Depuis qu’il eut quitté l’académie, ses repères sont faussés, sinon troublés. Peut-être que le petit mois passé comme membre d’une division y joue un rôle mais il ignore encore les visages qu’ont les lieutenants et capitaines, exceptés celui du sixième, Kuchiki Byakuya et celui de Toshiro Histugaya, le dixieme. Les vices-capitaines se font plus présent, mais leur nom rentre par une oreille et sort de l‘autre.
Car Ban n’avait que faire…tout ce qui l’intéresse réside dans la connaissance des lieux, des techniques et dans sa loyauté.
Avec la pluie, il retrouve sa clope éteinte, pour ne pas dire mouillée mais aucune frustration ne vient tempêter son moment. D’un haussement d’épaule, il la garde comme s’il s’agissait d’une brindille d’herbe et entreprit de grimper les murs pour passer une autre galerie. Encore une fois, si un membre le voyait agir ainsi, il serait sans doute pointé du doigt, mais Mido est maître de ses agissements, surtout lorsque son capitaine et gardien se trouvent à mille lieux d’ici. Alors, libre de ses mouvements, il saute du mur, se retourne et...tamponne accidentellement un homme imposant, dont la tête lui semble.. originale. 
Etait-ce … Konamura Sajin, l’homme renard ?
L’écarquillement exagéré de ses yeux prouve son étonnement, jusqu’à lui faire même perdre sa pipe. Mais c’est sans un mot qu’il le voit marcher dans l‘optique d‘aller travailler, sans attendre que Ban, le quatrième siège de la seconde division le salue avec respect.
La surprise désormais passée, il regarde d’un œil morne son cadavre de cigarette non consumée, et finit d’en trouver une autre dans sa poche de sa veste. Le beau temps se fait encore désirer et il ne comprend pas pourquoi il tarde à découvrir ces lieux un jour de pluie.

Bien.. Finalement, il prend la décision de retourner à son domicile, là où il pourrait à loisir s’entraîner ou se documenter sur la Soul Society et ses innombrables secrets. Il était impossible aux membres d’avoir des notes sur les archives mais Ban avait secrètement passé la barrière. C’est ainsi qu’il en sait plus sur les capitaines, leur statut, leur bankai et situation.
Et pour finir, sur les vizards. Comment se passerait une rencontre avec un vizard…leur puissance semblait monstrueuse.
Il oublie soudainement de se faire pensif et se retourna pour trouver le chemin du retour, mais cogna accidentellement du roc. Un front pardon. Un front…dur comme le roc. Et des yeux..
Il se recule légèrement et constate que ce dernier a heurté, malencontreusement, une disciple. Décidemment, la septième division regorge de monde.

- Pardon.

Il l’observe d’un coup d’œil, sans chercher à l’analyser, puis se rend compte que la faim le taraude plus qu’autre chose. A savoir aussi qu’étrangement, la pluie s’est arrêtée de battre le sol.
Il avait soif de tranquillité…et d’un coin d’herbe. Elle n'avait pas l'air bavarde ou enjouée, mais qu'importe, du moment où il pouvait profiter d'un peu de repos. Puisque madame pluie avait cessé. 

- Pourrais-tu me montrer un endroit où la verdure pousse ?

Non, je n'avais pas idée de te draguer mais de me reposer, petite plante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Mer 14 Oct - 10:45

Un soir paisible, une lune dégagée qui arborait son visage miroitant à tous les couches tard. Des étoiles venant accompagner la déesse de la nuit pour parsemer cette fine toile, qu'était le ciel, de milles et un petit éclats. Sous ce théâtre d'émerveillement, une ville... Dans cette ville, un nombre incalculable de maisons et, dans une de ces maisons, une famille. À quoi ils ressemblaient? C'était dure à dire, tout semblait si flou... comme lorsqu'on écoute l'un de ces vieux films à projection qui a mal survécu aux années. Deux femmes et un homme... voilà à peu près tout ce qu'il était possible de distinguer. Une famille de trois personne donc... et comme les familles dont les deux parents étaient des femmes étaient plutôt rares, il était plus vraisemblable de croire qu'il s'agissait d'un père, d'une mère et de leur fille donc. D'ailleurs, l'une des deux femmes semblait plus petite, sa devait vraisemblablement être elle l'enfant du couple. Tous semblaient être affairés à se rassasier. Comment le savoir? Hé bien, une forme semblable à celle d'une table basse rectangulaire semblait reposer entre eux trois sans compter les arômes qui semblaient circuler dans la pièce. Sinon, aucuns détails n'étaient vraiment notables dans toutes cette histoire... tout semblait trop flou et trop indistinct pour être prit en note ou même visible. Tout ce qu'on pouvait faire était de déduire ce qui se passait. Puis, vinrent des genres de vibrations... leur forces, impossible à dire mais, elles semblaient être assez imposantes pour faire réagir ces vagues formes d'humanité. Puis, un serrement au coeur, douloureux et intense. Les choses se mirent à tourner, à se bousculer à se désagréger puis, une trombe d'eau fonçant dans la direction de cette personne visionnant toute la scène puis, ce fut l'éveil...

Dans un grand sursaut qui manqua de peu de la faire rejoindre le plancher des vaches, Akane trouva son moment de réveil. Son visage aux allures si pâles ordinairement, il était désormais légèrement plus rouge et couleur de grosse goûtes d'eau produites par son corps lui-même. De ces yeux, le précieux liquide qui constituait une majeur partie la surface de la planète Terre s'échappait. Pourquoi donc? Pourquoi venait-elle à pleurer pour un simple rêve? En fait non, elle n'avait pas pleurée... sa c'était passée durant qu'elle dormait sinon, la jeune femme s'en serait rendue compte non? Pourtant, ce qu'elle avait vu n'avait rien de si triste ou désastreux... c'était à peine si elle comprenait ce que ce dernière transmissions avaient été vues... Alors, pourquoi s'en trouvait-elle si touchée au point où même son coeur battait encore la charade? L'actuelle troisième siège de la septième division ne trouvant aucunes réponses à ces multiples questions sous ces couvertures humidifiées de par la transpiration, prendre une douche fut sa première décision. Cette dernière action lui permit de se détendre et de reprendre le contrôle de sa personne au sujet de ce rêve étrange mais probablement sans valeur. Manger fut la seconde chose que fit la demoiselle à la chevelure dont le violet était inné. De quelques fruits et une simple tranche de pain, il fut seulement constitué. Suite à cela, un petit brin de toilette, une révision du pot à sucrerie et un zeste de nettoyage pour les draps et pouf, voilà déjà que la matinée était totalement écoulée. Paperasse, il y avait désormais à remplir mais, plus tard, cela se ferait, prendre l'air étant la chose qui lui tentait.

Cependant, une fois à l'extérieur de son pavillon, la dame fut bien forcée de constaté que le temps n'était pas bien fixé pour se promener. Comme si un simple petit imprévu allait l'arrêter. Ce fut donc sous les bordures des toits allongés que commença sa randonnée. Depuis peu de temps qu'elle était au service de Gotei treize et pourtant, déjà son rang pouvait lui être envié. Bien que les efforts ne furent pas les plus imposants, seul le travail avait su faire de cette fonceuse ce qu'elle était maintenant. Bien malgré se rang et ces faits marquants, des amis, elle n'en possédait pas tant. En fait, aucuns contacts n'était sien. Les copains, sa personne ne les recherchaient point. Aussi bien elle pouvait se dépasser pour s'être rendue ici, qu'elle ne possédait pourtant aucuns talents pour la communication et l'acceptation. Depuis très longtemps, elle vivait seule, ainsi Akane avait toujours su se débrouillée alors, pourquoi vouloir en changer? Combien de saisons c'étaient écoulées sans l'ombre d'un allié? Bien sûr, à ces côtés, un Shinigami qui l'avait adoptée mais... Si peu présent, aussi rapidement partit qu'il était arrivé. Comment réellement considéré une telle personne comme une véritable aide? Non, c'était seule qu'elle avait évoluée et se serait probablement de cette façon que tout serait terminé. Ils ne cherchaient pas à l'approcher et se serait pareil de son côté mais être isolée n'allait pas la dérangée. Après ce peu de temps avec eux, elle ne connaissait même pas le nom d'un seul membre de sa division, pas même son lieutenant et son capitaine. De vue? Surement mais, dure de s'en rappeler puisque l'attention n'y était pas. Pourquoi se tracasser? Suffit de chercher les personnes avec soit un insigne sur l'une des manches soit un haori blanc pour savoir qui était plus haut gradé.

La pluie ne semblait pas vouloir s'achever peu importe le nombre de pas effectués. Ce fut dans ces pensées qu'elle fut de nouveau absorbée. Dans son antre, seul le suspense semblait pouvoir équivaloir à son manque de connaissance intimes. Pourquoi tant de sentiments pour un simple instant d'un état somnolent? Même son être ne semblait plus connaitre la réponse en ce moment bouleversant. Ce fut un choc qui la fit s'extirper de son petit refuge de songes imagés. Ces yeux pouvant de nouveau regarder, un homme était se qui semblait être la cause ou la victime de son manque de stabilité. Ce dernier lui fit ces excuse de manière assez abrégée. Ce n'était pas plus mal effectivement car, parler n'était pas le domaine où la pratique était la plus élevée. Malgré tout, une femme devant savoir se montrer un peu plus aimable lorsqu'elle était responsable, partiellement ou entièrement, d'une faute, devait aussi prendre le temps de s'excuser.


-Excuses acceptés et te sont retournées. Moi aussi, j'aurais simplement pu regarder où je mettais mes pieds.

Suite à cette déclaration peu recherchée, ces yeux vinrent se poser, non pas sur l'oeil qu'ils avaient déjà contemplé brièvement mais bien, sur la petite pochette contenant son petit trésor sucré qui avait chuté. S'accroupir fut donc sa réaction, pour elle qui aimait tant les bonbons. Cela était une chose plutôt dure à ignorer puisque, même en cet instant, une tige de suçon émergeait entre ces lèvres. Durant qu'elle amassait, ces oreilles restaient attentives à l'autre gringalet. Ensuite, celle qui portait le nom de famille Kilakiro se releva puis, déposa ces yeux bleus avec une touche violacée sur ce gars. Le temps de répondre était présent et ce fut comme sa qu'il se dit présent:

-Hum... je ne suis pas ici depuis longtemps. Je ne connais donc pas les chemins aisément... surtout lorsqu'il s'agit de le dire oralement. Je peux t'y conduire si tu veux mais, je ne saurais faire mieux.

Durant ce parlement, sa sucette n'avait pas quitter son organe de communications vocales. Cependant, ce genre de situation étant fréquentes avec elle, les paroles restaient audibles très facilement. Il fallait croire que la prononciation était un de ces talents. Car avec ou sans obstruant, parler était tout de même évident même s'il n'était pas fréquent. Attendant maintenant la décision de son interlocuteur, Akane se préparait tout de même à servir d'indicateur vers les rares "jardins" extérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Mer 14 Oct - 18:32

C’est vrai ça. Elle aurait pu regarder où elle mettait ses pieds, se plaint-il silencieusement, légèrement agacé. Il ferme les yeux et reste durant quelques secondes interdit, si ce n’est immobile. Il se demande s’il tient vraiment à la suivre, compte tenu de sa courte existence en ces lieux. Elle doit sans aucun doute se retrouver dans le même bain que Mido. Il rouvre lentement les paupières pour la jauger de sa hauteur, car il faisait vraisemblablement une tête et demi de plus qu’elle. Quelle drôle de fille…
Le ton usité dans sa palabre ne le déplait pas, mais c’est contre toute attente une personne à la physionomie froide, voire glaciale. Non… ce n’était pas pour lui déplaire, puisqu’il a en horreur les idiotes bavardes et capricieuses.
Et très souvent on le traite de goujat car il prend un malin plaisir à les assommer. Elle ne mérite que ce sort-là. Et lui…comment aurait-il agi ?… Lui…

Il se met à râler tout seul dans son coin, ponctuant cela par un haussement d’épaule négligeant avant de planter son regard indigo dans celui des lapis lazuli de sa collègue. Du moins provenait-elle d’une tout autre division.

- Je ne t’oblige à rien.

Vraiment…rester ancré au sol à attendre que ça se passe. Il souhaite réellement s’asseoir, profiter de la nature avant que les emmerdes ne viennent poindre du nez. Il est vrai qu’en se promenant dans cette section, Ban avait de fortes chances de tomber sur un membre siège de la septième division. L’académie accorde le bénéfice de réussite aux membres les plus originaux du centre. A moins qu’elle… ne soit pas un vrai membre. Une ryoka ?
Il ne la voyait pas mentir. Il réfléchit beaucoup trop à dire vrai.
Redressant ses lunettes violacées sur le haut de son nez, comme pour dissimuler ses yeux serpents, il range par la même occasion sa langue bifide et se retourne, lui faisant dos. Ban n’est décidemment pas un charmeur aujourd'hui.
La perte de son ami l’a sans doute rendu si…insolent. Un autre soupir accueille ses pensées, ainsi que ce silence qui se fait d’emblée pesant, et d’un regard triste, il embrasse visuellement la jeune femme à ses cotés, dont le teint de peau était aussi éburnéen qu’un clair de lune.

- Mais j’aimerai beaucoup fumer, puisqu’on m’interdit de le faire ici.

Il s’agit surtout d’un manque de volonté énorme. Il ne veut pas chercher les jardins pour la simple raison que la demoiselle peut accessoirement l’y aider. Il ne lui arrive jamais de s’embêter inutilement. Son ami lui l’aurait fait…
Un sourire triste étire ses lèvres mais ne s’éternisant pas, il attend droit et altier qu’elle lui montre le chemin.

Je t’attendais…
 - Pourquoi avoir choisi la septième division ? lui demande-t-il d'un coup, espérant qu’elle avance la première. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Jeu 15 Oct - 1:01

Le jeune homme semblait être en plein conflit intérieur suite à la proposition d'Akane. Bien sûr, ce n'était pas des plus visible mais certains gestes de son comportement laisser penser qu'il ne savait pas trop s'il devait dire oui ou non à cette idée. Pressée n'étant pas le mot d'ordre de la jeune demoiselle en ce moment, l'attendre, lui et ces mots, ne la dérangeait pas plus que ça. Après tout, il ne lui restait plus qu'un tout petit empilement de paperasses diverses à remplir, le grade de troisième siège étant celui où on commençait à avoir ce genre de travaux un peu comme les lieutenants et les capitaines même si les proportions étaient beaucoup plus petites. Ce genre de choses n'était pas très difficile à faire mais encore fallait-il avoir la motivation nécessaire. Motivée? Bien sûr qu'il fallait l'être pour atteindre la place qu'elle occupait désormais par contre, cette motivation variait selon le niveau de travail à faire et bien franchement, qui serait intéressé par un emploi du temps où on ne trouvait que des embêtements? Capitaine? Est-ce qu'elle avait l'ambition de le devenir? Bien sûr que non, elle ne serait pas contre le fait d'atteindre se poste mais, mieux valait ne pas trop se faire d'illusions, seule un poignée de gens avaient atteint se titre alors bon. Même lieutenant était un rang qu'elle ne visait pas. En fait, jusqu'à maintenant, la jeune femme n'avait jamais visée quoi que se soit. Seul la chance combiner à une certaine reconnaissance l'avait menée à cet endroit. Elle travaillait comme elle le pouvait et le sentait. Si c'était suffisant pour la faire monter alors tant mieux, sinon tan pis. Si on ne pouvait pas apprécier ces efforts continus alors, rien ne servait de tenter de se surpasser pour se donner un niveau qu'elle n'avait pas.

Lui tourner le dos fut une de ces actions à laquelle, la jeune femme ne porta pas plus attention qu'à son allure. S'il voulait aller où il voulait se rendre, il avait le choix de la suivre ou de se débrouiller, par la suite, ce n'était plus de ces affaires. Un changement? Effectivement, le temps avait un peu changer depuis le début de leur rencontre, celui de température. La pluie avait enfin cessée bien qu'il arrivait encore qu'une petite gouttelette frigorifiée qui venait s'écraser sur une des épaules dévoilée d'Akane ou encore l'une de ces frêles jambes. Être beaucoup habillée, jamais cette jeune personne ne l'avait appréciée. Cela entravait beaucoup trop les mouvements ou gênaient la vue, aussi bien celle de son ennemi que la sienne. Non, les vêtements longs et amples n'étaient pas une choses appréciable dans son estime sauf au niveau des manches, comme les siennes, où il était beaucoup plus simple de contrôler le surplus de tissu. Depuis un moment, deux fois, l'individu de sexe masculin avait parler, une première fois pour dire qu'elle n'était pas obligée de le conduire et la seconde pour simplement dire qu'il aimait fumer mais qu'on lui interdisait dans les locaux des divisions. Ces nouvelles ne la laissait ni chaude ni froide car après tout, elles ne la concernait pas le moins du monde. Mais, elle pouvait comprendre la frustration. De sa voix douce et posée, tels furent les paroles qui furent prononcées:

-Rien à faire d'intéressant, t'escorter est donc un désennuie. Fumer, je ne le fait pas mais, de ma tendance à toujours avoir une sucette dans la bouche, tout le monde se plaignait. La difficulté à comprendre mes mots était la raison. Maintenant que je suis capable de parler facilement avec, personne ne peut se plaindre. Si tu veux fumer, suffit de trouver un endroit où ils ne peuvent pas t'empêcher.

La troisième siège de la septième division s'apprêtait à se lancer sur le chemin des jardins lorsqu'une question vint interrompe son mouvement. Bien que cela se fit en marchant lentement, elle eut à répondre à une question plutôt étrange. Pourquoi avoir choisit la septième division? À vrai dire, cela lui était venu en tête seulement parce que son "père" lui avait parler qu'il y avait eut d'étranges phénomènes dans cette division et donc, étant l'une des rares divisions dont elle avait entendue parler...

-Hum... comme si, comme sa. Il n'y a pas de raisons précises. On m'en a parlée et j'y suis allée. C'est tout. Toi, tu es de quel division et qu'est-ce qui t'a poussé dans cette direction? Au fait... si on allait plus vite... Courser nous fera arriver plus rapidement que la marche.

Suite à ce dernier dire et avoir attendu et entendu un peu ce qui semblait être la réponse à ces questions. Cette dernière prit un élan et s'élança entre les différentes bâtisses et constructions qui constituaient les quartiers de la division. Faisant de brefs et soudains arrêts à des moments pour se remémorer la bonne direction, puis repartant au rythme du vent. Ce fut avec ce train de course, toutefois sans Shunpo, que le petit duo atteint finalement les jardins. Un endroit où était disposé un petit bassin contenant des poissons, un petit ponton passant pardessus. Quelques petits arbres parsemés ici et là dont un saule pleureur dont les branches allaient rejoindre le sol. Ici ce n'était plus de la terre mais bien de l'herbe qui recouvrait le sol. Akane aurait pu signalée qu'ils étaient arrivés mais, s'il possédait des yeux, il allait s'en rendre compte tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Jeu 15 Oct - 19:12

En effet, il suffit de trouver le bon endroit pour ses instants de solitude ou de réflexion intense. La jeune femme aurait le droit à des remerciements salutaires. Néanmoins, le tout est d’attendre si elle connaît bel et bien les jardins du Seiretei.
Il n’est pas non plus étonné de l’entendre énoncer très vaguement ses choix quant au choix de sa division. Mais il sent quelque chose d’autre émaner de cette jeune femme, une aura inexplicablement triste. Ban pivote sa tête et se fait de nouveau pensif, alors qu’elle lui intime de courir avec elle afin d’arriver le plus rapidement au lieu dit. Quel entrain…
Depuis très longtemps, Mido Ban n’avait couru aux cotés de quelque un.. Les poings serrés, ainsi que sa mâchoire, prouvent que la confusion s’éprend de son esprit, et qu’au fond, il doit s’en débarrasser une bonne fois pour toute.
C’est pourquoi se retrouver proche de la nature l’y aiderait.

Mais sa question à son tour le fait sourire, pour la première fois depuis le début de son arrivée. Il suggère qu’un tel échange de bon procédé est insipide, ou badin. Mais il aime malgré tout beaucoup sa question sur son choix. L’attirance pour cette 2ieme division, était-elle dirigée par ses sentiments ou les lois de la raison ? Ou encore avait-il choisi par pragmatisme ?
Pendant qu’ils courent à l’unisson, il ne daigne pas lui répondre, considérant le moment peut-être mal choisi. La pluie avait cessé depuis bien dix minutes, et il compte profiter de cet avantage sur le temps.

En y repensant, il venait de rencontrer un siège dont il ne connaissait pas même le prénom. Il trouve drôle d’ailleurs l’idée que fut un temps elle embêtait son entourage avec ses sucettes…un drôle de spécimen que voilà. Mais Ban ne s’intéresse pas assez à elle pour en connaître davantage. Et pour cause ! Celle-ci n’avait pas l’air de vouloir se dévoiler. Grand bien lui fasse…Car donner sa confiance à quelqueun revenait à se trahir soi-même.
Le regard posé sur l’espace mirifique l’apaise globalement, et c’est en parfait fauve négligent qu’il passe devant sa compagne pour s’adosser à un arbre, se préparant enfin à allumer sa clope au bec. Tout content d’être parvenu à une tranquillité inopinée, il se rend compte qu’aucune réponse n’est allée accueillir les interrogations de celle qu’il l’a aidé.

Il se ressaisit alors, et prend un ton -une fois n’est pas coutume- plus avenant :

- La deuxième division...mais pourquoi celle-ci, hein ?

Il ne va pas lui faire part de sa soudaine admiration pour le Capitaine Soi fon, ni d’ailleurs de ses sentiments infondés auxquelles il refuse de croire pour ne pas en souffrir…Il ne va pas non plus lui donner la possibilité d’en savoir plus sur ses propres pouvoirs, quand bien même elle ne semble pas être affectée par tant d’indifférence de sa part. Mais il prend la peine de satisfaire sa curiosité à sa façon :

- Tu dois savoir que la deuxième division n’est pas une simple division. Elle représente aussi les forces spéciales du Seiretei chargée d’enquêter sur les différents problèmes qu’on peut connaître au sein de la Soul Society. Je suis spécialisé pour rejoindre cette division, c’est tout ce que je peux te dire quant à mes décisions. Et puis… il ne peut s’empêcher de lancer : Je préfère avoir une femme aux commandes.
Au fait, comment t’appelles-tu ? Que je puisse te remercier dans les convenances.


Et il tire sur sa clope sans ajouter quoique ce soit, amusé par sa propre réponse. Puis, d’une main, il ébouriffe ses cheveux afin qu’ils reprennent leur forme originelle. Lorsqu’il porte les cheveux longs et tombant, les mauvais souvenirs l’assaillent…Pour couronner le tout, il sent que le temps va se gâter de nouveau. Quelle plaie. Il doit alors se dépêcher de la finir, cette cigarette, lui qui souhaite entretenir son cancer avec superbe.
Pourtant, vient le moment inattendu. Un shinigami, dont le siège est largement plus bas, apparaît sur le seuil de leur petit monde et demande, alerté :
- Vous avez vu le Capitaine Komamura ?

Ban hausse un sourcil, et sent l’agitation contrôler les quartiers. Non mais sérieusement il lui est interdit d’être tranquille ?

- Pourquoi ça ?
Mais le siège leur fait déjà dos, prêt à chercher de nouveau son capitaine. C’est en agissant de la sorte que Ban grimace et utilise, finalement, son shunpo pour couper l’élan au siège.
- Rha! je t'ai posé une question.
Contre toute attente, il se fait prendre par le col et Ban en est alors très surpris :
- Le capitaine Komamura a disparu, sans laisser de trace, et nous avons un intrus qui se cache ici…Un ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Ven 16 Oct - 0:20

Le jeune homme semblait très à son aise en ces lieux, ce dernier perdant même la notion de présence des autres individus l'entourant, en l'occurrence, une seule jeune femme à la longue chevelure violacée. La présence masculine ayant trouvé refuge sous l'un des quelques arbres qui se trouvaient dans cet espace vert pour alors se préparer à fumer comme il le désirait tant, selon ces dires tout du moins. Bien sûr, Akane aurait pu partir et le laisser là dès cet instant où il n'était plus de son domaine que de s'occuper de lui mais... Sa curiosité, bien que non visible physiquement, étant une de ces plus belle qualité ainsi que l'un de ces plus vilains défauts, attendre réponses à ces questions étaient inévitablement son choix. Adossée à un mur, elle attendait qu'il reprenne ces esprits sans pour autant chercher à lui rappeler sa présence. Son air inexpressif habituel ne changeant pas d'un pouce, surtout avec un tel moment de calme. Ce dernier sembla finalement reprendre son calme habituel et répondit enfin à ces deux questions. Il lui apprit alors qu'il appartenait au rang de la seconde division du Gotei Treize. Cette division était dites comme spéciale puisqu'elle regroupait aussi les forces spéciales d'enquêtes du Sereitei. Il dit s'être spécialisé pour entrer dans cette division mais qu'il n'en dirait pas plus. Terminant alors en disant préférer avoir une personne de sexe féminin comme supérieur et demandant le nom de la jeune femme l'ayant accompagnée jusqu'ici. Cette dernière réfléchit un moment avant de finalement répondre:

-Ah bon? La division deux est effectivement hors normes. Mais moi, je ne me suis pas spécialisée, on me prend comme je suis et c'est tout, sinon passez-vous en. Sinon, tu es bien l'un des rares garçons qui préfère un supérieur féminin à un masculin selon moi. Sinon, je me nomme Kilakiro Akane, Akane étant le prénom choisit par une personne dont je ne me souviens pas... et toi?

Alors que le calme semblait s'être installé, un des shinigamis de la division d'Akane vint les rejoindre en catastrophe, ne semblant même pas remarquer la jeune demoiselle, et demanda d'un ton pressé et désarçonné si le Capitaine Komamura avait été vu dernièrement. Tandis que l'homme de la deuxième division demandait pourquoi, Akane se préparait à répondre d'un non sans conteste mais, l'homme reprenait la course déjà... Quel maladroit celui-là, il ne gagnera aucunes informations comme sa... Il y eut ensuite, interaction entre ce jeune étourdit et l'individus en compagnie de la jeune fille mais ce dernier se fit violemment abordé par le jeune shinigami paniqué qui lui affirma que le capitaine avait disparu. Il ajouta cependant tout bas, qu'ils ne trouvaient plus non plus de traces du Lieutenant... Subitement, la shinigami du troisième siège apparut à ces côtés et d'un coup de main sur celle du bas gradé, l'obligea à relâcher l'étreinte avant de prendre la parole avec un air un peu plus sévère et agacée:

-Reprend tes esprits jeune écervelé et arrête de t'en prendre à nous. Rien ne sert de paniquer. S'il y a des intrus dans nos locaux, alors, il n'y a que deux choses à faire. S'il s'agit de Ryokas, de Shinigamis ou de quoi que se soit si apparentant, alors, c'est l'arrestation et la capture. S'il s'agit de hollow, notre métier est de les détruire alors tiens toi s'en. C'est donc une mission de recherche qui est la notre dès maintenant. Dit à tout le monde de se promener en groupe de deux à quatre individus pour éviter les surprise et ajoute que j'autorise tout ceux possédant un Shikai d'en user s'ils jugent que la situation le nécessite.

-Trois... troisième siège, Kilakiro Akane! Désolé madame... je ne vous avait pas reconnue. Je transmet... le message sur le champ!

L'homme précédemment désorienté s'élança alors et commença à répandre les instructions auprès des membres de division qu'il trouvait. Akane, elle, avait dégainée son zanpakutoh et l'avait appuyée contre son épaule. La dirigeante en herbe fit alors un simple regard à l'unique membre qui ne faisait pas partit de la division qui lui fit comprendre qu'il était libre d'agir avec eux ou pas puis, se fut à l'aide du Shunpo que notre téméraire demoiselle s'élança à la recherche de ce qui causait tant de trouble. Ce qu'elle ignorait encore était qu'il s'agissait d'une percée de trois Hollows... Ils avaient beaux ne pas être plus grands que les Shinigamis, ils se révèleraient bien plus féroces et dangereux que la majoritée des Hollows normaux... Tout trois possédant une capacité lui étant propre... Cependant, seul l'avenir leur révèlerait tout sa...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Ven 16 Oct - 6:34

Elle trouvait cela rare ? Peut-être que oui.


Peut-être que non. A dire vrai, en raison de ses étranges sentiments pour son capitaine - qu‘il n‘avait vu pourtant qu‘une fois, et de loin !- ceci expliquant cela, il considérait qu‘être aux ordres d‘une femme qu‘il admirait était pour lui… tout à fait normal. Mais Midô était en effet quelqu’un de rare, c’était une belle et franche constatation. Kilakiro Akane, comme elle semblait se prénommer, possédait un visage hors norme, dont le terme de rare avait aussi raison de transparaître dans son caractère. Plus que physiquement, l’attitude contrastait des autres. Il n’avait pas l’habitude de discuter paisiblement avec une fille sans qu’elle ne bave sur lui ou au contraire, sans qu’elle soit chiante. Parce oui, mesdames, vous etiez chiantes. Toujours à piailler pour un rien, Ban avait fini par considérer la femme comme bavarde et sans intérêt, sinon insipide.
Mais la réalité le rattrapa grâce à cette nouvelle rencontre. Peu lui chaut dès l’instant où on ne lui gueule pas dans les oreilles. Le seul moyen de l’énerver était sans doute le manque de tact que possédait toujours une fille.

Il poussa sèchement, mais sans utiliser sa force léonine, l‘idiot de siège qui l‘avait pris par le col. Autant que faire se peut lorsqu’il s’agit de très rien. Alors qu’il allait lui administrer un retour en verbe brûlant, la jeune femme se mit à réagir spontanément, prête à calmer le shinigami sans trop le ménager pour autant. Elle gardait les épaules sur la tête et Ban lui accorda un bon point sur le comportement à adopter. Car oui, dans ses moments là, la panique ne faisait pas bon ménage. Il aurait dit à peu près la même chose, ou peut-être se serait-il tût. Un tel siège aurait dû savoir quoi faire, et ne pas perdre son peu de bon sens parce que l’alerte avait été donné.
Mais tout cela ne le concernait pas en vérité puisqu’il était membre d’une autre division.
Alors…que faire en pareil cas ? La laisser seule et non désorientée pour achever cette quête alors qu’il risquait fort de se rouiller sans cette nouvelle mission ?

D’un regard, elle lui fit rapidement comprendre qu’elle prenait les choses en main, puisque sa ferme intention d’aller chasser les intrus s’accompagna d’un geste noble. Sortir le Zanpakuto. Qu’à cela ne tienne, ils allaient avoir du pain sur la planche. Finalement, il la laissa partir afin qu’elle prenne de l’avance, et s’ensuivit alors l’utilisation du shunpô pour le jeune homme. Il ne lui parlerait pas pendant leur navigation dans les quartiers pour éviter une éventuelle déconcentration. Il la suivait, parce qu’il en avait envie, point. Pas de justification à lui donner parce qu’il était maître de ses envies. Bien qu’il l’aurait préféré terminer sa clope en toute tranquillité, le moment était bienvenu de mettre en pratique ses talents d’homme serpent.

Ainsi, à quelques mètres du point de mire se trouvait l’ennemi. Et Mido se stoppa net, très étranger à ce qui se passait ici. Non pas que la vision d’un hollow lui soit inconnue, ou que l’attitude à adopter lui soit non plus nouvelle, mais agir avec un partenaire, ça, c’était une tare. Solitaire comme jamais, il était fidèle aux fauves. A la mort de son collègue, il s’était fait la promesse de ne jamais s’allier avec quelqu’un et ne donnerait conséquemment jamais sa confiance. Personne ne la méritait. Mais sa vie avait pris un tournant, à savoir son entrée dans l’académie et maintenant dans une division…
Alors, que faire ?

Quelques shinigamis eurent la présence d’esprit de fuir, du moins les plus faibles, car d’autres, plus valeureux, tendaient à croire que leur force pouvait, -ils ont bien raison de croire- repousser les attaques rocambolesques des ennemis. Pourtant, la défense ne sembla pas de taille. Cette confrontation en majeur partie laissa à Ban une impression d’indifférence totale. Il ne ressentait pas le moindre vertige, et sa jeune partenaire paraissait le suivre dans cette voix. Il restait stoïquement immobile, les mains dans les poches, à regarder ses trois monstres, qui pourtant ne se laissaient pas faire. Ce qui dérangeât le plus Ban, c’était de constater que l’état des lieux ressembleraient très vite à une montagne de pierre.

- Kilakiro Akane… Je te laisse agir la première.

Non par esprit de lacheté, Ban n’était pas comme ça. C’était encore moins de la galanterie de sa part. Quoique…Dans tous les cas, il n’était pas un ferme défenseur, et ne se démènerait pas corps et âmes pour exterminer ces adversaires de taille. Sauf si son capitaine était dans les parages. Mais comme il la savait loin.. très loin de lui, il pouvait à loisir ressembler… à lui !
Il lui laissa le premier pas tout simplement parce qu’elle n’avait pas peur. Du moins, c'est ce qu'elle laissait paraître.

- Au fait, mon nom est Ban. Midô Ban.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Ven 16 Oct - 11:19

Bien que le calme subsistait dans sa figure extérieur, il émanait tout de même un zeste d'angoisse et de frustration dans le coeur de la jeune dame de combat. Ces compétences de combats n'étaient pas le problème que son âme redoutait mais plutôt, le genre d'ennemis qu'ils auraient à affronter. Une infiltration dans le Sereitei, c'était quasiment du jamais vu! Ce genre de choses n'étaient pas au premier venu... Il fallait donc s'attendre à des êtres qui se verraient soient dotés d'une grande intelligence, sinon, des vies pourvu de particularité leur permettant un tel exploit et cela ne lui présageait rien de bon. En plus, avec cet absence non prévue du Capitaine ainsi que du Lieutenant de leur division. C'était au devant de sérieux ennuis qu'ils s'élançaient si jamais ces ennemis devaient se révéler trop puissants. Bien sûr, il restaient les lieutenants et capitaines des autres divisions mais, juste le fait de devoir tenir le temps d'envoyer un messager les quérir, risquait d'être plus que difficile si jamais ces intrus étaient les responsables de la double disparition au sein de la Septième Division de combat du Sereitei. Alors qu'elle avançait à grands pas en direction d'un amas de reiatsu combinés qui devaient être les émanations d'un combat de plusieurs membres de sa division, Akane ressentit aussi celui de l'homme qu'elle avait précédemment escortée. Contente d'avoir l'aide d'au moins une autre personne semblant posséder un niveau semblable au siens, elle accéléra l'allure avant de finalement se poser sur un toit d'un des bâtiments. Quel ne fut pas sa surprise que de voir que trois Hollows qui, si ce n'est de leur taille beaucoup moins impressionnante que la moyenne, n'avait rien de bien bien étonnant. Cependant, leur forme semblait un peu plus humaine... Tous trois possédant le traditionnel et complexe masque comme n'importe quel Hollows mais, ils se tenaient néanmoins sur deux pattes et possédaient chacun des atouts leur étant propre.

Le premier des trois Hollows avait des bras avant quelques peu particuliers, munis de cinq doigts comme n'importe quel humain, ils avaient cependant une longueur hors du communs, faisant plus du trois quartz de la hauteur du monstre corrompu qui possédait lui-même une tête de plus que toutes personnes ici. Au bout de chacun de ces doigts, des ongles chacun longs comme la moitié d'une lame de katana ordinaire et semblant tout autant sinon plus affilé que ces dites épées de combats. Le second, tant qu'à lui, était la parfaite réflexion de l'homme des cavernes de par son instinct de combat apparemment inné et son imposante stature, aussi grand que son confrère, sa musculature était cependant cent fois plus imposante. Alors que tout se jouait sur la finesse du corps du premier, le second avait tout en muscles et taille. Il ne possédait que ces poings dont les jointures semblaient parsemée de petites pointes acérées. Le dernier tant qu'à lui n'avait pas plus de taille qu'un petit enfant de dix ans et semblait préférer conserver une position courbée, voir à quatre pattes, plutôt que dans le style humain. Juste au dessus de ces mains, jaillissaient deux grands dards comparables à des griffes aiguisées comme celles des fauves. D'ailleurs, elles étaient environs aussi longues que le Zanpakutoh d'Akane, si on leur retiraient leurs formes courbées. Sans compter sa queue qu'il semblait manier à sa guise et dont un dard, comparable à celui des scorpions, venait orner l'extrémité. À eux trois, ils gardaient les shinigamis au respects, les pauvres étant un peu dépassés par ces derniers apparemment. Mais, malgré leur manque de taille, comment ces machins avaient-ils donc réussit à venir jusqu'ici sans êtres repérés!?!

Alors que ces pensées se turbulaient les unes les autres pendant l'inaction de son corps, une voix la ramena totalement sur le plan physique en lui annonçant qu'il lui laissait entamer les hostilités. Elle fit alors un pas vers l'avant, mais fut interrompue par une réponse de dernière minute à une question qu'elle avait posée avant de venir ici. Mido hein? Se nom, tâcher de s'en rappeler serait une de ces actions désormais. Il pouvait être considéré comme sa première rencontre ou plutôt, contact extérieur à elle-même désormais. À l'exception de son père adoptif bien entendu. Cela ne l'aiderait pas au centre même de sa division mais c'était déjà sa. Ce fut donc d'une voix calme et posée mais avec un zeste d'entrain de plus que d'habitude que la jeune femme aux yeux bleus, assez pétillants en ce moment, lui répondit cordialement:

-Hé bien, Mido... j'ouvre donc le bal, qu'advienne ce qui pourra.

Son Zanpakutoh jusque là posé sur son épaule, bien que dégainé, fut soudainement brandit et ce fut à grande vitesse qu'elle fonça sur son tout premier opposant. Sa cible? Elle s'en était prise au grand et mince qui possédait de longues griffes aux doigts. Ce fut à l'aide de quelques coups que fut éloigné le monstre sanguinaire. Le combat rapprocher physique étant le style qu'employait le plus souvent la troisième siège nouvellement nommée qui n'était pas aussi douée dans ce qui concernait les Kidos que le Zanjutsu ou le Hakuda. Éloigner du tas ce Hollow ne fut pas le plus difficile à faire mais, ce dernier semblait tout de même assez malin et, contrairement à bien des Hollow, il était rapide. Bien que le plus rapide semblait tout de même être le petit. Comprenant que l'individualité était vraisemblablement le talon d'Achille de ces monstres, les Shinigamis de la septième division encore présents prirent donc en charge l'un des Hollows eux aussi. Laissant le dernier au quatrième siège de la seconde division. Cependant, alors qu'elle avait réussit à une seule reprises à porter un coup à son ennemi au travers de ce dédale de lames affutées. Une chose très mauvaise se produisit. Les trois Hollows dévoilèrent alors chacun une habileté spéciale à ceux qui les combattaient. Celui face à Akane se mettant soudainement à ce téléporter! Hé oui, pas un Shunpo! C'était bien au-delà! C'était littéralement de la téléportation! Au point même que la jeune femme avait de la difficulté à anticiper toutes ces attaques! Celui qui constituait une muraille de force brute tant qu'à lui dévoila un pouvoir sonore qui semblait rendre les gens confus au points de ne plus savoir où était l'emplacement exacte de l'ennemi. Tant qu'au petit... disparu... un pouvoir d'invisibilité!?! De plus, même son reiatsu n'était plus perceptible. Sa relevait d'une invisibilité totale! Combien elle aurait été prête à parier qu'une chose semblable se produirait... Mais le temps n,était pas à se plaindre mais bien à combattre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Sam 17 Oct - 0:41

Ils n’étaient pas ce que nous nous imaginions des hollows puisqu’ils avaient en leur possession une forme proche des humains. Mais il n’aurait sût dire s’il s’agissait d’Adjuchas ou pas. Perdu dans ses réflexions, il ne fit pas attention à la première attaque d’Akane contre son adversaire. Elle utilisait une allure fort rapide, peu contraignante pour un combat, ce qu’on appelle par ailleurs le shunpo, et se basait aussi sur sa force, dont lui était vierge de coup. En même temps, il ne comptait pas se battre avec elle…
Il avait cru lire aussi une certaine excitation dans son regard, mais ne souhaitant trop s’avancer, il préféra reporter son attention sur les deux autres intrus.

Parce qu’ils étaient en fin de compte dangereux. Le réaitsu émergeant du troisième écrasait déjà quelques auras ici et là, car les membres de la septième division finirent leur combat mais ne réussirent à les exterminer. Il n’analysa pas la situation, bien trop fier pour penser que ces bêtes là lui donneraient du fil à retordre. Sa partenaire semblait s’en sortir, et elle prouvait sans problème que cette division avait bel et bien besoin d’elle.
Et lui ? Que faisait un Mido Ban dans ce quartier en train de combattre trois intrus tout droit sortis d’outre-tombe ? C’était à se demander s’il était réellement sérieux dans sa division.
L’ennui en était la cause, mais jamais il n’aurait le cran de sous-estimer sa propre division devant le capitaine Soi Fon.

Soudainement, ce fut plus révélateur que jamais. Les hollows exploitèrent le must de leur capacité afin de braver les gentils shinigamis près à tout pour défendre leur domaine. Ban aurait aimé prendre les deux ennemis rien que pour lui, mais ce fut le troisième, qui retint toute son attention. Tandis qu’Akane combattait flash man, et que l’autre assommait la défense par ses talents cachés, le dernier utilisait une technique qui se fit rare dans le monde des Hollows et même des shinigamis. Ce fut bien la seule chose qui l’étonna depuis le début de leur intrusion. Car l’indésirable à peine eut-il utilisé son invisibilité qu’il ébranla de toutes ses forces le corps du quatrième siège.

Ban ressentit l’excitation poindre en lui mais ce n’était pas assez. Il devait sans doute voir son propre sang pour charger. Plus encore, il allait analyser son adversaire.
Il se souvint par ailleurs de sa jolie ouverture de bal. Et lui l’accompagnait, pour sûr. Haussant le ton, il tenta de s’adresser à elle…peut-être pour la motiver davantage :

- Si ça tournait mal pour toi, ne fais pas semblant de m’appeler !

Peut-être que son ego féminin n’irait pas jusqu’à lui quémander de l’aide, mais Mido ne pouvait empêcher son côté protecteur de se manifester. Pendant que ce dernier avait pris le luxe de parler à son partenaire alors que Monsieur le Hollow n’aimait pas se faire attendre, une ritournelle projeta le ténébreux contre un mur, lui cassant deux cotes sur le coup.
Il respira alors profondément et tenta de se stabiliser, car enfin il venait de cerner son ennemi. Il lui fallut tout de même une troisième fois pour ressentir et la douleur, et son reatsu versatile.

Car oui, le hollow tel un lâche se dissimulait parfaitement, sans jamais ne laisser aucune trace de sa puissance. Mais les particules que retenaient les murs vibraient à chaque fois que ce petit rusé les approchait. Concernant Ban, un filet de sang au niveau des lèvres prenait chemin vers le sol, s’écrasant, petite goûte par petite goûte, et ce, par intervalle régulier. D’un revers de main, il lui suffit de frotter son menton pour sentir perler son nectar sur sa propre épiderme. Les dés en sont jetés. Sans un mot, il se dégagea du mur, préférant le tromper, et continua à utiliser son shunpo afin d’esquiver in extremis toute attaque susceptible de l’affaiblir. Mido savait désormais quoi faire. Les mains dans les poches, il s’approcha derechef du mur, attendant qu’il attaque.

L’opportun avait saisi sa chance, mais de l’autre coté où était Mido, ce qui compliqua la tâche. Dans l’absolu, il put enfin retenir le coup de l’adversaire et briser d’une poigne herculéenne l’une de ses pattes. Mais sa queue en forme de dard le poignarda directement dans le dos, ce qui laissa au hollow la chance de se dégager…

- Ah…sHIniGAmi…tOn HEure a SoNné !
- Parle pour toi ! Rugit-il, défendant son point de vue.

Concentré au possible dans ses attaques, il avait pendant quelques temps oublié Akane. Son énergie n’avait pas sembler trop faiblir, il ne vit alors aucun besoin de lui venir en aide. Retenant une nouvelle attaque de son si adorable ennemi, il s’adressa à sa comparse sur un ton haussé et rauque :

- Tout va bien pour toi, Akane ?! J’ose espérer que tu t’en sortiras indemne face à ces glandus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Dim 18 Oct - 0:03

Finalement, ces trois hollows risquaient de se montrer beaucoup plus coriaces que prévu... Ces derniers, tout comme l'avait soupçonnée la jeune "détective", avaient des capacités spéciales malheureusement qui expliquaient très bien comment ils avaient pu s'enfoncer aussi profondément dans le monde des morts sans même être identifiés. La scène était plutôt simple à envisager au vu du fait que leur pouvoir, une fois combinés, donnait une parfaite équipe d'infiltration. L'un pouvant entrer sans jamais être vu, l'autre pouvant aller d'un endroit à l'autre par téléportation s,il désirait tuer ou se dissimuler et le dernier pouvant abasourdir ces opposants pour les empêcher de réagir le temps que la mort leur soit donnée. Il faudrait voir à se renseigner sur le nombres de morts et de blessés qui avaient pu être causés par ces trois là le temps de se rendre ici. Aussi bien au sein du Sereitei que du Rukongai. Une chose était claire tout du moins, ils ne pouvaient décidément pas laisser partir ces trois là. Ils ne représentaient certainement aucunes menaces pour les hauts gradés comme les Lieutenants et les Capitaines mais pour ceux qui étaient sièges et pas nécessairement au top du niveau puissance, ce pourrait être un vrai carnage. La simple preuve étant tous les Shinigamis volontaires qui étaient restés pour contenir le troisième et qui se trouvaient maintenant presque tous étalés au sol, vivants mais sérieusement amochés. À quelques reprises, durant son combat, la jeune femme entendit la voix de son comparse lui venir aux oreilles pour lui proposer à chaque fois, de manière plutôt subtile, son aide en cas de problèmes. Cependant, à sentir son reiatsu baiser petit peu par petit peu et en sachant auquel des trois ennemis il avait à faire, elle se dit, en son fort intérieur, qu'il allait avoir bien assez de pain sur la planche comme sa de son côté.

On pouvait regarder sa de toues les manières possibles, leur situation n'était pas des plus resplendissante, si sa n'avait pas été de leur dons respectifs, ces trois nuisances auraient rapidement été mises hors jeux mais malheureusement, leur facultés uniques les rendaient beaucoup plus difficile à gérer et à contenir. En plus, l'union de deux de ces derniers contre un seul équivalait à un taux de survie grandement réduit et encore pire si jamais les trois se retrouvaient contre la même personne. Ils devaient donc terminer rapidement d'écourter la vie de ces trois gêneurs sinon, qui sait dans quel situation déplorable tous se retrouveraient. Cependant, c'était bien plus facile à dire qu'à faire. Juste l'opposant d'Akane se révélait être un véritable problème avec sa téléportation. Même la troisième siège, qui possédait pourtant une vitesse non négligeable, se voyait forcée d'utiliser le Shunpo à bien des reprises pour ne pas se prendre de sérieuses lacérations. Jusqu'à maintenant, on pouvait la considérée comme non blessée, seule une au deux petites entailles aux épaules lui avaient été causée dans l'instant présent, et encore, c'était plus souvent ces vêtements qu'elle-même qui subissait les foudre de leur opposant. Alors qu'elle continuait de s'occuper de cet enquiquineur professionnel, une lueur de désarroi s'empara de son âme lorsque, le second de ces monstre relâcha son attention sur la bande de Shinigamis K.O pour venir rejoindre le combat où Akane se trouvait. Merde, les deux à la fois, sa risquait d'être beaucoup trop chiant à diriger, surtout sans Kido... La jeuen dame n'avait donc plus le choix, lancer les choses sérieuses avant que le baraqué ne lance aussi les hostilités était sa seule manière d'en finir. Repoussant alors fortement le téléporteur, elle se plaça à égale distance entre les deux Hollows qui se rapprochèrent avec, d'ors et déjà, la bave à la bouche en vue du festin. Déposer le plat de sa lame dans son dos fut alors son geste avant que soudainement, un puissant reiatsu violacé se dégage de son corps sous forme de puissantes rafales d'énergie pure et que furent crier les mots:

-Tsura no Kawaru, Shinayaka! (Change ta facette, Shinayaka)

Dès lors, ce fut une déferlante de Reiatsu qui vint exploser et enrober la zone, où se trouvait les trois formes de vies qui devaient se combattre, d'une épaisse couche de fumée et poussières. Bien sûr, normalement, la troisième siège Kilakiro ne faisait pas une telle scène pour libérer son Shikai mais, cette fois-ci, la création d'un écran de fumée à l'aide de se déferlement de reiatsu lui serait profitable. Le quatrième siège de la deuxième division, s'il regardait dans cette direction, pourrait alors voir une chose un peu surprenante. Les deux Hollows ayant reculés pour se sortir de ce cercle aveugle, l'un deux, le plus musclé qui pouvait abasourdir, ne put réagir à ce qui lui arriva. Jaillissant du nuages de poussières, une fine pointe de lame vint s'enfoncer entre ces deux yeux... Un simple cri d'agonie fut son au revoir à ce monde avant de se désagréger. Ensuite, la forme de pointe commença à se déformer et retourna dans le nuage. Lorsque finalement ce dernier se dissipa, il ne restait que la Shinigami de la septième division et l'ennemi qu'elle avait commencer à affronter plus tôt qui lui, semblait intrigué. Se tenant dans la même position qu'au moment de relâcher son Shikai, se trouvait Akane armée d'une épée d'une allure un peu plus bourrin qui faisait la moitié de sa hauteur et était tout de même assez large. Bien sûr, personne ne pouvait se douter que présentement, son arme n'était pas à sa taille réelle mais bien à une taille compressée. Son vrai Shikai étant de la même grandeur qu'elle et presque aussi lourd qu'elle même si elle le maniait très bien tout de même. Le tenir sous une forme plus petit était plus exigent au niveau du reiatsu mais, au moins, il se manoeuvrait encore mieux et avait l'attrait de pouvoir surprendre en reprenant sa forme d'origine instantanément. Maintenant placée en position de combat, se fut dans un puissant élan que ces jambes la propulsèrent sur son ennemi, prenant cette fois-ci l'offensive plutôt que la défensive. Qu'advenait-il de l'autre siège durant ce temps?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Mar 20 Oct - 18:47

Il estima qu’utiliser son shikai pour ce genre de monstre ne le contenterait pas, bien au contraire. Non pas qu’il tentait de mieux faire que sa partenaire, ou pour un autre prétexte tout juste bon à trouver, la seule motivation pour Mido Ban résidait dans la force de ses réflexions En tant de lutte, il admirait quelque peu la passivité voire la neutralité des capitaines avant de se lancer dans un combat. Pendant ces infimes secondes où ils jaugeaient leur adversaire, ils avaient déjà décidé des attaques à accomplir.

Et Mido comptait suivre le même chemin. Interdiction donc de faire appel à la première forme de son Zanpakuto tant aimé. N’était-ce pas la plus belle arme qu’il eut connu depuis son existence ? Durant ses trente sept années, Jagan semblait être depuis son entrée au Seiretei son unique réconfort, un pouvoir en qui il avait -une fois n‘est pas coutume- confiance. Tandis qu’il s’avançait lentement vers le hollow qui intelligent sentit le coup venir, Ban fut brutalement déstabilisé par la libération d’un flux d’énergie. D’un pivotement, il s’adonna à une embrassade visuelle tout aussi agréable que son combat. Akane et son arme en shikai…

Un demi sourire illumina son visage, étant sans doute fier d’être tombé sur un siège talentueux, mais cette sensation d’estime pour sa partenaire disparut aussi vite qu’il n’est arrivé, ne daignant jamais afficher ses états d’âme à quiconque, gardant tout pour lui. D’un jeu de main, il retourna le manche de sa lame et ainsi de suite, battant l’air avec nonchalance, pendant que le troisième - et plus rusé - des ennemis s’essoufflait à trouver au shinigami une faille. Afin de porter un coup fatal, surtout lorsqu’on sent que la mort nous rattrape…

Mais Ban restait en proie à l’inertie, ne trouvant pas la force de courir après lui considérant ceci telle une perte de temps. Pour en finir une bonne fois pour toute, il suffisait d’éviter l’énergie nuisible de son adversaire. Pour se faire, et malgré l’envie d’utiliser son Jagan sur lui, la seule attaque mortelle qu’il trouva à lui infliger serait la plus psychologique qu’il soit.

- Vois-tu l’immense fossé qui nous sépare ? Il est abyssale, presque infini. Sais-tu pourquoi ?

Son ennemi se mit à rire de lui, portant sa voix caverneuse ainsi que son souffle putride sur Ban qui ne bougea pas d’un pouce.

- Tu mourras… Shinigami. Je te mangerai et je m’approprierai de ta for..Un coup au niveau de sa joue le fit franchement basculer. Sa joue devint légèrement rouge. Le problème est qu’il ne savait d’où venait le coup alors que son petit adversaire de rien du tout, quatrième siège en plus de ça, restait les mains dans les poches à sa place. Mais sans comprendre derechef, un nouveau coup, porté à l’autre joue le fit chanceler, puis un autre qui suivit le cheminement de l’attaque.
Vacillant, son visage cherchait de droite à gauche l’agression instantanée, se demandant si un autre ennemi l’attaquait pendant que Ban le narguait sans rien faire.
La colère, si ce n’est le désespoir le poussa à rugir avec férocité, avant de foncer sur Ban. Mais pendant sa course qui fut lourdement ralentie, il reçut de nouvelles frappes, posant ainsi le genou à terre. Le quatrième siège sourit malicieusement.

Le hollow désarçonné et vilainement amoché se mit à insulter Ban, saisissant enfin d’où venait les attaques. C’était lui, Ban. Quand bien même ce dernier restait planté, il venait d’utiliser le Hit and Away. [Coup & Distance]

- Alors, Hollow, qu’est-ce que cela te fait-il ? C’est aussi pratique que la teleportation, c’en est même mieux. Avec une incroyable rapidité, je peux te frapper de ma poigne de 200 kg tout en reprenant ma position initiale. Seul un capitaine pourrait alors percevoir mon attaque.

La lame aiguisée vibra quand il la ressortit du fourreaux, puis il s’avança d’un pas ferme vers l’ennemi pour l’anéantir définitivement. Mais avant de trancher net pour le réduire à l’état de néant, il glissa son zanpakuto sous la gorge de l'ennemi et lui intima de répondre sur le champs :

- Dis moi qui tu es… Et quel est le but de votre intrusion. Un hollow normal aurait dû savoir qu’en venant ici, même à trois, vous succomberiez sous la houle de shinigamis. Alors pourquoi !?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Mer 21 Oct - 22:48

Les combats perduraient pour nos deux jeunes héros mais au moins, pour l'instant, l'avantage semblait enfin vouloir se poster à leur côtés. D'un côté, la libération du Shikai d'Akane avait permis la suppression pure et net d'un de leur opposant avant qu'il n'est le temps de s'en prendre à eux directement en équipe de deux contre un, ce qui aurait pu se révéler leur être fatal si jamais l'un deux se retrouvait avec se monstre de plus dans les pattes. Maintenant que ce danger était écarté, tous deux pouvaient se permettre de se concentrer simplement et uniquement sur leur combat respectifs désormais. Tant qu'un deux ne serait pas défait dans la bataille, ils se trouvaient dans une situation où l'un l'autre empêchait son adversaire de s'occuper de son allié. Probablement, que si elle s'était retrouvée seule face à ces trois monstres, Akane aurait mit sa vie en grand danger, peut-être aurait-elle gagnée ou peut-être pas. C'était un facteur difficile à évaluer. Quoi qu'il en soit, la présence de ce Mido Ban facilitait grandement son travail en tant que plus haute gradée actuellement présente sur les lieux. Les shinigamis de la septième division étaient peut-être bien forts et courageux mais, la disparition des deux plus haut gradés leur avaient tout de même causés un sacré choc. Assez pour déstabilisé le coeur et l'âme de certains. Après tout, si c'est monstres avaient été les responsables de leur disparition, qu'adviendrait-il d'eux? Cependant, sa, la jeune mais réfléchie troisième siège de sa division en doutait fortement. Après tout, déjà un de ces bestiaux était tombé au combat donc... comment auraient-ils pu causés quelconque résistances face à un lieutenant et même un capitaine?

Croisant toujours le faire de manière acharnée avec le hollow à téléportations, Akane attaquait de manière vive et brutal, tout cela sans relâche. Bien que ce dernier continuait toujours son petit manège perpétuel, désormais, la jeune femme à la tignasse violette réussissait à mieux anticiper ces attaques qui avaient tout de même un certain ordre de logistique. Après tout, celui-ci ne semblait pas être le plus évolué de par l'intelligence du groupe. Le don de la parole ne semblant ne même pas lui être octroyé. Deviner alors ces faits et gestes étaient donc de plus en plus aisé à mesure que le temps s'écoulait au cours de ce combat. En plus, s'il y avait bien un zanpakutoh totalement imprévisible lorsqu'il s'agissait de combattre, c'était bien Shinayaka, bien que pour le moment, Akane n'en utilisait pas la fonction de déformation style libre que ce dernier possédait. Attendant patiemment l'erreur que commettait généralement tous les Hollows, la jeune femme se contentait de parer et esquiver les coups jusqu'au moment où enfin, il tomba dans le panneau. Se faisant croire comme coincée contre un mur, l'âme déchu prépara un Céro! Dès lors, se fut dans un élan fulgurant qu'elle se projeta vers lui et se prépara à abattre son arme qui, au dernier moment, reprit sa taille d'origine. La taille d'origine étant aussi longue et largue que la jeune femme, ce petit changement permettant alors tout juste de trancher ce monstre sanguinaire avant qu'il n'est le temps de lancer son rayon mortel. Suite à cette attaque décisive, ces yeux bleutés allèrent se poser sur le combat de Mido et sa propre confrontation.


----------------------------------------------------------------------

Le hollow répondit alors à Mido:

-Nous sommes venus dans le plus grand buffet à reiatsu dans nos propres intérêts et celui du maitre, tu ne nécessite pas plus d'informations...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Ven 23 Oct - 20:39

- Tu sais qu’il ne te reste plus beaucoup de temps avant de mourir. Tu peux trahir ton maître pour te repentir.

Mais le Hollow, non stupide de penser qu’il aurait la vie sauve, enfonça de lui-même la lame incisive du zanpakuto de Mido dans sa gorge. Ce fut donc une surprise pour lui qui s’attendait à le tuer de ses mains propres. Rien n’y faisait, le troisième siège s’en était bien sorti, et lui venait de rendre ce hollow suicidaire. Après tout, c’est comme s’il lui avait donné la mort.

Il fut néanmoins découragé. Lui qui pensait avoir enfin une piste, afin de contenter son propre égo pour commencer, puis celui de son Capitaine, il faillit presque lâcher son arme. Celle-ci retrouva tout le confort de son fourreaux, et Ban fixait sans mot dire le sol, ne cherchant ni à féliciter la jeune femme qui s’était bien débattue , ni à lâcher la moindre sentence concernant cet évènement. Il en discuterait avec Soi Fon, ou Hiroki, et pourchasserait ce sois-disant maître lorsqu’il aurait des preuves tangibles.

En attendant, il sortit de sa torpeur pour glisser ses prunelles vers Akane. Sans émotion, il échangeait visuellement quelque parole découragée, si ce n’est plus. Il tenterait d’éluder ce mystère quand cette dernière ne serait plus en sa compagnie.

Se souvenant alors des paroles d’un de ces collègues de division, il demanda à la jeune femme :

- Sais-tu où sont les shihakushô ? Ca ne fait que deux semaines à peine que je suis ici, et j’ai monté en grade en raison de mes seuls capacités. Après, il y a encore quelques détails qui m’échappent. D’ailleurs, j’aimerai faire une excursion sur terre afin de me renseigner un peu plus concernant cette histoire.

Mais une toute autre question le turlupinait sur le coup :

- D’ailleurs, que fait-on pour ton Capitaine qui semble porté disparu ? fit-il, s’armant d’une nouvelle cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   Mar 10 Nov - 0:38

Enfin, tout était terminé désormais, les opposants ayant été mis en déroute, il ne restait maintenant plus rien de gênant dans les locaux de la septième division et c'était très bien ainsi. Maintenant que les trois hollows avaient perdus la vies, ceux qui avaient été touchés par les effets de leur pouvoirs en étaient libérés mais, cela ne les libéraient pas d'avantage de leur blessures. Contacter la quatrième division serait une priorité maintenant, les blessés n'étaient pas extrêmement nombreux ni mortellement blessés mais, ils nécessitaient tout de même un minimum de soins désormais. Ces yeux scrutant les alentours, ces sens étaient déployés pour rechercher la trace de possibles présences ennemis mais, rien, il semblait que ces trois là étaient venus seuls et cela n'était pas pour déplaire à la troisième siège. Plus d'ennemis aurait fini par être lassant à la longue. Cependant, par mesure de sécurité, elle ne remit pas son zanpakutoh à sa forme scellée toute suite, attendre que tout le monde est été évacué lui semblant être la meilleure solution et surtout la plus prudente. Tandis que ceux qui étaient en état de marche soulevaient leur compagnons pour les amenés en direction de la quatrième division, la jeune femme reporta son attention sur la seule personne présente qui n'était pas de sa division de combat. Mido Ban, un membre de la seconde division dont la réputation n'était plus à faire sauf auprès d'Akane qui ne s'était pas renseignée le moins du monde sur les divisions autres que la sienne... et même la sienne... Ce dernier commençant alors par prendre la parole de son côté, lui demandant plusieurs choses, premièrement où trouver un shihakushô dans les bâtiments, peut-être bien pour entrer dans les normes. Ce dernier lui révélant aussi une certaine envie de faire une expédition sur Terre. Ensuite, vint la uestion au sujet de la disparition du capitaine d'Akane, chose qui commençait aussi à titiller la shinigami d'ailleurs qui répondit:

- Hum... pour les shihakushô, je ne serais trop te dire, je suis ici que depuis un mois environ et puisqu'on m'a donnée le miens à mon arrivée et que je ne m'occupe pas d'intégrer les nouveaux arrivants dans la division, hé bien, je ne me suis pas intéressée à l'endroit où ils pouvaient bien être conservés. Demande à une des personnes gradées de ta division et qui est là depuis un moment, sa devrait te permettre de t'en procurer un. Sinon, je ne suis pas sûr s'ils nous est possible d'aller et venir sur Terre à notre gré si ce n'est pas pour une mission... Dans le pire des cas, demande une permission spéciale à tes supérieurs, sa t'évitera des problèmes. Sinon pour mon capitaine... je ne crois pas qu'un de ces trucs ne soient venus et l'est emportés, ils s'en auraient probablement vantés et de plus, comme il n'y a eut aucunes intrusions autres de constatées jusqu'à maintenant, il est plus simple d'envisagé qu'il soit...

- Yo Kilakiro!

Aussitôt que cette seconde voix venant l'interrompre retentit, on put voir un frisson traversé le corps apparemment frêle et, maintenant, légèrement entaillé au niveau des épaules, de la jeune demoiselle. Mais pas un causé par le froid et encore moins la peur mais plutôt, comme un chat sentant l'approche de l'idiot de chien. Ce dernier semblait de bien bonne humeur tandis qu'une douce expression un peu contrariée venait s'afficher sur le visage de la dame. Eux deux étant des opposés en plusieurs domaines, il n'était pas rare que l'un se mette à déranger l'autre, volontairement ou pas. Ce dernier tenant une bouteille, entièrement vidée, de ce qui avait du être du sake, avait son habituel sourire d'étamper sur la figure et prit de nouveau la parole:

-Hum? Vous avez eut des problèmes? Il y a eut de la casse apparemment, je ne pensait pas que sa arriverait avec une troisième siège en poste, mais bon, faut dire que sa aurait pu être pire. Que s'est-il passé? Tu n'oubliera pas d'en faire le rapport au Capitaine. Ah, au fait! Je suis venu parce que je me suis rappelé que toi et moi on doit faire circuler la nouvelle comme quoi le Capitaine est parti en mission sur Terre pour la journée. Alors, tu viens avant que quelqu'un puisse s'inquiéter?

Passant d'un humeur quelques peu contrariée à un regard assassin. on pouvait facilement comprendre le mauvais qu'avait fait le Lieutenant Iba en stipulant avoir oublié de transmettre l'information plus tôt, pour le reste, il avait peut-être raison somme toute mais sa, jamais la femme de combat de l'avouerait. Ce dernier comprenant alors un peu tard son erreur, bien qu'il était dur de dire s'il s'agissait vraiment d'une erreur ou plutôt de sa volonté à faire rager la jeune femme. Ce dernier recula de quelque pas.

-Oh oh, tout doux Kilakiro-chan! Range ton zanpakutoh et tous ces atouts et parlons entre adultes matures et...

-Si je te t'attrape, tu pourras compter le nombre de minutes qu'il te reste à vivre sur tes doigts...

S'élançant vers lui après ce discours dit d'un ton neutralisé mais avec une touche d'agacement, ce dernier projeta plutôt comme étant plus sécuritaire que d'aller dans la direction opposé. Sa pouvait paraitre comme un manque de discipline dans certaine division, mais en réalité, tout ce que faisait Iba était très réfléchit. Sachant que l'entrainement et le travail n'était pas des domaines que sa Troisième Siège approchait sans un petit coup de pied au fesses, ce dernier lui donnait le soutiens nécessaire à l'entrainement en servant lui même de cible. Ainsi, il la faisait s'entrainer sans même s'en rendre compte... Toutefois, lorsqu'il aperçut le sang coulant en un flot léger des épaules de la jeune femme, il stoppa net le mouvement de cette dernière à une seule main, la tenant au poignet et l'empêchant de porter un seul autre coup. Cette dernière en fut quelque peu surprise et en perdit même sa rage pendant quelques instants. Le verdict du lieutenant fut le suivant, s'adressant alors à Akane puis ensuite au seul membre de division qu'il ne connaissait pas.

-Troisième siège, range ton Zanpakutoh maintenant et interdiction de le dégainer à nouveau tant qu'un diagnostique n'aura pas été fait et m'aura été remit de la part de la quatrième division.

-Tsss...

-Tant qu'à toi jeune homme, désolé de te l'enlevée mais j'amène mademoiselle furax jusqu'à la division des soins professionnels, votre discussion devra donc être reprise plus tard. Encore désolé.

Suivant néanmoins les commandements de son Lieutenant, l'apparente adolescente rengaina son zanpakutoh de nouveau scellé et ce dirigea vers la quatrième division en compagnie de son lieutenant ne la lâchant pas d'un poil et avec qui, on put bientôt l'entendre se disputer assez clairement en avançant tandis que lui ricanait... Dieu seul sait ce qui pouvait bien être encore cause de discorde. Il n'en restait pas moins que l'attentionné personnage ne quitta pas la femme, qui lui donna au moins un bon coup sur le chemin, avant d'être à destination... mettant ainsi fin à la rencontre avec Mido Ban de la deuxième division...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naturellement...rigide (Akane)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naturellement...rigide (Akane)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Akane Suzuki
» [RESOLU] Cherche coque rigide style zebre
» Une sacoche rigide pour le FZ100 ?
» [VDS] Housse Semi-Rigide Lumix = 15 €
» Teppan Shounjo Akane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Highway :: PREMIERE SAISON-
Sauter vers: